Apple Music pour Android trahit la future formule Hi-Fi

Anthony Nelzin-Santos |

Fallait-il encore un indice de la présentation imminente d’une formule Hi-Fi d’Apple Music ? Toujours est-il qu’Apple s’est trahi, en laissant trainer des références à la gestion des fichiers lossless et hi-res dans la dernière bêta de l’application Apple Music pour Android. Les fins limiers de 9to5 Google n’en demandaient pas tant.

Image Brett Jordan (Unsplash).

« Les fichiers audio sans perte préservent tous les détails des fichiers originaux », peut-on ainsi lire dans le code de l’application Android, « 10 Go d’espace peut stocker environ 3 000 morceaux de haute qualité, 1 000 morceaux sans perte, 200 morceaux hi-res ». Ces chaines de texte confirment non seulement une future offre lossless à 24 bit/48 kHz, qui sera compatible avec tous les appareils AirPlay et AirPlay 2, mais aussi une offre hi-res à 24 bit/192 kHz.

Marché de niche réservé aux audiophiles les plus avertis, et parfois les plus crédules, le streaming de fichiers lossless promet d’être l’argument de l’année en faveur de tel ou tel service. Les distributeurs semblent avoir ouvert les vannes avec de nouvelles offres de catalogue : Spotify a prévu sa propre offre Hi-Fi, et Tidal a récemment revu sa grille tarifaire. Apple, une fois n’est pas coutume, ne compte pas rester sur la touche.

Arlésienne du marché, depuis le SACD jusqu’au Blu-ray HFPA, la spatialisation pourrait bien représenter l’élément différenciateur de l’offre d’Apple. Si la version Android n’en dit mot, iOS 14.6 fait référence au Dolby Atmos, et les futurs AirPods 3 devraient récupérer les fonctions de spatialisation des AirPods Pro. Annonce, si l’on peut se fier à la rumeur, dès ce mardi 18 mai.


avatar man0 | 

J’espère que ce n’est pas du vent cette annonce d’AppleMusic en LossLess !
Édit : & j’espère que le prix d’AppleMusic demeure le même, comme prévu par les rumeurs !

avatar BingoBob | 

Mes 2 HomePod classic en stéréo vont adorer ! Vraiment, je ne comprends pas l’arrêt de ce produit. Le mini n’arrivera pas à faire ressentir la différence entre la nouvelle offre et l’ancienne.

avatar Xap | 

@BingoBob

Effectivement c’est incompréhensible. Si seulement on pouvais utiliser Siri sur d’autres enceintes, au moins on aurait des solutions de repli…

Par contre y’a absolument aucune chance que tes oreilles fassent la différence entre de l’audio normal et hi-res sur des HomePods. À la limite sur du matos très haut de gamme, et encore..

avatar Sgt. Pepper | 

@Xap

La solution de replis est AirPlay2 et Siri sur la Watch 😄

avatar aquoibon | 

Apple musique aura un format hi rese?

avatar Zouloutango | 

@Xap

Une bonne solution de repli c’est un HomePod mini à qui tu demandes de streamer sur des enceintes AirPlay 2.
C’est ce que je fais avec mes kef LS, ça marche bien.

avatar debione | 

@ Xap:

Ca dépend ce que l'on entend par très haut de gamme... Je ne considère pas mes Focal Alpha comme du très haut de gamme (700.- la paire), et pourtant la différence est sensible (enfin c'est comme tout, certain ne font pas la différence entre du 2k et du 4k).

avatar jb18v | 

Le lien vers l’article « les plus crédules » pointe vers un court billet de blog, toujours en ligne, et à son tour donne un lien vers un article détaillé qui lui n’existe plus. Il y aurait une autre copie quelque part ?

avatar jb18v | 

@Tibimac

Merci ! Je n’y pense pas assez à cette option ! Bon lecture demain ^^

avatar Faabb | 

@Tibimac

Merci Tibimac !
L’article est vraiment très intéressant, merci au gars qui a eu la patience de tout détailler ainsi !

Au final, la qualité CD dépasse déjà ce que l’oreille humaine peut entendre. L’utilisation de fichiers à la résolution et à fréquence plus haute et à une gamme plus large est au mieux inutile pour l’écoute au pire risquée car le matériel pourra ne pas s’accorder et distordre le son, sans parler de la taille des fichiers.
Ces formats sont utiles pour des raisons pratiques lors de l’enregistrement et du mixage.

En revanche l’encodage sans perte et la spatialisation seront de vraies avancées !

avatar koko256 | 

@Tibimac

Si je me souviens bien, le théorème de Shannon Nyquist suppose un échantillonnage avec des réels (sinon, il y aurait un problème de dénombrabilité). Quelqu'un sait quel est l'effet du nombre de bits sur son application ? J'ai l'impression que l'article ne parle que d'amplitude pour défendre le 16 bits.

avatar fte | 

@koko256

Échantillonnage et quantification ne sont absolument pas similaires ni comparable. Le premier est purement analogique, le second n’a aucun lien avec Shannon et transforme le signal analogique en signal numérique. Les effets négatifs de l’un et de l’autre sont également radicalement différents.

avatar MarcMame | 

@ fte : "Échantillonnage et quantification ne sont absolument pas similaires ni comparable. Le premier est purement analogique, le second n’a aucun lien avec Shannon et transforme le signal analogique en signal numérique. Les effets négatifs de l’un et de l’autre sont également radicalement différents."
---------------
Whaaaaaaaat ?
Mais qu'est-ce que tu racontes comme charabia ?

avatar fte | 

@MarcMame

"Mais qu'est-ce que tu racontes comme charabia ?"

Je dis qu’échantillonnage et quantification sont radicalement différents.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Je dis qu’échantillonnage et quantification sont radicalement différents."

A mon avis il a trop rapidement survolé tes propos qui sont rigoureusement exacts 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@MarcMame

" "Échantillonnage et quantification ne sont absolument pas similaires ni comparable. Le premier est purement analogique, le second n’a aucun lien avec Shannon et transforme le signal analogique en signal numérique. Les effets négatifs de l’un et de l’autre sont également radicalement différents."
---------------
Whaaaaaaaat ?
Mais qu'est-ce que tu racontes comme charabia ?"

Nope ce n’est pas du charabia 😉

Tu as peut-être regardais un peu vite.

Il pose juste le fait que l’échantillonnage est un processus analogique.

Que le théorème Nyquist-Shannon est le fruit de cet échantillonnage (Périodisation du spectre, j’aime beaucoup son élégante démonstration basée sur un produit entre un peigne de Dirac et le signal dans le domaine temporel se traduisant en produit de convolution dans le domaine fréquentiel dont le Dirac est l’élément neutre)

Et donc que l’étape de quantification qui fait le signal numérique n’a elle rien à voir avec l’étape nécessaire d’échantillonnage qui la précède.

L’augmentation de la dynamique de quantification n’a pas d’influence sur la bande passante.

Échantillonnage et quantification sont bien deux choses totalement différentes.

Et on a bien des processus purement analogiques reposant intégralement sur des signaux echantillonés qui restent analogiques.

avatar MarcMame | 

@ YetOneOtherGit : "Et donc que l’étape de quantification qui fait le signal numérique n’a elle rien à voir avec l’étape nécessaire d’échantillonnage qui la précède.
L’augmentation de la dynamique de quantification n’a pas d’influence sur la bande passante."
----------------------------
On caractérise un signal numérique par ces 2 valeurs.
Si elle ne sont ni comparables, ni similaires elles sont parfaitement complémentaires et ne peuvent être dissociées.
L’étape d’échantillonnage ne précède pas la quantification, elle se fait au même moment.
On quantifie l'échantillon lorsqu'il se présente.
Il faut quantifier le signal dans son domaine analogique !
C'est la définition de sa précision de mesure électrique.
Dans le cadre de la vulgarisation (ce qu'on fait ici), je ne vois pas comment on peut affirmer que l'échantillonnage est analogique et la quantification numérique. Pour moi ça n'a pas de sens (sauf mathématique mais ce n'est plus de la vulgarisation).

avatar YetOneOtherGit | 

@MarcMame

"On caractérise un signal numérique par ces 2 valeurs.
Si elle ne sont ni comparables, ni similaires elles sont parfaitement complémentaires et ne peuvent être dissociées.
L’étape d’échantillonnage ne précède pas la quantification, elle se fait au même moment."

Là par contre c’est toi qui dérives.

fte a parfaitement raison de séparer échantillonnage et quantification.

Et d’ailleurs comme je le rappelais, il existe de nombreux processus échantillonnés totalement analogiques de bout en bout.
ˋ

avatar YetOneOtherGit | 

@MarcMame

"Dans le cadre de la vulgarisation (ce qu'on fait ici), je ne vois pas comment on peut affirmer que l'échantillonnage est analogique et la quantification numérique. Pour moi ça n'a pas de sens (sauf mathématique mais ce n'est plus de la vulgarisation)."

Cela tout son sens c’est même une base du traitement du signal et justement dans un cadre de vulgarisation il est important d’expliquer les conséquences des deux étapes :

- L’échantillonnage rend un signal analogique continu dans le temps discret c’est à dire que l’on en connaît la valeur qu’à des instants donnés
- Cette échantillonnage produit une periodisation du spectre du signal
- On est donc obligé d’avoir une fréquence d’échantillonnage deux fois supérieur à la plus haute fréquence que l’on veut préserver et d’appliquer un filtre passe-bas anti-repliement pour supprimer les fréquence au delà de cette limite

En résumé vulgarisé : La fréquence d’échantillonnage défini la plus haute fréquence qui sera conservée dans le signal

La quantification est une conversion de l’analogique au numérique des échantillons.
- Après quantification le niveau du signal ne peut plus être une valeur continue
- Le nb de bit de quantification va influencer la dynamique

avatar MarcMame | 

@ YetOneOtherGit : On dit la même chose. C'est la manière de dire qui ne me convient pas.

avatar YetOneOtherGit | 

@MarcMame

"On dit la même chose. C'est la manière de dire qui ne me convient pas."

Tu as dans ce cas était un peu rapide dans le jugement des propos de fte. 😉

Quand à la façon de le dire elle est un peu plus canonique.

Et même dans le cadre d’une vulgarisation, il me semble dangereux de laisser à croire qu’échantillonnage et quantification sont de même nature.

Au contraire il me semble important de faire comprendre qu’en première approximation :
- La fréquence d’échantillonnage va impacter la bande passante
- Le pas de quantification va impacter la dynamique

La séparation me semble vraiment importante pour éviter les amalgames.

avatar MarcMame | 

@ YetOneOtherGit : "Tu as dans ce cas était un peu rapide dans le jugement des propos de fte. 😉"
----------------
Non. Son postulat ne me convient pas et n'aide pas à la compréhension.
Quand j'écris qu'on dit la même chose je parle de toi, pas de fte.

"Au contraire il me semble important de faire comprendre qu’en première approximation :
- La fréquence d’échantillonnage va impacter la bande passante
- Le pas de quantification va impacter la dynamique"
-------------------
Ce n'est pas du tout comme ça qu'il l'a exprimé.

avatar fte | 

@MarcMame

"Ce n'est pas du tout comme ça qu'il l'a exprimé."

En effet. Ce que je disais est néanmoins parfaitement exact.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"En effet. Ce que je disais est néanmoins parfaitement exact."

Absolument c’est même assez canonique 🤓😉

avatar MarcMame | 

@ fte : "En effet. Ce que je disais est néanmoins parfaitement exact."
--------------
Je ne remettais pas en cause le contenu mais la forme qui, à mon humble avis, prêtais à plus de question que de réponses.
J'aurais préféré que tu ailles droit au but :
- Echantillonnage : Espace fréquentiel
- Quantification : dynamique du signal
Déjà que ce sont des notions très très mal comprises...
N'en parlons plus.

avatar YetOneOtherGit | 

@MarcMame

"Je ne remettais pas en cause le contenu mais la forme qui, à mon humble avis, prêtais à plus de question que de réponses."

Ok dans ce cas c’est juste ton « Whaaaaaaaat ?
Mais qu'est-ce que tu racontes comme charabia ? »

Qui prêtait à confusion, tu voilais dire à fte d’être plus dans la vulgarisation, c’est ça ?

Ça donnait vraiment l’impression que tu remettais en question le fond et pas simplement la forme 😉

avatar fte | 

@MarcMame

"J'aurais préféré"

On n’a pas toujours ce qu’on veut. Le cahier des charges n’était pas clair et ma prestation est proposée gratuitement.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Le cahier des charges n’était pas clair"

Déjà tu ne racontais pas de conneries c’est un gros avantage compétitif en ces lieux 😄😉

avatar YetOneOtherGit | 

@MarcMame

"Non. Son postulat ne me convient pas et n'aide pas à la compréhension.
Quand j'écris qu'on dit la même chose je parle de toi, pas de fte."

Nous disons pourtant exactement la même chose 😉

Même si j’ai plusieurs fois détaillé et mis en perspective ses propos 🤓😉

avatar vince29 | 

J'espère qu'il est pas prof de DSP.

avatar YetOneOtherGit | 

@vince29

"J'espère qu'il est pas prof de DSP."

Pourquoi sont propos est absolument canonique et tu peux le trouver quasiment sous cette forme dans bien des ouvrages de référence 🤓

avatar fte | 

@vince29

"J'espère qu'il est pas prof de DSP."

Tu parles de qui ? 😂 J’ai donné des cours de DSP à l’EPFL il y a quelques décennies. Je présentais entre autres choses comment calculer et optimiser des filtres FIR multi-cadencés par l’algorithme d’échange de Evgeny Remez.

Je suis à peu près certain par ailleurs que si tu as entendu de la musique sortant d’un lecteur de CD Sony dans les années 2000, tu as entendu de la musique traitée par l’un de mes filtres numériques.

avatar Steekus | 

@fte

« Je suis à peu près certain par ailleurs que si tu as entendu de la musique sortant d’un lecteur de CD Sony dans les années 2000, tu as entendu de la musique traitée par l’un de mes filtres numériques »

Ah c’était toi?
J’ai pas trop aimé ces filtres, c’était mieux entre 90 et 2000.

avatar YetOneOtherGit | 

@MarcMame

"L’étape d’échantillonnage ne précède pas la quantification, elle se fait au même moment."

Là tu t’avances de beaucoup tout dépend du type de CAD et de processus mis en œuvre et comme expliqué précédemment l’échantillonnage n’implique nullement la quantification.

avatar MarcMame | 

@ YetOneOtherGit : "Là tu t’avances de beaucoup tout dépend du type de CAD et de processus mis en œuvre et comme expliqué précédemment l’échantillonnage n’implique nullement la quantification."
----------------
Comment obtenir un signal audio numérique viable sans faire intervenir la quantification ?

avatar YetOneOtherGit | 

@MarcMame

"Comment obtenir un signal audio numérique viable sans faire intervenir la quantification ?"

Ce n’était pas ton propos que je te rappelle :"L’étape d’échantillonnage ne précède pas la quantification, elle se fait au même moment."

C’est qui est simplement faux 😉

La question n’est pas l’obtention d’un signal numérique issue de la quantification mais la séparation des étapes d’échantillonnage et de quantification 😎

avatar vince29 | 

Je veux bien un exemple ou la discrétisation et la quantification sont disjointes.

avatar YetOneOtherGit | 

@vince29

"Je veux bien un exemple ou la discrétisation et la quantification sont disjointes."

Tu veux dire un processus purement analogiques traitant des signaux échantillonnés ?

Avec l’explosion du traitement numérique du signal c’est devenu je crois bien rare, mais quand Shannon et Nyquist ont théorisé l’échantillonnage aux Bell Labs, nombre de processus purement analogiques en télécommunication et en automatisme s’appuyaient sur des signaux discretisés.

Tu en avais aussi en traitement vidéo avant la transition au numérique.

avatar v1nce29 | 

On parlait audio.
Et avant les dinosaures.

avatar YetOneOtherGit | 

@v1nce29

"On parlait audio.
Et avant les dinosaures."

Que c’est bête et terriblement réducteur 🙄🙄🙄

fte et moi proposons de réellement comprendre deux étapes essentielles en prenant un peu de hauteur, tu veux rester au raz des pâquerettes pour vouloir tout mélanger et être dans une compréhension approximative des choses grands bien te fasses.

C’est comme ton affligeant “heureusement qu’il n’enseigne pas le traitement du signal” balancé à fte alors même qu’il est un des rares à maîtriser le sujet et à ne pas raconter des recettes de cuisine mal digérées 🤯🤯🤯

C’est affligeant de voir des enjeux d’égo en empêcher certains de profiter des connaissances de qualité généreusement partagée ici par des personnes maîtrisant les sujets abordés.

Triste époque 🥺

avatar fte | 

@vince29

"Je veux bien un exemple ou la discrétisation et la quantification sont disjointes."

N’importe quel capteur photo/vidéo. Échantillonnage spatial et temporel.

La modulation PWM est très souvent le résultat d’un échantillonnage sans quantification, et contrairement aux idées reçues, il s’agit bien de signaux purement analogiques. Par exemple un ampli classe D.

Une alimentation à découpage.

En asservissement, c’est très fréquent.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"En asservissement, c’est très fréquent."

Les deux étapes sont devenus indissociables dans l’esprit de certains au point que c’est visiblement difficile de faire accepter que l’on puisse avoir des traitements purement analogiques de signaux échantillonnés.

Je dois reconnaître que cela m’a surpris 😮

avatar v1nce29 | 

Disjoints comme dans séparés par au moins 1 seconde

avatar fte | 

@v1nce29

"Disjoints comme dans séparés par au moins 1 seconde"

Pourquoi une seconde ?

Disjoint comme échantillonnage sans jamais aucune quantification, c’est pas assez disjoint pour toi ?

Tu cherches à montrer quoi en fait ? Que l’un ne va pas sans l’autre ? C’est faux.

avatar YetOneOtherGit | 

@v1nce29

"Disjoints comme dans séparés par au moins 1 seconde"

La encore que c’est bête 😳😳😳

C’est disjoint au point que l’échantillonnage peu exister dans des processus purement analogiques sans la moindre quantification.

On ne peut imaginer plus disjoint 😱

Ce besoin d’essayer de faire le malin n’est jamais un bon signe 🥴

avatar YetOneOtherGit | 

@MarcMame

"Il faut quantifier le signal dans son domaine analogique !"

Ce que fte m’était en avant c’est la nature purement analogiques de la discrétisation temporelle par échantillonnage 😉

Après la phase de conversion appartient par définition aux deux monde puisque qu’elle fait la passerelle entre un signal analogique et un signal numérique.

Le théorème de Shannon et Nyquist intervient dans la phase d’échantillonnage pas dans celle de quantification.

avatar MarcMame | 

@ YetOneOtherGit : "Le théorème de Shannon et Nyquist intervient dans la phase d’échantillonnage pas dans celle de quantification."
------------
J'ai loupé un truc ? C'est le postulat de départ ?
Dans ce cas, je me fouette.

avatar YetOneOtherGit | 

@MarcMame

"J'ai loupé un truc ? C'est le postulat de départ ?"

Yep fte rappelait juste la différence entre échantillonnage et quantification dans son propos qui t’a choqué : " "Échantillonnage et quantification ne sont absolument pas similaires ni comparable. Le premier est purement analogique, le second n’a aucun lien avec Shannon et transforme le signal analogique en signal numérique. Les effets négatifs de l’un et de l’autre sont également radicalement différents."

Ce que tu as un peu rapidement qualifié de charabia alors que c’est rigoureusement exact.

avatar YetOneOtherGit | 

@MarcMame

"Dans ce cas, je me fouette."

Y a pas de mal à se faire du bien 😂😂😉

Pages

CONNEXION UTILISATEUR