Apple Card : les autorités américaines enquêtent sur l'activité cartes de crédit de Goldman Sachs

Mickaël Bazoge |

Il n'y a pas que les pratiques de l'App Store qui intéressent au plus haut point les autorités américaines. Le Consumer Financial Protection Bureau (CFPB), l'agence fédérale chargée de protéger les consommateurs du secteur financier, a lancé une enquête sur l'activité de cartes de crédit de Goldman Sachs.

Les détails de cette enquête, qui scrute les pratiques de gestion des comptes, la mise en œuvre des remboursements, la résolution des erreurs de facturation ou encore les rapports aux bureaux de crédit, ne sont pas connus mais Goldman Sachs explique travailler avec le CFPB.

Goldman Sachs est le partenaire bancaire de l'Apple Card, et la carte de crédit d'Apple représente très certainement le gros de l'activité de cette division. L'établissement gère également une carte de crédit avec General Motors, et c'est à peu près tout. Il est donc probable que le CFPB veuille en savoir plus sur l'Apple Card, étant donné le rôle important que le service joue au sein de Goldman Sachs.


avatar DG33 | 

Ou l’art et la manière de viser Apple sans viser Apple ?

avatar JohnWalker | 

@DG33

Complotisme quand tu nous tiens.

avatar DG33 | 

@JohnWalker

🤭

avatar Insomnia | 

@DG33

L’art et la manière de voir le mal partout peut être ?

avatar gwen | 

@DG33

Et pour une fois je trouve que c’est plutôt une bonne chose. Peut être que la commission ne trouvera rien à redire à l’activité bancaire mais dans le cas inverse c’est une vrais protection du consomateur car on ne joue pas avec l’argent des clients.

avatar fosterj | 

Vu les milliards de transactions effectuées avec Apple Pay je ne comprends pas qu’il n’y ai pas ligne en rapport à cette activité dans les comptes annuels d’Apple. Le mettent--ils dans les services ?

avatar Lu Canneberges | 

@fosterj

Dans les services oui, comme tout le reste en même temps 😉

avatar pagaupa | 

Décidément cette banque…🤢🤮

avatar Paquito06 | 

@pagaupa

“Décidément cette banque…🤢🤮”

D’apres l’article, rien ne lui est reproché.
Les enquetes sont courantes dans le milieu bancaire. La SEC et l’AMF controlent en continu, par exemple, donc souvent les organismes financiers sont amenés a collaborer en renseignant aupres de ces autorites sur des process, etc. Pas plus tard que cette semaine, j’ai (encore) du envoyer a la SEC des screenshots sur les horaires (hh:m:s) de diffusion de notes d’analystes (non public information) apres l’ouverture des marchés. C’est classique, ca veut pas dire que qq chose ne va pas.
Surtout que GS est nouveau en banque de detail (consumers), faut bien les controler 😊

avatar pagaupa | 

@Paquito06

Sauf que cette banque a un sérieux passé… et que les autorités américaines ne la rateront pas au prochain derapage. Ce qui explique peut-être pourquoi elle fait l’objet d’ine surveillance particulière

avatar Paquito06 | 

@pagaupa

“Sauf que cette banque a un sérieux passé…”

Comme tous les banques. Tu peux pas avoir qu’un seul joueur. Que tu vendes ou achetes, il faut une contrepartie en face. Et le systeme etant ce qu’il est, de nombreux acteurs sont impliqués.

“et que les autorités américaines ne la rateront pas au prochain derapage.”

C’est leur role. Elles ont foiré plusieurs fois par le passé, surtout avec les agences de notation. Meh 😓

“Ce qui explique peut-être pourquoi elle fait l’objet d’ine surveillance particulière”

Peut etre, mais on n’en sait rien s’il y a surveillance particuliere ou non.

avatar Sillage | 

@Paquito06

Si je me souviens bien, la Goldman Sachs dans leur bonté ont trompé la Grèce il y a pas mal d’années (bon, les grecques étaient un peu von de pas vérifier comme il faut), alors que le prêt devait aider à diminuer le problème de l’endettement de la Grèce, il l’a empiré.

La Goldman Sachs il me semble travail beaucoup avec ses gouvernements. Peu avec des particuliers bien qu’ils offrent des services aux particuliers.

J’ai toujours eu l’impression que cette banque avait l’empire éthique au monde.

avatar Paquito06 | 

@Sillage

“Si je me souviens bien, la Goldman Sachs dans leur bonté ont trompé la Grèce il y a pas mal d’années (bon, les grecques étaient un peu von de pas vérifier comme il faut), alors que le prêt devait aider à diminuer le problème de l’endettement de la Grèce, il l’a empiré.
La Goldman Sachs il me semble travail beaucoup avec ses gouvernements. Peu avec des particuliers bien qu’ils offrent des services aux particuliers.
J’ai toujours eu l’impression que cette banque avait l’empire éthique au monde.”

La Grece et leurs tromperies pour rester pepere dans la zone euro. Le gov grec est venu voir GS pour effectuer du forex swap afin de maquiller les comptes pour avoir un ratio recevable par Bruxelles. GS n’est pas super clean bien sûr, mais encore une fois, ils sont pas venus de leur plein gré demarrer cette histoire. Si ca n’avait pas ete GS ca aurait ete un autre etablissement.

avatar xavierlc | 

@Paquito06

Il n'était pas question de prêt, ni véritablement de rester pépère dans la zone euro. Il s'agissait tout simplement de donner un état des finances publiques compatible avec une candidature à figurer parmi les premières nations ayant troqué leur monnaie nationale pour l'euro.

C'est amusant de voir que quelques années plus tard, on retient de cet épisode que le gouvernement grec, pleinement responsable fut une victime de GS, alors qu'il était celui qui voulait, et qui a sciemment trompé les autres. Ce sont donc les autres nations européennes qui en furent victimes, avec certes la complicité active de GS, complicité moyennant finances, évidemment.

Entendons-nous bien, il ne s'agit pas de dire que la totalité des Grecs a participé a l'entourloupe, mais croyez bien que tout ça n'a pas été conduit en totale candeur par la partie grecque, innocente telle le cabri qui vient de naître.

avatar Paquito06 | 

@xavierlc

“Il n'était pas question de prêt, ni véritablement de rester pépère dans la zone euro. Il s'agissait tout simplement de donner un état des finances publiques compatible avec une candidature à figurer parmi les premières nations ayant troqué leur monnaie nationale pour l'euro.”

Les grandes lignes, rester pepere dans la zone euro, apres avoir adopté une monnaie forte 10 ans auparavant, a partir d’une monnaie de singe et un faible pouvoir d’achat face aux moteurs europeens, et surtout quand t’as zero tissu industriel, ils pouvaient pas aller loin sans trucage, en tentant d’eviter (repousser) des sanctions europeennes, et leur dicter quoi faire.

“C'est amusant de voir que quelques années plus tard, on retient de cet épisode que le gouvernement grec, pleinement responsable fut une victime de GS, alors qu'il était celui qui voulait, et qui a sciemment trompé les autres. Ce sont donc les autres nations européennes qui en furent victimes, avec certes la complicité active de GS, complicité moyennant finances, évidemment.”

Oui, jamais compris pourquoi GS etait le seul bouc emissaire alors que tout le gouvernement est mouillé…

“Entendons-nous bien, il ne s'agit pas de dire que la totalité des Grecs a participé a l'entourloupe, mais croyez bien que tout ça n'a pas été conduit en totale candeur par la partie grecque, innocente telle le cabri qui vient de naître.”

Voilà 👍🏼 Et comme d’hab, c’est le peuple qui trinque.

avatar JohnWalker | 

@Paquito06

"Voilà 👍🏼 Et comme d’hab, c’est le peuple qui trinque."

À la tienne Homer 🍺

avatar JohnWalker | 

@Paquito06

"Si je me souviens bien, la Goldman Sachs dans leur bonté ont trompé"

On peut tromper 1 fois 1000 personnes, par contre on ne peut pas tromper 1000 fois …

avatar Paquito06 | 

@JohnWalker

“Si je me souviens bien, la Goldman Sachs dans leur bonté ont trompé"

On peut tromper 1 fois 1000 personnes, par contre on ne peut pas tromper 1000 fois …”

C’est juste.
On peut perdre une carte de credit. On peut pas en perdre 15. On peut perdre 2 cartes, mais pas 15. On peut perdre… 😅

avatar xavierlc | 

@Sillage

Il n'était nullement question de prêt, voir ci-dessous.
Le gouvernement grec correspondant cherchait à vendre aux autres nations fondatrices de l'euro un tableau bien plus beau qu'il n'était en réalité, au risque d'affecter la crédibilité de la nouvelle monnaie. une fois le pot aux roses découvert. Il s'agissait de pure tromperie, et GS fournit dans l'histoire ses talents de faussaire.
Les Grecs en furent un temps bénéficiaires.
Et le retour du pays à sa réalité économique fut fort brutal et tragique.

avatar JohnWalker | 

@Paquito06

"Pas plus tard que cette semaine, j’ai (encore) du envoyer a la SEC des screenshots sur "

Et les retouches sous Microsoft Paint passent sans problème ? 🤔

avatar Paquito06 | 

@JohnWalker

“"Pas plus tard que cette semaine, j’ai (encore) du envoyer a la SEC des screenshots sur "
Et les retouches sous Microsoft Paint passent sans problème ? 🤔”

🤣🤣 en vrai, je sais pas ce que je risquerais a falsifier des documents fournis a la SEC, mais ca donne pas trop envie de tenter.

avatar pboula | 

Bonjour, est ce qu’on sait si cette autorité s’intéresse à certains éléments particuliers?

avatar pagaupa | 

@pboula

Probablement plus à la banque qu’à Apple. L’avenir nous le dira, ou igen 😉

avatar Ishamael | 

Je travail dans le secteur bancaire et c’est tout a fait normal qu’un régulateur fasse des enquêtes sur des banques / secteurs d’activité.
Ils peuvent intervenir périodiquement sur un secteur défini, si un problème est identifié au niveau du marché ou sur un ensemble de plainte qui serait remonté par l’equivalent d’un médiateur.

Dans ma boite, nous avons en permanence des auditeurs des régulateurs / banque centrale qui travaille sur des sujets différents.

avatar hledu | 

Goldman Sachs ayant été impliqué dans a peu près tous les grands scandales bancaires à ce jour (y compris quand il s’agit de spéculer contre ses propres clients), il y aura sans doute une suite…

avatar Paquito06 | 

@hledu

“Goldman Sachs ayant été impliqué dans a peu près tous les grands scandales bancaires à ce jour (y compris quand il s’agit de spéculer contre ses propres clients), il y aura sans doute une suite…”

A peu pres comme toutes les banques non regionales.
Mais rien ne leur est reproché aujourd’hui, simple enquete de routine. Quelle suite donner a cela 🙃

avatar pagaupa | 

@Paquito06

« Mais rien ne leur est reproché aujourd’hui, simple enquete de routine. Quelle suite donner a cela »
Je ne vois pas ce qui vous permet d’affirmer qu’il s’agit d’une enquête de routine.
Quant aux suites à donner, seul le résultat de l’enquête en décidera, routine ou pas…

avatar Paquito06 | 

@pagaupa

“« Mais rien ne leur est reproché aujourd’hui, simple enquete de routine. Quelle suite donner a cela »
Je ne vois pas ce qui vous permet d’affirmer qu’il s’agit d’une enquête de routine.”

Lis les commentaires plus haut, dont les miens. C’est une enquete de routine car ca fait partie de la surveillance continue des autorites. Y en a tous les jours, j’en ai eu cette semaine. Rien d’alarmant, faut voir cela comme de la prevention. Quand t’as un controle de police, t’as pas mecessairement qq chose a te rerocher. Bah là c’est pareil.

“Quant aux suites à donner, seul le résultat de l’enquête en décidera, routine ou pas…”

Oui bien sûr.

avatar Sillage | 

« Goldman Sachs est le partenaire bancaire de l'Apple Card, et la carte de crédit d'Apple représente très certainement le gros de l'activité de cette division »

Certainement pour les « cartes de crédit », mais c’est une goutte d’eau ceci dans les activités de la banque.

avatar bibi81 | 

Oh une carte bancaire pour gaucher. Il n'y a que Apple pour faire ça...

avatar romainbacque | 

Les affirmations de fanboy Apple sont un peu fatigantes. Dire que la partie Apple de la division cartes de crédit de Goldman Sachs est « sans doute la plus importante » est ridicule, surtout venant de quelqu’un qui vit en Amérique du Nord. Goldman Sachs a existé avant l’Apple Card, qui ne marche par définition que dans l’environnement d’Apple, dans un marché ou le recours aux cartes de crédit est plus qu’étendu.

CONNEXION UTILISATEUR