5G : Orange lancera « une expérimentation technique » entre mi-2018 et mi-2019

Anthony Nelzin-Santos |

Orange veut « devenir le leader européen » de la #Generation5G, annonce son responsable des réseaux Arnaud Vamparys. L’opérateur compte préparer « activement l’arrivée de la 5G » avec « trois nouvelles expérimentations », dont de premiers tests dans le nord de la France, « entre mi-2018 et mi-2019 ».

Image Orange.

Les technologies 5G n’ont pas été conçues pour remplacer les technologies 4G, mais plutôt pour les compléter, et ouvrir les réseaux cellulaires à d’autres usages. Orange s’intéresse par exemple à l’automobile connectée : l’opérateur va d’abord fournir une couverture 4G+ sur l’étendue de l’autodrome Linas-Montlhéry, puis déploiera à l’automne « une infrastructure mobile expérimentale » devant permettre d’éprouver les connexions 5G des voitures autonomes.

L’autodrome abrite en effet le Centre d’essai de véhicules autonomes de l’UTAC CERAM, où seront menés des tests pour l’ensemble de la filière automobile française. Dans le même temps, l’opérateur va mener une expérience « grandeur nature » d’un déploiement de la 5G comme solution de très haut débit fixe, dans des zones qui ne sont pas (encore) desservies par la fibre. Ne vous réjouissez pas trop vite : ce test se déroulera en Roumanie.

Plus près de nous, Orange va tester d’autres usages de la 5G : réseau local sans-fil d’entreprise, réalité augmentée mobile, internet des objets… « Entre la mi-2018 et la mi-2019 », l’opérateur lancera « une expérimentation technique de bout en bout » à Lille et Douai, sous réserve d’obtenir les autorisations nécessaires. À Saclay, elle étudiera les usages de la 5G en entreprise, pour la maintenance à distance par exemple.

Ces développements sont importants pour l’opérateur, qui espère lancer de premières offres commerciales entre 2020 et 2022, selon son PDG Stéphane Richard. Elles le sont plus encore pour l’industrie, qui travaille à la finalisation des normes. Orange va ainsi travailler avec Ericsson à Montlhéry et Lille, avec Samsung et Cisco en Roumanie, et avec Nokia et Kathrein dans la conception d’une antenne 4G/5G conçue pour être installée sur les sites mobiles existants.

Bien sûr, les autres opérateurs ne sont pas en reste. Après avoir obtenu l’autorisation de l’Arcep, Free a mené de premiers tests sur la bande 3600-3700 MHz en octobre dernier, autour de son siège dans le 8e arrondissement de Paris. Après avoir multiplié les annonces au début de l’année dernière, Bouygues et SFR semblent aujourd’hui plus en retrait, mais visent toujours un déploiement en 2020.

Pour aller plus loin :

Tags
avatar davidtuga | 

il faut déjà developer la fibre , car même les antennes 4G sont très limiter , la plus part avec ses débit de 10 GBs

avatar SIMOMAX1512 | 

@davidtuga

On peut très bien développer la fibre et la 5G en parallèle . Ils sont pas 10 dans la société t’en fais pas y a assez de ressources humaines pour tout gérer de front.

avatar Mac13 | 

Vivement fin 2019-2020 pour passer en 5G plus stable chez moi car ici ca bascule entre 3G et 4G (antenne 3G est plus près de chez moi que l'antenne 4G qui est installée à la limitrophe de la ville). Avec 5G, l'antenne couvre plus grand donc "efface" les 3G et 4G, j'espère !

avatar Riki | 

@Mac13

Quelle vie difficile dis moi ;)

Vivement qu’il y a la 5G que je capte le téléphone dans les toilettes car les portes avec la RT2012 sont plus épaisses et par conséquent ça filtre les ondes :/

avatar pagaupa | 

Ah ah! A Douai? Vous parlez bien de cette ville morte ou plus rien ne se vend ni se loue?
Quel drôle de choix...

avatar zoubi2 | 

Quel drôle de commentaire... :-(

avatar armandgz123 | 

J’espère que la fibre au pieds des antennes va suivre, car ici en ville c’est Max 5mbp/s avec toutes les barres... et pour la campagne, j’espère que des offres illimité / box illimités vont apparaître comme l’ancienne 4GBox de Bouygues... c’était génial ce truc...

avatar toto_tutute | 

Petit rappel des bénéfices attendus des réseaux de cinquième génération (5G) pour l'utilisateur final tels qu'ils ont été définis par le consortium :

*Latence <1ms pour les voitures autonomes, télémédecine, etc. <10ms pour les particuliers (téléphones mobiles...)

*100 Megabits/s minimum garantis, ~1 Giga en situation courante (jusqu'à 20 Gigabits théorique)

*100 × moins energivore que la 4G

*100 x plus d'objets connectés en simultané que la 4G

*Meilleure pénétration "indoor"

Voilà, sur le papier, ça envoie du rêve. La 5G sera pour ainsi dire de la fibre optique par voie hertzienne. D'ailleurs, la distinction entre le fixe et le filaire sera de plus en plus floues.

avatar armandgz123 | 

@toto_tutute

C’est un blague ou pas ? Ces chiffres sont fou ! Jamais on aura ça !

avatar toto_tutute | 

@armandgz123

Non, ce n'est pas une blague, c'est ce qui a été défini par le consortium chargé d'établir les caractéristiques​ des réseaux mobiles de chaque génération. ?

Mais là, on parle de vraie 5G (fin 2020 au mieux, pas la 4.9G vendue comme 5G annoncée pour fin 2018 et 2019.

Si tu regardes de près, ces caractéristiques, aussi affriolantes soient-elles, ne sont pas si exceptionnelles dans le sens où elles correspondent bien à un changement complet de génération. Après, c'est vrai que le bond 4G -> 5G semble plus significatif que 3G -> 4G. Mais oui, ça va révolutionner nos usages et notre quotidien, bien au delà du mobile d'ailleurs qui sera presque anecdotique dans ce paysage du tout connecté. Je pense surtout à la voiture autonome, mais pas seulement. ☺️

avatar Desseaux | 

@toto_tutute

La voiture autonome a de gros besoins en début ?

avatar toto_tutute | 

@Desseaux

Probablement que oui pour la cartographie, et toutes les données qui seront partagées entre le véhicule et les centres de données. Il y aura du calcul local, beaucoup mais aussi pas mal de choses traitées à distance.

Mais encore plus que le débit, c'est la latence qui va avoir son importance, notamment dans la communication des véhicules entre eux. À moins de 1 ms, on est dans un temps de réaction infime.

Autre promesse de la 5G, un maintien permanent de la connexion à des vitesses élevées (jusqu'à 400 km/h) là où en 4G, il y a encore des coupures, même à des vitesses modestes.

avatar davidtuga | 

@toto_tutute

le fixe ( fibre ) ne disparaîtra jamais , car tous se qui est par onde est très fácil a pirater !!!

avatar je-deteste-android- | 

« Ne vous réjouissez pas trop vite : ce test se déroulera en Roumanie. »

L O L

avatar Hugualliaz | 

Beaucoup de positif avec la 5G qui semble t-il va considérablement «fiabiliser» la 4G.

Cependant est-ce que cela va t-il révolutionner nos usages ? Nous sommes déjà sur du quasi-instantané avec la 4G !

avatar Paulitechnilaches | 

Amusante cette caste dirigeante qui pose fière d’elle pour la photo alors que les tests chez bouygues avec pourtant le même fournisseur obtiennent des débits 2 fois plus élevés. Orange qui est en train de manquer une nouvelle occasion de renouveler sa caste dirigeante et enfin répondre aux attentes légitimes des clients salariés et actionnaires d’avoir un leader sur son cœur de métier des réseaux et non pas perdre de l’argent dans la tv et la banque, mais on dit que Macron n’a même pas eu son mot à dire : le pdg mis en examen pour escroqueries et détournement d’argent public a offert 400000euros d’actions gratuites aux 4 mandataires sociaux : les 3 représentant de l’état qui votent sa réélection, et lui même, car on n’est jamais mieux servis etc.

CONNEXION UTILISATEUR