Les quatre opérateurs déposent des candidatures pour la réattribution des fréquences

Stéphane Moussie |

Les autorisations des fréquences des bandes 900 MHz, 1800 MHz et 2,1 GHz, qui sont actuellement utilisées par les réseaux mobiles 2G, 3G et 4G, arrivent à échéance entre 2021 et 2024. Dans ce contexte, les opérateurs ont déposé leurs candidatures en vue de leur réattribution.

L’ARCEP a reçu les dossiers suivants :

  • en bande 900 MHz : Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR ;
  • en bande 1800 MHz : Bouygues Telecom, Orange et SFR ;
  • en bande 2,1 GHz : Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR.

Si Free Mobile n’a pas déposé de candidature pour les 1800 MHz, qu’il exploite pourtant actuellement, c’est parce que son autorisation arrive à échéance plus tard, en 2030/2031, précise un membre de l’ARCEP.

Cette procédure s’inscrit dans le cadre du « New Deal » passé entre les opérateurs et l’État au début de l’année. La réattribution des fréquences est censée favoriser l’aménagement numérique du territoire ainsi que rééquilibrer la répartition des fréquences entre les opérateurs.

Tags
#ARCEP #4G
avatar Baptiste_nv18 | 

Je comprends pas trop là. Toutes les fréquences sont attribuées à tous les opérateurs, je vois pas trop l’intérêt.

avatar rua negundo | 

@Baptiste_nv18

Les fréquences ne sont pas attribuées à vie mais pour une durée limitée (du style 10, 15, 20 ans) et donc quand l’autorisation arrive à échéance il faut faire renouveler son autorisation. C’est pareil pour les fréquences de radio FM et de télévision hertzienne

avatar Manoroth73 | 

Je me demande combien ça coute aux opérateurs ..

avatar charlie105 | 

@Manoroth73

Ça fait de l’emploi …

avatar MarcMame | 

@Manoroth73

"Je me demande combien ça coute aux opérateurs .."
-----------
Plusieurs centaines de Millions €.
À répartir sur la durée du contrat.

avatar Manoroth73 | 

@MarcMame

🤑🤑🤑

CONNEXION UTILISATEUR