Test de l’iPad mini Wi-Fi + Cellular 16 Go

Christophe Laporte |

L'iPad mini n’échappe à la règle. Tout comme son grand frère, il est décliné en deux modèles : Wi-Fi et Wi-Fi + Cellular. Sa taille plus compacte rend toutefois encore plus tentante l’idée d’opter pour un tel modèle. Faut-il craquer pour autant ? La réponse dans notre test de l’iPad mini Wi-Fi + Cellular.

Le même, mais en Cellular

On ne va pas s’attarder sur les caractéristiques propres à l’iPad mini. Si vous souhaitez en savoir plus sur la tablette petit format d’Apple, nous vous conseillons de consulter notre test consacré au modèle Wi-Fi.

Car de prime abord, les deux modèles sont bien difficiles à distinguer. Les dimensions sont identiques. Le modèle dit Wi-Fi + Cellular est quatre grammes plus lourds : 312 grammes contre 308 grammes pour le modèle Wi-Fi. Si seulement la différence tarifaire pouvait être du même ordre : un modèle cellulaire coûte 130 € de plus. Le prix de la liberté est assez salé, mais nous reviendrons sur ce point un peu plus tard.

Si sur la face avant, rien ne permet donc de distinguer les deux modèles, c’est en le retournant que l’on peut voir que l’on a affaire à un modèle Wi-Fi + Cellular. On retrouve le petit “cache” qui permet de faire passer l’antenne.

Petite subtilité par rapport aux iPad classiques, le cache s’accorde à la couleur de l’appareil. Sur la tranche, on trouve le compartiment qui permet de loger la nano-SIM.

Afin que les choses soient claires, on rappellera que l’iPhone 5 et l’iPad mini ont recours à la nano-SIM alors que les autres modèles récents d’iPhone et d’iPad utilisent des micro-SIM. Il vous faudra donc commander une SIM spécifique si vous possédiez déjà un iPad Wi-Fi + Cellular.

Performances

L’iPhone 5 et l’iPad mini ont un défaut commun : celui de ne pas prendre en charge les bandes 4G utilisées en France pour le moment. Les choses pourraient toutefois évoluer si Bouygues Telecom obtenait l’autorisation de recycler les 1800 MHz qu’elle utilise actuellement pour la 2G pour la 4G (lire : iPhone 5: Bouygues confiant pour la 4G début 2013). Mais ça, c’est une autre histoire…

En attendant, tout comme pour l’iPhone 5, les possesseurs d’iPad Wi-Fi + Cellular devront se contenter dans le meilleur des cas de la H+ ce qui n’est déjà pas si mal. Sur ce point, nous avons comparé la tablette et le téléphone d’Apple. Globalement, l’iPad mini capte un peu mieux que l’iPhone 5. Cela s’explique sans doute par son plus grand format. Souvent, aux mêmes endroits, la tablette d’Apple avait une barre en plus.

Alors, logiquement, nous pensions que lors des tests de débits, celui-ci s’en tirerait mieux. Eh bien, ce n’est pas le cas. Systématiquement, l’iPhone 5 affichait de meilleurs débits. Lorsque celui-ci atteignait 10,8 Mbps, l’iPad dans des conditions similaires affichait entre 1 et 3 Mbps de moins.

Nous avons effectué des tests sur les réseaux de SFR et d’Orange. Au passage, sachez qu’il n’est pas possible d’utiliser une carte B&You (non prépayée) avec l’iPad mini. L’opérateur bloque cet usage.

Alors, certes l’iPad mini est plus lent que l’iPhone 5, mais il faut relativiser cela en rappelant que ce dernier est sur ce point l’un des meilleurs terminaux du marché (lire : Internet mobile : l’iPhone 5 est le smartphone le plus rapide du marché).

En mobilité avec une bonne connexion 3G, l’iPad mini est un appareil agréable à utiliser. C’est certainement plus lent qu’en Wi-Fi, mais suffisant pour exploiter la plupart des fonctionnalités de l’appareil. Toutefois, on a vraiment hâte de voir le potentiel d’un tel appareil lorsqu’Apple daignera sortir un appareil compatible avec les bandes 4G utilisées en France.

Autonomie

On ne s’attardera pas longtemps sur l’autonomie de l’appareil. Contrairement à l’iPhone, ce point n’a jamais été problématique sur l’iPad (lire : iPad et iPad mini : les meilleurs sur l’autonomie). Ce modèle n’échappe pas à la règle.

Sur le papier, Apple promet 10 heures d’autonomie pour naviguer sur Internet en Wi-Fi, regarder des vidéos ou écouter de la musique et 9 heures d’autonomie pour faire les mêmes choses, mais avec un réseau de données cellulaires. Dans le cadre d’une utilisation quotidienne, ces chiffres ne nous ont pas choqués.

Nous avons réalisé un petit test assez similaire. Nous lui avons fait jouer une série de podcasts vidéo dans les conditions suivantes : le son et la luminosité étaient réglés à 50 %, le Wi-Fi actif, mais pas connecté à un réseau et la 3G active relevant les mails toutes les quinze minutes.

Résultat, l’autonomie était encore légèrement supérieure à 50 % alors que la tablette fonctionnait depuis plus de six heures. Forcément, ce modèle est un peu plus gourmand de manière générale que le Wi-Fi, mais ce n’est pas un point gênant.

Quels usages ?

À ne pas en douter, il est sans doute beaucoup plus tentant de considérer le modèle Wi-Fi + Cellular pour l’iPad mini que pour son grand frère. Sa taille légèrement moindre et son poids plume font qu’on a tendance à le transporter beaucoup plus souvent. Il entre sans peine dans une petite sacoche et peut même — surtout à cette saison de l’année —, se loger dans les grandes poches d’un manteau ou d’un blouson.

L’équation est simple, enfin presque : il faut ajouter 130 € sur le même modèle en Wi-Fi. Apple continue de faire payer très cher cette option. Rappelons que le modèle cellulaire comporte également un GPS. Vous pouvez ainsi utiliser votre tablette comme système de navigation de luxe (lire : Automobile : un iPad mini intégré au tableau de bord).

Parmi les usages auxquels on ne pense pas forcément avec une tablette 3G, c’est qu’elle peut également être utilisée comme une sorte de super clé 3G. Et avec sa batterie, l’iPad mini a sans doute le potentiel pour tenir longtemps. En l’utilisant pendant une heure avec un MacBook Air connecté en Wi-Fi, la tablette d’Apple avait perdu un peu moins de 10 % d’autonomie. Bref, là encore de quoi voir venir…

Outre le surcoût facturé par Apple, il faut également prendre en compte le coût du forfait qui n’est pas neutre. Nous aurons l’occasion de revenir avec un dossier complet, mais il n’est pas indolore, sauf si vous utilisez de temps à autre la carte SIM de votre téléphone.

Bouygues Telecom propose un forfait iPad sans engagement pour 24,90 € par mois. Ce denier offre des débits pouvant aller jusqu’à 42 Mbits/s et 5 Go de DATA. Parmi les solutions intéressantes, il y a SFR qui propose sur ses offres Carrés le MultiSurf, qui permet de dépenser son quota de DATA entre deux appareils. Orange s’apprête dans les semaines à venir à dévoiler une offre similaire…

Le mot de la fin

Alors que l’iPad mini Wi-Fi n’est pas donné, que dire de ce modèle Wi-Fi + Cellular ? Cher, il l’est certainement, mais le fait d’avoir un appareil connecté en permanence le rend encore plus précieux…

Si l’on met de côté l’aspect réseau, il partage les mêmes qualités et défauts que son grand frère. Le jour où il possédera un écran Retina, il sera sans doute parfait. Toutefois, dans les conditions actuelles et vu son prix salé, on ne peut que lui donner une note inférieure au modèle Wi-Fi qui s’en était tiré avec 8,5 sur 10.

Pour résumer cet iPad mini Wi-Fi + Cellular, disons que si vous n’en avez pas absolument besoin, c’est un luxe auquel on prend très vite goût…

Note

Les plus :

  • Un terminal toujours connecté
  • Bonnes performances
  • Autonomie satisfaisante
  • Format pratique

Les moins :

  • Incompatible avec la 4G en France (pour le moment)
  • Prix élevé
  • Pas d’écran Retina
7.5
10

Prix :

avatar Genghis | 
j'ai un iphone 5, et un réseau 4G, j'ai désactivé la 4G, inutile pour mon usage et ça consomme apparemment plus de batterie. sérieusement je trouve que si tu as une bonne 3G, pour un usage sur cellulaire ça offre une expérience tout à fait satisfaisante pour les fonctions de base. j'imagine que c'est utile pour des personnes ayant de fort besoin en téléchargement. mais la 4G est même plus rapide que mon connexion DSL à la maison qui me satisfait totalement (et je suis professionnel de l'informatique).. C'est spectaculaire techniquement, mais inutile de mon point de vue. même Facetime fonctionne correctement en 3G !
avatar davmacgeneration | 
Peut-on imaginer s'en servir un jour comme téléphone d'appoint ?(en supposant que l'appareil soit un jour "Jailbreaké"
avatar Jeremygaelle | 
euh... comment tu fais pour désactiver la 4G ? Je veux dire, l'option désactiver 3G, je connais mais 4G... je m'interroge... D'autant qu'elle n'est pas dispo en France... ?
avatar baaam04 | 
Je pense juste que c'est un français qui n'est pas en France ! :p Mais j'ai jamais entendu parler de cette option quand même tu me diras :)
avatar Genghis | 
je vis à Montréal. et effectivement il y a l'option désactiver LTE comme le remarque Maxilapo. Autre remarque sur la 4G : ça passe très mal dans les bâtiments, là ou tu as une bonne couverture 3G, la 4G passe pas (avec mon prestataire du moins).
avatar Mollaret | 
Le cellular, j'en ai pris très rapidement goût, a tel point que j' envisage de prendre mon prochain iPad (le "normal") en cellular si Apple fait un effort pour sa clientèle. Le problème le plus important est que lorsque l'on a du retina sur iPhone et sur iPad il devient très très pénalisant de ne pouvoir obtenir la même définition.
avatar hell0world | 
Peut on aussi partager la connexion de l'iPad mini ? Il me semble que cela est possible avec l'iPad 3 ???
avatar florian2010 | 
Sinon, ya FreeMobile, ça fonctionne (je suppose, vu que ça fonctionne sur mon ipad 3 3G) ! Voilà, c'est fait…

CONNEXION UTILISATEUR