Test des prises connectées Belkin WeMo Insight Switch et Edimax SP-1011W

Florian Innocente |

Dans la famille (de plus en plus hétéroclite) des produits domestiques connectés, les prises/interrupteurs comptent parmi ceux dont l'intérêt est le plus simple à comprendre.

Que vous soyez dans la pièce ou à plusieurs centaines de kilomètres, vous pouvez allumer ou éteindre tout ce qui est branché sur ces grosses prises, voir quels appareils sont restés allumés par erreur, définir un planning d'activité quotidienne (par exemple pour la vitrine d'un commerce) ou couper le courant au bout d'un délai prédéfini d'utilisation (si les enfant dépassent la permission de durée pour la TV…). Ces prises sont reliées par Wi-Fi à votre box Internet et pilotables depuis votre smartphone.

WeMo Insight Switch de Belkin et SP-1101W d'Edimax. Cliquer pour agrandir

Selon la sophistication de ces accessoires on peut aussi suivre en direct la consommation électrique et estimer les dépenses engendrées. Un cran plus loin encore et on peut faire fonctionner ces prises en fonction de critères plus variés que les simples plages horaires. Par commodité, dans le reste de l'article, on parlera de "lampes" ou "appareils" pour désigner les matériels électriques branchés. C'est avec des lampes et un téléviseur que nous avons fait nos tests.

Nous avons comparé deux interrupteurs vendus moins de 100 euros. L'un est le Smart Plus Switch/SP-1011W, fabriqué par l'entreprise taïwanaise Edimax. Nous l'avons acheté 45 € sur Amazon. L'autre est le WeMo Insight Switch de l'américain Belkin, acheté au même endroit pour plus de 70 € (son fabricant conseille un prix public de 60 € mais il n'est pas en stock dans sa boutique).

Le SP-1011W est une entrée de gamme, il existe une version SP-2101W qui calcule en plus la consommation électrique comme l'Insight. Le WeMo Insight est une déclinaison un peu plus complète d'un autre interrupteur qui ne mesure pas la consommation et qui ne peut envoyer de notifications sur le statut d'activité de l'appareil électrique branché. WeMo chez Belkin désigne une petite famille de produits connectés (caméra, ampoule et interrupteurs variés). L'américain vend également un module de détection de présence pour aller avec la prise.

Design

Les deux accessoires sont d'une taille et d'un encombrement assez équivalents. Le Belkin est plus rond, moins mastoc d'apparence et plus compact de peu.

S'ils sont branchés sur un bloc multiprise il ne laisseront de place à leurs côtés, au mieux, que pour des fiches plates. Les fiches rondes seront malaisées ou impossibles à brancher.

Le boîtier Belkin prend néanmoins l'avantage car plus ergonomique. Lorsqu'on branche une lampe sur une telle prise, on renonce à utiliser son interrupteur, on utilise celui intégré à l'accessoire. La partie supérieure du WeMo a une grosse pastille qui fait office d'interrupteur et, transparente, affiche les diodes d'activité (en service, état du Wi-Fi, mise à jour firmware effectuée, etc). En face, le SP-1011W a un bouton d'interrupteur, deux diodes et un bouton de reset. Tous sont placés en façade, de toute petite taille et pas immédiatement identifiables.

Ces prises ne sont pas forcément idéales pour des appareils que l'on allume et éteint manuellement plusieurs fois dans la journée, sauf si une programmation peut parfaitement se substituer à cette gymnastique. Normalement, on ne devrait donc pas avoir à utiliser l'interrupteur de la prise, mais au moins Belkin a pensé à l'utilisateur au vu de la manière dont il a placé le sien. Le design de l'Edimax fait très générique en comparaison.

Installation

La connexion Wi-Fi des deux prises suit le même rituel. Depuis son iPhone on va se connecter au réseau Wi-Fi de ces boitiers, puis on se rend dans leurs applications pour leur désigner le réseau Wi-Fi du foyer.

Configuration de l'EdiPlug
Configuration de l'Insight

Contrairement à la Belkin, la prise Edimax peut-être protégée par un mot de passe. Car toute personne qui télécharge l'une ou l'autre de ces deux apps et qui a une permission d'accès à votre réseau Wi-Fi peut ensuite contrôler librement vos prises. Avec ce mot de passe, la prise Edimax apparaîtra bien dans l'app d'un autre utilisateur mais il devra entrer ce sésame pour la gérer.

Affectation d'un mot de passe à l'EdiPlug

Chez Belkin, comme dit précédemment, dès lors que vous pouvez vous connecter au réseau Wi-Fi de la maison, il suffit d'ouvrir l'app sur un téléphone quelconque pour voir toutes les prises s'afficher et leurs règles de fonctionnement. Pas besoin de s'identifier à un compte quelconque, c'est très pratique si plusieurs personnes doivent pouvoir piloter ces prises. À défaut d'un mot de passe, on peut empêcher tel ou tel appareil iOS de contrôler les WeMo depuis l'extérieur, c'est à dire en 3G/4G. Il faudra être dans le rayon du Wi-Fi pour retrouver sa liberté d'action.

Le réglage des droits d'accès dans l'app Belkin. Notez au passage les traductions tronquées.

Edimax indique qu'il n'y a pas de limite au nombre de prises pouvant être pilotées ni de nombre d'apps pour s'y connecter. Chez Belkin on parle de 16 équipements WeMo gérés depuis six téléphones/tablettes. Notez qu'on ne peut, depuis l'une de ces apps, contrôler des équipements situés dans deux lieux différents qui ont chacun leur réseau Wi-Fi. Ou alors il faudrait dédier un téléphone/tablette à cet autre endroit…

Après ces préliminaires d'installation, il peut être nécessaire de mettre à jour le firmware de ces prises. L'Edimax était en retard d'une mise à jour et la Belkin de deux. Mauvais point pour l'Edimax dont l'utilitaire d'installation ne fonctionne que sur Windows. Au mieux, on a sur son Mac une machine virtuelle pour dépanner, au pire il faudra aller chez un ami. Cela veut dire aussi, refaire de zéro l'association de sa prise avec cet autre réseau Wi-Fi pour que le PC puisse transférer le firmware et le refaire à nouveau une fois chez soi.

C'est bien mieux chez Belkin où l'app mobile signale une mise à jour disponible et laisse la prise la télécharger et l'installer. Cela a pris moins que les 10 minutes annoncées dans l'app.

Un mot aussi sur les applications mobiles : WeMo et EdiPlug. Aucune n'est optimisée pour l'iPad (elles s'y affichent en mode zoom) ou les iPhone 6, et pas de widget iOS 8 non plus. Sur l'iPhone, Belkin a néanmoins fait un meilleur travail avec une interface plus soignée. Celle d'Edimax, plus sèche, présente des problèmes d'alignements par-ci par-là (des bouts de texte d'explication sont parfois tronqués dans celle de Belkin). Les deux apps mélangent aussi allègrement français et anglais (et même un libellé d'espagnol chez Edimax). On trouve son chemin dans l'app malgré ces lacunes de traduction mais, de Belkin au moins, on s'attendait à beaucoup mieux sur la finition.

Libellés tronqués, mots non traduits, localisations imparfaites… le français n'est pas à l'honneur dans ces deux apps. Cliquer pour agrandir

Ces apps sont assez régulièrement mises à jour, tout espoir n'est pas perdu de voir des progrès réalisés. Surtout que tout passe par les apps, il n'y a pas d'interface de gestion sur le web. Avantage, il n'est pas obligatoire de se créer un compte en ligne chez leurs fabricants pour utiliser ces produits. Inconvénient, si vous n'avez pas votre téléphone et êtes loin de chez vous, il est impossible d'en configurer un autre temporairement.

Programmation

Pour contrôler une lampe il suffit de la brancher sur la prise connectée, c'est cette dernière qui se charge de l'allumer ou l'éteindre (voire mesurer sa consommation) en fonction de vos ordres ou d'un planning établi. Si vous avez plusieurs prises et autant d'appareils, vous leur attribuerez un nom dans l'app pour les distinguer (16 caractères chez Edimax, 30 chez Belkin mais aucune app ne gère les noms accentués…). Une bonne idée chez Belkin, on peut photographier l'appareil branché et ainsi mieux le repérer dans une liste bien fournie.

Une lampe branchée sur l'Edimax. Un tap donne sa programmation du jour mais… bug permanent, il s'agit du planning de la veille.

Pour allumer ou éteindre la lampe on utilise simplement son interrupteur dans l'app. Un léger clic sonore côté prise et celle-ci coupe l'alimentation. Pendant qu'une lampe est alimentée, l'app de Belkin livre des renseignements sur la durée de fonctionnement, sa consommation, une estimation du coût journalier et mensuel (on peut modifier le prix du kilowatt heure utilisé en prenant celui de son opérateur énergétique pour affiner le résultat). Passé les 12 premières heures, les valeurs moyennes seront calculées sur la base des 14 derniers jours.

Deux prises WeMo sont actives. Sur l'une on a le suivi de la consommation. Données que l'on peut exporter vers un tableur. Cliquer pour agrandir

Pour aller plus loin encore, on peut exporter vers une adresse mail ces données dans un format CSV qu'ouvrira n'importe quel tableur. Mieux, une option sait automatiser cet export selon un rythme quotidien, hebdomadaire ou mensuel. L'historique remonte sur les 40 derniers jours.

L'export des données de consommation depuis la prise Belkin

Autre option sur la Belkin, le réglage de seuil pour la consommation de chaque appareil, avec une fourchette allant de 2 à 99 watts. En deçà du niveau retenu, l'équipement est considéré comme fonctionnant en mode veille et les compteurs de consommation ne bougent plus. Au-dessus, il déclaré comme étant en fonctionnement normal et sa consommation est mesurée. Dans l'app, le bouton d'activité est vert dans les deux cas, mais une petite pastille à côté passe du vert à l'orange selon l'état de fonctionnement ou de veille. Avantage du procédé, on peut faire la différence entre une télévision qui est sous tension mais en veille et la même qui est regardée par ses enfants.

À gauche la télévision est sous tension mais en mode veille (pastille orange), à droite elle est utilisée

Pour établir un planning de fonctionnement, l'app Belkin fait mieux aussi que sa concurrente. Il est bien plus simple de régler une récurrence quotidienne. On coche les jours où l'action — par exemple, allumer une lampe à 8h30 et en éteindre une autre au même moment — doit être effectuée.

Dans celle d'Edimax il faut faire cette programmation récurrente pour autant de jours que nécessaire, impossible de la copier coller pour aller plus vite. Impossible aussi d'affecter plusieurs lampes à un même planning. Chacune a le sien et tant pis s'ils sont pourtant identiques. Et un bug, lorsqu'on tape sur le nom d'une prise c'est la planification du jour précédent qui s'affiche.

À gauche l'Edimax, à droite la Belkin

Là où la prise Belkin pourrait s'inspirer de l'Edimax c'est en ajoutant une vue hebdomadaire où, pour chaque jour, les programmations sont représentées graphiquement. À la manière des événements dans un calendrier. Ce serait d'autant plus pratique lorsqu'on a plusieurs appareils WeMo et de multiples règles.

La vue hebdomadaire de l'Edimax à gauche avec des repères orange pour chaque programmation. À gauche la liste des programmations du Belkin où il manque cette vue générale

Belkin propose également des réglages horaires en fonction de l'heure de lever et de coucher du soleil, calculés à partir de votre situation géographique. On décidera que la lampe doit s'allumer à l'heure où la nuit tombe ou un peu avant ou bien après, des délais sont proposés d'office mais on peut choisir le sien dans une plage de 4h avant/après.

Autre réglage propre au Belkin, celui qui simule votre présence en allumant de manière automatique les lampes de votre choix dans une plage horaire que vous définissez. Nous avions réglé cette fonction pour deux lampes avec une activité entre 20h30 et 23h55. L'une des deux lampes est restée allumée pendant cette tranche horaire tandis que l'autre s'éteignait et se rallumait à peu près toutes les demi-heures. À l'issue de la programmation, les deux lampes se sont éteintes. Rien n'empêche, pour casser le côté mécanique et impersonnel de ces jeux de lumière, de multiplier les règles et d'utiliser à chaque fois des lampes différentes.

Notifications et recettes IFTTT

Toutes ces activités peuvent être signalées à l'utilisateur par des notifications. La prise Edimax ignore les notifications d'iOS et préfère le courrier électronique. Un profil Gmail est proposé et fonctionne bien. On reçoit un bref courriel (en anglais) signalant l'activité de la lampe. Rien n'empêche d'utiliser une autre messagerie que celle de Google en entrant manuellement ses réglages de compte mais nous nous y sommes cassés les dents et l'option Gmail retenue au départ refusait de s'effacer derrière les nouveaux réglages. De guerre lasse nous sommes restés sur Gmail.

Notification par mail avec l'Edimax

La WeMo joue la carte d'une meilleure intégration en utilisant les notifications d'iOS (un widget iOS 8 serait un bonus apprécié). D'ailleurs, ajouter une option de signalement par mail comme le concurrent serait une bonne idée. On peut être notifié que la lampe s'est allumée, qu'elle s'est éteinte ou qu'elle est en marche depuis une durée que l'on définira.

Le matériel Belkin est compatible en outre avec IFTTT, un service web gratuit où l'on trouve des scripts — "recettes" dans le jargon d'IFTTT — tout prêts à utiliser qui associent des matériels avec services en ligne (IFTTT pour If This Then That : S'il se passe ceci alors fais cela). Plusieurs recettes existent pour les WeMo Insight. Nous en avons utilisé une par exemple qui fait s'éteindre notre lampe dès lors qu'on s'éloigne du bureau. Une notification vous prévient ensuite du bon déroulement de l'opération. L'app IFTTT se base pour cela sur votre position géographique.

Les différentes recettes activées dans notre app IFTTT. Au centre celle qui éteint la lampe lorsqu'on est parti de chez soi. À droite les notifications IFTTT et WeMo. Cliquer pour agrandir

Même si cela intéressa en premier lieu les utilisateurs avancés, cette compatibilité IFTTT est une ouverture très intéressante au vu du nombre de recettes disponibles. Cependant, toutes ces recettes ne fonctionnent pas nécessairement. Il arrivait aussi que notre lampe ne soit pas détectée dans l'app IFTTT (pour lui associer une recette) il fallait alors le faire sur le site web du service. Certaines options comme celle basée sur la géolocalisation mériteraient d'être intégrées directement dans l'app de Belkin. Cela éviterait de jongler entre deux apps et de s'inscrire sur un autre service.

Nous avons utilisé ces prises quelques jours (avec une version bêta d'iOS 8.2 sur un iPhone 6). Pêle-mêle nous avons parfois essuyé des plantages, mais rares. Il est arrivé occasionnellement que la Belkin ne détecte plus une ou les deux lampes. Cela n'a duré à chaque fois que quelques secondes et peut s'expliquer par une latence dans la connexion au nuage de Belkin qui fait l'interface, de manière transparente, entre vos prises et vous.

Autres griefs, de temps à autre, l'envoi d'un nouveau réglage vers la prise Belkin a pris quelques longues secondes. Mais rien d'insupportable. On a eu aussi un message d'erreur qui vient parfois empêcher l'enregistrement d'une nouvelle règle. Peut-être à raison d'ailleurs, mais l'alerte n'est d'aucune aide pour tenter de comprendre l'origine de l'erreur. Tous ces désagréments n'étaient pas gênants cependant au point de rendre l'utilisation du produit pénalisante.

De quel ordre est le surcroît de consommation généré par le branchement de ces prises ? Léger. Nous l'avons mesuré entre 1,8 et 1,9 watts sur les deux prises (Belkin parle de moins d'1,5 watts).

Conclusion

À l'issue de nos tests, l'Insight Switch de Belkin se révèle plus intéressante que sa concurrente chez Edimax (même si l'on préférait sa version avec un suivi de la consommation). Tant sur le plan matériel que logiciel, le produit est plus abouti et plus agréable à utiliser. Il est plus riche aussi en possibilités. Si la différence de prix était beaucoup plus importante, on pourrait éventuellement se rabattre sur l'Edimax et s'en servir à minima, mais il n'y a qu'une petite trentaine d'euros d'écart.

Cela ne veut pas dire que l'Insight Switch mérite toutes les louanges. Le logiciel doit encore corriger quelques bugs et simplifier son ergonomie. Quant à la qualité de traduction de l'interface et l'absence d'une optimisation iPad, c'est indigne d'une marque comme Belkin. Aucun de ces défauts n'est bloquant, ils sont d'ordre logiciel donc réglables par des mises à jours. Ces réserves énoncées, la Wemo Insight Switch est un produit que l'on peut conseiller. Pas aussi chaudement qu'on l'aurait espéré, mais il s'avère tout de même intéressant.

Belkin WeMo Insight Switch (environ 70 €)

Note : 7/10

Plus :

  • Ergonomie de la prise
  • Programmation assez simple
  • Notifications iOS
  • Mesure de la consommation
  • Compatible avec IFTTT
  • Export des données
  • Mises à jour firmware simples à faire

Moins :

  • Traduction bâclée
  • Des bugs occasionnels
  • Pas d'optimisation iPad et iPhone 6
  • Pas de notifications par mail
  • Pas de contrôle par le web


Edimax Smart Plus Switch P-1101W (environ 45 €)

Note : 4/10

Plus :

  • Prix
  • Vue hebdomadaire dans le planning
  • Notifications par mail


Moins :

  • Traduction bâclée
  • Programmation fastidieuse
  • De petits bugs
  • Pas de contrôle par le web
  • Pas d'optimisation iPad, iPhone 6 ni de notifications iOS
  • Windows requis pour les mises à jour firmware
avatar Letiteuf55 | 

Faudrais pas brancher la box sur ce genre de prises connectées ;D

avatar Michaelguaylambert | 

Je suis content de ne pas vivre en Europe. Ça me rappelle tellement comment les prises européennes sont affreuses et grosse et gaspille l'espace.

avatar Tomtomrider | 

@Michaelguaylambert :
Ils faut vraiment que l'on pense à changer nos prises qui nous pourrissent totalement la vie au quotidien et font de la France (ça ne vous aura pas échapper que les prises universelles n'existent pas en Europe) un véritable enfer.

avatar Bob dArvey | 

@Michaelguaylambert :

C'est vrai qu'en France et dans la plupart des autres pays européens tu vas trouver ces grosses prises encombrantes.

Par-contre, si tu viens en Italie ou en Suisse, par-exemple, tu vas trouver des prises incluant la fiche de terre qui auront le même encombrement que les prises à deux fiches.

http://comfortablejeans.com/images/picsngwd/prise-de-courant-italienne
http://compas2014.unine.ch/informations

avatar oliverberard | 

Merci pour ce teste comolet

avatar Yanouss | 

iOS 8.2 bêta 5 dispo

avatar Thegoldfinger | 

Merci pour ce test, moi qui comptait bientôt en acheter

avatar Jeckill13 | 

si les enfant dépassent la permission de durée pour la TV...

Je pense que les minots penseront sans problème à débrancher la Tv et la mettre sur la prise "normale" très rapidement !

avatar c0mm0n | 

Faut tester les ubiquiti mFi moins grand public mais pas mal du tout

avatar fondoeil | 

Bravo !
Article bien plus clair et agréable à lire que celui sur les traqueurs low-cost.
Merci

avatar jojo5757 | 

A tester aussi les chacon di.o bien faites mais soft bogge helas (mais ça marche bien quand même)

avatar Florian Innocente | 
Nos tests ont été fait sur une Livebox (je ne me souviens plus comment elle est réglée, je regarderai ce soir) à la maison et une Time Capsule au boulot (qui est en WPA2). Un de mes collègues essaiera sur sa Revolution pour voir.
avatar bigwiz | 

Bonsoir,

j'ai une révolution et une prise Belkin Wemo Switch F7C027, j'ai eu du mal à la connecter à ma box, mais cela a fontionné

avatar bigwiz | 

Bonjour,

je suis dans ce cas. J'ai acheté à la FNAC une prise Belkin Wemo Switch F7C027 et lorsque j'ai voulu la connecté à ma freebox révolution j'ai eu ce probléme !

En fouillant sur google, je suis arrivé sur le site de l'ADUF ou j'avais lu que je devais désactivé le wifi N pour pouvoir la connecter sans toucher au cryptage (je suis en WPA-PSK)

J'ai donc désactiver le wifi N et j'ai pu connecter la prise !

Une mise à jour du firmware a été effectué après la connexion, donc je me suis dit que le nouveau firmware doit corrigé le bug de wifi vu que la prise est compatible wifi N !

Après la mise à jour j'ai réactivé le 802.11n, j'ai débranché et rebranché la prise => NOK la prise ne se connectait plus même après plusieurs essais !

Alors j'avais désactivé de nouveau le wifi N et là c'était OK !

Le lendemain matin, j'avais refait un essai tout en laissant le N activé, car autant se faire remboursé si cela ne fonctionne pas ! (Je n'ai pas envie de brider mon wifi pour une prise)

Et la surprise ! la prise s'est connecté à la révolution en N !
J'ai tenté le diable, en la débranchant et en la rebranchant sur une autre prise de mon domicile => toujours OK !

Bref Un peu étrange le comportement de cette prise ?

avatar macbookintel | 

Reste à trouver un appareil que l'on souhaite contrôler pendant son absence sans avoir à l'utiliser souvent pendant sa présence histoire de ne pas sortir son iphone à chaque fois.
Concernant les bugs, c'est un réel problème si on est pas sur place...

avatar le ratiocineur masqué | 

@Darth Philou :
Ah ok, c'est toi le mec qui n'a pas de compteur électrique :-D

avatar bibi81 | 

Quel est donc ce compteur électrique ? Il n'y a pas des chiffres qui changent dessus ?

avatar Maxios | 

@Darth Philou :
J'espère que vous n'avez pas jeter toutes vos anciennes ampoules ! Sinon c'est une hérésie tant au plan financier ( on n'amortira jamais sans investissement en LED ) qu'écologique (remplacer une ampoule qui fonctionne par une nouvelle LED, je ne suis pas sûr que si on prend en compte la production plus le transport comparer à juste l'utilisation en électricité de la non LED se soit très économique).
Mais j'ai longtemps réfléchi à changer les miennes aussi. Ma conclusion c'est de remplacer ce qui ne fonctionne plus par ce qui est le mieux c'est-à-dire des LED

avatar Maxios | 

@Maxios :
Son investissement pardon

avatar enzo0511 | 

Je les utilise depuis Noël j'en suis très content
Cela dit niveau logiciel en effet ils pourraient travailler sur une optimisation iOS
Et surtout le principal défaut c'est la taille et le design
Je pense que de nos jours il est possible de faire des prises plus discrètes et plus compactes

avatar sid977 | 

@Darth Philou

Moi j'ai acheté une prise qui contrôle la consommation sur Amazon 20€ et ça fonctionne très bien et facile à utiliser :-)

avatar Maxios | 

En suite pour en revenir à l'article, on connaît la consommation de la prise ?
Car justement, surveiller la conso d'une ampoule par un truc qui consomme plus je trouve ça un peu con.
De l'électroménager je comprends ! Et encore, si j'achète 4 de ces nouvelles prises, pour l'argent que ça me coûte autant changer directement de machine à laver si j'en ai une vieille !

avatar sid977 | 

@Darth Philou

Alors c'est WATTMÈTRE prise contrôle, coût consommation électrique.
Prix 17,21€

avatar Cosedit | 

Je tiens à préciser que la différence "que d'une trentaine d'euros" équivaut a presque 50%
quant on a plusieur points à gerer ça compte "un peut".

avatar bigwiz | 

Bonjour,

vendredi j'avais eu sur mon iPhone une notification qu'une mise à jour était disponible pour les appareils wemo, et ce matin une mise à jour de l'application pour ios !

Dans les détails de la mise à jour de l'application, c'était écrit que cela résout des problèmes de connexion aux wifi en faisant la mise à jour du firmware des appareils Wemo !

J'ai donc désactivé le wifi N sur la Freebox, ce qui a permis au wemo de se connecter, je l'ai mis à jour.
J'ai ensuite débranché et rebranché ma prise => OK (N désactivé)

j'ai réactivé le wifi N sans débrancher ma prise, au début la prise fonctionnais toujours vu que le bail n'était pas expiré, J'ai ensuite débranché et rebranché ma prise, la phase d'initialisation avec le N réactivé fut très très lente !

Sur Freebox OS je pouvais voir la prise en cours de connexion en wifi G, elle est resté très longtemps grisé, et c'est seulement au bout de 1 à 2 minutes qu'elle s'est enfin connecté à ma box tout en laissant le wifi N !

On vas voir ce que cela donne dans le temps après expiration du bail.

CONNEXION UTILISATEUR