Test du Netgear Nighthawk M1, un modem mobile qui fait aussi batterie et serveur

Anthony Nelzin-Santos |

Les modems ne sont pas morts ! Certes, le partage de connexion intégré à iOS et Android empiète sur leurs platebandes. Mais le « mode modem » entame sérieusement la batterie du téléphone, et n’est pas fait pour répondre aux demandes d’une dizaine d’appareils. D’où l’intérêt des modems dédiés. S’ils sont moins courants qu’il y a quelques années, ils sont aussi plus puissants.

Au point d’être devenus de véritables couteaux suisses numériques, à l’image du Netgear Nighthawk M1, qui fait aussi office de batterie externe et de serveur multimédia… entre autres choses. Mais est-ce, d’abord et avant tout, un bon modem ? La réponse dans notre test.

Netgear Nighthawk M1.

Le Netgear Nighthawk M1 est une petite brique de dix centimètres de côté et deux centimètres d’épaisseur, pour 140 grammes sur la balance. Faites sauter le capot, et vous tomberez nez à nez avec la batterie prismatique, que vous pouvez retirer pour dévoiler le logement pour la carte microSIM. Netgear n’utilise pas de plateau ni de mécanisme compliqué, mais un simple étrier de maintien. Vous n’aurez donc aucune difficulté à recycler une nanoSIM avec un adaptateur.

Le Nighthawk M1 est construit autour d’un modem Qualcomm MDM9x50, qui prend en charge les réseaux 4G LTE de catégorie 16, aussi appelés 4G+ ou 4G LTE Pro. Avec l’agrégation de quatre porteuses1, il peut toucher le gigabit… en théorie. En pratique, nous n’avons jamais dépassé 400 Mbit/s avec une puce SFR RED. Les réseaux sont ce qu’ils sont, mais au moins le modem de Netgear est-il capable d’exploiter pleinement les réseaux actuels, et sera capable de tirer le meilleur des améliorations progressives des prochaines années.

Une chose est certaine : les débits sont systématiquement supérieurs à ceux obtenus avec un iPhone XR connecté au même réseau cellulaire. Prenons trois petits exemples, assez emblématiques de la trentaine de relevés que nous avons effectués :

  • dans une zone résidentielle du troisième arrondissement de Lyon : l’iPhone XR atteint 120 Mbit/s en réception et 25 Mbit/s en émission, le Nighthawk M1 atteint 120 Mbit/s en réception et 55 Mbit/s en émission ;
  • dans une zone densément peuplée du huitième arrondissement de Lyon : l’iPhone XR atteint 66 Mbit/s en réception et 10 Mbit/s en émission, le Nighthawk M1 atteint 125 Mbit/s en réception et 14 Mbit/s en émission ;
  • dans une zone périurbaine des monts d’Or : l’iPhone XR atteint 24 Mbit/s en réception et 1 Mbit/s en réception, le Nighthawk M1 atteint 33 Mbit/s en réception et 1,5 Mbit/s en émission.

Quand les conditions de réception sont optimales, l’iPhone XR s’en sort très bien, mais le modem de Netgear garde l’avantage en émission. Dès que les conditions se dégradent légèrement, le Nighthawk M1 prend un net ascendant, et fournit une connexion à la fois plus rapide et plus stable. Les deux appareils affichent une latence similaire, imperceptible lors de la navigation sur le web ou de la lecture de contenus multimédias en streaming.

Les trois ports : USB-A, USB-C, Ethernet. Les deux petits patins protègent les connecteurs TS-9 des antennes externes optionnelles.

Le Nighthawk M1 redistribue sa connexion sur deux réseaux, un réseau Wi-Fi 802.11 b/g/n à 2,4 GHz et un réseau Wi-Fi 802.11a/n/ac à 5 GHz. Vous pouvez parfaitement connecter votre téléphone au modem glissé dans votre sac à dos, mais vous obtiendrez les meilleures performances en mettant un peu de champ entre les appareils. Toutes conditions égales par ailleurs, on passe de 60 Mbit/s collé au modem à plus de 100 Mbit/s à quelques mètres.

La couverture est fiable et homogène dans un rayon d’une dizaine de mètres, les murs et autres obstacles réduisant naturellement les débits. Au-delà, vous devrez utiliser le réseau 2,4 GHz pour conserver un lien solide avec le modem, au prix d’une nette baisse des performances. Mais l’intérêt du Nighthawk M1 réside surtout dans sa capacité à encaisser les connexions de nombreux appareils.

Netgear assure qu’il peut gérer « jusqu’à vingt appareils ». De manière plus modeste, et peut-être plus réaliste, nous avons connecté jusqu’à six appareils sans remarquer de dégradation particulière de la vitesse et de la fiabilité de la connexion (même si évidemment, dans le cadre d’usages simultanément intensifs, la bande passante est divisée entre les clients). Dans les mêmes conditions, l’iPhone XR chauffe énormément, coupe agressivement la connexion des appareils inactifs, et peine à maintenir des débits constants.

Avec une capacité de 19,78 Wh, la batterie assure une journée d’autonomie. Et pas une journée de travail de huit ou dix heures, mais bien une journée entière de 24 heures. Avec trois appareils connectés, sans économiser la bande passante, la moitié de la batterie est entamée après onze heures de navigation. L’autonomie dépend des conditions réseau et du nombre de clients : connectez dix appareils dans une zone mal couverte, et la batterie défilera plus rapidement.

La batterie amovible, la carte microSIM (ici, une nanoSIM dans un adaptateur), et le logement microSD (en bas, à côté du bouton de remise à zéro).

Reste que le Nighthawk M1 est bien plus robuste qu’un smartphone en « mode modem ». Il offre une couverture plus étendue et plus homogène, il fournit des débits plus rapides, il chauffe nettement moins, il tient beaucoup plus longtemps, et encaisse plusieurs connexions sans broncher. Et il possède même un port Ethernet ! (Limité à 100 Mbit/s et sans PoE. Et son branchement désactive le réseau 5 GHz. Mais tout de même.)

Surtout, il peut être configuré à l’envi par l’intermédiaire d’une application iOS, mais aussi et surtout d’une interface web accessible à l’adresse 192.168.1.1. (Dés)activation du DHCP et configuration du mode DNS, réglages de la carte SIM et de la connexion cellulaire, déclenchement et filtrages de ports, (dés)activation du tethering USB, informations avancées sur le réseau et l’appareil… le Nighthawk M1 n’a rien à envier aux routeurs conventionnels.

Le contrôle parental repose sur OpenDNS, qui appartient désormais à Cisco. Le réglage du niveau de transmission permet d’ajuster le fonctionnement du modem à votre usage. Le « mode court » offre les meilleures performances à courte portée, au prix d’une réduction sensible de la couverture. Le « mode long » permet a contrario de conserver de bons débits moyens en s’éloignant du routeur, au prix d’une réduction des performances globales.

L’interface web, qui permet, accessoirement, de consulter les SMS envoyés au numéro associé à votre SIM.

Le Nighthawk M1 est compatible avec le système de sécurité Arlo : vous pouvez partir en vacances avec une caméra Arlo sans-fils, la placer dans une caravane ou un bungalow, et utiliser le modem comme station d’accueil. Les fonctions de délestage, elles, permettent de pallier les déficiences des connexions ADSL faiblardes des résidences secondaires reculées. Relié en Ethernet à la box, le Nighthawk M1 répartit la charge entre le réseau cellulaire et la connexion ADSL, à la manière de l’« assistance Wi-Fi » d’iOS.

Le petit écran affiche les principales informations : les conditions de réception, les données consommées, les informations de connexion aux réseaux Wi-Fi du modem, éventuellement la disponibilité d’une mise à jour du firmware. Très lisible même en plein soleil, il n’a comme seul défaut que de ne pas être tactile. Il est encadré par deux jauges, l’une pour l’activité du réseau et l’autre pour la batterie.

La batterie n’alimente pas seulement le modem, parce que le Nighthawk M1 n’est pas seulement un modem. C’est aussi une batterie externe : il peut alimenter, en énergie comme en données, les appareils connectés au port USB-A. Vous ne rechargerez pas votre iPad, mais vous pourrez recharger entièrement un iPhone, et garder encore assez de jus pour une dizaine d’heures de navigation.

Les informations affichées sur le petit écran, et la jauge (à gauche) de la batterie.

Et comme la batterie est amovible, vous pouvez toujours vous en procurer une deuxième pour une vingtaine d’euros (référence W-10a). La recharge du modem prend deux bonnes heures… par le biais du port USB-C. Autrement dit : vous pouvez recharger le modem tout en chargeant un appareil, mais vous devrez voyager avec plusieurs câbles différents.

Comme si cela ne suffisait pas, le Nighthawk M1 peut aussi faire office de serveur multimédia. Sans retirer la batterie et donc couper la connexion, vous pouvez insérer une carte microSD ou brancher une clé USB2, dont les contenus pourront être récupérés par l’intermédiaire des protocoles UPnP et DLNA. Depuis un iPhone ou un iPad, des applications comme Infuse et VLC peuvent ainsi streamer des vidéos depuis le Nighthawk M1.

Ce que Netgear ne dit pas, ou alors seulement dans un paragraphe paumé au fin fond du manuel, c’est que les fichiers peuvent aussi être récupérés avec le protocole WebDAV. La clé USB est ainsi accessible à l’adresse http://192.168.1.1/dav/usb. Or Pages et Keynote, parmi d’autres applications, peuvent lire et écrire sur les volumes WebDAV. Voilà qui transforme le Nighthawk M1 en véritable petit serveur portable.

Les volumes connectés au Nighthawk M1 peuvent être montés comme des serveurs WebDAV dans le Finder ou l’application Fichiers.

À 279 €, sans compter le cout de l’abonnement cellulaire, ce n’est clairement pas un achat que l’on fera sur un coup de tête. Mais le Nighthawk M1 peut être formidablement utile en vacances ou dans une résidence secondaire, comme un point d’accès transportable. Dans ce cadre, on peut retirer la batterie et alimenter directement le modem en USB-C, et même ajouter des antennes 3G/4G externes à connecteur TS-9. Ou, plus simplement, le coller près d’une box ADSL qu’il secondera.

Il se révèle surtout au centre d’un bureau mobile : il apporte la connexion, recharge les téléphones, et embarque divertissements et sauvegarde des documents. Le partage de connexion vous suffit ? Tant mieux : le Nighthawk M1 n’a rien d’indispensable. Mais si vous cherchez une solution dédiée et polyvalente, il mérite considération. Ses performances et son autonomie justifient son prix.


  1. Le Nighthawk M1 prend en charge les bandes 850 MHz, 900 MHz, 1 900 MHz, et 2 100 MHz en 3G ; et les bandes 700 MHz, 800 MHz, 900 MHz, 1 800 MHz, 2 100 MHz, 2 300 MHz, 2 500 MHz, et 2 600 MHz en 4G LTE. ↩︎
  2. Formatée en FAT/FAT32, NTFS, ou HFS/HFS+. Le format APFS n’est pas pris en charge. ↩︎
avatar shaba | 

Ça a l’air pas mal en effet. Je me suis pris un TP Link a 70€ et ça dépanne vraiment pour les vacances !

avatar joregarvit | 

Toujours avec mon Huawei 4G
Mais ça me fait réfléchir !!

avatar captainmajid | 

Ça a l’air pas mal oui...
Mais il y a un peu trop de réception dans vos exemples de comparaisons avec l’iPhone 😉

avatar fousfous | 

Et si on veut un modem fixe avec un bon débit qui n'a pas besoin de gérer beaucoup d'appareils ni d'autres fonctions vous avez quoi à proposer?
Vu le prix des box actuellement ça peut vraiment être intéressant.

avatar Arnaud33 | 

@fousfous

Perso j’ai le HUAWEI 715, ça marche pas mal, je l’ai payé 170€

avatar fousfous | 

@Arnaud33

Ça fait quand même chère pour du chinois, avec les risques qui vont avec.
Mais merci pour ta réponse.

avatar charliedeux | 

On est plus en 2005, chinois n'est pas nécessairement synonyme de pas chère/mauvaise qualité...faudrait se faire à l'idée à un moment donné. Le Huawei b715 est le meilleur de sa catégorie...enfin été le meilleur je devrais dire car le Netgear Nighthawk est clairement un cran au dessus maintenant, beaucoup plus complet mais plus chère aussi.

A 170euros le b715 est une excellente affaire, il est a 210euros sur amazon. De plus, quitte à acheter un routeur 4G de bonne facture, je ferais plus confiance à un leader spécialiste qui à contribué à l'invention/implémentation du dit réseau comme peut l'être un Huawei.

avatar fousfous | 

@charliedeux

J'ai parlé de sécurité, parce que je sais pas si t'es au courant Mais constructeur chinois et gouvernement chinois c'est un peu la même chose. Et l'actualité nous montre qu'il y a une envie pour le gouvernement chinois de faire de l'espionnage de masse.

avatar Ephaistos78 | 

Je l’ai depuis 1 mois et c’est un excellent produit. J’aurai aimé un écran tactile (uniquement valable sur la version M2 à 2gb mais inutile en France car débits opérateurs trop petits ) mais on s’en passe . En vacances , à L’hôtel c’est top bien que pas donné .

avatar orkal | 

Bonjour,
merci pour ce test intéressant. Ma question : « sans compter le cout de l’abonnement cellulaire ». Ma question lequel prendre  ? EN remerciant ceux qui savent,
Éric

avatar Liena1 | 

@orkal

T’as des forfait sim classique chez red, free... ça devrait faire l’affaire pour 10€

avatar noooty | 

@orkal

Tu prends les forfaits en promo, et tu les changes quand tu veux...

avatar iftwst | 

De bonnes idées en effet même si de mon côté je me coupe de plus en plus d’internet en vacances.

Parfois ça fait du bien de tout débrancher ! 😅

avatar billouteman60 | 

JE DÉCONSEILLE !!!
Beaucoup de monde ont des soucis avec les routeurs netgear y compris celui ci, dont netgear se penche sur le problème depuis plus de 2ans. Déconnection intempestive ( toutes les 30min pour ma part ) sur 3 routeurs neuf différents. J'ai ensuite forcer pour avoir le remboursement , 8 mois d'attente ...
J'ai pris un huawei à 150€ , beaucoup moin fonctionel et puissant mais moins chère et j'ai pas de déconnection.
Et quand j’appel netgear pour savoir si le problème est résolu , ils n'ont pas connaissance de se problème alors que leur forum et tous les avis Amazon sont négatif pour le même soucis .

avatar Timmy | 

@billouteman60

Tu es chez quel opérateur ?

avatar lyonp69 | 

@billouteman60

Jamais eu aucun soucis et j’en ai plusieurs.
Jamais de déconnexion. Pas de problème de connexion.

avatar Liena1 | 

Ah ouais ! 😳🤩
Merci pour ce test d’un produit vraiment bien 😳
Bravo Netgear 🤩
(J’ai déjà un modem 4G Netgear aircard)

avatar Djipsy5 | 

L’Apple TV 4K aurait du, à mon avis, embarquer un routeur wifi qui en ferait un point d’accès si branché à la prise téléphonique.

avatar marenostrum | 

y avait Time Capsule à l'époque.

avatar broketschnok | 

@marenostrum

Time Capsule n’a jamais fait MoDem

avatar Soner | 

@Djipsy5

Et le café aussi.

avatar billouteman60 | 

J'ai tester tous les opérateurs et même à 900km de chez moi donc une autres antenne c'était identique.
R7100lg, m1 et aussi certaines routeur wifi sont impacter.
J'ai essayer aussi énormément de réglage .

As tu fait des test pour être sur que tu n'est pas de déconnexion ? Car defois elles ne sont pas visible suivant ton utilisation.

avatar victoireviclaux | 

Je ne comprends pas le choix du format nano SIM

avatar beteldor | 

Déjà testé il y a plus d’un an, réception pas exceptionnelle et pas mal de bugs de WiFi contrairement aux HUAWEI.

Il y a un modèle plus récent Cat. 20 DL (2Gb/s)

avatar DarKOrange | 

120€ sur AliExpress (australien débridé)

avatar Lem3ssie | 

@DarKOrange

Tu as le lien stp ?

avatar 01ivier | 

J'ai ce routeur depuis 2 mois. Il est vraiment très bien.

Par contre, je cherche sans succès des antennes T9 de "qualité" et qui fonctionnent vraiment (pas comme celles d'AliExpress à 5€)

Si quelqu'un à une adresse...

avatar Yoannboss | 

@01ivier

Netgear 6000450 Antenne Mimo AirCard Booster de Performance Noir https://www.amazon.fr/dp/B00DN3J03O/ref=cm_sw_r_cp_api_i_uWBBDb41CET1X

J’ai et honnêtement mon débit sans 18 Mega avec +40 Mega
Je l’ai mis à ma fenêtre côté intérieur!

avatar 01ivier | 

Merci !

avatar Sometime | 

Oui, je conseillerais dans l’absolu de bien regarder si les firmwares de ce modèle ont eu des soucis.
Netgear s’est récemment illustré avec des firmwares mal finis qui perturbaient certains de leurs routeurs.

avatar CorbeilleNews | 

Il y a longtemps que j'ai arrêté d'utiliser du Netgear : les 3 modems routeurs ADSL que j'ai eu il y a une quinzaine d'années n'ont eu que des soucis :

MAJ Automatique du firmware qui briquait l'appareil au redémarrage : il fallait la désactiver avant de le connecter à internet

Mauvaises prises en compte des modifs faites dans l'interface web : une fois oui une fois non

Notice très mal faite : devoir lancer un cd pour accéder à l'interface de gestion, j'ai fini par comprendre que je ce n'était pas une application mais bêtement une page web de gestion (c'était il y a quinze ans), cela aurait été plus simple de dire de s'y connecter directement avec un navigateur : même méthode que les kits de connexion inutiles des FAI de l'époque...

Cela a bien écorné ma relation avec cette marque !

avatar matrixfr | 

Moi j’utilise le routeur 4g fourni par orange avec mon abonnement open et ça fait le boulot en vacances.
Il me semble que c un haweii derrière le logo orange.

avatar pagaupa | 

Netgear? Un sav inexistant...

avatar oliv30 | 

Bonjour
pensez vous que cela aurait un interêt en remplacement de la box 4G bouygues (huawei)?

avatar pagaupa | 

Netgear? Aucun sav! C’est simple

CONNEXION UTILISATEUR