iPhone SE : et l’absence de 3D Touch ?

Christophe Laporte |

La principale lacune de l’iPhone SE par rapport à ses grands frères, c’est l’absence de 3D Touch. C’est une lacune, mais cela a également de bon côté : 3D Touch est en bonne partie responsable de la prise de poids (14 grammes) de la famille 6s.

À chaque fois que j’ai l’occasion de reprendre un iPhone 6s dans les mains, son poids me fait tiquer. Si l’on met de côté les modèles Plus, l’iPhone 6s est à ce jour l’iPhone le plus lourd de l’histoire. Ce qui n’était pas le cas de son prédécesseur cela dit en passant.

Mais pour en revenir à 3D Touch, est-ce que son absence me dérange ? Précisons d’emblée que je n’ai jamais été un gros utilisateur de cette technologie. Mais chaque profil d’utilisateur est différent.

Pour être honnête, Quick Actions, je ne m’en suis quasiment jamais servi. Je lance pratiquement toujours mes apps avec Spotlight, sans doute une habitude héritée du Mac.

En plusieurs semaines d’utilisation, j’ai tenté une fois machinalement de lancer Peek & Pop. Mais je me suis rendu compte après vérification que l’aperçu que j’essayais de déclencher n’existait pas.

De mon point de vue, la fonctionnalité la plus pratique et qui me manque un peu, c’est la possibilité avec 3D Touch de déplacer rapidement et précisément le curseur dans un texte. Pour moi, c’est clairement un manque…

Mais pour être franc, j’aurai sans doute été beaucoup plus chagriné par l’absence des Live Photos. C’est une fonctionnalité tout à fait futile, mais que voulez-vous, cela plait beaucoup aux enfants…