Google réorganise Motorola à la dure

Anthony Nelzin-Santos |

Motorola Mobility va subir une sévère restructuration, quelques mois après la finalisation de son acquisition par Google. Le cinquième de ses 20 000 employés va être licencié, dont 1 300 aux États-Unis, et une trentaine de ses installations vont être fermées. Près de la moitié des anciens vice-présidents de la société ont déjà été remerciés.

Motorola

Ancien directeur de la publicité chez Google et désormais CEO de Motorola Mobility, Dennis Woodside a exposé au New York Times la nouvelle stratégie du fabricant de téléphones : produire moins, mais produire mieux. Motorola Mobility devrait donc se focaliser exclusivement sur les smartphones, et réduire son catalogue à une poignée de modèles seulement. Société pionnière dans le domaine des télécommunications, Motorola Mobility devrait à nouveau se différencier par des technologies novatrices.

Les opérations de recherche et développement vont ainsi être concentrées à Chicago, Sunnyvale et Pékin au lieu d'être disséminées. Les technologies les plus avancées seront le fruit du département « Advanced Technology and Projects », un groupe de quelques douzaines de personnes formé comme une start-up, une approche similaire des Skunk Works de Lockheed Martin ou de l'Advanced Technology Group d'Apple (QuickTime, HyperCard, AppleScript, data detectors, etc). De la Darpa dont elle a été la directrice, Regina Dugan, qui chapeaute ce groupe, y importera une culture de l'urgence : les contrats seront limités à deux ans.

Les cultures de Motorola et de Google doivent progressivement se rejoindre : la communication entre les différents groupes va être améliorée, et des ingénieurs de Google pourront être détachés pendant un ou deux ans chez Motorola. Pour des raisons réglementaires, les deux entreprises devraient néanmoins rester imperméables l'une à l'autre, ce qui peut poser des problèmes : la communication avec l'équipe Android est parfois plus difficile pour Motorola que pour Samsung ou HTC. Motorola ne sera pas non plus favorisé dans l'attribution des projets Nexus.

Certains croient néanmoins que Google pourrait être tenté de suivre le modèle d'Apple avec Motorola. Le New York Times évoque ainsi « un téléphone conçu par Google du matériel au logiciel, peut-être en créant un système d'exploitation spécifique à Motorola que les autres fabricants ne pourraient pas utiliser. » Google mettra-t-il fin à la fiction de l'ouverture totale d'Android en privatisant complètement son écosystème au service de Motorola, tout en préservant une version open-source et générique pour les autres ? Il est en tout cas certain que Google sait faire ce que Motorola ne sait pas faire, et inversement.

avatar denisbook | 
" Le New York Times évoque ainsi « un téléphone conçu par Google du matériel au logiciel, peut-être en créant un système d'exploitation spécifique à Motorola que les autres fabricants ne pourraient pas utiliser. " ça serait l'idéal, pour enfin avoir autre chose de créatif. Bien sur, on ne "créé" pas de nouveaux système d'exploitation. Il s'agirait d'un énième dérivé de Linux (android si vous voulez le nommer ainsi), mais il faut que les _constructeurs_ s'approprient (dans la limite des licences) leurs logiciels pour faire des produits intégrés de bout en bout et avec sa propre culture. Enfin tout cela ne reste que de la chimère pour l'heure.
avatar adrianweatherly | 
"Il s'agirait d'un énième dérivé de Linux (android si vous voulez le nommer ainsi)" J'aime bien ce genre de troll discret venant de quelqu'un qui adore les énième dérivés de Unix (iOS si vous voulez le nommer ainsi). Mise à part, la restructuration est humainement difficile mais peu donner un nouveau souffle à Motorola. "Google mettra-t-il fin à la fiction de l'ouverture totale d'Android" Fiction ? Quelle fiction?
avatar denisbook | 
"J'aime bien ce genre de troll discret venant de quelqu'un qui adore les énième dérivés de Unix (iOS si vous voulez le nommer ainsi). " ok, le terme "énième" doit être péjoratif de nos jours. je vais donc être clair : Unix est carrément à mon sens, le projet informatique qui a eu le plus d'impact sur l'industrie informatique et résonne encore 40 ans après. Linux est lui une des initiatives qui a le plus chamboulé le marché. Que ios, os x, linux (à débattre), bsd et mon chien (Ouafix) soient tous des dérivés de Unix est une _bonne_ chose. Il y a zéro troll de ma part, y a carrément l'inverse d'un troll : un elfe. je fais de l'elfisme : glorification délirante. Par contre, je rappelle constamment que Android est une distribution Linux par Google. Parce que Google a réussi à gommer le nom linux dans sa communication ce qui est un tort. Linux est omniprésent, son succès au près du grand public est indéniable et monstrueux, si tôt qu'on est sur un marché libre débarrassé du contrôle des contructeurs par Microsoft (ainsi: télé connectées, consoles, mobiles, modem adsl, et quasi tout ce qui fait bip en boite est sous Linux). Je ne trolles pas, j'elfes !
avatar adrianweatherly | 
Non, Android n'est pas une distribution Linux. Android repose sur un noyau Linux comme iOS repose sur un noyau BSD. Un système où aucune application Linux ne peut être exécutée par l'utilisateur, je n'appelle pas cela une distribution.
avatar Tubano31 | 
@yoa Tout comme OS X, iOS repose sur le micronoyau Mach créé par Avi Tevanian chez Next. Par contre une bonne partie de la distribution Unix BSD à servi à compléter ce noyau.
avatar iguan | 
Si si, il est tout a fait possible d'exécuter des programmes Linux en les recompilant, notamment ceux en ligne de commande et les librairies (les fameux .so (ou .a si compilé en statique)).
avatar Satoral | 
Tiens sinon, ça va peut-être expliquer leur rachat d'un studio de design ça (le studio de design qui avait fait le premier Nexus). Il me semble Mike & Maaike. Pourquoi racheter un studio design s'ils ne veulent pas se lancer vraiment dans le hardware, hein ? ^^
avatar denisbook | 
parce que Motorola veut se lancer dans le matériel :) - c'est dur à croire, mais le discours actuel, c'est que Google et Motorola sont gérés par la même tête tout en haut mais vont rester séparé mais partenaires mais pas distincts, ensemble mais disjoints, proche mais pas plus qu'un autre constructeur, etc. heu... okay.
avatar Lou117 | 
@oomu : je vais te dire un petit secret. Motorola fait du matériel depuis TRES longtemps... Je sais tu as du mal à y croire mais c'est une réalité... C'est même un peu leur coeur de métier...
avatar Lou117 | 
Google ne pourrait tout simplement pas se permettre de faire un OS spécifique (ou un Android spécifique) pour Motorola, cela serait se tirer une balle dans le pied vis à vis de tous les autres fabricants. Je ne crois pas du tout à cette solution.
avatar adrianweatherly | 
Google n'est ni en procès avec Apple ni avec M$...
avatar Lou117 | 
@yoa : via Motorola maintenant si. Mais c'est pas directement Google en effet.
avatar denisbook | 
il est possible pour Google de dériver Dalvik comme ça lui chante. Dalvik est , après le noyau, certainement le composant le plus important du système. - Mais qu'importe, la véritable force de Google ce sont ses services et applications native pour y accéder. et là : tout est possible.
avatar iguan | 
Cela étant dit, tout n'est pas ouvert dans Android, et la version open source, dont on peut récupérer les sources à l'endroit que tu indiques, n'inclut pas les source de certains éléments comme les services Google et un certains nombre de librairies et pilotes matériels propriétaires. Il n'est donc pas faux de dire que l'ouverture d'Android n'est pas totale.
avatar denisbook | 
ce n'est pas le point. Tout ce que vous dites est vrai. - Mais ce qui est dit aussi sur les services google est vrai. Android c'est très bien (hé, c'est linux+java, y a quoi à ne pas aimer ? java ? ;) ) mais les services googles et ses applications dédiées ne sont pas libres et c'est la principale valeur ajoutée face à tout les projets concurrents.
avatar voodoo10 | 
- Compiler et installer Android en 5 min? Pour quiconque connait un tant soit peu le sujet, tu n'es pas crédible du tout. Compiler Android, sauf peut-être sur ton "super-ordinateur" prend bien plus de 5 min ! - Quand à Webkit, tu peux le compiler grâce au source: http://www.webkit.org/building/build.html C'est même assez simple... Mais tu n'as peut-être pas les compétences.. Un tuto de 2 lignes, c'est tellement dur à suivre ! Ensuite, Webkit n'est pas Safari... Si tu t'attend à voir Safari en compilant WebKit, c'est que tu n'as vraiment rien compris. Si tu t'attends à ce que cela prenne 5 min, passe ton tour. Regarde Quake 3, à partir du moment où tu possèdes les fichiers pak, tu le compiles, et l'exécutes comme tu veux... Ça, c'est de l'Open-Source. - Pour rappel voici la définition de l'Open-Source: "Open Source is a philosophy, or pragmatic methodology that promotes free redistribution and access to an [b]end product[/b]'s design and implementation details" Or la majorité des implémentations d'Android ne sont pas ouverte. CQFD. - Après, il y aura toujours des kikoolol pour t'approuver parce que tu écris un pâté ou des Fan-Boy mal informés, mais cela ne veut pas dire que tu aies raison ! - Et pour le Galaxy S3 tu as regardé/étudié le code source ? Les notices de chaque fichier ? Les sources des Drivers ? etc... Comment ouvre-t-on un fichier apk avec un éditeur de code ? Ah, non, il n'y a pas toutes les sources... tiens donc !? Ah, bah, dans les faits, toute l'implémentation d'Android n'est pas ouverte alors...? CQFD.
avatar AuGie | 
@Anthony : Faut monter un blog sur Android alors ! :) Le marché est encore à prendre...
avatar denisbook | 
non. soyez constructifs, et tout le monde le sera aussi. Scepticisme ne signifie pas mauvaise foi.
avatar dagenais17 | 
n'espère rien de ce coté il ne modère pas le forum alors lui ...
avatar guiz913 | 
open source ou pas, le truc ce'st qu'il y a 4000 personnes qui vont aller pointer dans pas longtemps... Par contre je lis souvent que motorola ne gagne rien, et je vois que Google a fait des bénéfice record en partie grâce a Motorola...Alors Ils gagnent de la thune avec motorola ou pas pour finir?
avatar berthafitzhardinge | 
Open source c'est un terme bien jolie qui ne veut pas dire plus que : sources ouvertes et disponible à tous. Sans une bonne documentation les sources ne servent à pas grand chose... De plus open source ne veut pas dire libre. Pour Android j'en sais rien... Mais je tenais quand même à re définir les termes du débat...
avatar Lou117 | 
@mouharf : Google a beau "posséder" Motorola Mobility, cela reste deux entités distinctes juridiquement et dans les faits. Dès lors, le fait que Google gagne énormément d'argent ne change rien au fait que Motorola en perde. Quand une filiale perd de l'argent, on fait ce qu'il faut pour changer ça, et malheureusement supprimer des potes est l'une de ces solutions. En complément d'une ré-organisation pour relancer les choses. Je ne dis pas que c'est bien, juste une réalité du marché, Google fait comme toutes les entreprises du monde ici.
avatar Lou117 | 
@Steeve J. : tes suppositions sont fatigantes franchement. Mets un peu ta haine anti google ou autres de côté et essaye d'être un peu objectif sur ce qui se passe dans l'industrie. Google n'a rien à prouver, ils ont acheté Motorola en partie pour les brevets, en partie pour leur expertise du matériel. Tout le monde le sait... Maintenant ça reste une filiale en déficit, et Google ne va pas jeter de l'argent par les fenêtres en faisant "mieux", garder les 4000 personnes reviendrait à conserver des déficits à l'avenir. Tant que les ventes ne remontent pas il n'y a pas 50 solutions. Au passage, les licenciés, même si ce n'est jamais une bonne solution sur le plan individuel, vont avoir une très belle enveloppe au départ. Bien plus que ce qui se fait en général dans les entreprises. Et bien plus que qu'ils auraient eu si Motorola les avait licenciés avant le rachat.

CONNEXION UTILISATEUR