Les BlackBerry en difficulté en entreprise

Nicolas Furno |

On pensait les BlackBerry indétrônables en entreprise, mais les temps changent… Bank Of America et Citigroup, deux très grosses entreprises qui emploient chacune plus de 250 000 personnes sont ainsi en train de considérer un passage à l'iPhone pour leurs téléphones d'entreprises. Jusque-là, les deux sociétés utilisaient des BlackBerry, notamment pour gérer les mails en situation de mobilité. Les essais se dérouleraient de chaque côté avec plus de 1000 employés.

Ce n'est qu'un signe de plus que la situation se détériore pour RIM. Statistique significative, selon le cabinet Sanford C. Bernstein & Co, sur les 200 entreprises qui utilisent officiellement des BlackBerry aux États-Unis, 83 % proposent à leurs employés d'utiliser un autre téléphone. L'étude cite deux raisons principales à ce choix : réduction des coûts et la préférence des employés. Le succès de l'iPhone provient certainement de la demande forte des utilisateurs, mais aussi des efforts d'Apple en direction de l'entreprise (support du VPN ou des serveurs Exchange par exemple). C'est d'ailleurs ce qui limite, pour le moment, l'entrée d'Android, Web OS (Palm) ou encore Windows Phone 7 : ces systèmes manquent encore de maturité aux yeux des grosses entreprises.

Ce qui n'a pas empêché Dell d'annoncer l'abandon des téléphones BlackBerry au profit d'un téléphone maison sous Windows Phone 7 (lire : Dell laisse tomber les BlackBerry pour des Windows Phone 7). Une décision d'ailleurs vivement critiquée par un responsable de chez BlackBerry qui dénonce une opération de communication et de publicité pour le téléphone en question. Il rejette notamment l'idée selon laquelle Dell fera ainsi 25 % d'économies : les économies réalisées en achat de matériel seront, selon lui, totalement annulées, notamment par les surcoûts liés à une augmentation de la bande passante (BlackBerry compresse les données).

Cette critique sur les frais de fonctionnement est en grande partie fausse. Dell fournit à ses employés des téléphones avec un abonnement illimité et l'augmentation des quantités de données échangées n'aura qu'un impact limité sur les coûts de l'entreprise. La réponse de BlackBerry sonne plutôt comme un aveu de faiblesse face à la perte d'un client extrêmement important dans le monde de l'entreprise.

via AppleInsider et electronista


avatar Helmer | 
Quand on voit comment Apple se comporte avec les entreprises, ils ont bien du courage de se lancer dans cette voie.
avatar Alex56 | 
iPhone iPad en entreprise, pourquoi pas. Car $$$Apple$$$
avatar Alex56 | 
Apple avec son iOS Ca devient n'importe quoi! iOS contamine tout Apple, meme osx!
avatar esales | 
c'est la semaine des casses couilles sur mac G...
avatar redchou | 
Exactement ce que je pensais. Des gens qui ne connaissaient même pas les Xserve critiquent la décision d'Apple. Je soutiens à 100% Shenmue… Il est peut être critiqué par beaucoup, mais il a tout mon soutien.
avatar byrdo | 
Dis donc mon petit chaton, je suis pas sûr qu'à 18 piges à peine dépassé, tu puisses parler d'expérience de serveurs, de salles dédiées et du xserve toi non plus, sans animosité aucune. Sinon, concernant la niouze, effectivement, l'iPhone (et l'iPad dans une moindre mesure) attire l'attention dans l'énorme boite où je suis actuellement. Pour l'instant, il n'y a que du blackberry. Mais il s'agit plus d'une demande "bling-bling" que d'une réelle motivation technique. Si l'iPad est déjà arrivée dans cette entreprise, l'iPhone n'a pas encore été validé pour 2 raisons principales : - il n'a pas été jugé suffisament sécurisé - la compatibilité avec Lotus Notes inexistante pour l'instant. Je ne suis pas sûr en revanche que l'on puisse à proprement parler d'un réel "effort d'Apple en direction de l'entreprise". Si le discours de façade est effectivement fortement alléchant, derrière, il n'y a aucun réel support technique pour l'intégration en entreprise. Du coup… Ouais l'iPhone et iPad arrivent doucement dans les entreprises, mais le discours "iTruc, c'est l'objet ultime pour votre entreprise, par contre démerdez-vous pour son intégration" risque de ne pas séduire très longtemps. A voir avec l'IOS 4.2 et l'outil de déploiement promis, mais je suis tel la fosse, un peu sceptique.
avatar RaZieL54 | 
La fermeture de la plateforme iPhone/iOS commence a devenir payante. Si elle est décriée par les utilisateurs GP et quelques bidouilleurs, elle sonne comme un gage de sécurité et de sérieux aux oreilles des décisionnaires d'entreprises. Apple, avec cette approche, a reussi a la fois à se positionner en force face aux pratiques douteuses de l'industrie du divertissement et de la téléphponie et à rassurer le monde le l'entreprise. Si le comportement d'Apple dans le secteur serveur au niveau des corporates a ete clairement suicidaire (attendons néanmoins de voir ce qui va venir de chez Oracle), c'est tout diffèrent en ce qui concerne sa position sur le secteur des stations, des portables et maintenant des terminaux. Le couple MacOS X et iOS devient de plus en plus une alternative crédible pour les IT et est plébiscité par les utilisateurs. Maitenant que des sociétés referentes comme Bank of America s'orientent sur iOS, beaucoup d'autres vont suivre, car c'est comme ca dans ce monde ci. Néanmoins, Blackberry va rester encore en position de force pendant un moment car ses produits ont bonne réputation, sont fiables et utilisés depuis longtemps. Et cette stabilité plait dans ce marché. Ce qui change, c'est que RIM se retrouve avec un concurent serieux et qu'il va devoir innover pour rester leader. Par contre, la mauvaise nouvelle est surtout pour Windows Mobile 7 malgré l'annonce de Dell (mais c'est logique). Que des organismes financiers aussi puissants s'orientent plutot sur iOS est significatif: ils ont étudié l'offre et ne considérent pas celle de Microsoft pertinente, et ce n'est pas une question de maturité, mais bien de fonctionnalité et de sécurité... Et a ce niveau, Android n'est pas plus pertinent et WebOS est inexistant.
avatar Franckytoo | 
Et oui avant RIM était la solution par défaut face à un windaube mobile égrotant. Aujourd'hui l'iPhone devient une alternative très pertinente apportant de nouvelles fonctionnalités sur le plan logiciel, avec la possibilité de création d'applications efficaces en interne.
avatar Lou117 | 
Android gère tout aussi bien les VPN et Exchange... Beaucoup d'entreprises l'étudient également et Google fait tout pour aller en ce sens. L'application de gestion de parc android lancée la semaine dernière est un exemple fort.
avatar Mayorkam | 
@Jimmy:"Quand on voit comment Apple se comporte avec les entreprises, ils ont bien du courage de se lancer dans cette voie." Quel pauvre FUD...voilà bien la raison de mon argumentaire sur les news "fin des serveurs Apple"... Surjoué une fois encore. Ces boîtes là s'en foutent des serveurs Apple. Eux aussi ils peuvent comprendre qu'Apple abandonne une activité qui représente moins de 10 000 machines vendues par trimestre... Faut atterrir des fois... La méthode n'eest pas bonne, la com n'est pas bonne, mais la décision elle-même est logique...
avatar Helmer | 
@shenmue : je ne pensais pas spécialement au Xserve mais au traitement des pro par Apple qui n'a jamais brillé par sa qualité. Pourquoi Jobs se contredit-il lorsqu'il dit que le marché entreprise, j'ai bien écrit entreprise et pas iPhone ou Mac, ne l'intéresse pas, pourquoi fournirait-il le moindre effort pour être crédible chez les pro avec les iBidules alors qu'il ne l'ai plus du tout avec les Mac ?
avatar electarus | 
L article est partiellement faux car il y a un vrai surcout a abandonner le blackberry. Vous parlez de forfaits illlimites m eux ci ne le sont que dans leur pays de souscription. Pour envoyer mes equipes souvent en asie, passer sur iphone augmenterait la note de plus de 40% tant le roaming data est prohibitif!!!!
avatar Durandi | 
Mouais, pas convaincu qd même... Pour être un adepte de l'iphone (deux ans comme tel perso), le blackberry est vraiment plus adapté pour l'écriture... Rien ne remplace le clavier physique, il est d'une efficacité redoutable (je ne parle évidemment pas des BB tactiles). Ici à Londres, c’est le standard et j’avoue que c’est le premier téléphone ou je peux vraiment écrire de longs mails. L’iphone en comparaison ne lui arrive pas à la cheville… Bien évidemment pour une utilisation hors boulot (apps, musique, web…), l’iphone prend le dessus… Un autre truc aussi, le BB est tellement une référence que 99% de mes connaissances en ont un par le boulot (pas comme en France ou il est moins répandu). Ainsi on a aussi les petits avantages comme BB Messenger… Pour ceux qui ne connaissent pas le monde du BB, je vous conseille d’essayer…
avatar redchou | 
J'ai eu un Bold last gen en parallèle de mon iPhone… J'ai jamais pu comprendre comment on frappe plus vite avec un BB qu'avec un iPhone. Mis à part l'excellent système de substitution de vocabulaire (genre écrire mdp et ton BB écrit mot de passe) je n'ai pas pu écrire un SMS plus rapidement avec le Bold qu'avec l'iPhone. Mais je ne serais pas contre un système de vibration couplé à l'écran capacitif… Il y avait ça. Et bien que je comprenne tout l'attrait "sécurisé" qu'apporte RIM, je trouve le visualiseur mail à vomir... Je ne sais pas si c'est ton cas, mais il faut scroller comme un malade pour voir un mail du genre facture iTunes, mail administratif ou publicité Bose®. Alors qu'avec iPhone tu as tout directement sur ta page. J'ai un certain seuil d'exigences, comme les pros je suppose, et que le BB devienne VRAIMENT et frontalement concurrencé par l'iPhone ou même WP7/Androïd n'est pas du tout étonnant. Même BB OS6 est du copié collé de l'OS5 avec des couches de transparent par-ci par-là ! Dommage… Mais au revoir.
avatar cedzic | 
Un truc dont personne ne parle mais qui a son importance tout de même: l'autonomie... Je crois savoir (expérience personnelle) que les BlackBerry font bien mieux que le iPhone dans ce domaine précis... En tout cas, mon BlackBerry storm (v1) fait mieux que mon 3GS... A équipement équivalent (push activé, pas de wifi, Bluetooth & 3G activés), le Storm tiens 2-3 jours alors que le 3GS tire la langue après 1 jour déjà... (pour l'info, en mode avion, c'est kifkif entre les deux...) Et franchement, dans bien des situations, l'autonomie, ça compte!!!
avatar Amine49 | 
ça sent vraiment le sapin pour RIM et ses blackberry. Une boite qui a surfé sur le succès grâce à 1 bonne idée il y a 10 ans, et qui peine à se renouveler. Maintenant que les poids lourds les ont rejoints sur le marché des smartphones, c'est beaucoup plus dur de sortir du lot.
avatar Eazy7 | 
Quel intérêt de remplacer des milliers de BB par des milliers d'iphones ? Je sais pas si ils marchent depuis toujours avec des BB c'est qu'il n'y a aucun problème. A quoi bon foutre de l'argent dedans pour obtenir la même chose au final :/
avatar i-han | 
Voila un bel exemple de manipulation de l'information ou les plus naïfs vont prendre pour argent comptant tout ce qui a été volontairement mis en gras dans l'article. On pourrait presque croire à une parodie d'un des personnages d'Antoine Decaune dans l'émission Nulle part ailleurs. Mais rien de bien anormal sur un site dont le fond de commerce est rappelons le "Apple".

CONNEXION UTILISATEUR