Web mobile : Webkit, le standard — trop — bien installé

Stéphane Moussie |

À l'occasion de l'arrivée d'une beta native de Firefox sur Android, un journaliste de ZDNet a comparé le rendu de pages web sur des navigateurs mobiles équipés de différents moteurs de rendu. Le résultat est net : les sites sont toujours optimisés pour Webkit, tandis que les autres moteurs de rendu sont souvent oubliés.

Ce sont 12 sites qui ont été testé sur quatre navigateurs : le navigateur d'Ice Cream Sandwich (Webkit), Chrome Beta (Webkit), Firefox Beta (Gecko) et Opera Mobile (Presto). ZDNet a distingué plusieurs types de résultats.

Tout d'abord les sites de médias (Yahoo, The Verge et Engadget) ne rencontrent pas de problèmes de compatibilité majeurs avec Firefox sur Android mais perdent quelques détails. La police de The Verge n'est pas la même sur le navigateur qui utilise Gecko et les bordures arrondies de Yahoo ont disparu. Opera et Firefox chargent la version de bureau de Engadget quand le navigateur natif d'ICS et Chrome affichent bien la version mobile.


De gauche à droite : Chrome et Firefox

Autrement plus embêtant, les sites mobiles de Google sont pensés avant tout pour Webkit : « Firefox se contente d'une version "HTML basique" [...] Opera Mobile, conçu pour les connexions 3G (contrairement à Opera Mini), est lui cantonné à une version Wap (!) » constate le journaliste. En cause notamment, un problème de détection de user-agent.

Du côté des wep apps, Firefox et Opera affichent la version de bureau de Netvibes quand on se connecte au site depuis son smartphone. En basculant manuellement vers la version « Android » de Netvibes, ni l'un ni l'autre ne parviennent à afficher le site « optimisé » pour l'OS de Google. Seul les deux navigateurs utilisant Webkit chargent correctement Netvibes.


De gauche à droite : Chrome, Firefox et Opera (clic pour agrandir)

Concernant Facebook, mieux vaut là encore passer par le navigateur natif d'Android ou Chrome pour profiter du réseau social sans la moindre erreur d'affichage.

Webkit est incontestablement le moteur de rendu privilégié par les développeurs web sur mobile, souvent au détriment d'autres moteurs comme Gecko et Presto. Signe de cette situation, Opera a décidé de se rallier à certains préfixes CSS gérés par les navigateurs basés sur le moteur de WebKit (lire : CSS : Opera s'habille un peu chez WebKit).

D'aucuns parlent de Webkit comme du nouveau syndrome Internet Explorer 6 — avec comme nuance majeure que Webkit est ouvert et que ses nouvelles fonctions sont proposées au W3C pour standardisation. Et si les grands gagnants de ce nouveau « syndrome Webkit », c'était les applications ?

[Via Androblog]

avatar patchoulol | 
C'est clair su'il vaut mieux avoir Webkit comme référence que ie6, cependant en fonction des moteurs de rendu graphique , il y aura toujours des différences visuelles !
avatar Billytyper2 | 
Je pense que tu as mal compris la news... Aucun fabricant n'a empêché les autres navigateurs à utiliser leur propre moteur de rendu. Ce sont les Web designers, enfin une bonne majorité, qui les ont ignoré...
avatar Billytyper2 | 
Faux... Apple n'a pas interdit Opera d'utiliser leur propre moteur de rendu sur iOS. Quant à Flash... bah heureusement... ce qui a permi l'adoption un peu plus rapide du standard HTML5. De toute façon "influencer" "interdire"
avatar laurenzobiato | 
Je vois pas en quoi Webkit peut être associé à un "IE6 du futur" dans la mesure où il équipe principalement des navigateurs qui sont mis à jour automatiquement et que ses règles sont soumises et régulièrement validées par le W3C. Du moment que Webkit reste ouvert et soutenu par 2 des plus grands acteurs du milieu, c'est une très bonne chose que sa domination continue. Le problème c'est que les dev/intégrateurs ne prennent pas forcément la peine d'inclure tous les préfixes css pour couvrir un maximum de browsers. D'où on se retrouve avec des problèmes bêtes comme une police qui n'est pas la même d'un browser à l'autre, alors que c'est réglé pour tous les navigateurs de ces 5 dernières années en quelques lignes de css. Ce n'est pas "optimiser pour tous les navigateurs" que de mettre toutes les règles pour couvrir le plus grand nombre, c'est la base. Bref, webkit n'est pas le problème, ce sont les gens qui l'utilisent :-)
avatar pgpg | 
Les versions mobiles de sites sont avant tout optimisées pour iOS, donc pour webkit. Google supporte aussi webkit sur andoid donc pour une compatibilité maximale, les développeurs vont optimiser pour webkit. Si apple laissait les developpeurs utiliser gecko sur iOS, la domination de webkit ne serait pas aussi évidente. C'est bien les choix d'apple qui amènent à ce résultat. Et non, le fait que webkit respecte les standards enfin ( en partie parce que mettre des préfixes sur certaines propriétés css j'appele pas ça un respect de standards) ne doit pas faire de lui le moteur dominant.
avatar boccob | 
NON webkit n'est pas l'IE6 du futur, faut être maladivement borné et surtout passablement ignorant pour le penser. IE6 Code proprio fermé. Donc, SEUL IE6 et uniquement sur Windows (et mac) était "compatible". Au bon vouloir d'UNE SEULE société. Webkit est un projet OUVERT, dont le code est LIBRE. Ce qui veux dire que 1- Il n'y a pas qu'UN contributeur 2- que N'IMPORTE QUI peut faire un navigateur webkit. Du coup, la ou avec IE6 on avait des site qui n'était exploitable QUE sous windows, on passe à des site qui sont exploitable sur n'importe quelle archi. C'est un gain ENORME. UNE site web pour de MULTIPLE client. C'est un plus pour les devs qui ne galere plus avec 50 versions de code. C'est un plus pour les clients qui n'angoissent plus de savoir si leur mac/pc/androbidure/iBidule ou autre sera compatible ou pas. C'est un plus pour ce qui possede le contenu, ça leur offre une visibilité plus grande. Bref, il faudrait qu'il ne reste QUE Webkit, mais un Webkit avec encore plus de contributeur.
avatar denisbook | 
Le fait que webkit est : - sous licence LGPL (logiciel libre) - développé par plusieurs grandes entreprises (Apple, Google..) et académies - va et vient entre le W3C et les développeurs de Webkit rend sa situation totalement différente de "ie 6". - Mozilla a gagné la guerre, la Vraie Guerre : ouvrir le web. Le but ne fut jamais "imposer gecko (firefox)". Bien sur que la pluralité de choix force l'industrie à rester sur ses gardes, mais Webkit est un logiciel libre : on peut le dériver, on peut le modifier, on peut l'adapter à tout autre projet le jour où Apple, Google, Adobe, Samsung (et autres contributeurs), Opera ou Microsoft iraient trop loin. - A terme, la fondation Mozilla pourrait participer à la gouvernance de Webkit, comme association travaillant sur la perpétuelle ouverture du web. C'est totalement plausible. - Il y aura toujours un besoin de gecko ou opera : pas tous les usages peuvent être fait par un seul logiciel. Mais la domination de Webkit dans le mobile ne pose aucun problème politique ou technique. C'est un logiciel libre efficace. - je sais que ça semble difficile à croire, mais nous ne sommes plus dans le même scénario qu'au début des années 2000 et les Licences des logiciels ont une GRANDE importance.
avatar kuban | 
Un jour les "webdesigner" comprendront le mot "web". Un jour le design au pixel près sera débile pour les marquéteux trop obtus. Ce jour là les développeurs web auront le temps de prendre en compte tous les navigateurs, au lieu de s'user à imiter une police entre IE6 et IE9... :)
avatar Sebasto | 
Je suis embêté pour la fondation mozilla qui se voit submerger par google et apple depuis un moment. Perdant des points d'utilisation depuis les annees 2009 environ. Il est possible qu'a terme, gecko n'ai plus lieu d'être car dépassé par la masse des investissements qui se font dans webkit. On pourrait peut etre imaginer que firefox se rallie a webkit en partant du principe que webkit est une base ouverte rt commune de développement qui profite a tout le monde et qui simplifie le travail des developpeurs (ne pas coder le même produit pour 3 moteurs différents). Firefox avait une vrai raison d'etre lorsque microsoft trustait le marché mais ca n'est plus le cas. On peut dire que leur mission est partiellement accomplie.
avatar Pierre-Nico | 
Faut pas avoir programmé du html+CSS pour ie6 pour dire des choses pareilles… Webkit n'est peut-être pas parfait mais c'est à des lieux de cette merde d'Explorer 6 (à son époque), de son model box et de ses lacunes graphiques… bref, un parallèle non pertinent.
avatar kasimodem | 
J'aime l'idée d'une base commune webkit qu'on pourrait modifier et améliorer. On a le double avantage de l'ouverture et une énorme simplification pour les développeurs web. En fait, on pourrait juste se concentrer sur l'essentiel au lieu de développer plusieurs fois les mêmes choses.

CONNEXION UTILISATEUR