HomePod : un bonnet d'âne pour Siri

Mickaël Bazoge |

Avec le HomePod, Apple vend d'abord une enceinte connectée, et guère un assistant. Siri est peut-être fortiche pour lancer de la musique, mais pour tout le reste, il est le moins doué du classement de Loup Ventures orchestré par Gene Munster. Le Siri du HomePod (qui n'est pas le même que celui de l'iPhone, du Mac et de l'Apple TV) a compris 99,4% des requêtes vocales… mais il n'y a répondu correctement qu'à 52,3%.

L'analyste bien connu a posé les mêmes 782 questions aux quatre principaux assistants domestiques du marché : Siri sur HomePod (trois enceintes passées à la question), Assistant de Google Home, Alexa et Cortana. Le résultat obtenu par le HomePod le positionne tout au fond du classement, derrière l'Assistant de Google (81%), Alexa (64%) et Cortana (57%).

Bien souvent, la réplique donnée par l'enceinte d'Apple consiste en « I can’t get the answer to that on HomePod » (« Je ne peux pas répondre à cette question sur HomePod ») ; il ne reste plus qu'à poser la question à l'iPhone, ou à abandonner complètement. Dommage que le HomePod ne sache pas lancer automatiquement sur l'iPhone les requêtes auxquelles il ne sait pas répondre.

Siri se révèle toutefois bon pour les questions liées aux infos locales et aux commerces (quel est le café le plus proche, où puis-je acheter des chaussures). Si on retire les questions liées aux itinéraires, aux rendez-vous (le HomePod ne sait qu'en faire pour le moment), aux e-mails et aux appels (qui sont en fait gérés depuis l'iPhone, le HomePod ne faisant figure que de kit mains libres), le taux de réponses correctes de Siri sur HomePod passe à 67%, devant Alexa et Cortana donc. Ces capacités pourront éventuellement apparaître dans l'avenir, mais aujourd'hui c'est portion congrue.

Il n'y a donc pas là de quoi fanfaronner, même si Munster, dans sa grande mansuétude, note que le HomePod se destine d'abord et avant tout à l'écoute de musique. Et dans ce domaine, l'appareil est plutôt calé, selon l'analyste. Ce dernier apprécie le fait que l'on puisse parler à Siri sans avoir à hausser la voix, même quand la musique est élevée. Un bon point aussi pour la configuration initiale, plus simple qu'avec la concurrence, et pour la qualité de la vocalisation de l'assistant.

Lire la suite et les commentaires →

29 $ pour remplacer le câble d'alimentation intégré au HomePod

Florian Innocente |

Apple a déjà prévu le cas où il serait nécessaire de remplacer le câble défectueux ou détaché d'un HomePod. Il en coûtera 29 $, une intervention qui n'est pas incluse dans le contrat AppleCare+ spécifique à l'enceinte.

9to5mac avait précédemment eu un écho comme quoi ce câble d'alimentation était détachable comme sur un iMac par exemple. Tout le contraire de ce que l'on pouvait constater sur les prototypes de HomePod montrés l'été dernier et au vu aussi d'une photo envoyée ces jours derniers par un bêta-testeur du produit.

Effectivement, une fois les HomePod déballés, le câble s'est avéré intégré à l'enceinte. Un design par ailleurs bien plus dans l'esprit de ce que fait Apple.

Une note interne obtenue par 9to5mac explique qu'une inspection visuelle sera réalisée. Il s'agira aussi de vérifier que le HomePod fonctionne par ailleurs, qu'il n'a pas été abîmé par son propriétaire ou que de l'eau n'a pas pénétré à l'intérieur de l'enceinte et provoqué ce dysfonctionnement.

Si la demande de réparation est validée, l'enceinte ne sera pas traitée sur place mais envoyée dans un centre spécialisé (en Europe, par exemple, il se trouve aux Pays-Bas).

[MàJ le 11/02] : HomePod : et le câble se détacha… après avoir tiré dessus très fort

Lire les commentaires →

Un employé "bas niveau" d'Apple serait à l'origine de la fuite du code de démarrage d'iOS 9

Mickaël Bazoge |

La fuite d'iBoot, le code source de démarrage d'iOS 9, proviendrait d'un employé "bas niveau" qui travaillait chez Apple en 2016. À en croire Motherboard, qui a recoupé l'histoire de cette fuite, si ces lignes de code se sont ainsi retrouvées dans la nature, c'est surtout « la faute à pas de chance » car personne n'aurait voulu la divulgation intentionnelle de ces données confidentielles.

iOS 9.

Plusieurs proches de cette personne ont bien voulu raconter au site comment les choses se sont déroulées. À l'origine, il y a donc ce stagiaire et cinq de ses amis issus de la communauté du jailbreak. Le stagiaire, qui n'a pas voulu commenter l'affaire en raison d'un NDA (contrat de confidentialité, ndlr) signé avec l'entreprise, n'a aucun compte à régler avec Apple selon les sources.

D'après eux il a été « encouragé » à utiliser son accès privilégié aux petits secrets du constructeur pour mieux les partager avec ses connaissances du milieu du jailbreak, afin de les épauler dans leurs recherches sur la sécurité. De ce qu'on en comprend, cette pratique serait plus ou moins autorisée au sein d'Apple, ce qui parait vraiment étonnant mais après tout, les petits génies du déplombage sont aussi des experts en sécurité informatique.

(Mise à jour — Motherboard a fait une mise au point : Apple n'encourage pas ses employés à faire fuiter du code source. En fait, ce sont les amis du stagiaire qui l'ont encouragé à partager le document).

Le code de démarrage n'est pas le seul document que ce stagiaire a laissé échapper auprès de ses amis. De nombreux autres outils internes à Apple de l'époque ont aussi été partagés, on les retrouvera peut-être en libre service sur GitHub et ailleurs…

Les membres du groupe expliquent toutefois qu'il n'a jamais été question de lâcher ce code dans la nature : « J'étais vraiment parano à l'idée de voir tout ça être fuité par l'un d'entre nous », dit l'un, « la communauté d'"interns" d'Apple est pleine de gamins et d'adolescents curieux », explique un autre. « Je savais qu'un jour, un de ces gamins allait être suffisamment idiot pour balancer tout ça sur GitHub ».

Lire la suite et les commentaires →

Apple avait imaginé un Apple TV aussi puissant que les premiers iPad Pro

Mickaël Bazoge |

La fuite du code de démarrage d'iOS 9, alias iBoot, dévoile quelques secrets. Le célèbre développeur/bidouilleur Steve Troughton-Smith a ainsi mis la main sur des références à un Apple TV équipé d'un système-sur-puce A9X, celui-là même qui motorisait la première génération d'iPad Pro 9,7'' et 12,9''. Ce code date d'il y a trois ans, et la première tablette Pro est sortie fin 2015 : les dates collent.

Apple planchait donc à l'époque sur un boîtier TV autrement plus puissant que l'Apple TV 4e génération, dotée d'une puce A8 (celle des iPhone 6/6 Plus et iPad mini 4), un produit lui aussi lancé fin 2015. Son successeur, l'Apple TV 4K, carbure au SoC A10X. Le constructeur avait-il l'intention de lancer un modèle intermédiaire entre ces deux boîtiers séparés de deux années ?

iBoot contient également les noms de code de plusieurs produits Apple dont certains nous étaient encore inconnus : l'iPad Pro de 2015 était ainsi baptisé « Elba », l'iPhone 6 « Fiji », l'iPad Air 2 « Capri ».

Lire les commentaires →

Apple veut garder l’exclusivité de ses emojis

Nicolas Furno |

Cela fait plusieurs jours que les équipes en charge de la validation de l’App Store bloquent les apps qui utilisent les emojis d’Apple dans leurs interfaces, ainsi que celles qui en mettent sur leurs captures d’écran (lire : Les développeurs ne peuvent plus utiliser les émojis d'Apple dans leurs apps). Contrairement à ce que l’on pouvait penser, ce n’est pas une nouvelle politique, la règle était énoncée très clairement dans les guidelines de la boutique. Mais elle n’était pas systématiquement appliquée jusque-là et il semble que le constructeur a décidé de changer cela en 2018.

Extrait des règles de l’App Store : il est explicitement interdit d’utiliser un emoji dans une app ou une extension.

Voici la règle qu’Apple veut imposer à tous les créateurs d’apps sur iOS, macOS, watchOS et tvOS. L’utilisation des emojis conçus par le constructeur, ceux qui sont utilisés en standard dans les systèmes, est strictement interdite, sauf dans un cas précis : dans les champs de texte que l’utilisateur remplit et dans les messages écrits par l’utilisateur qui peuvent s’afficher dans l’interface. Tout le reste est interdit.

En clair, un message instantané peut offrir à ses utilisateurs la possibilité de rédiger un message qui contient des emojis et ce message pourra apparaître dans l’interface de l’app. En revanche, le développeur ne peut pas utiliser un emoji dans l’interface qui entoure les messages en question, pas plus qu’il ne peut utiliser un message avec emoji dans l’une des captures d’écran soumises à l’App Store. Pendant longtemps, la validation de la boutique tolérait cet usage, mais c’est manifestement terminé.

Lire la suite et les commentaires →

Sous la grille du HomePod, une bêta d'iOS (et des coûts de réparation élevés)

Mickaël Bazoge |

Le HomePod est maintenant entre les mains de nombreux utilisateurs (y compris les nôtres !), ce qui permet de découvrir quelques petits secrets. On apprend ainsi que l'enceinte fonctionne sous une version spécifique d'iOS 11.2.5, numérotée 15D59. Comme le relève 9to5Mac, il s'agit… d'une bêta.

Dans le panneau Mise à jour logicielle du HomePod.

Cette version a été proposée aux membres du programme « Living on beta » réservé aux employés d'Apple, le même jour que la bêta 7 d'iOS 11.2.5. Les premiers possesseurs du HomePod peuvent s'attendre à une version finale du système d'exploitation de l'enceinte sous peu, à moins qu'Apple attende la finale d'iOS 11.3 au printemps.

Apple a aussi donné quelques précisions sur le coût des réparations de l'appareil. On sait qu'une garantie AppleCare+ est proposée, qui pour 39 $ couvre pendant deux ans deux incidents matériels (avec une franchise de 35 $ par incident).

Un HomePod se cache dans cette image.

Hors garantie, la réparation ou le remplacement d'un HomePod revient à 279 $ aux États-Unis, 399 $ en Australie ou 268,44 £ au Royaume-Uni. C'est cher, très cher, on n'est plus si loin du prix de l'appareil neuf (349 $ US) ! On peut se demander si l'enceinte sera sujette à beaucoup de demandes de réparation, il s'agit après tout d'un appareil qui a vocation à rester dans un coin au contraire d'un iPhone. Certes, une catastrophe animale est toujours possible.

Lire les commentaires →

HomePod : coup d'œil et d'oreille sur les réglages

Mickaël Bazoge |

Ne cherchez pas les réglages du HomePod dans ceux d'iOS. L'enceinte connectée cache ses différentes options dans l'application Maison ! Après la configuration initiale, le HomePod apparait dans l'app de gestion des appareils HomeKit. Ce qui a une certaine logique : à l'instar de l'Apple TV ou de l'iPad qui ne bouge pas de la maison, l'enceinte est aussi un concentrateur HomeKit.

En touchant le bouton HomePod de l'app Maison, on accède aux réglages de l'appareil. Il est aussi possible de maintenir le doigt sur ce bouton ou de faire un appui fort 3D Touch, puis de toucher l'icône Détails.

Comme pour n'importe quel appareil HomeKit, les réglages du HomePod permettent de modifier son emplacement virtuel dans la maison et de l'inclure ou pas dans les favoris, c'est à dire sur la page d'accueil de l'app Maison. C'est ensuite que des options spécifiques apparaissent, à commencer par la musique et les podcasts.

On peut autoriser la lecture de contenus explicites, égaliser le volume pour éviter les grand-huit sonores, et désactiver l'historique d'écoute. Un réglage pas inutile si on ne veut pas que les amis de passage ou les habitants du foyer viennent mettre le souk dans le moteur de suggestions d'Apple Music.

Les préférences HomePod pour Siri sont assez complètes. Rappelons qu'il est possible de convoquer l'assistant en appuyant sur la surface tactile de l'enceinte, ou en disant « Dis Siri » (l'assistant du HomePod s'activera même si on dit la commande en français, mais inutile de lui demander quoi que ce soit dans la langue de Molière).

Lire la suite et les commentaires →

Orange et Bouygues : une mise à jour opérateur qui augmente les débits [MAJ]

Stéphane Moussie |

Des possesseurs d’iPhone clients chez Orange se sont vus proposer dernièrement une mise à jour opérateur (version 31.1 contre 31.0). Comme toujours, les changements apportés ne sont pas indiqués, mais selon le site n9ws.com, il est question de l’activation du 4 Carrier Aggregation (4CA), une fonction permettant d’agréger jusqu’à quatre bandes de fréquence 4G pour une vitesse accrue. Des utilisateurs confirment un gain de performances variable.

Vous pouvez vérifier la version de vos réglages opérateur dans Réglages > Général > Informations. À noter que sur nos iPhone sous iOS 11.3 bêta, la version des réglages opérateur est un cran au-dessus (31.5.1). Contacté pour en savoir plus sur cette nouveauté, Orange ne nous a pas encore répondu.

Mise à jour le 10 février : comme vous êtes plusieurs à nous le signaler, Bouygues Telecom a également sorti une mise à jour opérateur récemment. Elle correspond à une réallocation de fréquences qui augmente les débits 4G dans certaines zones. Seuls les iPhone 8 et X seraient compatibles avec la 4CA.

Lire les commentaires →

HomePod : une configuration initiale tout en douceur, et en français

Mickaël Bazoge |

La configuration du HomePod est aussi simple que celle des AirPods ou de l'Apple TV. Il suffit d'approcher un iPhone ou un iPad de l'enceinte pour qu'apparaisse le panneau de configuration qui va assister l'utilisateur durant le processus (si ce panneau joue aux abonnés absents, rendez-vous dans l'app Maison, puis touchez le bouton « + » pour ajouter un nouvel accessoire).

Au préalable, il faut avoir activé l'authentification à deux facteurs pour l'identifiant Apple, et/ou avoir protégé sa connexion Wi-Fi avec une clé WPA/WPA2.

Pas de prise en charge du français, mais le HomePod préviendra quand notre belle langue sera disponible.

Pendant la configuration initiale du HomePod, l'iPhone partage les réglages du Wi-Fi, les préférences Siri, l'identifiant Apple ainsi que les informations Apple Music. Si l'on n'est pas abonné au service de streaming, iOS vous invite à le devenir, mais ce n'est pas obligatoire évidemment.

Durant le processus de jumelage, iOS demande où sera placé le HomePod. Une information importante pour l'application Maison qui va placer l'appareil avec le reste des objets connectés présents dans la même pièce.

Lire la suite et les commentaires →

Encore plus de bêta-testeurs en France pour les Amazon Echo

Florian Innocente |

Il n'y a pas qu'Apple qui prépare le terrain pour l'arrivée en France de son enceinte dans laquelle vit un(e) assistant(e) intelligent(e). Amazon fait de même avec des bêta-testeurs qui, comme la Pomme, sont choisis parmi ses salariés francophones.

Initialement on nous avait suggéré que les enceintes Echo françaises pourraient être prêtes à temps pour Noël dernier. À écouter l'un de ces testeurs, c'était finalement très optimiste. Même la date qui a circulé récemment, chez Tom's Guide (une commercialisation le 14 avril) lui paraît surprenante au vu des compétences encore très moyennes d'Alexa pour l'Hexagone.

Cependant un seul avis ne vaut pas majorité, peut-être qu'Amazon sera effectivement prêt. En attendant, le nombre de testeurs continue d'augmenter par un système de parrainages, nous a expliqué ce même contact. Les premiers bêta-testeurs de la fin 2017 peuvent chacun proposer 15 autres personnes pour venir gonfler les rangs de ceux qui évaluent chez eux les différents Echo.

Si la commercialisation intervenait bien à cette date, on assisterait alors à un joli duel avec le HomePod qu'Apple veut lancer chez nous au printemps. Quoi qu'il en soit, Amazon bûche son français et les testeurs sont invités à solliciter l'engin mais sans consignes particulières.

Le modèle d'Echo dans la vidéo est un "Dot", le plus petit de la collection. Amazon le vend à peine 40 $ aux États-Unis. C'est une version réduite et pas chère des autres enceintes contenant Alexa. On peut en acheter plusieurs pour équiper des pièces secondaires ; en relier un à un ampli afin de profiter d'Amazon Music dans de meilleures conditions sonores ou piloter ses équipements domotiques de la maison.

Une bien belle association

Autre fonction intéressante: l'envoi de messages et la lecture à haute voix de ceux reçus, puisqu'Alexa est reliée à votre numéro de téléphone. Il est possible également de passer des appels audio.

Lire la suite et les commentaires →

Les deux fondateurs de Nest ont maintenant quitté l'entreprise

Florian Innocente |

À la suite du retour de Nest dans le giron de la division matérielle de Google — annoncé hier — Matt Rogers, le deuxième cofondateur de l'entreprise, a rendu son tablier et s'en va vaquer à d'autres occupations.

Après cinq années à fabriquer des iPod, iPhone et iPad il avait quitté Apple et suivi Tony Fadell pour créer Nest Labs et fabriquer un thermostat connecté, racontait-il sur le blog de la startup en octobre 2011.

Matt Rogers et Tony Fadell

Tout en restant un peu aux côtés de Google pour finaliser la ligne de produits prévus jusqu'en 2019, il déclare vouloir consacrer son temps à Incite.org une société d'investissement dans les startups.

Tony Fadell a quitté Nest à l'été 2016 sur fond de tensions avec Google. Celui qui est surnommé le père de l'iPod est (re)venu s'installer en France, à Paris, au sein de Station F créée par son ami Xavier Niel, pour continuer, lui-aussi, son activité d'investisseur.

Les produits Nest et Google sont maintenant réunis sous un seul et même toit

Lire les commentaires →

HomePod : déballage et prise en main

La rédaction |

Depuis quelques heures, il est possible de se fournir en HomePod… si l'on réside aux États-Unis, en Australie ou au Royaume-Uni ! Notre envoyé spécial dans la perfide Albion a reçu les modèles de test que nous avons commandés sur l'Apple Store UK, et il s'est chargé du déballage en bonne et due forme de l'appareil.

Une fois encore, Apple montre son savoir-faire en termes de packaging, avec une enceinte qui se dévoile aux deux-tiers quand on ouvre la boîte. Sous le HomePod, on trouve l'habituelle paperasse et, scandale, un seul autocollant.

Deux petits rayons de soleil dans le ciel gris de la campagne anglaise.

Au dos, le câble d'alimentation de l'enceinte est solidaire de l'appareil : en attendant le lancement français prévu au printemps, il faudra prévoir un adaptateur secteur si on importe un modèle.

Le câble d'alimentation est tressé façon tissu et il semble plutôt solide.

La grille qui entoure l'enceinte a un toucher "tissu" plutôt que "plastique". Les chats devraient apprécier y faire leurs griffes.

On aura l'occasion de revenir en détail sur la configuration initiale et le fonctionnement du HomePod, mais une fois l'opération de jumelage accomplie — cela ne demande qu'une poignée de secondes —, Siri est prêt à prendre le relais et à balancer la sauce.

Lire la suite et les commentaires →

Google Photos ajoute une fonction de création rapide de films

Florian Innocente |

Besoin sur le pouce d'un film-diaporama mettant en scène famille ou amis ? Google Photos a ajouté sur son service en ligne, ainsi que dans l'app, une fonction pour en créer à la demande. Précédemment c'est Google Photos qui le faisait d'emblée, là on peut en faire à volonté.

Le principe est assez simple, en allant dans la section "Assistant" et en tapant sur "Film" (ou en suivant ce lien) on peut choisir parmi 9 thèmes :

  • Ils grandissent si vite : Regardez cet enfant devenir grand
  • Films de chats
  • Films de chiens
  • Dans nos cœurs : Rendez hommage à une personne décédée
  • Mes selfies de l'année
  • Sourires de 2017
  • Film pour la fête des Mères
  • Film pour la fête des Pères
  • Film de Saint-Valentin

On sélectionne ensuite la personne principale du film parmi celles détectées par Google dans votre bibliothèque et, au bout de quelques instant, un petit diaporama est créé, prêt à être lu, partagé et téléchargé.

Ensuite, c'est surtout la musique ajoutée automatiquement qui se charge de donner au film un ton plus ou moins solennel. Avec une bande son plus enjouée, les photos retenues pour rendre hommage à une personne disparue fonctionneraient tout aussi bien…

Lire les commentaires →

Le jeu Dandara sur iOS vaut bien ses 16,99 €

La Rédaction |

Après être sorti sur Nintendo Switch, Dandara, développé par Raw Fury, arrive sur iOS. Ses graphismes pixélisés font penser à Castlevania sur NES, mais le principe est différent. Dandara, le personnage principal, se déplace sur des plateformes à l’aide d’une sorte de grappin et envoie des flèches de feu pour combattre les ennemis.

Je rejoins la majorité des critiques des joueurs : ce jeu est très bien. Le gameplay est précis et les personnages charismatiques. Le jeu est compatible avec les manettes iOS. Il vaut bien ses 16,99 €.

Article écrit par Ghislain Beignon, stagiaire de 3e.

Lire les commentaires →

Le code source du baseband d'anciens iPhone circule sur internet

Nicolas Furno |

Manifestement, il y a, ou du moins il y a eu, une fuite importante de code source chez Apple. Hier, c’est le code source d’iBoot, la séquence de démarrage d’iOS, qui avait été publié à l’insu du constructeur. Et aujourd'hui, on découvre une copie du code source du baseband de quelques iPhone, partagée sur Twitter.

L’un des fichiers disponibles dans la nature, qui compose le code source du baseband de certains iPhone.

Le baseband est le code qui contrôle la puce cellulaire des iPhone, c’est une brique d’assez bas niveau qui sert notamment à initier la connexion au réseau cellulaire ou encore les appels. Comme pour la séquence de démarrage, c’est une partie d’iOS qui est censée rester secrète pour limiter les problèmes et éviter qu’un tiers y déniche et exploite une faille de sécurité à ce niveau. Indiquons quand même qu’Apple a tenu à rassurer pour iBoot, en indiquant notamment que cela ne concernait qu’iOS 9 et qu’il y avait d’autres mesures de sécurité en place.

Comme pour iBoot, il ne s’agit pas de fichiers très récents, certains ont dix ans et concernent ainsi les premières générations d’iPhone. Néanmoins, cette partie d’iOS ne change probablement pas de manière importante d’une année sur l’autre et peut-être qu’il y a des morceaux qui sont encore exploités aujourd'hui. Par ailleurs, le tweet qui donne le lien de téléchargement du code source indique bien que ce n’est pas la première fois que ce baseband a été publié. Est-ce qu’il a été exploité auparavant ?

On ne sait pas encore ce qui se cache exactement dans ces lignes de code en C++, mais on sait au moins qu’il y a un projet Xcode dans l’archive mise à disposition ce matin. À l’intérieur, on retrouve les données d’un utilisateur qui a précédemment modifié le projet, sans que l’on sache exactement s’il s’agit d’un ancien employé d’Apple ou bien d’un tiers qui a manipulé le code source après la sortie de Cupertino.

Dans tous les cas, les chercheurs en sécurité ont de quoi s’occuper dans les prochains jours…

Lire les commentaires →

Samsung devrait renouveler le bail du port jack avec les Galaxy S9

Florian Innocente |

Samsung et Apple ont parfois tendance à se marquer à la culotte mais dès qu'il s'agit du port jack, les deux frères ennemis jouent chacun leur propre partition.

Evan Blass a publié des images du petit dock Dex Pad qui assure la liaison entre le smartphone et un écran externe (lire aussi J'ai failli écrire cet article avec le DeX du Galaxy S8+) et c'est l'occasion de voir la tranche inférieure du futur S9 où figure en bonne place la prise abandonnée par Apple avec les iPhone 7.

Le DeX Pad et son Galaxy S9 qui, posé à plat, peut servir de trackpad pour contrôler l'interface sur un moniteur externe

Le retrait du port jack sur les smartphones Android se fait finalement en ordre dispersé et assez lentement. Il est à ce titre assez intéressant de voir le principal acteur sur cette plateforme continuer de l'utiliser. Il n'est pas le seul cependant : LG avec son G6 aussi et l'on pourrait citer des constructeurs comme Motorola, Sony ou Wiko. À l'inverse d'eux, Google l'a ôté sur ses Pixel 2, tout comme HTC sur ses modèles récents ou encore Huawei.

Contrairement à ces constructeurs, Samsung dispose d'une large gamme d'écouteurs avec mais aussi Bluetooth, et même de toute une famille de marques de casques depuis son acquisition d'Harman (AKG, JBL). Selon d'où l'on se positionne par rapport au grand virage vers le tout sans fil, on peut trouver la décision de Samsung rétrograde ou au contraire louer son obstination à conserver cette prise universelle. Les Galaxy S9 et S9+ seront annoncés très officiellement le 25 février.

HTC U11+, sans ports jack

Lire les commentaires →

L'app TV s'enrichit d'une section News aux États-Unis

Stéphane Moussie |

L’application TV disponible sur iOS et tvOS gagne aux États-Unis une nouvelle section dédiée aux chaînes d’information en continu. CNN, CBS, Fox News, Bloomberg, CNBC et Cheddar sont mis en avant dans la catégorie News.

Il est toujours nécessaire d'installer les applications des chaînes pour pouvoir les regarder.

Cette section n’est pas encore disponible en France, tout comme la section Sports, plus large, toujours réservée aux utilisateurs américains.

Lire les commentaires →

Apple explore de nouveaux moyens de payer pour ses produits

Mickaël Bazoge |

Tout le monde a bien remarqué qu'Apple avait poussé les feux sous les étiquettes des prix ces derniers temps, notamment pour l'iPhone dont la mouture X a tapé le plafond de verre des mille dollars (le seuil des mille euros a lui été explosé). Des tarifs qui s'expliquent par le concentré de technologies intégré dans le smartphone, mais qui sont toujours plus difficiles à financer pour les consommateurs férus de nouveautés.

Il existe bon nombre de formules pour éviter de payer le gros prix à l'acquisition d'un iPhone. Les opérateurs peuvent subventionner un smartphone via des forfaits avec engagement ou des systèmes de location, ce qui n'est parfois pas aussi intéressant qu'il y parait (lire : L'iPhone X est en location chez Free Mobile). On peut aussi échanger un ancien smartphone contre un nouveau avec une ristourne, comme le propose Apple même si ce n'est pas le service le plus intéressant du marché. Et puis il est possible de contracter un crédit.

Aux États-Unis, Apple travaillerait sur une nouvelle formule de crédit à la consommation, si l'on en croit le Wall Street Journal. Le consommateur qui le souhaite pourrait ainsi obtenir de Goldman Sachs un crédit dont le remboursement reviendrait moins cher que de piocher dans la réserve proposée par les cartes de crédit.

En général, les intérêts sur les cartes de crédit, si on a le malheur de ne pas rembourser les sommes rapidement, tournent autour de 20%. Marcus, le service de prêts à la consommation de Goldman Sachs, se « contente » si on peut dire d'un taux d'intérêt de 12%. Cela reste élevé, sachant que le TAEG (le coût du crédit) pratiqué par Apple en France est de 9,47%.

Toujours de l'autre côté de l'Atlantique, Apple a mis au point un programme de mise à jour qui permet d'obtenir un iPhone neuf chaque année, assorti d'une garantie AppleCare+, à partir de 34,50 $ par mois (jusqu'à 56,16 $ pour un iPhone X 256 Go). Une formule de leasing qui a ses avantages non seulement pour le consommateur, mais aussi pour Apple puisqu'elle « lisse » les revenus au mois le mois.

Lire la suite et les commentaires →

Test du switch d'iPhone ou comment économiser jusqu'à 360 € sur le prix d’un iPhone

Article sponsorisé |

Comment acheter un nouvel iPhone au prix le plus bas et avec le moins de contraintes possible ? Pendant longtemps, l’opération la plus simple, c’était de passer par son opérateur, mais c’était souvent un faux bon plan. Oui, le téléphone paraissait coûter moins cher à l’achat, mais il fallait alors payer un forfait au prix fort et surtout se réengager sur 12 ou 24 mois.

Nous avons testé le Switch de Volpy

Volpy propose depuis quelques mois une nouvelle manière de financer l’acquisition du mobile de ses rêves. Cette start-up propose de racheter votre appareil et de vous faire payer la différence. Explications par la pratique : nous avons troqué notre iPhone 6s pour un iPhone 8 tout neuf.

Le processus est très simple : vous téléchargez Volpy sur votre iPhone (plus de 500 000 téléchargements à ce jour). L’application va faire passer une batterie de tests à votre smartphone, le tout en cinq minutes top chrono, et vous proposer dans la foulée une offre de rachat.

Si le prix vous convient, vous avez alors la possibilité que Volpy vous le rachète, ou que cette somme soit utilisée à l’acquisition d’un nouveau téléphone mobile. C’est précisément ce que nous avons fait avec notre iPhone 6s de test.

L'iPhone 6s que nous avons "vendu" à Volpy

L’appareil était en très bon état. Volpy nous a proposé de le reprendre pour 202 €. En fonction du modèle, Volpy peut vous proposer jusqu'à 360 €. Un mot tout d’abord sur le prix. Il convient d’insister sur le fait qu’on aurait pu en tirer un meilleur prix en le revendant sur une plate-forme de petites annonces comme iOccasion, mais il ne faut pas oublier les inconvénients de cette démarche : cela prend du temps (parfois beaucoup), il faut gérer toute la transaction, on n’est jamais à l’abri d’une mauvaise surprise…

Si vous souhaitez switcher, il suffit dans l’application d’opter pour l’option « Échangez votre mobile contre un nouveau » et vous laisser guider. Plusieurs choses sont à noter. Tout d’abord, on ne trouve pas que des iPhone. Si vous avez envie de goûter aux « joies » d’Android, on trouve par exemple des modèles de la gamme Galaxy de Samsung. D’autre part, vous avez le choix entre des modèles entièrement neufs et des modèles reconditionnés. L’état du téléphone est clairement affiché sur chaque fiche produit. En ce qui concerne les iPhone reconditionnés, sachez qu’ils ont été examinés et vérifiés par un technicien certifié Apple.

Lire la suite et les commentaires →

Le HomePod fait du bruit en Australie

Mickaël Bazoge |

En Australie, Apple a commencé à livrer les premiers HomePod à tous ceux qui ont précommandé l'enceinte connectée. On trouve aussi l'appareil dans les Apple Store du pays bien sûr, comme ce sera le cas ce vendredi aux États-Unis et au Royaume-Uni. Et chez nous ? Il faudra attendre le printemps avant d'en prendre plein les oreilles.

Images @Raj Deut.
La surface tactile est un aimant à traces de doigt… Cet utilisateur salue Siri pour tout ce qui est musical, mais sans surprise pour le reste l'assistant se révèle « constamment mauvais ».
Les deux emballages du HomePod dans leur différente couleur. Image @JJJing.
« Le HomePod est ici », écrit le perspicace @juanbaratto.
Super son, une grande clarté selon @raven_day75.
@purestallion94.

Ross Hill s'est fendu d'une petite vidéo :

Lire la suite et les commentaires →

Pages