Apple fait la chasse aux bons écrans

Mickaël Bazoge |

Les ingénieurs d'Apple ont fait leur marché cette semaine à la Display Week, un salon qui s'est tenu à Los Angeles et qui a rassemblé la crème de l'industrie des écrans. Le constructeur n'y tenait pas de stand évidemment, mais ses produits étaient dans toutes les têtes : l'organisateur de l'événement avait ainsi récompensé l'iPhone X et l'iPad Pro pour la qualité de leurs écrans.

Tous les acteurs importants du secteur des nouvelles technologies envoient des délégations, mais c'est celle d'Apple qui était la plus fournie avec 369 employés envoyés dans les travées du salon. Ils étaient 280 l'an dernier. Amazon, Google et Oculus étaient présents, mais dans des proportions bien moindres (respectivement 25, 40 et 23), rapporte Bloomberg.

Les équipes d'Apple ont participé à 18 conférences durant cette semaine (7 de plus que l'an dernier), tandis que Wei Chen, le vice-président d'Apple en charge des technologies d'écran, a multiplié les rencontres et les déjeuners avec des dirigeants de l'industrie. « C'était difficile de se retourner sans voir un participant avec un badge Apple », explique Raymond Soneira, le patron du site spécialisé DisplayMate, qui mesure la qualité des écrans des appareils électroniques.

« Apple essaie de montrer à l'industrie qu'ils [Apple] font partie des plus grands concepteurs d'écrans désormais, en plus d'être des clients », poursuit-il. Soneira sait de quoi il parle, il a eu l'occasion à plusieurs reprises de saluer les dalles des produits d'Apple (lire : L'écran de l'iPhone X est tout simplement le meilleur jamais créé).

Durant l'édition 2018 du salon, les ingénieurs d'Apple présents se sont particulièrement intéressés aux écrans de Japan Display destinés à la réalité virtuelle, ainsi qu'aux dalles haute résolution de Samsung Display. La Pomme développe aussi, dans un secret relatif, des écrans MicroLED pour lesquels un bâtiment a été mis à disposition de ses ingénieurs (lire : Plus lumineux, plus fins, moins gourmands : Apple veut le contrôle total sur ses écrans MicroLED).

Tags
avatar vegju | 

J’ai déjà des brûlures d’écran sur mon x qui a 5 mois , surtout quand j’utilise la fonction horloge et que je met un réveil l’image n’est pas noire, ça fait un noir blanc dégueu avec des lignes blanches pour l’instant ça se voit que dans la pénombre pas en plein jour , j’imagine la gueule de mon écran dans 1 an...
Un poil déçu la ...

avatar quentinf33 | 

@vegju

Non dans l’app horloge ce n’est pas du noir, c’est un gris très très sombre. Et en basse luminosité on voit les défauts. C’est pour tout le monde pareil, ce ne sont pas des brûlures d’écran, qui sont visibles, elles, quand l’écran a la luminosité maximale. Un article a été posté à ce sujet, l’écran de l’iPhone X est le plus résistant au burn-in, il a fallu 510 heures à luminosité maximale avant qu’une trace définitive n’apparaisse.

https://www.iphonote.com/actu/126287/ecran-oled-iphone-x-burn-in

avatar sad me | 

@quentinf33

👏🏼 bien dit mon amis

avatar quentinf33 | 

@sad me

Non non c’est pas pour lui dire qu’il a tort au contraire ! C’est un défaut de l’OLED, les couleurs très sombres à basse luminosité font cet effet désagréable 😊

avatar vegju | 

@sad me

🙄

avatar vegju | 

@quentinf33

Merci :-) c’est cool pour l’article ^^

avatar anonx | 

@quentinf33

Oui d'après les tests l'iPhone 6 et 6 plus se tordaient pas facilement aussi LAULE

avatar quentinf33 | 

@anonx

J’ai pas dit le contraire. Le mien était tordu. Mais on parle pas de ça là en l’occurrence. Il y a un article dédié pour en parler.

avatar anonx | 

@quentinf33

Moi j'attendrais un peu pour être aussi véridique.. trop l'habitude des couillonades de la pomme.. donc les tests, études...

avatar quentinf33 | 

@anonx

Oui mais il est sorti il y a maintenant plusieurs mois. L’écran est l’élément le plus visible quand même 😂 perso j’ai aucun burn-in alors que je l’utilise vraiment beaucoup !

avatar Tox | 

@quentinf33

D'expérience avec les écrans oled, il faut tout de même plus d'une année en usage ordinaire pour qu'ils s'abîment. Actuellement, si on veut en avoir le coeur net, il faut aller voir en magasin, un appareil qui fonctionne depuis sa sortie...

avatar C1rc3@0rc | 

@Tox

Il y a un enorme marketing pour l'OLED (normal c'est un marché strategique pour la Coree du Sud et l'etat a enormement investit avec Samsung et LG ) qui fait tout pour faire passer l'OLED pour une panacée et faire oublier tous ces defauts:
- plutot que d'aborder la luminosité limitée il sera question du contraste "infini",
- plutot que de parler de la degradation relativement rapide de cellules (quelques annees) il sera question de leur finesse,
- plutot que parler de l'effet de brulage (phenome connu avec les ecrans cathodique pour exactement la meme cause) on parlera de la faible consommation dans les noirs,...

Bref l'OLED a des qualités mais aussi des defauts et un ecran OLED n'est vraiment pas la panacée pour un appareil mobile.

Par contre le probleme de "brulage" de l'ecran ne devrait pas etre trop present parce qu'il n'arrive qu'avec des longues periodes ou la meme image est affichee... or sur un appareil mobile comme un smartphone la majorité du temps l'ecran est eteint et l'image change (sauf les indication de charge et de réception qu'il seraient bien plus rationnel d'attribuer a des LED dans la bordure haute de l'ecran...)

Mais la news a au moins l'avantage de donner quelques indices sur les ecrans et leur provenance qui equiperont les modeles de 2019 et 2020: Japan Display (LCD/OLED) Samsung (OLED)

avatar boubloux | 

@C1rc3@0rc

Heureusement que les gens n’était pas comme toi lorsqu’ils ont inventé les premières voitures VS le cheval ...

Se balader avec une bidon d’essence alors que le cheval peut simplement trouver de lherbe manger sur place;
15 minute minimum à tourner la manivelle pour démarrer alors que le cheval démarre avec un petit hueee en moins d’une seconde;
Voiture craint la pluie tandis que le cheval est waterproof
Mdrrr l’évolution c’est une succession d’échec et c’est normal mais faut regarder devant et pas derrière et profiter de ce qui est positif

avatar reborn | 

@boubloux

"Se balader avec une bidon d’essence alors que le cheval peut simplement trouver de lherbe manger sur place;
15 minute minimum à tourner la manivelle pour démarrer alors que le cheval démarre avec un petit hueee en moins d’une seconde"

😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

avatar C1rc3@0rc | 

@boubloux

Je vois pas le rapport de ton commentaire avec le mien mais sinon, l'evolution c'est pas une succession d'echecs mais une succession d'adaptations fonctionnelles conservé par la pression environnementale. Le truc le plus fonctionnel perdure, le moins adapté et adaptable disparaît.
De plus les premieres voitures etaient a vapeur ou electriques... Et il fallait bien disposer d'un sac d'au moins 2 picotins ou de bottes de foins sec pour nourrir le cheval, parce que l'herbe a disposition n'etait pas garantie...

Dans l'histoire humaine le developpement scientifique et technologique se base sur ce qui a ete fait et observe la route que l'on a parcouru plus que celle ou l'on pourrait aller... Ça a meme ete formalisé par Popper.

Apres, l'OLED est une technologie qui n'est pas nouvelle (1987), pleine de defauts qui a demandée des années pour atteindre une production industrielle de masse suffisamment fiable et beaucoup de difficultés pour réduire le taux de déchets.

avatar Bigdidou | 

@C1rc3@0rc

"Le truc le plus fonctionnel perdure, le moins adapté et adaptable disparaît. "

Si tu fais référence au (neo)darwinisme, ce n'est pas exact. Quelque chose qui fournit un avantage j'est pas nécessairement fonctionnel, et il n'est pas nécessaire que quelque chose soit fonctionnel pour offrir un avantage.

"De plus les premieres voitures etaient a vapeur ou electriques..."
Très loin d'être fonctionnelles.

"Dans l'histoire humaine le developpement scientifique et technologique se base sur ce qui a ete fait et observe la route que l'on a parcouru plus que celle ou l'on pourrait aller.."
Je he connais pas ce qu'a écrit Popper, mais ça me parait très discutable aujourd'hui. Depuis qu'à commencé la conquête spatiale et le développement technologies associées.
Je pense qu'au contraire, les rupture technologiques sont associées à des changement de paradigme.
Sinon, il n'y aurait pas rupture.

avatar C1rc3@0rc | 

«Si tu fais référence au (neo)darwinisme, ce n'est pas exact. Quelque chose qui fournit un avantage j'est pas nécessairement fonctionnel, et il n'est pas nécessaire que quelque chose soit fonctionnel pour offrir un avantage.»

Ce que j'ecris c'est «"Le truc le plus fonctionnel perdure, le moins adapté et adaptable disparaît. "» ce qui implique que l’élément soit fonctionnel et adapté (voire que la fonctionnalité confère une adaptabilité).
Si un élément est dysfonctionnel il est rarement durable... sauf peut être en économie financière ;)

«Je pense qu'au contraire, les rupture technologiques sont associées à des changement de paradigme.»

Les ruptures technologiques sont des phases de régressions ou le développement technologique s’arrête et ou par définition est perdu l'environnement technologique. Par exemple la rupture technologique au début du Moyen-Age est connexe a une disparition de la culture de la connaissance remplacée par la superstition religieuse.

J'imagine que tu emplois l'anglicisme derivé de "disruptive innovation". C'est un terme de pur marketing décrivant une stratégie d'acquisition de PDM. Il est connexe du "novatisme" et du controle de l'obsolescence.

L’évolution technologique est un processus continu ou l'augmentation de la complexité engendre des niveaux d'organisations emboîtés et connectes. Cette evolution n'est pas linéaire et connaît des effet de seuils, avec des phases d'accumulations et d'unifications donnant l'apparence - de l’extérieur - de stagnation et de saut brutal.

-La conquête spatiale...
Plusieurs événements dans cette définition. Raisonnablement on peut estimer que cette conquête a commencé avec Copernic et Newton et que la chaîne ne s'est alors pas arrêtée depuis.
Si tu veux parler du programme lunaire de Kennedy, c'est le résultat de la planification étatique en terme d’efficacité de développement, mais qui n'a fait qu'accélérer un processus continu.

avatar Bigdidou | 

@C1rc3@0rc

"J'imagine que tu emplois l'anglicisme derivé de "disruptive innovation"

Pas du tout.

"Si un élément est dysfonctionnel il est rarement durable... sauf peut être en économie financière ;)"

Le problème est ce terme de fonctionnel qui n'est pas forcément adapté aux technologies, ou qui mériterait définition préalable.

"Cette evolution n'est pas linéaire et connaît des effet de seuils, avec des phases d'accumulations et d'unifications donnant l'apparence - de l’extérieur - de stagnation et de saut brutal."

Certes, c'est le mécanisme du séisme, et le résultat n'est est pas moins une rupture brutale avec le passé.

"Par exemple la rupture technologique au début du Moyen-Age "

Le problème, c'est qu'à part le moyen âge pour soutenir cette théorie, je ne vois pas grand chose.
Non, il n'y a pas de phases de régression systématique avant les ruptures technologique, et cette phase n'est en rien nécessaire. On voit pas pourquoi elle le serait, d'ailleurs. De ce que je vois, seule chose nécessaire est un catalyseur.

"mais qui n'a fait qu'accélérer un processus continu."

Je ne le pense pas. On peut toujours construire a posteriori de façon artificielle un processus continu. On peut aussi le voir chaotique, comme la convergence de processus qui viennent de partout mais confluent vers un point d'innovation majeur.
Par exemple, vois dans ce programme spatial une sorte de point d'explosion de la conjonction d'évènements et de progrès, parfois très anciens, pourquoi pas, qui viennent de tous les cotés et qui se rencontrent en un point précis. Il faut quelqu'un comme Einstein ou Kennedy pour allumer la mèche (courte).

"c'est le résultat de la planification étatique en terme d’efficacité de développement, mais qui n'a fait qu'accélérer un processus continu."

S'il suffisait de planifier un évènement de ce genre pour qu'il survienne, ça se saurait.
De toute façon, ce n'est pas l'innovation par elle même dont je parlais, mais le big bang qu'elle constitue : il y a un avant et un après, et l'innovation constitue une rupture nette entre les deux.
Comme dans un séisme, dont tu compares toi-même le mécanisme à celui de l'innovation technologique majeure.

avatar sachouba | 

@C1rc3@0rc :
Sur les smartphones, les écrans OLED sont désormais plus lumineux (en pointes) que les écrans LCD, en plus d'être mieux visibles au soleil par propriété, à luminosité égale (plus faible réflexivité, moins de pertes de contraste). Donc ils rendent mieux le contenu HDR, et sont plus visibles au soleil que les écrans LCD... Où est le problème ?

Et parler de la finesse des dalles OLED, ce n'est pas pour cacher leur durée de vie... D'ailleurs, ces deux notions ne sont absolument pas liées.

avatar lyon69008 | 

Avec mon iPhone 8 super 👍✌️😍😘❤️

avatar Clément34000 | 

Je souhaite à Apple de trouver leur bonheur dans l’oled bien « noire » moins énergivore mais avec le reste des caractéristiques lcd parce que les derniers écrans lcd n’ont pas grand chose à envier aux autres quelqu’ils soient

avatar sachouba | 

Mais enfin non !
Apple n'irait certainement pas à un salon pour se renseigner sur les écrans existants et futurs, puisqu'ils conçoivent de A à Z les technologies d'écrans qu'ils utilisent et les moyens de production associés, et que les constructeurs n'ont qu'à suivre le mode d'emploi fourni par Apple (c'est aussi simple que monter un meuble Ikea !)...
D'ailleurs, Apple devait travailler sur l'OLED avant même que Samsung commence à s'y intéresser.

avatar serginio | 

"ils conçoivent de A à Z les technologies d'écrans qu'ils utilisent et les moyens de production associés"
?
Moi qui pensait que Samsung avait créé une partie des moyens de production destiné justement à produire l'écran de l'iPhone X.

Qu'entends tu par concevoir les moyens de production?

avatar sachouba | 

@serginio :
À lire certains commentateurs d'iGen, il semblerait qu'Apple soit un spécialiste des écrans qui a complètement révolutionné la technologie OLED avec l'iPhone X, et que Samsung ne serait en rien dans la conception de la technologie employée et des moyens de production utilisés. (ce qui semble assez optimiste, quand on regarde la très forte similitude entre les écrans d'iPhone X et de Galaxy)

Et à lire l'article, il semblerait qu'Apple se renseigne sur les technologies d'écrans existantes, et ce qu'il est possible de produire ou non, ce qui semble en totale contradiction avec l'affirmation précédente.

avatar Bigdidou | 

@sachouba

Il est pourtant évident qu'Apple a inventé l'OLED.
Je ne vois pas ce qui te chagrine :D

CONNEXION UTILISATEUR