La pénurie de composants affecte Samsung

Mickaël Bazoge |

Après avoir frappé les constructeurs automobiles, de consoles de jeux et de cartes graphiques, la pénurie de semi-conducteurs touche maintenant Samsung. La production d'un smartphone milieu de gamme et un modèle haut de gamme serait particulièrement compliquée en ce moment, selon Reuters.

Le Galaxy S21 Ultra aux rayons X. Crédit : iFixit.

La demande auprès de Qualcomm a fortement augmenté, les concurrents de Huawei profitant des difficultés du géant chinois, interdit d'utiliser des technologies américaines dans ses smartphones. Ils récupèrent donc une partie de la clientèle de Huawei. D'après l'agence de presse, la pénurie de composants affecterait la fabrication du Snapdragon 888, la puce vedette cette année. Ironiquement, c'est Samsung qui fournit à Qualcomm une partie des composants du système-sur-puce.

Qualcomm fournissant à peu près toute l'industrie du smartphone — y compris Apple pour la puce 5G —, le fondeur américain est un vrai goulet d'étranglement pour l'ensemble de la chaîne. Un sous-traitant, qui assemble des appareils pour de nombreuses marques, explique que la pénurie de Qualcomm va l'obliger à réduire ses objectifs de production cette année. Un dirigeant de Xiaomi a expliqué sur Weibo qu'il ne s'agissait pas d'une pénurie, mais d'une « pénurie extrême ».

Est-ce que cette situation affectera Apple d'une manière ou d'une autre ? On sait que le constructeur, un des plus gros consommateurs de composants électroniques au monde, s'arrange toujours pour obtenir les meilleures assurances des chaînes d'approvisionnement. Mais peut-être que cette pénurie forcera la Pomme à retarder le lancement de nouveautés.


Tags
avatar Tech | 

C’est un problème qui touche l’entière industrie de la technologie. La France doit retrouver sa souveraineté en matière d’industrie. Nous dépendons trop des chinois.

avatar corben | 

@Tech

On dit tous ça mais es tu prêt à payer tes appareils ou tes vêtements X fois plus chers ?
Car au final ce n’est pas une question de souveraineté mais de coûts de production
C’est pareil pour les fruits et légumes

Tu achètes de la gariguette bretonne à 7€ la barquette ou l’espagnole à 3€ ?

avatar Derw | 

@corben

« On dit tous ça mais es tu prêt à payer tes appareils ou tes vêtements X fois plus chers ? »

Cela fait 25 ans que je dis que le juste prix n’est pas le prix le plus bas. Cela fait 25 ans qu’on se fout de ma g…le pour ça. Mais ils sont de moins en moins nombreux…

« Tu achètes de la gariguette bretonne à 7€ la barquette ou l’espagnole à 3€ ? »

De la bretonne, guariguette ou pas…

avatar faya | 

@Derw

Quand ton ménage peut le permettre d’accord mais va dire ça à ceux qui le dix du mois galère.
Faut juste savoir jongler

avatar Derw | 

@faya

Je n’ai pas dit que la solution était simple… reste que des difficultés financières j’en ai eu plus jeune (chômeur) et j’avais déjà ce discours, contrairement à des « potes » qui malgré tout se payaient des trucs qui étaient normalement hors de leur portée (discount, endettement, trafics…)

avatar Insomnia | 

@corben

Ne pas mélanger la nourriture et la technologie, la nourriture n’est pas aussi cher si tu cherche bien et parfois prendre chez l’agriculteur ne coûte pas forcément plus cher, petit bémol c’est que tous le n’a pas accès aux agriculteurs.

avatar corben | 

@Insomnia

Enfin quand tu dis que la nourriture ne coûte pas si cher, tout dépend de la qualité que tu achètes et sa provenance
et des intermédiaires
Certes si tu achètes en filière courte au producteur
Mais en France tout le monde n’a pas la chance d’acheter au meilleur prix et il faut etre réaliste consommer français a un prix

L’analogie c’est de se dire qu’on ne peut pas se passer de la Chine pour l’électronique

Aujourd’hui on ne sait pas défier cette main d’œuvre qualifiée et bon marché

avatar Derw | 

@corben

« consommer français a un prix »

Oui, cela a un coût direct. Par contre, consommer « étranger » a un tas de petits coûts indirects (écologiques, sanitaires, économiques…) que le consommateur ne pense pas à prendre en compte (et qui ont ou auront pourtant un impact sur sa vie).

avatar Gladjessca | 

@corben

Surtout pas de l’espagnole ! Mais c’est un bon exemple qui permet aussi de dire qu’il vaut mieux consommer moins et mieux ou de meilleure qualité, comme manger deux fois moins souvent des fraises mais qui ne pourrissent pas avant d’arriver chez soi, qui ont du goût et qui ne détruisent pas une région entière avec la surconsommation d’eau ! On peut calquer ce principe sur beaucoup de produits

avatar corben | 

@Gladjessca

👍

avatar zoubi2 | 

@Gladjessca

"Mais c’est un bon exemple..."

Non je ne crois pas.

- Je choisis sans hésiter la gariguette bretonne, parce que je peux me le permettre. Elle coûte deux fois plus cher mais ce n'est que quelques euros.
- Je ne choisis pas le plus cher entre un phone à 500€ et un autre à 1000€. Je n'ai pas les moyens de me payer des caprices à 500€.

avatar nicopulse | 

La garriguette est un produit plaisir, donc tu peux te permettre d'acheter la bretonne........

Et sinon les prix sont aussi fixés par la grande distribution, qui rêve de vendre des produits venu d'ailleurs aux prix d'ici pour faire toujours plus de marge.... donc un jour ta garriguette espagnole sera à 7 euros aussi, pendant que le français sera au chômage.

Conclusion : si on veut garder une indépendance alimentaire, et des revenus, il est plus que temps que favoriser le local pour tout ce qu'on sait faire, quitte a interdire l'import alimentaire et sortir de l'OMC pour ce secteur.

avatar bibi81 | 

C’est un problème qui touche l’entière industrie de la technologie. La France doit retrouver sa souveraineté en matière d’industrie. Nous dépendons trop des chinois.

Ce n'est pas un problème de "chinois". ST est français (en partie) et produit (en partie) sur le territoire national.

avatar joelcro | 

@Tech

Il faut, on doit... facile à dire comme cela, et oui ce serait mieux si l'on pouvait tout fabriquer sur place.
Mais c'est impossible, totalement impossible. Notre marché n'a pas une taille assez importante pour avoir des fabricants pour tous les produits dont nous disposons aujourd'hui (assembleurs est plus juste) : smartphone, ordinateurs, électroménager...etc. Ou alors il faudra se contenter de 1 ou 2 modèles, un peu à la sauce URSS. Raisons : rentabilité, économie d'échelles, ressources... et on les paiera cher, très cher. Donc c'est bien beau de dire "il faut" mais c'est mieux quand on prend un peu de temps pour analyser et voir ce qui est faisable.
Nous avons la chance d'avoir une faible dépendance aux importations pour l'approvisionnement alimentaire (en terme de calories produites) c'est déjà pas si mal comparé à de nombreux autres pays. Malgré toutes les pleureuses, notre industrie est performante. Alors oui pas dans tous les domaines, mais nous n'avons pas les capacités (main d'oeuvre, ressources, compétences...) à produire dans tous les domaines. Et surtout, il n'y a aucun intérêt, hormis pour remplir des discours politiques creux et n'ayant pour seul objectif que de ratisser le plus de voix possible.

avatar hdam1959 | 

@joelcro

A priori, la solution me paraît assez simple, du moins sur le papier : le prix des produits doit intégrer les externalités. Cela mettrait tout le monde sur un pied d’égalité.
Reste bien sûr à se mettre d’accord sur la façon de calculer ces externalités.

avatar joelcro | 

@hdam1959

"Reste bien sûr à se mettre d’accord sur la façon de calculer ces externalités." => donc c'est loin d'être simple

avatar hdam1959 | 

@joelcro

En partie d’accord. Mais entre complètement ignorer les externalités et attendre une solution parfaite, la raison dicte qu’on pourrait faire mieux.

avatar joelcro | 

@hdam1959

Si la raison pouvait être le seul guide, alors là en effet ça simplifierait beaucoup de choses. Reste à savoir qui définirait cette raison, rien qu'entre voisins ce n'est pas la même. 🤦‍♂️

avatar hdam1959 | 

@joelcro

Alors on dirait que vous proposez de baisser les bras, parce que l’être humain est un animal irrationnel et qu’on ne peut donc rien faire ?

avatar joelcro | 

@hdam1959

Absolument pas, juste que la notion de simplicité me fait bien rigoler. Etant ce que nous sommes, rien n'est simple et ce quelque soit le niveau que l'on prenne : individus, local, régional et, le top du top, mondial. Utiliser les notions de "simple" et "le bon sens" (celui là je l'adore tellement il est vide de sens, justement), ne permettent pas de régler quoi que ce soit, juste de vouloir poser une opinion sans prendre en compte les multiples paramètres.

Je suis tout à fait d'accord que l'on puisse faire mieux, et l'on doit faire mieux. Mais vu le nombre de paramètres en prendre en compte, c'est loin, très loin d'être simple.

avatar hdam1959 | 

@joelcro

Mais alors quelles pistes proposez-vous ? Il est facile de dire qu’il n’y a pas de solution simple …

avatar Ol'Dirty | 

@Tech

Aujourd’hui c’est la Chine demain ce sera un autre pays asiatique. Les chinois vieillissent à vitesse grand V et la démographie est en chute libre. Si Apple se barre lentement mais sûrement de Chine c’est davantage pour des raisons de coûts car les salaires augmentent qu’un besoin de diversification des chaînes de production.

avatar Derw | 

[ironie]
Je n’ai pas trop suivi, elle vient d’où cette pénurie ?

C’est la faute des bobos-écolos qui luttent contre l’exploitation des terre rares ?
C’est la faute des noirs et bridés qui ne veulent plus mourir dans les mines ?
C’est la faute des gosses qui ne veulent plus fabriquer ces composants dans les usines ?
[/ironie]

avatar bibi81 | 

Je n’ai pas trop suivi, elle vient d’où cette pénurie ?

Bah il y a eu des confinements, je ne sais pas si tu es courant ? Donc si les employés sont chez eux, ils ne peuvent pas aller au travail pour produire des puces. Donc les confinements ont fortement réduit la capacité de production des puces et comme beaucoup d'industriels (constructeurs automobiles par exemple) ont annulé leurs commandes, l'industrie de la microélectrique a produit les composants qui se vendaient encore (pour le médical/respirateur, pour les ordinateurs/télé-travail). Le process de production de puces étant long (plusieurs mois) et les confinements pas toujours terminés, la reprise est difficile.

avatar Derw | 

@bibi81

« Bah il y a eu des confinements »

Ha bon ? On ne les as pas confinés dans leur usine ? Au moins, le bon côté des choses c’est que ce n’est pas lié à une remise en cause de notre système économique !

Bon, j’arrête l’ironie, on pourrait me prendre au sérieux…

avatar bibi81 | 

Ha bon ? On ne les as pas confinés dans leur usine ?

Dans certains pays oui il y a eu des confinements sur le lieu de travail... Et c'est parce que certains employés ont accepté de rester sur le lieu de travail que la production n'est pas tombée à 0.

avatar Derw | 

@bibi81

Comme quoi, mon ironie ne l’était pas tant que ça… La réalité dépasse la fiction, tout ça tout ça…

avatar Maliik | 

@bibi81

Tu oublis la forte demande des voitures électriques qui n’arrange rien

avatar joelcro | 

Et pour info, le prix du fret a tout simplement explosé avec la crise sanitaire. Pour en avoir un petit aperçu : https://fbx.freightos.com. Quand on transporte du produit à forte VA, ça peut passer. Mais pour des produits/matières premières à faible VA, ça pique. Et c'est la même chose pour le fret aérien.

avatar gillesb14 | 

Cette histoire de coût de production est une vaste blague.
Ma boîte produit des robots en France et nous n’avons aucune envie de sous traiter en Chine.
Notre usine est en France et le surcoût en main d’œuvre de l’ordre de 1%!!
Par contre le problème c’est la CGT et FO qui pourrissent toute velléités de monter une usine en France.
Le jour ou un gouvernement décidera d’interdire ces organisations mafieuses et de traduire en justice leur responsables la France pourrait enfin se re industrialiser.

avatar bibi81 | 

Notre usine est en France et le surcoût en main d’œuvre de l’ordre de 1%!!

On n'accepte d'industrialiser en France que quand la chaîne de production est à 100% (ou presque) automatique. Donc oui dans ces conditions le surcoût en main d’œuvre est négligeable.

Par contre le problème c’est la CGT et FO qui pourrissent toute velléités de monter une usine en France.

Des syndicats politiques, ils ne défendent pas les salariés, ils font de la politique. On a essayé la réduction du temps de travail (passage aux 35 heures), résultat c'est un échec (c'était censé faire baisser le taux de chômage, au final c'est la productivité qui a grimpé) mais ce n'est pas grave, ils continuent de demander la baisse du temps de travail.

avatar helmut | 

Cette pénurie est due à un problème de logistique internationale. Soi disant à cause de la crise covid, l’Asie se retrouve sans conteneur. Donc plus de capacité d’exporter. Cela touche toutes les industries et les prix des transports ont pris 300%. Mais les grandes compagnies maritimes qui ont vu exploser les prix ne se pressent pas vraiment pour rectifier le tir.
Inflation !!! Et récession ! Cocktail détonant. Inconscience de grands groupes qui veulent refaire en quelques mois les pertes de 2020.

avatar joelcro | 

@helmut

Cumul de plusieurs paramètres :
1- gros surplus de besoin en container pour l'import de fournitures médicales, causant aussi un besoin en place sur les bateaux et camions
2- manque de MO pour traiter les flux (confinement)
3- retour des container vides vers les principaux fournisseurs (Asie) qui a chuté à cause du 2, du 4 et du 5
4- utilisation des container pour stocker le 1
5- enchaînement de mauvaise conditions météos dans le pacifique qui a dérouté des cargos et donc allonger le temps d'occupation des containers, du coup les frais de surestarie ont explosés
6- réorientation de la consommation des ménages vers des produits manufacturés car plus de restos et sorties donc plus de besoin en container, ah oui mais il y a aussi le 1
...
bon j'arrête là, c'est samedi, pas besoin de penser boulot.

Et je ne parle même pas du temps qu'il va falloir pour absorber tout ça et revenir à un fonctionnement un peu plus normal.

avatar zoubi2 | 

@joelcro

Merci d'avoir les pieds sur terre et quelques neurones.

avatar helmut | 

@joelcro

Etc etc... bref on est pas sorti de l’auberge.

avatar inoga | 

@helmut

Eh bah... on est pas sortis du sable !

avatar Silverscreen | 

Le problème du prix en faisant fabriquer en France n’en est pas un, en tout cas pour Apple : la différence de salaires ne jouerait que pour quelques euros dans le prix d’un iPhone.

Le problème c’est :
- 1 capacité industrielle ridicule et un savoir faire insuffisant (combien de spécalistes des chaînes d’assemblage en France vs la Chine ?)
- 1 manque de souplesse pour les variations de production (la Chine peut embaucher / débaucher des centaines d’ouvriers en quelques semaines)
- 1 une chaine logistique insuffisante pour une production de cette taille.

Les iPhones ne sont pas « fabriqués » en Chine. Ils y sont assemblés. Des dizaines de milliers de containers arrivent avec les pièces et les composants, des millions repartent avec le produits fini. Nos ports industriels font 1/100e de ceux de la Chine et personne ne veut de la pollution et du traffic engendré par une production comme celle d’Apple.

avatar kinon | 

@Silverscreen

Euh, pour des produits comme les smartphones le cout de la main d’œuvre (assemblage)a un impact énorme sur le prix final. C'est aussi la raison du passage vers d'autres pays asiatiques moins chers encore que la Chine.
Après ok pour les autres arguments.

avatar toto_tutute | 

En tout cas, la planète, elle, suit son agenda : +4 degrés d’ici la fin du siècle. Preparez-vous, ça va secouer !

avatar kinon | 

@toto_tutute

C'est probable, mais assez peu de gens actuellement vivants, même les enfants, le seront encore dans 80 ans.
Alors Ok il faut limiter le mieux possible notre utilisation des énergies fossiles mais cela a des limites pratiques de temps d'adaptation.
Et la France est un des pays les mieux placés en ce domaine. Et cela date de plus de 50 ans grâce au nucléaire pendant que tous les donneurs de leçon se gavent au charbon et au pétrole depuis le même temps.

CONNEXION UTILISATEUR