Google utilise iOS pour se défendre contre la Commission européenne

Mickaël Bazoge |

La Commission européenne a une dent contre Google — et même trois ! Il y a l’affaire de l’affichage des liens vers les services de shopping du moteur de recherche, que ce dernier privilégierait au détriment de la concurrence. Il y a également cette accusation de position dominante dans la publicité en ligne qui empêcherait les éditeurs web de placer sur leurs sites des réclames concurrençant les propres services publicitaires de Google.

Et puis la Commission enquête aussi sur les pratiques de l’entreprise qui imposeraient aux constructeurs tiers l’installation des services de Google dans leurs produits, au grand dam de services concurrents (lire : Antitrust : la Commission européenne enquête sur Android). Autant dire que le service Legal de Google a du pain sur la planche, et c’est dans le cadre de ce dernier dossier que Kent Walker, vice-président en charge du juridique, a publié un billet sur le blog officiel de Google.

Il reprend les principaux arguments du groupe : Android, un système d’exploitation « libre et open-source » stimule la concurrence. Aujourd’hui, poursuit-il, il y a « plus de 24 000 appareils provenant de 1 300 marques » qui fonctionnent sous Android. La plateforme est une « autoroute à plusieurs voies », « pas une rue à sens unique ».

Concernant la communication des griefs de la Commission, Google avance deux arguments en sa faveur. D’une part, et cela nous intéresse tout particulièrement, Bruxelles n’aurait pas pris en compte la concurrence représentée par iOS. « Ignorer la concurrence avec Apple, c’est ne pas voir la caractéristique déterminante du paysage concurrentiel du smartphone ».

D’autre part, Google veut assurer un minimum de cohérence sur la plateforme Android afin d’éviter une trop grande fragmentation ; et pour ce faire, le moteur de recherche travaille avec tous les constructeurs pour établir une compatibilité minimale entre tous les appareils Android.

Google ne veut pas déséquilibrer la balance Android

Enfin, la présence des applications Google dans les smartphones Android des partenaires permet à l’utilisateur de retrouver les services auxquels il est habitué. C’est la même chose sur iOS, assure Google : la totalité des 39 apps préinstallées sur l’iPhone proviennent d’Apple. Ou sur Windows 10 Mobile : là aussi, 39 des 47 apps préinstallées sont signées Microsoft. Alors que sur un Galaxy S7, 11 des 38 applications présentes de base sont des apps Google.

Google ne le précise pas, mais Apple ne distribue pas son système d’exploitation… et Windows 10 Mobile n’intéresse personne. L’accusation de FairSearch (qui regroupe Microsoft, Nokia, Oracle et d’autres) et reprise à son compte par la Commission européenne est que Google utilise Android comme « cheval de Troie pour tromper ses partenaires, monopoliser le marché du mobile et contrôler les données des utilisateurs ».

Aux yeux de Kent Walker, l’approche de l’exécutif européen est de nature à déséquilibrer la balance entre tous les acteurs de la plateforme, donc les utilisateurs et les développeurs. Elle favoriserait également des plateformes fermées : « Cela signifie moins d’innovation, moins de choix, moins de concurrence, des prix plus élevés ». Tout cela convaincra-t-il la Commission européenne ?


avatar andr3 | 

Hou le grand méchant Google qui utilisent à l'insu de leur plein gré les informations de ses clients.

C'est pas bien pas bien ...

Tiens, c'est bizarre mais quand l'épicier du coin me demande mes coordonnées, je lui donne. Quand la station-service où je fais mon plein me demande ma carte d'identité pour faire ma carte de fidélité, je lui donne aussi.

Ah ben zut, la station-service c'est Total et l'épicier, c'est Auchan.

Tiens, des pubs ciblées sur les infos de mes cartes de fidélité pour des produits d'autres vendeurs ... de ces groupes. Bizarre, là personnes ne rouspète, personne ne crie au scandale et la CE ne bouge pas ...

Ah oui ils ne sont pas Google...

Que faut-il faire ? Bannir les produits Google ? Mais alors il faut aussi bannir les produits Apple et revenir au Nokia 2010 (https://en.wikipedia.org/wiki/Nokia_2010) ?

Très peu pour moi.

Ah zut, il fut une époque où Nokia était puissante et dominait le monde du GSM et personne ne s'est ému à ce moment là des difficultés rencontrées par ses concurrents.

La Commission, au lieu de faire travailler sa matière grise pour mettre à mal ceux qui réussissent, ferait mieux de se poser la question "comment se fait-il que l'Europe soit à la traîne et soit le futur marché émergent de la Chine et de l'Inde ?"

Tant Google que Apple offre un ensemble de services cohérents qui facilitent la vie quotidienne de millions d'individus et de sociétés. C'est bien je trouve ... et libre à une éventuelle concurrence européenne de s'imposer mais sans devenir un Google ou un Apple ... utopie.

avatar Nesus | 

@andr3

L'Europe ne réussi pas et ne réussira plus parce que les groupe comme Apple, Microsoft et Google ont tellement de brevets et d'argent que personne ne peut plus rien faire. D'où l'intérêt de réduire l'influence de Google afin de ne pas avoir toute une société soumise à Google. Comme le clients sont incapables de conserver leur liberté sacrifiée sous l'autel de la gratuité et de la simplicité, il faut bien que quelqu'un réduise la voilure.
Le critique de l'UE et parfaitement vraie. Maintenant c'est juste de savoir si on veut un pays régulé ou non. Mais la non régulation n'amène rien de bon. Vous voulez un exemple ? Combien d'entre nous serait de meurtrier s'il n'y avait pas la loi ? Et Google a une telle force (elle et beaucoup d'autres) que la loi est devenu une option.

avatar andr3 | 

@Nesus

Le problème principal est que la majorité des personnes ne veulent pas ou plus payer pour des services Internet ou autres et comme les sociétés ne sont pas des entreprises philanthropiques, le produit à vendre est le consommateur.

Si tu ne veux pas être la monnaie d'échange entre sociétés, à toi de payer pour ces services.

avatar XiliX | 

@andr3

C'est exactement ce qui reproché à Google ici. A-t-on la possibilité d'acheter une version payante d'Android afin d'être débarrassé d'être un produit pour Google ? Non !

avatar sachouba | 

@XiliX :
En fait, il suffit d'aller dans les paramètres de son compte Google, et de décocher la case "publicité ciblée". C'est incroyable, non ?

avatar ArnaudB | 

Ce qui est incroyable c'est que ce n'est absolument pas suffisant pour être tranquille.

avatar hautelfe | 

Et on peut aussi ne pas renseigner de compte Google.

Il y a suffisamment d'autres entreprises comme Amazon, Samsung, Orange ou autres, pour proposer un store/market pour se passer de Google. On peut même ne passer uniquement que par sourceforge et humblebundle aussi...

avatar Bigdidou | 

@Nesus
"Vous voulez un exemple ? Combien d'entre nous serait de meurtrier s'il n'y avait pas la loi ?"

Heu, ton exemple est bizarre, quand même. Heureusement qu'il y'a autre chose que la loi et le risque d'une sanction qui nous empêche de nous entretuer...

Sinon, complètement d'accord avec ton post, c'est vraiment bien vu et résumé, je trouve.

avatar Hideyasu | 

@andr3

Tu n'as pas bien lu l'article, la difference entre Apple et Google c'est que Google distribue ses services avec Android, et doit probablement faire en sorte que les constructeurs ne puissent pas refuser les services Google

avatar sachouba | 

@Hideyasu :
Google ne force personne à installer les services Google sur son smartphone.
Si des constructeurs veulent utiliser (et vendre) un smartphone Android sans aucune application Google, ils en ont parfaitement le droit. En revanche, s'ils veulent la certification Google qui leur permet de proposer le Play Store, ils sont alors obligés de pré-installer un certain nombre d'applications. Ça me semble assez logique, c'est du donnant-donnant.

avatar ArnaudB | 

le seul circuit de distribution sous Android étant le play store, ce n'est pas du donnant donnant. Les fabricants n'ont pas d'autre choix que d'installer les apps de google. Faut pas se mentir qui aujourd'hui aurait envie de vendre un smartphone fermé à l'installation des apps tierces ?

avatar sachouba | 

@ArnaudB :
Pas du tout. Un utilisateur Android peut installer des applications venant du store ou d'ailleurs.
D'ailleurs, il existe des stores alternatifs qui peuvent être installés ou sont installés par défaut, comme le Samsung Store, le store d'Amazon, Aptoide...

avatar hautelfe | 

Perdu: On peut très bien ne pas passer du tout par Google.

Il y a suffisamment d'autres entreprises comme Amazon, Samsung, Orange ou autres, pour proposer un store/market pour se passer de Google. On peut même ne passer uniquement que par sourceforge et humblebundle aussi...

avatar Leodaggan | 

Je suis pas sur qu on ai le droite de te demander ta carte d identité pour faire une simple carte de fidélité a moi qu elle ne serve a payer aussi

avatar Fabeme | 

Il y a une petite différence entre volontairemenent donner quelques informations parcellaires et non connectées entre elles et donner des données sur tes habitudes, ta communication, ta vie privée, etc. Parce que tu as acheté un téléphone...

avatar Kol | 

Google utilise Android comme « cheval de Troie pour tromper ses partenaires, monopoliser le marché du mobile et contrôler les données des utilisateurs ».

Tout est résumé en une seul phrase.

avatar occam | 

@Kol

« Windows on every desktop. »

« Android. An operating system for everyone. »

En trente ans, l'ambition hégémonique a changé d'adresse.
Mais ni de but, ni de principe.

avatar lmouillart | 

Une nouvelle fois, le legal de Google répond à coté de la plaque, à force ils ne pourront pas dire qu'ils ne l'on pas bien cherché.
Le problème n'est pas Android, ce n'est pas la manière dont l'OHA fait gérer à Google Android (même si cela pourrait être mieux et plus ouvert), ni dans le Compatibility Definition Document. Ni dans le soucis d'homogénéisation d'Android, de défragmentation, ...

Le soucis c'est ce qui est associé à la distribution des applications et service Google ainsi que le coté tout en un : Gmail, Maps, Playstore, GMS, ....

avatar Hideyasu | 

@lmouillart

Entièrement d'accord. Je suis meme étonné qu'avec les millions dépensés dans des avocats, ils ne fassent pas mieux.
Maintenant que les constructeurs sont dépendants de Android ca doit être du pain bénit pour Google les négociations

avatar Thegoldfinger | 

J'adore La Défense de Google... -__-

Comment Apple et Microsoft peuvent ils abuser de leur position dominante avec respectivement 14% et 0,5% du marché ? ?

avatar melaure | 

@Thegoldfinger :
Sans compter que Microsoft abandonne le grand public et qu'Apple continuera a reculer avec ses prix de malades.

Les 90/95 % de PDM seront atteintes par Androïd, ce qui nous rappelera le monopole de Windows ...

avatar gela | 

Fondamentalement je pense que la CE se foutrait complètement de la méthode Google si elle n'avait pas si envie de trouver toujours de nouvelles taxes ou amendes. C'est motivé par l'envie de fric. Et puis ça justifie un peu plus leurs existences.

avatar andr3 | 

@Leodaggan

En Belgique, oui si tu as fait une déclaration à la commission vie privée.

avatar malcolmZ07 | 

@andr3

Première fois que j'entends ça ...

avatar andr3 | 

@malcolmZ07

Et pourtant c'est comme ça.

Maintenant, je ne suis pas sûr que tous font la déclaration auprès de la commission.

Chez nous, nous avons avons une carte d'identité électronique. Celle-ci permet au moyen d'un lecteur de carte à puce de lire certaines informations comme le nom, l'adresse etc. de son détenteur.

avatar kitetrip | 

Ceux qui ont utilisé intensément BB10 ou WP savent que d'autres alternatives sont possibles.
Malheureusement ces systèmes ont trop été parfois testés à la va-vite (i.e en deux semaines rédaction comprise) voir le plus souvent jugés sans avoir été assimilés.
Aujourd'hui on se retrouve face à Android qui se perd entre les versions et ses surcouches, et un iOS qui demande sans cesse plus de puissance pour la même utilisation...

avatar PandaB2A | 

Le plus drôle c'est que les fonctionnaires EU ont tous des Galaxy comme smartphones de service.

Commission EULOL !

avatar marc_os | 

« Elle [l’approche de l’exécutif européen] favoriserait également des plateformes fermées »

Comme Android !!

avatar thierry37 | 

Je comprends mal la comparaison.
iOS cest sur du matériel Apple.

Google peut le faire sur son pixel. S'ils veulent.
Mais moins facilement sur les Samsung et autres LG.

avatar shadoxas | 

La CE s'attaque à Apple: OH LES SALAUDS QU'ILS ARRETENT D'EMBETER APPLE,
La CE s'attaque à Google: ouias Google abuse!

Mon avis: j'espère que Google et Apple vont bien se faire coincer, il faut montrer l'exemple, les grandes entreprises abusent bien trop, Apple: va payer les impôts que t'a pas payé (voleur) Google: arrête de forcer les autres à imposer tes services (Voyou)

avatar Squall | 

Moi ce qui me chiffonne dans cet article c'est la petite phrase : "et Windows 10 Mobile n’intéresse personne"...

Je trouves ça réducteur. Il m'intéresse beaucoup moi !
J'adore Windows 10 Mobile. C'est un OS que je trouve fantastique même sur téléphone.

Mais le problème c'est que la sauce n'a pas prise. Les développeur ne s'investissent pas sur cette plateforme et il n'y a que très peu d'applications. Et du coup comme il n'y a pas assez d'apps, les utilisateurs ne les achètent pas, et comme les utilisateurs ne les achètent pas, les développeur ne font pas d'apps dessus etc...

Quel dommage. C'est pourtant le seul système d'exploitation smartphone qui est aussi bien foutu qu'Ios. Je peux en parler parce que j'ai développé dessus. C'est vraiment bien pensé. A la fois pour les développeurs, que pour les utilisateurs. Mais ça, personne ne le vois.

Je suis triste pour Windows 10 mobile...

Moi même je me suis résigné à prendre un iPhone parce que je souffrait de ce manque d'applications...

Attention ! Je ne dis pas que les iPhones c'est nul ! Je trouves génial mon 6S plus ! Mais je voulais juste exprimer mon avis pour avoir mis les mains dans le cambouis en tant qu'utilisateur ET développeur sur les trois plateformes.

Pour moi, ios et Windows 10 Mobile sont les deux meilleurs systèmes.
Android n'est qu'une prise de tête pour développeur et bien souvent pour ses utilisateurs aussi (ceux qui ne sont pas geek, c'est à dire au moins 70%).

J'espère simplement que chez igen, vous reconsidérerez peut être votre avis sur Windows 10 mobile de façon personnelle et objective. Et par pitié, ne dites pas des choses si tranchées basées sur des préjugés.

A bon entendeur !

Signé :
Petit Squall heureux de son iPhone mais triste pour Windows 10 mobile... (mais qui déteste android quand même, faut pas délirer non plus !)

avatar hautelfe | 

Android: 87.6%
iOS: 11.7%
Windows: 0.4%
(Source: IDC)

C'est pour cela que igen dit que windows n'intéresse personne...

CONNEXION UTILISATEUR