Les apps gratuites d'Amazon Underground vont prendre fin

Mickaël Bazoge |

En août 2015, Amazon lançait Underground, une boutique alternative d’applications Android dans laquelle il est possible d’utiliser toutes les apps et les jeux gratuitement. Évidemment, « gratuitement » n’est pas vraiment le bon mot puisque Amazon et les développeurs se rémunèrent avec la publicité et la revente des données (lire : Amazon Underground : des apps vraiment gratuites, mais gare à la contrepartie).

Cliquer pour agrandir

L’expérimentation va prendre fin : la boutique Underground va en effet fermer ses portes cet été pour les utilisateurs qui l’ont installée sur leurs appareils Android via l’autre magasin d’apps d’Amazon, l’Appstore, une alternative au Play Store officiel de Google (tout le monde suit ?). Ils pourront toutefois continuer à utiliser les applications déjà téléchargées sur leurs appareils aussi longtemps qu’ils veulent, mais ces apps ne seront plus disponibles au téléchargement.

Underground est installée par défaut sur les tablettes Fire du distributeur. Sur ces appareils, le service restera ouvert jusqu’à la fin de l’année 2019 ; cependant, Amazon n’acceptera plus aucune soumission d’apps pour cette boutique à compter du 31 mai de cette année. Les développeurs pourront continuer à pousser des mises à jour pour leurs applications distribuées par Underground jusqu’en 2019, sur les tablettes Fire.

Pas de panique pour les développeurs : ils continueront à percevoir l’argent qui leur est dû tant que les utilisateurs se serviront de leurs apps. Mais Amazon veut maintenant les pousser à distribuer leurs créations sur son Appstore, qui contient plus de 800 000 applications.


avatar rolmeyer | 

J'en eu beaucoup sur mon Nexus 4 5 et 7 puis le choix s'est limité à des jeux de m.... et c'est devenu de plus en plus mauvais, j'ai lâché

avatar EBLIS | 

Ce que j'ai vu dernièrement c'est qu'il y a possibilité via Underground, d'acheter moins cher (-25%) des packs de cartes pour Hearthstone en utilisant la monnaie Amazon Coins. C'était tellement compliqué que j'ai lâché l'affaire.

CONNEXION UTILISATEUR