Une semaine avec le Galaxy Z Flip

Florian Innocente |

Étonnement et curiosité. Pendant plus d'une semaine durant laquelle j'ai utilisé et montré le Galaxy Z Flip autour de moi, ces deux réactions ont quasiment chaque fois accueilli ce téléphone doué pour la contorsion. Au point que certains s'interrogeaient sur la nature même de ce produit, comme si la capacité de son écran à se replier comme un poudrier le rangeait dans une catégorie étrangère à celle des smartphones. Quelque chose qui n'était pas immédiatement identifiable…

Et pour cause. Depuis que l'iPhone a rebooté la téléphonie mobile, il n'y a pas eu de vraie rupture dans les designs. Les téléphones se sont agrandis, les écrans ont pris leurs aises mais ils se ressemblent et se résument à des grands rectangles.

Le Z Flip réussit le doublé de reprendre un vieux design bien connu (sauf peut-être par les plus jeunes générations…), celui des téléphones à clapet, et de le projeter dans ce qui pourrait être l'avenir des téléphones, voire des tablettes.

La suite est réservée aux membre du Club iGen.

Déjà abonné ? Se connecter
Abonnez-vous au Club iGen !