Google dévoile les futures fiches de confidentialité des apps Android

Félix Cattafesta |

Il y a quelque temps, Google avait annoncé l'arrivée d'un « nutri-score » de confidentialité pour les apps présentes sur Google Play, permettant à l'utilisateur de mieux savoir comment sont utilisées ses données. L'éditeur nous donne aujourd'hui un premier aperçu de ces futures fiches. Comme chez Apple, l'objectif est que chaque application dispose d'une fiche passé une certaine date.

Image Google

En pratique, cela sera assez similaire à ce que l'on connait déjà sur l'App Store. Un résumé de la politique de confidentialité de l'application sera présent sur sa fiche Google Play. On pourra savoir si elle chiffre les données ou si elle respecte les règles pour les contenus destinés aux enfants. Plus d'informations peuvent être affichées : quelles données sont collectées, ce qui en est fait et si la collecte est obligatoire pour utiliser l'application.

En créant ses labels, Google explique avoir « appris que les utilisateurs d'Android se soucient de savoir si une application partage leurs données avec d'autres entreprises, et pourquoi ». Une belle découverte pour la firme qui a été prise la main dans le sac à cacher les paramètres de confidentialité sur son système.

Tous les développeurs devront remplir ce nouveau formulaire, y compris Google qui devra montrer l'exemple avec ses propres produits. Les équipes ont encore du temps devant eux pour se soumettre à cette règle : les premières fiches pourront être remplies au mois d'octobre et les développeurs ont jusqu'à avril 2022 pour s'y atteler. Passé ce délai, les applications pourront être rejetées. Google prévoit que les premiers encarts seront visibles par les utilisateurs au cours du premier trimestre 2022.


avatar lou1987 | 

Le mieux c’est aucun partage de données non ? Faudrait que l’industrie comprenne et puis tant pis pour les merde comme facebook et Google qui fermeront 😂

avatar debione | 

@ lou1987:

Ben essaye d'activer un iPhone sans te connecter aux servers Apple. Pose Little snitch et regarde le nombre de requêtes d'un appareils Apple vers les servers Apple. Comment crois-tu que Apple peut t'envoyer une requête pour faire la mise à jour sans que toi tu aies envoyé tes données ? Comment ils font pour savoir que tu as Apple TV d'installé et de t'envoyé de la pub? Comment ils font pour calibrer la pub sur l'appstore?

Ils envoient tous une tonne de donnée, et ils utilisent tous ces données pour faire encore plus d'argent, que ce soit Google/Apple ou autre.

avatar Baptiste_nv18 | 

@debione

En local.

avatar GtnDns | 

@debione

Je crois que MacG avait fait par le passé un article sur la quantité de données qui circulent entre nos appareils et les serveurs des entreprises. J’ai été surpris de constater que les iPhone envoient une quantité infime de données (non sensibles et cryptées) par rapport aux autres smartphones/constructeurs (Android en mauvais élève). Cependant je te rejoins, sans échanges de données - à défaut du tout local - rien ne peut correctement fonctionner !
Ceci dit, il faut nuancer en mettant en avant quels types de données sont partagées et de quelles façons. La confidentialité n’est pas systématiquement remise en cause en ce sens.

Si je le retrouve, je me permettrai d’actualiser ce commentaire avec un lien.

avatar quentinf33 | 

@GtnDns

Il commence à dater cet article, et je m’en souviens très bien, ca m’avait marqué cette différence !

Édit : il est là je l’ai trouvé 😊

https://www.igen.fr/android/2018/09/google-recupere-dix-fois-plus-dinformations-avec-android-quapple-avec-ios-105189

avatar GtnDns | 

@quentinf33

2018 !! Il semble que certaines choses marquent plus que d’autres effectivement 🤣🤣

avatar Lemon19 | 

@GtnDns

C’est vrai mais je crois avoir lu que la quantité de données remontées par Android, largement supérieure à celle d’Apple ne signifie pas pour autant qu’elles sont plus confidentielles. Autrement dit, il est fort probable que dans ce domaine ce soit un match nul.

avatar Artefact3000 | 

@debione

Ça ne concerne évidemment pas que Google ou Apple. Toutes les applications sur les deux systèmes recueillent des données, qu’on soit sur iPhone ou Android.

J’utilise 1Blocker avec le firewall intégré qui bloque les traqueurs des applications sur mon iPhone et mon iPad.

avatar DG33 | 

@debione

Et si, alors que tu sembles dire qu’Apple « pousse » une notification de mise à jour, l’iPhone se connectait simplement à intervalles réguliers aux serveurs Apple pour demander : quel est le dernier numéro de version pour tel modèle d’iPhone ?
Puis l’iPhone compare avec ce qui est installé et annonce une mise à jour, ou pas ?

avatar raoolito | 

En créant ses labels, Google explique avoir « appris que les utilisateurs d'Android se soucient de savoir si une application partage leurs données avec d'autres entreprises, et pourquoi »

ah oui, pas mal celle là !

avatar mapiolca | 

Perso j’ai du mal à croire que Apple ou Google ne jette pas un œil par dessus l’épaule de l’app en cours alors qu’on a refusé le partage de données…

avatar romainB84 | 

@mapiolca

C'est juste une histoire de confiance de toute façon (comme pour tout d'ailleurs ^^).
Parce que à part si tu vas dans les locaux de apple et google pendant quelques semaines caché derrière les murs à écouter et regarder ce qu'ils font (déjà va falloir savoir ou chercher sur place ^^) tu n'as AUCUN moyen de le savoir : N'en déplaisent aux Jean-Michel Conspirateurs adeptes des théories des complots persuadés de tout savoir ^^.

avatar mapiolca | 

@romainB84

C’est clair !

avatar debione | 

@ romainB84:

Disons que l'on peut se faire une petite idée en regardant les affaires qui sortent. Si une boîte n'a aucune casserole, n'a jamais été prise la main dans le sac à être en opposition avec ce qu'ils prétendent, alors une confiance peut s'installer. Si une boîte prétend un truc et se fait prendre en train de faire le contraire, on peut douter d'absolument tout ce qui sort sur ce sujet au niveau de cette boîte...

CONNEXION UTILISATEUR