Apple célèbre les 10 ans de l'App Store

Stéphane Moussie |

Le 10 juillet 2008, un an après le lancement de l’iPhone, ouvrait une boutique contenant 500 applications mobiles, l’App Store. Apple célèbre, avec quelques jours d’avance, le dixième anniversaire de son incontournable boutique en publiant un historique et des témoignages de développeurs.

L’App Store à son ouverture, en 2008.

« Depuis ses débuts, l’App Store a été de très loin la façon la plus simple pour nous développeurs de toucher les gens avec nos apps. Il a éliminé les complications liées à la mise en place d’un système de distribution et de paiement, rendant ainsi la programmation beaucoup plus accessible et nous permettant de nous concentrer sur notre véritable passion : créer les meilleures applications possibles », commente Marco Arment, créateur d’Overcast, Instapaper et Peace.

Quatre jours après l’ouverture de l’App Store, Apple se félicitait des 10 millions de téléchargement réalisés et des 300 applications qui s’étaient ajoutées rapidement au catalogue. « L’App Store sur iPhone fonctionne via les réseaux cellulaires et Wi-Fi, ce qui signifie qu’il est accessible de pratiquement n’importe où », précisaient à l’époque les communiqués de presse. Aujourd’hui, la boutique enregistre 500 millions de visiteurs par semaine, les téléchargements se comptent en milliards, et ce n’est plus la quantité d’apps qui compte, mais la qualité.

« L’App Store nous permet de partager la joie des jeux Nintendo avec de nouveaux publics, et nous allons continuer nos efforts pour proposer des expériences de jeux uniques », déclare Shigeru Miyamoto, le père de Mario et dirigeant de Nintendo, qui se sert maintenant de la plateforme d’Apple comme d’un tremplin vers ses consoles après l’avoir ignorée pendant des années.

Apple ne l’indique pas dans son billet de célébration, alors rappelons que l’App Store n’a pas toujours été une évidence. Au départ, Steve Jobs misait exclusivement sur les web apps pour l’iPhone. Quand Phil Schiller déclare que l’App Store, dont il est maintenant responsable, a « dépassé toutes les attentes les plus folles [d’Apple] », il dit vrai.

L’App Store aujourd’hui.

Les achats intégrés, qui rapportent énormément à quelques éditeurs de jeux, n’ont pas toujours existé non plus. Ils sont arrivés en 2009. Deux ans plus tard, ce sont les abonnements qui ont fait leur apparition. Aujourd’hui, plus de 28 000 ont adopté ce modèle économique que la Pomme encourage de plus en plus.

Autre étape importante de l’App Store, son nouveau design introduit l’année dernière avec iOS 11. Les centaines d’articles écrits par l’équipe éditoriale qui remplissent la section Aujourd’hui ont été lus par plus d’un million de personnes.

Tous les succès incontestables mis en avant — Pokémon GO, Candy Crush, Monument Valley, Instagram, Uber, AssistiveWare… — ne doivent pas faire oublier que l’App Store, qui est arrivé à maturité, voire à saturation, est devenu un marché difficile pour les développeurs indépendants, qui se plaignent en outre pour certains d’un déséquilibre significatif avec Apple. Rendez-vous dans 10 ans pour voir comment Apple aura géré ce tournant.

Tags
avatar WaTy | 

Présent depuis la première heure ! 😬

avatar Stéphane Moussie | 
@WaTy : avec quelle(s) app(s) ?
avatar WaTy | 

@stephmouss

L'une de mes premières app c'était iBiere 🤣

avatar Alberto8 | 

@WaTy

Pareil pour moi, je me rappelle encore de cette page d’accueil que de souvenirs !

Je me rappelle aussi que Apple avait sorti un jeux de poker qui était super bien fait , je ne sais plus comment il s’appelait et si c’était celui qui est sur la page d’accueil, mais je me rappelle avoir jouer pendant des heures 🤪.

avatar armandgz123 | 

@Alberto8

Y’a ce jeu dans le vieux 3G de mon père... je ne savais pas que c’était un jeu Apple ! Il marche super bien et sans data lui au moins !

avatar Alberto8 | 

@armandgz123

C’est vrai que la connexion obligatoire dans les jeux c’est devenu une vraie plaie , pas de connexion pas de jeux , je suis d’ailleurs en train de jouer à Dragon Ball Z et tous les jours il y a des problèmes avec le serveur 😡.

Il y a aussi une autre plaie : les abonnements dans les applications , mais ça c’est un autre débat 😔.

avatar armandgz123 | 

@Alberto8

Exactement, que des mauvaises surprises dans l’avion... dont The Room !

avatar iVador | 

@WaTy

Idem sur iPhone Edge Day One

avatar melaure | 

Oui mais contraint et forcé. C'est aussi la fin de la liberté d'acheter où bon nous semble comme sur PalmOS et cie ... et le rançonnement obligatoire des développeurs ...

Malgrès ça quand même de bons souvenirs des premiers logiciels mais j'aurais bien aimé ne pas engraisser la pomme au passage ...

avatar DamienLT | 

@melaure

Pourquoi acheter un iPhone dans ce cas là ?

avatar Hanky Moody | 

Texas Hold'Em me manque...

avatar Malouin | 

Et dire que personne n'avait vu le coup venir. Ni prédit le succès ! Y compris Steve Jobs qui n'y croyait pas, prédisant "le bordel" de gestion à venir...

avatar NEWIPHONE76 | 

Pas de promos pour fêter l’événement ?

avatar slinkytheboy | 

@NEWIPHONE76

c’est dommage 😔

avatar misterbrown | 

Et Cydia !
C'était génial pour y fouiller des tweaks

avatar Stéphane Moussie | 
@misterbrown : je ne suis pas sûr qu'Apple va fêter l'anniversaire de Cydia. :D
avatar JOHN³ | 

La vrai révolution de l’Apple store pour moi c’était Super Monkey Ball en 2009. Une perle pour l’époque mes potes m’enviaient dans la cour du lycée alors qu’ils avaient tous des PSP et des DS.

A l’époque j’attendais déjà Mario Kart sur iPhone edge.

avatar misterbrown | 

@JOHN³

Un IPhone au lycée, en 2009!!
Et ben j'imagine que papa et maman gagnent bien leur vie.

avatar EBLIS | 

Toujours cette même remarque. Et si JOHN³ était très bon au lycée et que ses parents avait décidé, bien qu'ils soit fauchés, d'offrir un objet high tech à leur enfant ? Ce qui lui aurait permis de connaitre mieux les technologies de son époque.
En 92 mon père, ne roulant pas vraiment sur l'or a décidé de casser sa tirelire et de nous offrir un PC coûtant une fortune. Cela a changé ma vie.

Regarde où en est un mec comme MKBHD.

Moi je dis merci les parents fortunés ou pas tant qu'ils ne pourrissent/gâtent pas les enfants.

avatar Bruno de Malaisie | 

@EBLIS

Excellente réponse!!!!

avatar byte_order | 

@EBLIS

Vous avez une étrange définition de "fauchés".
Et citer MKBHD en exemple le montre bien : son enfance ne tombe pas non plus dans la définition d'un gosse issu d'une famille fauchée...

avatar reborn | 

@misterbrown

Je me suis cassé le cul au travail pendant l’eté 2008, et vendu ma PSP, des cartes graphiques, des processeurs etc.. pour acheter un iPhone EDGE importé des US..

Je rentrais en seconde, tout le monde voulait jouer avec les jeux sur mon iPhone pendant la pause déjeuné..

avatar JOHN³ | 

@misterbrown

Et non, à 16-17 ans au lycée je travaillai au MacDo les été et après les cours 3x/semaine pour pouvoir me payer mon permis, pour commencer sans rien demander à papa.
_______________________________________________

Mon adorable et bienveillant père voulait aussi que je sois le premier de ma classe à avoir un ordinateur en 5ème, ce qui m’a fait prendre goût au high-tech.

J’ai découvert Apple qu’en 2002 avec les iPod Classic blanc.
Mon premier iBidule fut un iPod U2 5ème génération en 2006.
Puis dès sa sortie en 2008 (2009 en France ?) l’iPhone edge, ce qui m’a motivé à m’acheter un MacBook Pro la même année.
Jusqu’à l’iPhone X aujourd’hui.

Mon objet préféré fut cet iPhone Edge sans aucun doute. L’iPhone 4 le suit juste après, peut être avec le MacBook Pro Retina 15” monte à bloc, que j’ai donné à mon tendre papa.

Mon père a aujourd’hui 70 ans et marche essentiellement sur iPad et iPhone 6s.

avatar EBLIS | 

Merci pour le recadrage.

avatar Tijudpom | 

On se fout de la gueule de Mario à 10€ mais Crash Bandicoot était au même prix ! 😮

avatar 1Er0ck | 

C’est dommage qu’aucun de ces jeux ne soient restés compatibles. Quand on pense qu’on peut jouer à skyroads sur windows 10 alors que le jeu a 25 ans. Ça a bon dos l’optimisation d’ios parfois.

avatar occam | 

@1Er0ck

"Quand on pense qu’on peut jouer à skyroads sur windows 10 alors que le jeu a 25 ans. Ça a bon dos l’optimisation d’ios parfois. "

Il doit être bien tard, ou alors c’est le creux de juillet.
Sinon, ...3, 2, 1, ...vous auriez eu droit, de la part des usual suspects, à la rengaine du « ah, on n’arrête pas le progrès, mon bon m’sieur », assorti d’un consilium abeundi : « allez donc chez MS si ça vous chante ».
Mais rien ne dit que demain, de bon matin, ce ne soit pas votre fête. On vous aura prévenu.

Pour contrer la rengaine, mon remède est un script qui lance « La complainte du progrès » de Boris Vian dans le player qui remplace iTunes. Parce que, hein...

avatar copycat10 | 

Exactement, comme sur Mac OS, la compatibilité des applications ne dure pas très longtemps.
C'est la raison principale qui empêche les entreprises d'utiliser du mac.
C'est également ce qui fait la force d'Apple et de pouvoir avancer plus vite.

avatar Balthu | 

Et moi 26 ans 😜

avatar barla | 

Marrant de se rappeler qu'avec un peu de patience j'avais fait le tour de tout le catalogue avec un PowerBook à l'époque.

avatar Navareus | 

Craaaaaash !! 😍

avatar Pas-un-philosophe | 

Damn, ce coup de vieux qui arrive comme ça quand tu t'y attends pas

CONNEXION UTILISATEUR