Dr. Mario World pourrait être plus social que les autres jeux Nintendo

Mickaël Bazoge |

À l’occasion de la dernière conférence des actionnaires, les dirigeants de Nintendo ont donné quelques (maigres) nouvelles sur le futur jeu mobile annoncé début février, Dr. Mario World. Si l’on ne sait rien de la jouabilité de cette adaptation du fameux casse-tête aux allures de match 3, l’éditeur a été suffisamment prolixe pour indiquer que le titre est développé avec LINE.

Nintendo n’a partagé de Dr. Mario World que ce logo.

Pourquoi changer de crémerie, alors que les jeux mobiles de Nintendo ont été développés avec DeNA1 ? Pour Dr. Mario World, le constructeur a peut-être une idée derrière la tête. Au Japon, LINE est « virtuellement synonyme de ‘messagerie instantanée’ », a expliqué Shuntaro Furukawa, le président de Nintendo. L’entreprise pense que les connexions entre amis cultivées dans l’application LINE, ainsi que les technologies qui permettent ces connexions, se transformeront en une plateforme « très forte » pour les utilisateurs.

Dr. Mario World pourrait donc trouver sa place dans un contexte plus social que les autres jeux mobiles de Nintendo. Le titre doit sortir au début de l’été, dans une soixantaine de pays. Plus tard dans l’été, ce sera au tour de Mario Kart Tour, qui aurait dû vrombir avant fin mars mais qui a été repoussé.

Durant cette discussion à bâtons rompus, les dirigeants de Nintendo ont également admis que le marché de la 3DS se rétrécissait plus vite qu’anticipé. L’éditeur relève néanmoins que la petite console portable est bien souvent le premier « système de jeu » pour un nouveau venu dans le monde vidéo-ludique — un enfant, en somme. La 3DS conserve aussi plusieurs atouts : elle est « petite et légère », décrit Furukawa, et son prix est très abordable. La version d’entrée de gamme de ce produit, la 2DS, coûte 90 €.


  1. Exception faite de Dragalia Lost, conçu avec le studio CyGames, mais qui n’est pas (encore) sorti en Europe. ↩︎

avatar Amaczing | 

J’adore la philosophie vidéo ludique de Nintendo

avatar pilipe | 

@Amaczing

C’est ironique ? Sortir des jeux de merde sur smartphone pour faire semblant qu’ils font quelque chose je trouve que c’est une stratégie de merde.

avatar Yohmi | 

@pilipe
En l’occurrence, si tu as pris la peine d’acheter et de jouer à Super Mario Run, tu as pu constater que l’on est très loin d’un jeu « de merde », bien qu’il s’agisse, et c’est bien normal, d’un jeu adapté à son support (contrôles simples à assimiler et sessions courtes). D’ailleurs c’est un jeu dont beaucoup peinent à voir la profondeur de gameplay, et pourtant lorsqu’on le compare à d’autres titres du même genre (des « runners »), de Rayman à Canabalt en passant par Temple Run ou encore l’opus Sonic dont je ne me souviens plus du nom, on est pas du tout sur la même subtilité (ce qui n’en fait absolument pas de mauvais jeux). Et l’on s’en rend compte lorsque l’on se fait mettre une rouste en ligne, quand le joueur en face maîtrise à la perfection les timing, les acrobaties, alors que l’on se contente bêtement d’arriver au bout du niveau.
Mais ce jeu a gagné une mauvaise réputation car là où plein de jeux se contentent de proposer leur contenu de base gratuitement en comptant sur l’addiction d’une minorité pour financer le développement, Nintendo avait naïvement pensé qu’il était peu éthique de compter là-dessus et a emprunté un modèle économique classique (où tous les joueurs sont traités à la même enseigne).

La leçon a été comprise, sur mobile, la plupart des succès se font avec un système économique malhonnête (mais parfaitement légal pour l’instant), et c’est comme ça que Fire Emblem et Animal Crossing sont devenus de bêtes pompes à fric, seul moyen visiblement pour s’assurer à coup sûr de rentabiliser les frais de développement (hormis bien sûr quelques exceptions comme Monument Valley).

avatar Yohmi | 

Je me demande vraiment ce que ça va donner. Au Japon, à Taïwan, Line est un succès dans précédent, tout le monde l’utilise, aussi bien dans la sphère privée que professionnelle, et ses mascottes (les Line Friends) sont un phénomène de société, avec des produits dérivés, série animée, et c’est d’ailleurs Line qui a lancé la mode des autocollants (ces grandes images que l’on trouve aujourd’hui sur Facebook et timidement sur Whatsapp). Nintendo est d’ailleurs présent avec des séries d’autocollants payants sur Line (comme Sanrio ou Disney), et je pense que ce n’est alors pas anodin (ni très surprenant) de voir Nintendo s’allier avec Line.
Par contre, quid de l’impact en dehors de l’Asie… j’ai beau utiliser Line quotidiennement, je ne connais aucun Français qui l’utilise également, pas sûr que ce soit un moteur en occident (a moins que Line ne soit en phase de conquête de l’occident après s’être imposé sur son marché local).
Line avait déjà produit des petits jeux (des ersatz de Tetris), donc du Dr Mario, ça semble totalement à leur portée.

avatar Himanshumishra1 | 

If you want to play the new tiles matching game,so friends Play mahjongg dark dimensions online Mahjongg Dark Dimensions this is batter choose to play in your mobile and tablet.

CONNEXION UTILISATEUR