Le moteur de recherche de l'App Store accusé de favoriser les applications d'Apple

Mickaël Bazoge |

Le moteur de recherche de l'App Store était notoirement mauvais, voilà que le Wall Street Journal nous apprend qu'il favoriserait les applications d'Apple. Pour ce test mené le mois dernier sur 40 apps de la Pomme, le quotidien a recherché trois mots clé liés à chacune de ces applications (« music », « songs » et « playlist » dans la catégorie Musique, par exemple). Plus de 600 recherches ont été effectuées.

Le moteur de recherche de l'App Store présente en premier des apps d'Apple pour plus de 60% des recherches basiques (comme « maps »). Pour les services qui génèrent des revenus (Apple Music, Livres), les apps du constructeur apparaissent en premier dans… 95% des recherches, selon les résultats obtenus par le WSJ. De quoi sérieusement interroger la probité d'Apple, sachant que le moteur de recherche de la boutique est bien souvent le premier réflexe des utilisateurs.

Selon Apple, 65% des téléchargements d'apps sont le fruit d'une recherche sur l'App Store. Dans ces conditions, être dans les tout premiers résultats revêt une importance stratégique (d'où le succès du programme de pub de l'App Store, ces bandeaux qui apparaissent tout en haut des résultats d'une recherche). C'est capital pour Apple comme pour les éditeurs tiers, mais au vu de l'enquête du site, il semble que ce moteur soit quelque peu biaisé.

Apple a assuré au WSJ que ses propres applications ne bénéficiaient d'aucun avantage par rapport à la concurrence. Le constructeur a mené ses propres tests en juillet, et les résultats de ces recherches ont été différents ; à plusieurs reprises, les apps d'Apple ne s'affichaient pas en premier.

Dans une déclaration, un porte-parole de l'entreprise explique que ses clients ont « une très forte relation à leurs produits et beaucoup d'entre eux utilisent le moteur de recherche [de l'App Store] comme moyen de trouver leurs apps ». Cet usage est la raison pour laquelle « Apple a une position si forte dans les résultats de recherche », mais également « Uber, Microsoft et beaucoup d'autres [qui jouissent] d'un bon positionnement ».

Apple ne donne pas les ingrédients de la recette de l'algorithme, mais précise tout de même que 42 critères entrent en ligne de compte afin de déterminer la position d'une application. Quatre facteurs sont importants : le nombre de téléchargements, le classement, la pertinence et le « comportement de l'utilisateur », c'est à dire le nombre de fois où l'app recherchée est sélectionnée par les utilisateurs et effectivement téléchargée.

Les applications d'Apple sont très populaires, et pour cause : la plupart d'entre elles sont pré-installées dans les appareils iOS. Elles partent indéniablement avec une longueur d'avance par rapport à la concurrence, que l'on songe à Musique, Livres ou encore Apple TV : il faut le vouloir pour télécharger les concurrents Spotify, Kindle ou Netflix.

Apple dit aux développeurs que les commentaires laissés par les utilisateurs comptent aussi pour une part dans l'algo de recherche. Mais voilà, il est impossible de laisser un commentaire ou une note à une grande partie des apps du constructeur, à l'instar de Musique, Apple TV, Livres, Plans et d'autres encore. A contrario, Pages, Numbers ou encore Mémo musical accueillent des notes et des commentaires mais ce ne sont pas des apps préinstallées.

Apple a mis en ligne sur l'App Store un article décrivant le fonctionnement du moteur de recherche.

Le porte-parole explique que ces applications n'ont pas besoin d'être notées par les utilisateurs car elles sont déjà intégrées dans l'iPhone ou l'iPad. Au passage, cet argument est vraiment curieux : il est donc impossible de dire à Apple son mécontentement ou de proposer des améliorations quand bien même ce sont des apps auxquelles il est quasiment impossible d'échapper.

Le statut d'une application « maison » bascule lorsqu'elle devient préinstallée. Cela a été le cas de Podcasts. Avant qu'elle soit intégrée dans iOS, elle était mal notée (1,7 sur 5), reflétant sa qualité toute relative. Après intégration dans iOS, elle parade à la première place d'une recherche pour le mot « podcasts ».

La Pomme l'assure néanmoins : son algorithme de recherche fonctionne de la même manière pour toutes les applications, y compris les siennes. C'est en tout cas un nouveau front pour Apple, alors que l'App Store est l'objet de nombreuses récriminations de la part d'éditeurs (Spotify en Europe, par exemple) et de régulateurs (lire : Monopole ou pas monopole ? Apple défend le modèle économique de l'App Store).


Tags
avatar IPICH | 

@Atazul

Mais justement c'est super hypocrite comme demande. En gros tu veux tes applis sur du matos Apple mais tu veux pas être sur le store d'apple. Tu veux participer à la fête sans payer le prix.

Mais après le truc qui dérange c'est qu'Apple et Google ne doivent pas leur boutique en ligne au monde entier, ce n'est pas un dû nécessaire aux gens. À partir de là Apple fait ce qu'il veut de la plateforme qu'il a créé pour ses produits et son écosystème.

avatar Atazul | 

Ce n est absolument pas hypocrite, je me fous de quelque store que ce soit, ce que je veux c est mon appli. Ces mêmes applis qui ont permis à ces stores de grossir, grossir, grossir et d avoir tellement de poids aujourd'hui que ce sont les rois du monde et qu'ils peuvent in fine imposer ce qu'ils veulent
Et encore une fois, plusieurs alternatives ne t obligeront pas à les utiliser. Tu pourras toi continuer si tu veux à ' utiliser que l app store, ou est donc le pb ???
Dans le modèle Apple, c est Apple qui est à la fête...
Le problème c est que tu réfléchis comme un actionnaire ou comme un salarié Apple et moi comme un consommateur. Et la ça devient grave
Ça commence de toute façon à grogner de plus en plus, surtout à cause des achats in app/abonnelent ou Apple n à touché à aucune ligne de code de l appli et touche quand meme son pourcentage... C est du vol pour moi. Payer pour être référencé dans un endroit sécurisé et simple d accès OK, même si l app store ne devrait pas être seul, pomper sur les abonnements ou les achats in app c est mafieux.
Alors évidemment seul les gros auront la puissance nécessaire pour contre carrer cette hégémonie toute puissante du store et se libérer de leurs conditions inacceptables vis à vis des achats in app qui n est rien d autre que de pomper du fric sur le travail des autres

avatar IPICH | 

Alors non je réfléchis pas comme un actionnaire comme tu dis c'est juste que je me prend pas la tête. Je trouve normal qu'Apple fasse une seule boutique s'ils jugent que ça permet de contrôler les applis et que ça donne une certaine sécurité et accessibilité aux gens.

avatar Atazul | 

Pourquoi dis tu que ce serait compliqué ?? Trouves tu difficile d utiliser Netflix au point d avoir peur d aller sur Amazon prime ?
Ce n est pas plus difficile, juste différent..

avatar IPICH | 

@Atazul

Après oui il faudrait qu'Apple se calme sur son comportement de gripsou, mais de là à vouloir pleins de stores diffèrents je pense qu'on y perdra en simplicité et visibilité.

avatar sebastient | 

@Atazul: "Tu pourras toi continuer si tu veux à ' utiliser que l app store, ou est donc le pb ???".

Ben justement, NON ! Si des stores alternatifs sont créés, si la possibilité d'installer des apps d'éditeurs tiers est ajoutée, en tant qu'utilisateur je vais devoir switcher entre plusieurs stores pour installer des apps, comme sur Android, où des jeux comme Fortnite sont sur le site de l'éditeur. Est-ce que j'aurais la possibilité de rester sur le store pour toutes mes apps: NON.

Ce qui veut dire qu'Apple n'aura plus la possibilité de s'assurer de la sécurité et de la qualité des apps sur l'iPhone, du respect de certaines règles, et que l'éditeur pourra aussi s'affranchir des commentaires utilisateurs, qu'il faudra aller chercher sur les RS ou d'autres sites. Si j'ai un iPhone et pas un Android ou un PC c'est justement parce-que je souhaite avoir ce modèle fermé et très simple, comme sur console !
Si tu n'aimes pas, pourquoi ne pas aller voir ailleurs, plutôt que de forcer ton idéologie sur les autres ? C'est pas la concurrence qui manque du tout !
Si l'iPhone devient un autre smartphone Android, pourquoi je l’achèterais d'ailleurs ? Sans compter qu'Apple pourrait tenter de récupérer le manque à gagner de l'app store sur le prix de vente ou les autres services...
Sérieusement je ne vois pas au nom de quoi un fabricant ne pourrait pas vendre un appareil fermé, à partir du moment où il n'y a pas de monopole. C'est le modèle économique des consoles. Personne ne s'en plaint. Ceux qui n'en veulent pas vont sur PC et on en parle pas au journal de 20h!

avatar webHAL1 | 

@sebastient
« [...] je vais devoir switcher entre plusieurs stores pour installer des apps. »

Absolument pas. Tu n'auras aucune obligation d'aller dans d'autres magasins en lignes. Tu pourras toujours ne passer que par la boutique officielle d'Apple. Certaines applications n'y seront peut-être plus disponibles ? Exactement comme aujourd'hui. Si je veux une application non-autorisées par Apple, je ne peux pas l'avoir.

avatar sebastient | 

@webHAL1: "Certaines applications n'y seront peut-être plus disponibles ? Exactement comme aujourd'hui. Si je veux une application non-autorisées par Apple, je ne peux pas l'avoir".
Non ce ne sera plus comme aujourd'hui, car aujourd'hui l'iphone est un gros marché et comme les développeurs veulent y être, ils doivent se plier au règles. Les applications non autorisées ? Lesquels ? Mis à part les torrents et le porn il n'y a pas grand chose !
Je n'ai pas envie qu'à terme iOS devienne un PC. Si demain je dois aller chercher une bête application comme Fortnite sur le site du développeur, je suis désolé mais NON, ce n'est pas exactement comme aujourd'hui....

avatar webHAL1 | 

@sebastient
« Non ce ne sera plus comme aujourd'hui, car aujourd'hui l'iphone est un gros marché et comme les développeurs veulent y être, ils doivent se plier au règles. »

Et l'iPhone cessera d'être un gros marché si demain il est possible d'installer des applications depuis plusieurs sources ? Non. Donc la très grande majorité des éditeurs continuera à proposer leurs applications sur la boutique officielle d'Apple. Mais tu as raison, ça ne sera pas exactement comme aujourd'hui : ils pourront les proposer moins chères dans une autre boutique ou sur leur site Web.
Quant à Fortnite, si tu es sur Android tu dois en effet le télécharger sur le site de l'éditeur. Tu dois donc prendre quelques secondes de réflexion pour te demander si tu fais confiance à l'éditeur, Epic Games, et si les millions de personnes qui l'ont téléchargé avant toi ne se sont pas fait avoir. Personnellement, je ne trouve pas que ce soit un problème. Maintenant, c'est sûr que si tu vas télécharger sur un petit site obscure "F0RTN1T3: FREE WITH ALL FEATURES UNLOCKED" tu risques d'avoir un souci... un peu comme tout sur Internet ou dans la vie, en fait, il faut faire un minimum attention. Pour ma part je préfère la liberté à l'ultra-sécurité. Qu'est-ce que tu en penserais si Safari sur iOS ne te permettait de naviguer que sur les sites validés par Apple ?

avatar sebastient | 

@webHAL1: "Et l'iPhone cessera d'être un gros marché si demain il est possible d'installer des applications depuis plusieurs sources ? Non. Donc la très grande majorité des éditeurs continuera à proposer leurs applications sur la boutique officielle d'Apple".
Il me semble que là tu fais une prévision un peu risquée ! Google possède aussi un gigantesque marché, le Play Store, qui engrange autant de revenu, et ça n'a pas empêché Fortnite de sortir. Heureusement Google est bien moins stricte niveau cahier des charges. Si iOS devait s'ouvrir je pense que plein d'app finiraient pas partir. Celles d'Amazon, Microsoft, Adobe, Netflix, plein d'autres. Comme sur macOS !
Pour échapper au cahier des charges, à la commission, mais pas que ! Pour échapper aussi à l'authentification Apple qui sera bientôt obligatoire quand l'app utilise déjà une auth. par facebook ou google. Waze sera par exemple obligé de fournir une authentification Apple. Ca m'arrangerait !

Pour toi la liberté et le devoir de faire attention qui en découle n'est pas un problème. Pour moi oui. Si j’achète une plateforme fermée à plus de 1k, c'est pour ne pas me poser la question de la fiabilité de l'éditeur et du risque, que je délègue à Apple. C'est plus important pour moi que sur macOS car l'iPhone est l'appareil qui contient le plus d'informations personnelles, et surtout d'authentification, et de banking.
La question c'est, pourquoi les utilisateurs ne pourraient pas choisir un système fermé ? Il y a de la concurrence. Ceux qui comme toi préfèrent la liberté, ce que je comprends, peuvent utiliser Android. Pourquoi vouloir forcer cette philosophie sur un os qui ne possède même pas 30% des parts du marché en Europe. Si iOS était dans la position du Windows des années 90, j'aurai évidement une autre position.

avatar webHAL1 | 

@sebastient
« Il me semble que là tu fais une prévision un peu risquée ! [...] Celles d'Amazon, Microsoft, Adobe, Netflix, plein d'autres. Comme sur macOS ! »

Tu noteras que tu fais également une prédiction, inverse à la mienne. ;-)
Mais ton exemple avec macOS est intéressant, et j'allais justement y venir. Donc tu n'utilises pas macOS ? Ou bien tu l'utilises uniquement avec avec des applications disponibles sur la boutique Apple ? Ou alors peut-être as-tu déjà eu des problèmes avec une application Amazon, Microsoft, Adobe ou Netflix installée depuis le site Web de ces éditeurs ?

« Pour toi la liberté et le devoir de faire attention qui en découle n'est pas un problème. »

Ce n'est en effet pas un problème pour moi si cela m'apporte un avantage. Ce qui est le cas lorsque la concurrence s'en trouve renforcée. Ce qui est la base de notre système économique. Lorsqu'il n'y a pas de concurrence, les prix montrent et la qualité baisse.

« Pour moi oui. Si j’achète une plateforme fermée à plus de 1k, c'est pour ne pas me poser la question de la fiabilité de l'éditeur et du risque, que je délègue à Apple. »

Personnellement je trouve cette façon de voir les choses inquiétante. Cela revient à dire qu'on a confiance en une seule société et qu'on lui laisse carte blanche.
Pour ma part, j'attends d'Apple qu'elle propose des appareils et un système d'exploitation fiable, ou mes données seront sécurisées (typiquement celle d'authentification et bancaires dont tu parles), mais qui restent MES données. Donc que j'aie la possibilité d'en faire ce que bon me semble, sans avoir un big brother qui pense pour moi.

« La question c'est, pourquoi les utilisateurs ne pourraient pas choisir un système fermé ? Il y a de la concurrence. Ceux qui comme toi préfèrent la liberté, ce que je comprends, peuvent utiliser Android. »

C'est exact. Et Android je pense que je vais y passer lors de l'achat de mon prochain appareil. Sauf que je préférerais rester sur iOS, dont j'apprécie plusieurs aspects.
Et il ne me semble pas illogique de demander à ce qu'Apple adopte avec iOS la même philosophie qu'avec macOS : un système sécurisé, où l'utilisateur peut rester "en sécurité" dans l'univers de la Pomme, mais où il peut également s'il le souhaite faire ce que bon lui semble de SA machine. :-)

avatar IPICH | 

@sebastient

Exact.✨

avatar marenostrum | 

Tu discutes pour rien et dans une position de fan boys. Mon frère qui développe vend en ligne avant la création de iPhone et de son App Store.
Bref il a pas besoin du tout de ce truc qui ne fait que profiter Apple en premier et rien d’autre. Pour être honnête il faut dire que ça aide les utilisateurs des smartphones qui sont la plupart des utilisateurs lambdas pour installer des trucs amusants pour passer leurs journées. Mais pas les développeurs qui pouvaient se débrouiller tout seul sans l’aide de Apple.

avatar pat3 | 

@UraniumB

"Une fois encore, je ne comprends pas ton désaccord avec la mise en place de l'App Store si il sert à mettre en avant les apps ! "

L’exclusivité. Ce n’est pas le fait qu’une boutique existe, c’est le fait que ça soit la seule entrée possible (ou en tout cas autorisée).

avatar IPICH | 

@pat3

Tu te plains donc que la seule entrée possible sur l'iPhone d'Apple c'est l'app store d'Apple?

Imaginons center parc et leurs boutiques internes.
Pourraient-on se plaindre car ils n'autorisent pas les boutiques externes sur leur domaine ?

Bah non, c'est leur domaine ils font ce qu'ils veulent. Si tu veux aller faire des activités ailleurs bah tu vas ailleurs mais tu n'impose pas à center parc une activité concurrente parce que tu es dans leur domaine.

avatar pat3 | 

@Atazul

"Il va falloir un jour que ces stores, que ce soit celui d apple ou d Android, même si pour ce dernier des alternatives existent, disparaissent.
Il faut redonner aux applications la place qu elles méritent."

L’intérêt d’une boutique, c’est de rassembler un ensemble de produits en un seul endroit. Tu voudrais aller sur chaque site télécharger chaque app ?

avatar Atazul | 

Checkes tes applis, le quart est déjà installé, l autre quart sont pt être des applis ou la recherche est inutile car seul leur nom, et ce même avant l avènement du store parlent pour elles, style pages jaunes, societe générale, vlc, kodi canal, chrome etc etc, l avant dernier quart vient de toi, de tes potes, de tes relations, du bouche à oreille, des sites que tu lis, en gros pour les 3/4 des applis, le store, si ce n'est que tu ne peux passer que par lui pour télécharger une appli, t as été complétement inutile. Le dernier quart je te le réserve pour toi car j'imagine que tu dois utiliser la fonction rechercher, les recommandations ou les mises en avant d apple avec l app store, chose que moi je ne fais jamais par ex. Moi c est le quart juste du dessus
Bref au minimum une concurrence à l app store avec d autres stores sécurisés, remettant en avant l appli, le développeur, rien de plus

avatar IPICH | 

@UraniumB

Je dirais même: "Apple accusé de ne vendre que ses produits (et collaborations) dans ses Apple Store."

avatar UraniumB | 

@IPICH

Que veux-tu dire par là ? C’est sur un ton blagueur que tu l’as dis ou pas ?

avatar IPICH | 

@UraniumB

Oui sur un ton blagueur.

avatar UraniumB | 

@IPICH

😉

avatar gwen | 

Ce que je vois surtout c’est que les recherches ont était faites spécifiquement pour trouver les produits Apple. Du coup, c’est bon, ça marche plutôt bien.

avatar raoolito | 

juste en aparté, je trouve l'app podcast plutôt bien foutue et claire moi ?
mais elle a ptt changé quand elle a ete intégrée à l'os

avatar skynext | 

Avec toutes les enquêtes ouvertes pour abus de position dominante j’espère que ça va leur coûter cher

avatar iPop | 

"Dans ces conditions, être dans les tout premiers résultats revêt une importance stratégique"

Traitement de texte : Google Document, Pages, etc...

avatar Rifilou | 

On peut laisser des commentaires sur les apps d’Apple sur leur site de feed-back

avatar marenostrum | 

C’est le monde du jeailbreak (un développeur russe suivi par un russo-américain qui a créé la plateforme Cydia) qui a créé le premier Store sur iPhone. Apple n’a fait que suivre. Steve était contre le concept du téléchargement au départ le croyant pas utile et compliqué pour l’expérience utilisateur sur iPhone.

avatar madmak | 

Sur ce sujet, la mauvaise foi d’Apple est confondante. Même s’il est vrai que le moteur de recherche traite tous les cas avec le même algorithme, c’est Apple qui a créé cet algorithme pour ses besoins. Il faudra bien qu’un jour le législateur se mêle d’un mettre un peu d’équité la dedans.

avatar jero8062 | 

Cela me parait bien normal, non ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR