Call of Duty Mobile, le plus gros démarrage de l'histoire sur iOS et Android

Mickaël Bazoge |

Ça, c'est fait : Call of Duty Mobile a tout simplement signé le meilleur lancement de tous les temps en matière de jeux mobiles. Le titre édité par Activision et développé par un studio appartenant à Tencent, est disponible sur iOS et Android depuis le 1er octobre. Le jeu de tir en multi et en battle royale a fracassé tous les records avec plus 100 millions de téléchargements dans sa première semaine, excusez du peu. Ça en fait des balles virtuelles.

Sensor Tower, qui scrute tout cela de très près, explique que ce Call of adapté aux écrans tactiles a fait mieux que Mario Kart Tour (90 millions de téléchargements en sept jours), et d'autres gros calibres du genre : au bout d'une semaine, le compteur de PUBG Mobile affichait 28 millions de téléchargement (uniquement sur l'App Store), Fortnite 22,5 millions (sur iOS et Android).

La majorité des joueurs de Call of Duty Mobile proviennent d'iOS avec un total de 56,9 millions de téléchargements (55,7%), contre 45,3 millions de téléchargements sur le Play Store (44,3%). C'est aux États-Unis où le jeu est le plus populaire (17,3 millions de téléchargements), puis l'Inde (13,7 millions) et le Brésil (7,1 millions).

Tout ça c'est bien gentil, mais est-ce que le jeu ― gratuit au téléchargement ― rapporte des sous ? Pas trop mal manifestement : les joueurs ont dépensé 17,7 millions de dollars, ce qui représente 0,17 $ par tête de pipe. L'App Store représente 53% de cette somme (9,1 millions), le Play Store 47% (8,3 millions). C'est bien plus que Fortnite, qui avait cumulé 2,3 millions durant sa première semaine.

Contrairement au très décevant Mario Kart Tour, Call of Duty Mobile n'est pas un mauvais bougre malgré ses achats intégrés, le jeu est nerveux et suffisamment prenant pour qu'on y revienne.


avatar stefhan | 

La guerre est donc le passe-temps favori des humains.

🙄

avatar nmartel | 

@stefhan

Et oui triste monde ! J’y joue j’avoue aussi, mais je suis conscient que la Guerre est le nerf malheureusement.

avatar oomu | 

"La guerre est donc le passe-temps favori des humains."

pas des "zhumains"

mais des ENFANTS !

avatar Eyquem | 

@oomu

Le temps où la majorité des joueurs étaient des enfants ou ados est révolue... La moyenne d’âge doit tourner aux alentours de 30 ans ! Probablement pas sur mobile ceci dit, mais call of est un jeu pc/consoles avant tout.

avatar Malvik2 | 

Eh oui, la violence d'un Call of sera toujours infiniment plus vendeur qu'un Sky ou qu'un Journey...on peut le regretter, moi le premier, mais c'est ainsi.

avatar oomu | 

un "callof" est + universel et basique

c'est un jeu rapide, peu engageant, vite oublié , sans demande ni exigence d'adhérer à quoi que ce soit

A l'inverse Journey ne se consomme pas simplement 10mn en boucle sur 10 ans, il se joue une fois comme on lit une fois un roman : il a un propos, un début et une fin (on est "divulgaché" si on se fait révéler le point du jeu).

Il a même une forme de subversion : le jeu parle de pèlerinage, il est sans concession dans sa mécanique de jeu (pas de tchat, pas de score, pas de boss à fracasser toute sa frustration dessus, pas de "frag").

On retrouve cela dans des titres comme Flower ou même un shadow of colossus : vous ne pouvez pas les jouer comme la marelle : ils sont d'avantage une expérience vous demandant un engagement personnel (on adhère ou on déteste) plus que d'être des jouets.

Notons que si Call OF est ultra populaire (avec fifa : flingue et foot qui sont le fondement de l'imaginaire des enfants), un Doom l'est moins.

Pourtant en apparence les deux jeux sont similaires. Mais un doom exige d'adhérer à une fantasy (qui peut gêner ou paraître superflue) et une maniabilité assez spécifique (si on oublie la période euphorisante des années 90s où tout le monde le copiait).

Alors que Call Of a les oripeaux de la banalité et une mécanique de jeu mille fois copiées et encore copiées de nos jours : il est commun, normal, simple, universel, basique, évident, naturel, sans aspérité : enfantin.

Bref, le succès de Call Of ne signifie pas grand chose à part que les petits garçons aiment jouer à la guerre.

avatar Malvik2 | 

@oomu

Oui c'est vrai, bien parlé

avatar stewbaba | 

@oomu

avatar Loufa | 

Le nouveau cauchemar des parents d’ados ?!

avatar oomu | 

ce n'est plus fortnite ?

avatar Dazoudaz | 

Depuis qu’ils ont retiré la compatibilité manette, il doit y avoir beaucoup moins de monde sur le jeu. Il n’y a qu’à voir les commentaires sur le store...

avatar david66 | 

@Dazoudaz

Et j’ai le jeu depuis sa sortie sur iOS 13 ; il n’y a jamais eu de support manettes...

avatar david66 | 

Ce jeu est excellent et le tactile est hyper rapide et précis.

Avec l’ iPad mini, format idéal pour ce type de jeu, c’est le top !!!

avatar fousfous | 

J'irais peut-être l'essayer si y a une prise en charge des manettes.

Et on voit aussi qu'iOS et androïd sont globalement au même niveau pour les téléchargements et revenus, c'est pas bon pour Apple, ça veut dire que les devs vont faire encore moins d'effort. On voit le résultat pour macOS et sa part de marché ridicule.
Par contre pour les procès contre monopole ça tiens pas du coup.

avatar SyMich | 

Personne n'accuse Apple d'être en situation de monopole sur le marché du smartphone! Mais d'imposer un monopole de distribution des apps sur iPhone en prélevant au passage 30% des montants facturés. Si Activision avait le choix, nul doute qu'ils préfèreraient gérer en direct les paiements d'achat in-app plutôt que de laisser 3 millions à Apple sur les 9 qui ont été dépensés par les joueurs sur iPhone (d'autant qu'Activision déjà toutes les infrastructures nécessaires pour gérer des facturations et recevoir des paiements)

avatar fousfous | 

@SyMich

Bah si les utilisateurs ne sont pas contents ils ont le droit d'aller ailleurs comme il y a une concurrence qui est aussi forte. Donc pas de monopole de l'app store.
Et je me doute bien qu'activision aimerait gagner plus, avoir des avantages sur les plus petits devs, sauf qu'au moins le système d'Apple est égalitaire, personne n'a de traitement de faveur, ça permet donc aux petits de sortir leur épingle du jeu.

Et accessoirement ça évite de devoir faire traîner sa carte bancaire partout quand on veut acheter une app.

avatar SyMich | 

On va laisser les juges statuer sur la situation de monopole et les accusations d'abus de position dominante... mais je ne serais pas surprise qu'Apple soit contraint de céder et laisser d'autres stores s'installer sur iPhone et iPad.
On pourrait alors avoir, par exemple, Steam ou Valve ou d'autres qui mettent à disposition leur propre store permettant aux développeurs de choisir sur quel magasin ils placent leurs apps (là où ça leur coûtera le moins cher par exemple) et les utilisateurs pourront aussi choisir où ils achètent leurs apps (et notamment les jeux)
Ce qui n'empechera pas ceux qui ne veulent pas laisser leurs coordonnées bancaires partout, de rester fidèles à l'AppStore d'Apple (cela dit, si les autres stores permettent le paiement par ApplePay, ce que ne permet pas le propre store d'Apple, vous pourrez acheter sur ces stores sans laisser la moindre trace de vos coordonnées bancaires !)

avatar fousfous | 

@SyMich

L'avantage du store d'Apple c'est que ça permet de forcer pour le bien des utilisateurs, comme sign on avec Apple.
Et si tu proposes d'autres stores les gens vont juste aller au moins chère même si ça signifie se vendre, il n'y a qu'à voir le succès de Google ou des arnaques aux iPhone pas cher. Des qu'il y a de l'argent en jeu les gens ne sont plus rationnels.
Et puis comme je l'ai dit si la politique d'Apple ne plait pas il suffit juste de pas acheter d'appareil Apple, c'est comme le fait qu'iOS vienne avec un iPhone, si t'aime pas tu vas voir la concurrence. Et comme il y a une vrai concurrence c'est bon.

avatar SyMich | 

Je n'ai jamais lu le moindre problème de ventes de données personnelles par des plateformes de jeux comme Steam, Valve, GOG... d'autant plus qu'on peut parfaitement s'ouvrir un compte sur ces plateformes sans donner la moindre information personnelle!

Et non je ne considère pas que sous prétexte que j'ai acheté un iPhone je dois accepter tous les choix d'Apple et les bridages imposés. J'attends avec impatience une plus grande ouverture, qu'elle vienne "spontanément" d'Apple ou qu'elle soit imposée par la justice. Ça décuplera les possibilités de mon iPhone et me permettra de faire jouer la concurrence tout en conservant le smartphone que j'ai choisi.
(Et je me fiche de ce que feront "les gens"! C'est LEUR problème, LEUR choix. Ce n'est ni le mien, ni celui d'Apple)

avatar fousfous | 

@SyMich

Je parlais plus des apps qui abuseront comme n'étant pas soumis aux règles d'Apple...
Et après j'ai surtout l'impression que tu as mal choisi, en achetant un iphone tu connaissais les limites donc tu as choisi en conséquence. Et ceux qui ont acheté un iPhone pour ne pas avoir plusieurs store tu y penses aussi ou tu es égoïste? Il n'y a pas que toi dans la vie. Le contrat n'a jamais changé quand tu achètes un iphone et tu voudrais le changer alors que des gens achètent pour ça...

avatar SyMich | 

Mais ce n'est pas parce qu'il y aurait plusieurs stores que ceux qui ne veulent entendre parler que du store d'Apple ne pourraient pas continuer à n'utiliser que celui-ci!!!

Ce n'est pas parce qu'on lui donne choix que l'utilisateur qui préfère qu'une autorité supérieure choisisse pour lui, ne peut pas continuer à le faire!

Le CHOIX! C'est justement ce qui permet à chacun de faire comme il l'entend...

Quant au "contrat"... il se trouve que je suis du genre à apprécier quand le "contrat de départ" s'améliore au fil du temps. C'est le cas pour iOS (j'avais iOS 10 quand j'ai acheté mon iPhone actuel, je suis contente de bénéficier aujourd'hui d'iOS13), c'est aussi le cas des apps dont j'apprécie qu'elles continuent à s'améliorer même après mon achat.
Donc je ne peux qu'espérer que le "contrat" de départ quand j'ai acheté mon iPhone puisse évoluer pour me permettre de tirer un usage encore meilleur de mon iPhone.

avatar fousfous | 

@SyMich

Bah justement sur Mac tu n'as pas ce choix parce que du coup tu ne peux rien télécharger sur le store comme les éditeurs sont tous partit ailleurs (et oui pas de règles à la con interdisant d'espionner ses utilisateurs).
Donc ouvrir les vannes à ce niveau privera les utilisateurs du store d'Apple de façon quasi certaine.

avatar SyMich | 

Comment ça on n'a pas de choix sur Mac ??,
A part macOS, je n'utilise aucune application achetée sur le Mac AppStore. Je les achète systématiquement en direct au développeur ou à l'éditeur (même ceux dont les applications sont également présentes sur l'AppStore d'Apple) ce qui me permet soit de les obtenir dans des conditions économiques meilleures (par exemple en license perpétuelle plutôt qu'en abonnement, comme 1Password par exemple) ou de les obtenir avec des fonctionnalités supplémentaires qui ne peuvent figurer sur la version AppStore (comme a
graphicConverter), voire d'obtenir des applications ou utilitaires qui n'existent pas sur le store d'Apple (carbon copy cloner, WinClone, Onyx, ...)

Pour autant, le Mac AppStore me semble bien fourni avec tous les éditeurs majeurs qui y distribuent leurs applications ou jeux. Je ne sais pas ce qui vous fait dire qu'ils ont fuit!

avatar oomu | 

"Je parlais plus des apps qui abuseront comme n'étant pas soumis aux règles d'Apple...
Et après j'ai surtout l'impression que tu as mal choisi, en achetant un iphone tu connaissais les limites donc tu as choisi en conséquence."

Bof.

Les gens font des choix, sans pour autant adhérer à la totalité de la proposition. Ensuite, il est légitime de tenter de faire pression ou de briser les entraves d'une solution vendue par un commerçant (jailbreak, web, etc)

En clair : j'ai acheté un produit Apple, pour autant j'ai rien à foutre des souhaits d'Apple pour son propre commerce.

une solution technique est la somme d'avantages, défauts, priorités et compromis.

iOS est un compromis. Entendons nous bien : c'est un compromis de merde, je vois ios comme un système médiocre de 2019.

Mais en 2019, ce compromis est meilleur (selon mes priorités) qu'Android, et les contraintes que m'impose Apple, pour l'heure, j'arrive à les mitiger.

Mais si demain on me propose un meilleur compromis ou que les produits basés Android gagnent ce que je souhaite, alors Apple ne me sera pas plus utile qu'un Corel ou Microsoft.

Conclusion : rien à foutre d'avoir adhérer à quoi que ce soit lors de mon achat. Ha et il était temps qu'apple ouvre usb storage sur ses ios.

avatar oomu | 

"On va laisser les juges statuer sur la situation de monopole et les accusations d'abus de position dominante... mais je ne serais pas surprise qu'Apple soit contraint de céder et laisser d'autres stores s'installer sur iPhone et iPad."

y a pas besoin de juge ici, l'accusation "d'ABUS de situation de monopole" (être en "monopole" n'est pas interdit) ne tient pas et ne demande même pas d'y réfléchir longtemps.

Apple n'a pas de monopole. Son iphone est concurrencé fortement par un gazillion de concurrents, Apple n'a pas de part marché outrageuse (tel un windows sur PC)

et autant que je sache, à moins d'une réforme législative ou d'un arbitrage, le fait pour Apple d'imposer sa "boutique" sur les machines qu'elle vend n'est pas illégal ou peut être remis en question par une situation de "monopole" qui rendrait cela problématique.

Notons que j'adorerais qu'il y ait une telle remise en question : je rêve de foutre en l'air le business de Nintendo, Microsoft et Sony sur les consoles de jeu en ouvrant en masse TOUTE machine à TOUTE sources d'applications, jeux vidéo et contenus culturels.

mais pour l'heure ce que fait Apple est similaire à ce que fait Sony sur une Playstation, et c'est un fondement du commerce de console (qu'on peut même relier à la vente de cartouche propriétaire aux éditeurs de jeu).

-
Si je ne vois aucune possibilité de remettre en cause ce que fait Apple sur ios. Par contre j'estime que c'est un problème culturel de permettre à un constructeur (TOUS) ce pouvoir sur les machines qu'elle vend.

avatar SyMich | 

Il faut croire que ce n'est pas aussi simple, vu que plusieurs juges (ou autorité de la concurrence) se sont saisis du sujet dans plusieurs pays ou États aux USA (et maintenant les députés aux Etats-Unis enquêtent également sur les pratiques d'Apple)

Donc attendons leurs conclusions et décisions.

avatar oomu | 

la commission d'Apple ne peut pas être prise en défaut dans une économie libérale de marché hautement compétitive et non faussée (pfiuu, je reprends mon souffle...)

Autrement dit : Apple agit en intermédiaire, comme tant d'autre, et en intermédiaire elle se fait payer, comme tant d'autre.

non, le "problème" Apple c'est son impact social, politique et culturel. IOS est la plateforme dominante en terme d'influence et de valeur (elle draine le gros du profit et de l'ATTENTION !).

Ce qui fait que les choix d'Apple en terme d'édition, censure, pratiques, etc ont une conséquence démesurée. Quand un Apple refuse un "paper please", ce n'est pas anodin, cela risque d'influencer TOUS les autres acteurs de l'industrie, et donc on est obligé de prendre très au sérieux le choix d'Apple.

Le contrôle de l'App store donne à Apple un pouvoir trop grand de sélection de culture, de propos, de définition même de ce qu'est une app ou un jeu vidéo au près de ses utilisateurs (déjà un paquet de monde) mais aussi sur l'industrie au sens large: parce qu'on a tendance à singer Apple.

-
Un commentaire _fondamental_ qu'a eu Apple y a 6 ans je crois, c'est d'expliquer qu'elle traite le jeu vidéo non pas comme un livre (objet culturel) mais comme une application (utilitaire) et qu'un propos politique ou critique n'y avait pas sa place, faut écrire un livre (qui sera mis sur ibook store).

De même qu'elle rejette des émulateurs de consoles, des plateformes applicatives ou des clients TOR, elle décide (ou a décidé, elle a été forcée de se compromettre) aussi de donner une définition du Jeu Vidéo. Un choix idéologique et arbitraire.

Tout cela pour dire : oui ce que décide Apple compte, de manière exagérée, et c'est cela le soucis.

avatar oomu | 

" (d'autant qu'Activision déjà toutes les infrastructures nécessaires pour gérer des facturations et recevoir des paiements)"

ou Activision pourrait courageusement externaliser cette "infrastructure", virer tous les feignasses qu'elle s'est forcé à embaucher pour les nourrir (les ingrats), économiser en foutant tout ça à Apple, et ensuite faire constamment pression sur Apple pour que ça soit Apple qui fouette ses emplo.. heu contractants et baisse le coût.

Ainsi Activision-Blizzard aura été un acteur économique sain et moral, qu aura à coeur de renouer avec une croissance à deux chiffres et qui me rendra foi en la capacité de l'Humanité à générer du profit.

Bref: vous dites qu'Activision a la compétence en interne alors à quoi bon Apple ? On peut vous rétorquer : "Apple (et valve, sony, etc) ont la compétence alors à quoi bon une internalisation chez Amazon ?"

avatar Ricobtz | 

C’est la faute aux jeux vidéos©️
Depuis le début®️

avatar oomu | 

"L'avantage du store d'Apple c'est que ça permet de forcer pour le bien des utilisateurs, comme sign on avec Apple."

Apple n'est pas mon PAPA ! C'est une entreprise commerciale privée !

Si vous voulez un PAPA, laissez vous adopter par le oomu, mais n'attendez pas d'une entreprise de décider pour votre "bien".

avatar zoubi2 | 

@oomu

👍

avatar AlexG | 

Testé, et pas encore approuvé.
Je préfère la maniabilité, l'ergonomie et la fluidité de PUBG Mobile pour l'instant.

CONNEXION UTILISATEUR