FoodNoms scanne l’étiquette des produits pour enregistrer les informations nutritives

Nicolas Furno |

FoodNoms est une nouvelle app de suivi nutritionnel, parfaite si vous devez suivre précisément ce que vous mangez. Par rapport à toutes les apps qui existent sur ce secteur, cette nouvelle venue propose une idée intéressante. Outre une base de données de produits connus, tous très anglo-saxons, l’app propose de scanner l’étiquette du produit pour récupérer automatiquement les informations. L’idée est excellente, mais la réalisation est handicapée pour un usage en France par la prise en charge quasiment exclusive de l’anglais.

Après une bonne dizaine d’essais avec des produits trouvés dans ma cuisine, le bilan est mitigé. FoodNoms parvient en général à récupérer quelques informations, mais on est loin d’avoir tout et il y a souvent des données fausses. Même avec les informations nutritionnelles en anglais sur un produit, l’app a pris les valeurs de la colonne pour une part au lieu de se baser sur celle correspondant à 100 g.

Au bout du compte, l’app peut simplifier la saisie, mais vous aurez toujours beaucoup de corrections à faire à la main. FoodNoms étant gratuite au téléchargement, vous pouvez essayer vous-même pour vous faire une idée, avant éventuellement de passer à l’abonnement facturé 1,99 € par mois ou 18,99 € par an.

L’app est uniquement proposée en anglais, elle est adaptée pour les iPhone et iPad et les données sont synchronisées via iCloud. FoodNoms propose aussi une intégration optionnelle à l’app Santé d’Apple. iOS 13 est nécessaire.

avatar pim | 

Intéressant, mais quel est l’avantage supplémentaire par rapport à Lifesum ?

Lifesum intègre un achat in-app pour avoir la totalité des informations nutritionnelles. C’est assez onéreux mais assez facultatif, on peut suivre son régime dans les grandes lignes (glucides, lipides, protides et calories), sans avoir les détails.

Car sinon, si c’est pour débusquer les produits trop « quelque chose » (souvent, c’est gras et sucré !), je trouve Yuka la carotte très bien !

https://apps.apple.com/fr/app/yuka-scan-de-produits/id1092799236

https://apps.apple.com/fr/app/lifesum-manger-et-maigrir/id286906691

avatar DahuLArthropode | 

@pim

Yuka contient des informations justes, mais des interprétations dangereuses. Par exemple, une boisson sucrée aura une note rouge, et une boisson bio une note verte… même si elles contiennent la même quantité de sucre: l’échelle d’évaluation n’est pas la même! Et les glucides Bio sont, quand même, des glucides! Manger Bio ne suffit pas à la diététique.
Je leur ai signalé le problème, ils me répondent, mais à côté, et ne corrigent pas.
Ils ont aussi une lettre d’information qui diffusent des bons conseils... et des âneries reprises de la sagesse populaire (les bienfaits des tanins dans le vin rouge, alors que les méfaits de l’alcool sont visibles avant qu’on ait une fraction de la quantité de tanins nécessaires).
Bref: Yuka donne l’illusion de se nourrir sainement et, de ce fait, elle est dangereuse.

avatar pim | 

@ Le Dahu :

Je n'ai pas vu ce défaut, car tout ce que j'ai scanné ressort en rouge ou en orange cramoisi ! Lol

Mais c'est effectivement un problème, parce que l'app suggère un autre produit en remplacement, et bizarrement c'est justement un produit Bio ! Je n'ai pas plus gratté sous le vernis, persuadé à chaque fois que le produit proposé doit être affreux au niveau du goût et qu'il n'est pas question que je change, mais c'est un GROS problème effectivement.

avatar Phoenixxu | 

@DahuLArthropode

D’accord mais Yuka fait ce que la loi aurait dû imposer aux constructeurs : un nutri-score.
Certes, il ne faut pas prendre pour argent comptant ce que Yuka dit mais cela permet de déchiffrer déjà pas mal d’informations noyées dans les ingrédients.

avatar Furious Angel | 

@DahuLArthropode

Tu cibles à la fois la force et la faiblesse de Yuka : une note simple donc aucune prise tête, mais une note qui mélange qualités nutritive et qualité « environnementales ». Alors qu’on peut faire de la junk food bio et (plus difficilement) un plat équilibré bourré de pesticides.

L’autre problème et qu’ils disent qu’un produit est bon quand certains ingrédients n’ont pas été testés, et c’est assez grave.

Dans l’ensemble ça reste une démarche positive, imparfaite mais qui aide à prendre conscience des dérives de l’alimentation.

avatar Bigdidou | 

@DahuLArthropode
« Par exemple, une boisson sucrée aura une note rouge, et une boisson bio une note verte… même si elles contiennent la même quantité de sucre: »
« les bienfaits des tanins dans le vin rouge »

Hum, inquiétant en effet.
Le modèle économique de Yuka est-il transparent ?

avatar DahuLArthropode | 

@Bigdidou

Comme ce n’est pas dépendant des marques, je pense moins à un conflit d’intérêt qu’à une application qui surfe sur la mode bio, mais sans réelle approche de la diététique (Je n’y connais rien en cosmétiques mais on peut craindre le même biais).
Et quand l’incompétence prend le visage de l’expertise, il y a danger. On frôle le charlatanisme.

avatar Bigdidou | 

@DahuLArthropode

« Comme ce n’est pas dépendant des marques »
Les lobbies agroalimentaires et de l’alcool sont organisés bien au-delà des marques.
Pousser en avant le bio devenu industriel est un enjeu majeur...
Quant aux lobbies de l’alcool, je te fais pas de dessin ;)

avatar Furious Angel | 

@pim

Pareil, j’ai l’impression que Lifesum fait déjà tout (et bien)

avatar MJohnson | 

Sinon on peut aussi manger de tout de manière raisonnable et pas ce prendre la tête avec ce genre d’app 😁

avatar donatello | 

Euh... Si on commence à faire des articles sur des applis freemium, mal faites et qui servent à rien on n'est pas rendu.

avatar owkiii | 

Je vois pas mal de commentaires sur Yuka, notez aussi l’existence de OpenFoodFacts qui marche pas mal. Complètement gratuit. Je scanne avec Yuka et OpenFoodFacts pour comparer, en général le seul avantage de Yuka c’est que le scanner est vachement plus sensible, faible luminosité, de travers, de loin, il arrive à scanner quand même. Mais gros bonus donne par Yuka aux articles bio sans qu’ils soient forcément meilleurs sur le plan nutritionnel, ils sont certes meilleurs pour la planète mais 30% de sucre c’est 30% bio ou pas.

avatar pat3 | 

@owkiii

Yuka s’appuie sur OpenFoodFacts, qui fournit la base de données; c’est justement le foodscore douteux qui appartient en propre à Yuka…

avatar fredsoo | 

Yuka est tres bien foutu, mais son parti pris sur les excès de sucres (lent ou rapide) ou de sel n’est pas forcément adaptés à tous. Je fais du vélo de route et Comme tout ceux qui font une activité qui tape dans les reserves, besoin important de calories, celles ci ne sont pas toujours néfastes bien au contraire.... Yuka est trop orienté régime minceur. Vous en avez une a me recommander qui soit plus objective?

avatar YAZombie | 

Évidemment une solution serait un qrcode - gratuit - qui permettrait de récupérer les données en question. Même avec des données assez détaillées je doute qu'on monte à plus de 1Ko, ils peuvent en contenir jusqu'à 3. Évidemment aussi, il faudrait standardiser tout ça… 🙄️

avatar Nesus | 

Perso j’utilise YAZIO. Ça fait bien le taf.

avatar Alex56 | 

BuyOrNot : gratuite, pas d'inscription, toutes les infos. Bien mieux que Yuka

avatar Jacalbert | 

@Alex56
Chez Yuka tout est quasiment mauvais ?!?

avatar cosmoboy34 | 

C’est quand même gonflé de vendre un service qui existe totalement gratuit par ailleurs. Yuka et autre appli du genre utilisent la base de donnée en libre accès openfoodfact. La plus grosse base de donnée européenne sur les informations nutritionnelles. La plupart des applis utilisent la même base de donnée pour les aliments mais aussi pour les produits cosmétiques.

avatar Essaymaster | 

Amazing writing piece. The writer followed all my instructions with precision. That’s why no revision was needed. I give a top rate to the writing specialists and the whole http://papernow.org service too. Hope to get a positive grade for this task.

CONNEXION UTILISATEUR