L'App Store chinois n'acceptera plus que les jeux validés par le gouvernement 🆕

Sabrina Fekih |

Mise à jour 22/06 — Apple va supprimer des centaines de jeux de l'App Store chinois durant les prochaines semaines. Ce sera le cas pour des titres au contenu saignant, à l'instar des GTA, qui ne passeront pas la rampe de la censure des autorités de Pékin mais que l'on pouvait tout de même trouver dans la boutique d'Apple.


Article original 18/06 — À partir du mois de juillet, les jeux destinés à l'App Store chinois devront obtenir un numéro ISBN de l'administration générale de la presse et des publications du pays. S'ils veulent pouvoir apparaitre dans les rayons de l'App Store chinois, les éditeurs de jeux payants et ceux qui contiennent des achats intégrés devront fournir ce numéro. Une décision du gouvernement qu'Apple relaie en invitant les éditeurs à « fournir l'ISBN d'ici au 30 juin 2020 [...] et entrer ce numéro dans le formulaire » mis à disposition.

Apple n'a pas attendu cette nouvelle exigence des autorités chinoises pour avoir le petit doigt sur la couture du pantalon. De nombreuses applications et autres jeux ont été supprimés de l'App Store chinois sur ordre de Pékin. Au niveau des jeux, Plague.Inc a été viré de la boutique en février dernier, en pleine pandémie de coronavirus. Une suppression qui n'est pas passée inaperçue du côté des actionnaires d'Apple, qui s'inquiètent de voir la Pomme obéir docilement à la Chine (lire : Des actionnaires mais pas de Friends à la réunion annuelle AAPL).

Dans le cas de l'ISBN, on constate toutefois qu'Apple a su retarder l'échéance puisque cette mesure est entrée en vigueur en 2016. Plusieurs boutiques en ligne se sont alors séparées des apps sans le sésame. Les applications iOS en Chine, en particulier les jeux, restent une source de revenus importante pour Apple. L'année dernière, les jeux iOS ont généré 83,5 milliards de yuans (10,5 milliards d'euros) de recettes en Chine, soit 52 % des recettes totales du marché chinois des jeux pour téléphones mobiles.

Source
Tags
avatar byte_order | 

@redchou
Quelle honte, interdire sans recourt à un juge. C'est plutôt ça le sujet.

avatar pagaupa | 

@fousfous

« Tu as ça en place pour les sites terroristes et pedopornographique.
Ils veulent aussi mettre ça en place pour les sites pornos qui ne vérifient pas assez bien l'âge. »

Et tu trouves ça anormal?

avatar pagaupa | 

@fousfous

Des exemples?

avatar Cactaceae | 

On peut dire qu’Apple (et pleins pleins d’autre) emploie des gens de type Comptables qui font leur job (optimisation fiscale), ça se voit et c’est indécent parce que ça touche des brassées de milliards.

Mais elle n’est pas au dessus des lois. Ni en Europe ni aux US et même pas en Chine. Oui le respect des lois chinoises peut être indécent vu de notre lorgnette d’occidental.

avatar raf30 | 

En d’autres temps, on les aurait appelé des collaborateurs.... Complice de graves atteintes aux droits de l’homme, cette firme n’a strictement aucune morale. Elle ne sait donner que des leçons à géométrie variable en fonction du CA de chaque pays. Pas étonnant en soit mais tellement insupportable de se présenter comme le grand chevalier blanc après...

avatar Krysten2001 | 

@raf30

La loi c’est la loi

avatar redchou | 

@Krysten2001
Les droits de l’homme sont au dessus des lois... Enfin pas partout.

avatar occam | 

@Krysten2001

"La loi c’est la loi"

Pour venir balancer dans ce cadre pareille circularité tautologique, il faut ne jamais avoir lu une ligne de Montesquieu, de Kant ou de Locke.
Il ne saurait y avoir de lois valables sans une éthique préalable qui les sous-tende, et dont la maxime puisse fonder et légitimer les règles qui en émanent.

Ce serait une erreur de croire que cette notion de l’esprit des lois est occidentale, d’origine ou d’essence. Quand Yan Fu, au début du XXe siècle, faisait traduire en chinois classique L’Esprit des lois de Montesquieu, il n’eut qu’à reprendre un terme classique, fayi, connu depuis l’antiquité confucéenne, précédant le « légisme totalitaire » du Han Feizi (3e siècle) auquel on peut même l’opposer.

Pour finir sur une image : en chinois, la notion d’ensemble de règles à respecter est représentée par guiju, terme composé du compas, gui, et de l’équerre, ju.
Références objectives et universelles.

avatar Sindanárië | 

@Krysten2001

Oui je me souviens de cette série sur CBS

😬

avatar webHAL1 | 

@raf30

C'est exactement ça. :-/

1. Apple n'a aucune obligation d'être présente en Chine. D'autres sociétés informatiques américaines importantes n'y sont pas.
2. Si Apple choisit d'y être, elle doit en effet respecter les lois chinoises. Mais alors qu'elle arrête de venir balancer ses "valeurs" à tout bout de champ lorsqu'elle communique à ses clients américains et européens. C'est de la pure hypocrisie.

avatar Krysten2001 | 

@webHAL1

En quoi ces hypocrites ? Laissez les gens là-bas et virez pleins d’emplois, ce n’est pas hypocrite ça aussi ?

avatar webHAL1 | 

@Krysten2001

Pardon ?

avatar Beaubarre | 

@raf30

Quand tu n'es pas chez toi - tu suis les lois du pays.

Sinon imagine une banque du moyen-orient qui s'installe en France et interdirait l'ouverture des comptes aux femmes - qui suit donc la culture de son pays chez nous - tu serais le 1er a être contre.

Le problème au contraire c'est les gens qui veulent imposer leur loi chez les autres.

avatar raf30 | 

@Beaubarre

Tu as raison de rappeler que l’éthique n’a rien à voir avec le commerce. Cela n’empêche que promouvoir la confidentialité, les droits des minorités quand on voit ce qu’en fait la Chine. Comment dire....ça interroge.

avatar fte | 

@raf30

"Tu as raison de rappeler que l’éthique n’a rien à voir avec le commerce."

Le commerce fonctionne depuis des dizaines de milliers d’années avec une notion de gagnant-gagnant. Crois-le ou non, c’est une forme d’éthique. Entuber le client ne fonctionne pas très longtemps.

avatar pagaupa | 

@fte

« Entuber le client ne fonctionne pas très longtemps. »
Et pourtant non seulement la pratique perdure mais s’intensifie...

avatar redchou | 

Et pour Apple, ça marche plutôt bien.

avatar pagaupa | 

Quelle belle démocratie !

avatar byte_order | 

Ni Apple ni la Chine ne sont des démocraties.
Par contre ce sont 2 gros acteurs économiques dans ce monde.
Donc pas de surprise qu'ils trouvent moyen de s'entendre très bien.

avatar oomu | 

triste pays

avatar Sindanárië | 

@oomu

Pas plus de deux mots ?

Étrange

T’es malade ?

🤔

avatar Dev | 

C’est le régime communiste moderne de l’empire du milieu dans toute sa splendeur...

avatar yocoman31 | 

J’aime beaucoup les gens qui critiquent cette décision d’Apple sachant que Google a déjà mis en place cela sur son store depuis 2016 ^^’
Au bout d’un moment ils ont pas trop le choix de se soumettre aux lois en vigueur dans le pays

avatar raoolito | 

@yocoman31

google store en chine ?

avatar yocoman31 | 

@raoolito
Les applications que tu publies sur le store de Google peuvent être disponible dans de nombreux pays dont la Chine (cf. Documentation de Google Play Store).
J’ai lu dans un article, il y a un moment maintenant, que pour qu’un jeu soit disponible en chine il fallait obligatoirement que le développeur renseigne la license chinoise. Mais malheureusement je ne retrouve plus du tout le lien de cet article ...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR