StopCovid : un million d'activations… ou un million de lancements pour l'app de traçage

Mickaël Bazoge |

StopCovid a été activée « 1 million de fois », s'est réjoui aujourd'hui Cédric O, le secrétaire d'État au Numérique. Un chiffre rond qui a valeur de symbole, et qui montre une montée en charge de l'application de traçage de contacts du gouvernement, sachant que le seuil des 600 000 activations1 avait été franchi ce mercredi, au lendemain de sa mise en ligne sur l'App Store et le Play Store.

Une alerte inédite de StopCovid est apparue sur un de nos iPhone aujourd'hui.

Le chiffre en impose, et d'après le discours de Cédric O, StopCovid se montre efficace « dès les premiers téléchargements » dans les milieux urbains où il est difficile de respecter les règles de distanciation sociale (dans les transports en commun, par exemple). Le gouvernement n'a pas d'objectif minimal, mais le secrétaire d'État a convenu que si 10% des habitants d'une agglomération téléchargeaient l'application, cela peut jouer un rôle significatif dans le ralentissement de l'épidémie.

À l'heure actuelle, StopCovid est toujours en première place du classement des apps gratuites sur l'App Store (lire : StopCovid populaire sur l'App Store et Twitter). Sur le Play Store, l'application dépassait vendredi en fin d'après-midi le seuil des 500 000 téléchargements. Comme l'explique Elliot Alderson, alias Baptiste Robert, fameux hacker devenu lanceur d'alerte, il est tout de même peu probable que le million de téléchargements ait été atteint :

Mais Cédric O parle d'activations et non pas de téléchargements. Il serait plus intéressant de connaitre le nombre d'utilisateurs actifs, c'est à dire ceux qui ont réellement appuyé sur le bouton « J'active StopCovid ». Or, cette information ne « remonte » pas jusqu'au serveur central, d'ailleurs il est possible d'activer StopCovid en mode avion, avec uniquement le Bluetooth allumé.

Ce dont parle le secrétaire d'État, ce sont sans doute le nombre de personnes ayant ouvert l'application : lors du premier lancement, StopCovid va effectivement s'enregistrer sur le serveur. Comme l'explique Baptiste, il faudrait donc plutôt parler d'« un million de lancements de l'application au moins une fois ». C'est moins vendeur, mais c'est peut-être plus proche de la réalité. On peut toutefois raisonnablement penser que les utilisateurs ayant lancé l'application sont, pour une grande partie d'entre eux, allés jusqu'au bout du processus et ont activé le Bluetooth.


  1. Activations ou téléchargements, la communication de Cédric O ayant tendance à ne pas faire la différence.  ↩

Tags
avatar Florent Morin | 

Bonne soirée à tous.
Et merci pour ces échanges enrichissants. 😁

avatar dawoudh68 | 

Au-delà du débat pour ou contre cette application (qui au final a très peu d’impact sur la batterie et semble fonctionner silencieusement) l’interêt n’est pas de savoir si c’est un succès rapide, mais si d’ici l’automne et un fort probable repassage du 🦠 par chez nous elle sera suffisamment présente et fonctionnelle pour éviter un scénario de confinement aussi général que celui que nous venons de vivre. #anticipation #outildeprévention.

avatar Steve Molle | 

Quand aux belles âmes bisounours qui pensent être de bons citoyens en donnant carte blanche à ce gouvernement, petit article pour rafraîchir les consciences (ou pas pour les endoctrinés du bulbe)

https://www.rtl.fr/actu/politique/surveillance-l-etat-s-immisce-un-peu-t...

avatar stef41 | 

Stop COVID l’application qui sert à rien. Si chacun respecter déjà les gestes barrières cela serait plus efficace que cette application inutile

avatar byte_order | 

@stef41
Expliquez nous comment respecter les gestes barrières dans le métro ?

avatar Sindanárië | 
avatar jul01010111 | 

C’est pas tous les téléphones qui sont capables de lancer l’app c’est fou ça !

avatar Sindanárië | 

@jul01010111

J’ai essayé avec un téléphone Socotel S63, et en effet ça n’est pas compatible. Mais aussi parce que le tournevis et le connecteur idoine n’est pas fourni par la boîte qui à développé l’application 😒😤

avatar DarKOrange | 

Quel pourcentage de ceux qui ont l’app vont se déclarer quand ils vont être contaminés ? Je suis certain que la plupart l’a installé pour savoir si ils avaient été en contact avec le Covid, pas pour se déclarer... cette app qui va nous coûter 300 000€ par mois sera totalement inefficace.

avatar Bigdidou | 

@DarKOrange

« Je suis certain que la plupart l’a installé pour savoir si ils avaient été en contact avec le Covid, »

Voilà qui est très projectif.
Et moi je suis certain que la plupart des gens se préoccupent de leur prochain.

Il est bien rare que quand j’annonce une maladie contagieuse grave, qui elle a pu contaminer et comment agir ne doit pas une préoccupation spontanée et majeure.

avatar DarKOrange | 

@Bigdidou

Dans ce cas expliquez moi pourquoi le port du masque est en lis que minoritaire pendant et après le confinement si les gens se préoccupent autant que ça du prochain ? Pourquoi on se fait engueuler depuis le déconfinement quand on fait remarquer à quelqu’un qu’il vous colle un peu trop ? Pourquoi les gens ne respectent plus les distances de sécurité ?

avatar Bigdidou | 

@DarKOrange
“Dans ce cas expliquez moi pourquoi le port du masque est en lis que minoritaire pendant et après le confinement”

Je n’ai pas constaté ça dans mon coin.
Globalement, on lit partout la grande discipline des gens.
Il y a eu une peur massive de ce virus qui reste à évaluer hélas rétrospectivement.
On s’attend d’ailleurs à une épidémie de troubles psychiques induits (phobies, tocs, et même stress post-traumatiques). D’ailleurs, on commence à les voir arriver en consultation.

“Pourquoi on se fait engueuler depuis le déconfinement quand on fait remarquer à quelqu’un qu’il vous colle un peu trop ? Pourquoi les gens ne respectent plus les distances de sécurité ?”

Je pense vraiment que tout le monde n’en peut plus, qu’un certain sentiment de sécurité est revenu, et, que, c’est vrai, il y a un certain relâchement.

avatar DarKOrange | 

@Bigdidou

Je peux vous demander dans quel coin vous habitez ? Parce que mon expérience est radicalement à l’opposé

avatar Bigdidou | 

@DarKOrange

Dans le sud ouest parisien. C’est sûr, c’est un peu bobo ;)
Sur la ligne 4, je trouve les gens assez disciplinés, franchement.
En pensant à cette conversation, je regardais ce matin : l’absence de masque était l’exception.

avatar DarKOrange | 

@Bigdidou
Étonnant
Moi j’habite dans le centre de Paris
Maintenant si vous vous basez uniquement sur le métro où le masque est obligatoire ceci explique cela

avatar Bigdidou | 

@DarKOrange

« Maintenant si vous vous basez uniquement sur le métro où le masque est obligatoire ceci explique cela »

Ah, oui. On s’est pas compris au début.
Je parle d’une discipline du port du masque là où c’est obligatoire.
Dans la rue, c’est autre chose.

avatar Steve Molle | 

@Bigdidou

Bla-bla-bla la

avatar Bigdidou | 

@Steve Molle

Ah, je me suis pas bien torché. T'es toujours accroché à mes poils.
Ça me fait de la compagnie, c'est sympathique, au fond.

avatar Steve Molle | 

Tu n'es pas seulement vulgaire et aveugle, tu es aussi profondément stupide :)

avatar Bigdidou | 

@Steve Molle

"tu es aussi profondément stupide"

Mais comment diable as-tu pu t’en rendre compte ?

avatar Steve Molle | 

@Bigdidou

Ton système de valeurs vaut peau de zob...ça sautait aux yeux.

Hormis enculer des mouches sur des points de détail dont tout le monde se fout, tu sais faire autre chose ?

avatar Bigdidou | 

@Steve Molle

Ma question était effectivement un peu compliquée pour toi ...
Désolé.

avatar Steve Molle | 

@Bigdidou

Chut cesse donc, on dirait ton idole Castaner

avatar DarKOrange | 

@Bigdidou

Combien de masques ?

https://ibb.co/x8V0YVY

Date 28/05

avatar DarKOrange | 

« Cela signifie que potentiellement, Google connaît l'identité de tous les portables qui utilisent StopCovid »

https://francais.rt.com/france/75756-stopcovid-healthdatahub-donnees-san...

avatar Sindanárië | 

@DarKOrange

Sérieusement ? Tu crois à ce qui est publié par Russia Today ? 🧐🤨🤦🏽‍♂️

avatar DarKOrange | 

@Sindanárië

Oui comme toute info quand elle est recoupable sur plusieurs sources.

avatar Florent Morin | 

L’app italienne vient de passer la barre du million sur Android. Donc probablement 2 millions en tout si on suit la logique actuelle.

Ça ne devrait pas tarder pour StopCovid.

avatar Steve Molle | 

@FloMo

Assumes tu encore ta position du départ ?

avatar Florent Morin | 

@Steve Molle

C’est à dire ?

avatar Steve Molle | 

@FloMo

Pourquoi vous/tu déconseilles l’installation de cette application ?

J’ai cru noter un regrettable retour en arrière sur cette opinion

avatar Florent Morin | 

@Steve Molle

Ha non. Pas du tout.

Concernant la conception de l’app, elle est toujours excellente. C’est une constante.

Sa bonne conception lui permet au besoin de passer sans trop de difficulté à l’API fournie par défaut.

Concernant le protocole ROBERT, c’est la même chose.
Par rapport à ce qu’on en fait aujourd’hui, l’approche décentralisée a l’avantage d’être plus respectueuse de la vie privée car le peu de données sensibles qui sort ne permet pas d’identifier une personne, mais en cas de piratage.

Entre un risque avéré pour la vie privée et un bénéfice hypothétique pour la santé, l’idéal est évidemment d’avoir le respect maximum de la vie privée (avec le maximum de précautions) et tout en ayant un outil qui réponde aux attentes de manière optimale en matière de santé.

Et ROBERT remplit moins bien ce contrat que l’API par défaut.

Contrairement à ce qu’affirment les communiqués de presse gouvernementaux en ré-interprétant le fonctionnement de l’API par défaut.

Sans juger des intentions, car jusqu’ici le gouvernement a plutôt bien géré la crise, cette approche est toujours dangereuse par rapport à ses éventuels bénéfices.

Après, c’est de l’informatif. Et c’est bien de comprendre pourquoi d’autres sont plutôt favorables à une approche centralisée.

Maintenant, on est dans une période « wait and see ». On verra bien comment tout cela va évoluer.

avatar Bigdidou | 

@FloMo

“Entre un risque avéré”

Ca ne veut rien dire.

avatar Steve Molle | 

@Bigdidou

Tu étais où depuis 2017 ? Pas en France manifestement.

avatar Bigdidou | 

@Steve Molle

“Tu étais où depuis 2017 ? Pas en France manifestement.”

En France depuis 1967, et toujours dur, moi.
Je sais même pas à propos de quoi tu dis ça...

avatar Steve Molle | 

@Bigdidou

Pas grave. Tu as du avoir des gros blancs depuis quelques années. Faut consulter....ou t’informer. Mais si c’est du déni, il y a un gros risque de pathologie.

avatar Florent Morin | 

@Bigdidou

Ça veut dire qu’il y a un risque : la possibilité d’un fait dommageable.

Et que ce risque est avéré : il est reconnu comme vrai, exact.

Dans l’exemple présent, le risque pour la vie privée est reconnu de chacun car cité dans les communiqués de presse.

Seulement, il y a 2 manières d’y répondre :
- en centralisant un maximum d’informations sur un serveur web, au risque de se faire pirater le site et/ou la connexion à ce site qui contient les informations sensibles
- en décentralisant un maximum d’informations par une répartition sur les appareils et une minimisation des données sur le web, au risque de se faire pirater l’appareil qui contient les informations sensibles.

Et, de la même manière, l’efficacité est purement hypothétique dans les 2 cas. Même si l’efficacité est avérée en théorie par des simulations, elle ne l’est pas encore en conditions réelles.
Et là encore, chacun a sa manière de combler les lacunes du procédé.

Voilà. Maintenant, les 2 approches sont testées.
Il n’y a plus qu’à attendre les résultats des tests pour voir si l’une ou l’autre des méthodes est efficace. (Ou peut-être les deux)

avatar Bigdidou | 

@FloMo

‘Et que ce risque est avéré : il est reconnu comme vrai, exact. ‘

Non, il faut arrêter avec les approximations permanentes, et savoir un peu de quoi on parle, avec un peu de rigueur. Surtout qu’il s’agit de la base de la base.

Le fait dommageable s’appelle un danger.

Un risque est la probabilité de survenue ou d’expression du danger ; une probabilité n’est ni vraie ni fausse, ça ne veut rien dire.

La question est donc quel est la nature du danger exact pour la vie privée, et (concrètement, tu as peur de quoi ?) et quel est la probabilité d’expression de de ce danger, c’est à dire son risque ?

C’est seulement en l’estimant et en évaluant le bénéfice de l’outil en le testant qu’on peut faire une balance bénéfice/risque de l’utilisation de celui-ci.

“Et, de la même manière, l’efficacité est purement hypothétique dans les 2 cas. Même si l’efficacité est avérée en théorie par des simulations, elle ne l’est pas encore en conditions réelles. “

C’est bien pour ça qu’il faut tester en conditions réelles.

De façon symétrique le danger reste théorique tant qu’on a pas testé la résistance du système.

“‘Dans l’exemple présent, le risque pour la vie privée est reconnu”
Non, le danger. Le risque, qui le connaît ?

Le danger représenté par une attaque extra terrestre est énorme.
Le risque est quasi nul.

avatar Steve Molle | 

@Bigdidou

Tu confierais tes données perso toi à quelqu’un qui a été épinglé l’année passée par l’ONU, le conseil de l’Europe, le parlement UE, rsf, Amnesty international, et le défenseur des droits ???

avatar Bigdidou | 

@Steve Molle

De quelles données personnelles parles-tu ?
De quel condamné parles-tu, à propos de quoi ?

Euh non, en fait. Je veux pas savoir.

avatar Steve Molle | 

@Bigdidou

C’est bien ce que je dis. Tu es totalement désinformé et tu viens ici donner des leçons de choses.

Nolife sans argument aucun.

avatar Bigdidou | 

@Steve Molle

“Nolife sans argument aucun.”

C’est à dire qu’on m’a appris que les insultes, les attaques ad hominem, les croyances, même venant d’un molle n’étaient généralement pas des arguments :D

Avec tes réponses absolument dénuées de sens et de contenu, et comme tu t’accroches, tu me fais penser à une petite crotte qui se colle des fois aux poils et il faut un rouleau de PQ pour s’en débarrasser à peu près.

Et ça se prend pour un génie...

avatar Steve Molle | 

@Bigdidou

Si aucun des points soulevés ne te parle dans mon précédent message c’est que tu ne vivais pas en France ou que tu n’as aucune appétence pour le pedigree du gouvernement qui dirige ton pays et à qui manifestement tu es prêt à tout donner

avatar Florent Morin | 

@Bigdidou

Le risque peut être avéré ou contestable.
En l’occurrence, ni Apple ni le gouvernement n’a contesté ce risque.

Un risque dont les conséquences sont élevées est un danger.
Là, il est probablement trop tôt pour parler de danger. Aucun modèle n’a été défini pour mesurer les conséquences d’une telle prise de risque.

Mais pour en revenir au sujet, chacun est d’accord pour dire qu’il y a un risque concernant la protection de la vie privée.
Ce sujet est en effet présent dans les 2 communiqués de presse. Avec 2 réponses différentes.

avatar Bigdidou | 

@FloMo

“Un risque dont les conséquences sont élevées est un danger.”

N’importe quoi.
Ce n’est pas en redéfinissant les concepts à votre guise que vous direz des choses vraies.

Faites au moins l’effort de comprendre ce que sont un risque (probabilité d’expression d’un danger) et un danger (évènement non désiré) avant de finir en parler.

avatar webHAL1 | 

@FloMo

Il y a un risque pour votre vie privée dès le moment où vous mettez des informations sensibles vous concernant dans votre téléphone portable. Quelque soit les mesures de protection qu'il peut y avoir de part et d'autre. Pourtant, ça n'empêche pas des milliards de personnes dans le monde de le faire sans hésiter.
Pour l'instant, que ce soit avec des applications reposant sur le protocole ROBERT, sur l'API d'Apple et de Google, ou d'autres approches, absolument aucun danger n'a été avéré.
Donc oui, on peut continuer à instiller le doute et la peur et à se focaliser uniquement sur l'aspect technique de certaines applications visant à un lutter contre la COVID-19 pour les discréditer entièrement, mais ça n'aidera sans doute pas à améliorer les choses...

avatar Sindanárië | 

@Steve Molle

« Vous donneriez vos données à ces gens là vous ..... »

(Moi perso, non)

Laisse faire !
Du moment que toi tu sais ce que tu veux ou pas c’est le principal et que tu ne te laisses pas embarquer par les ”Cassandres et prédicateurs” c’est le top.
Je comprends bien que tu veuilles nettoyer le caca dans les yeux des gens mais c’est souvent peine perdue !
Je suis peut-être un “Jacques le fataliste”... mais c’est ainsi 😉

avatar Steve Molle | 

Et encore là, je n'ai pas tout mis en terme de contenu...mais effectivement, un bon ami psychiatre me disait encore récemment que pour lui le déni était l'un des marqueurs les plus inquiétants de notre société....mais à ce niveau là, on frise l'enfermement.

avatar Bigdidou | 

@Steve Molle

"Vous donneriez vos données à ces gens là vous ....."

Non, franchement, la tu as raison : aucun risque que je confié mes données aux gilets jaunes, ça j'en suis certain.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR