Suisse : l'app SwissCovid avec l'API Apple/Google est disponible 🆕

Mickaël Bazoge |

Après la Lettonie et l'Italie, c'est au tour de la Suisse de lancer sa propre application de traçage des contacts embarquant l'API Exposure Notification développée par Apple et Google (la France a choisi une autre voie pour StopCovid). Il y a eu un petit bug au démarrage, puisque l'app s'appelle toujours SwissCovid Preview, un aperçu destiné à la phase de test menée ces derniers jours. Mais enfin, il s'agit bel et bien de la « vraie » app, qui caracole d'ailleurs en tête du classement de l'App Store suisse.

Après quelques panneaux d'explications sur la nature de l'application et son fonctionnement, SwissCovid active sa balise Bluetooth afin de communiquer avec d'autres smartphones ayant installé la même app (lire : Traçage des contacts : Apple et Google insistent sur la confidentialité).

SwissCovid permet de signaler un diagnostic positif en saisissant le code COVID transmis lors du test. Un signalement anonyme, puisque seules les clés temporaires de l'application sont envoyées, sans données personnelles ni localisation. Les personnes ayant été en contact avec la personne contaminée recevront une notification les prévenant de la situation (FAQ).

L'app contient également un bon nombre d'informations sur la confidentialité et sur les gestes à poser si on se sent malade. SwissCovid a été développé par Ubique pour le compte de Confédération suisse, avec l'aide de l'EPFL et de l'ETH de Zurich, à partir du protocole DP3T.

Mise à jour — SwissCovid est bien disponible pour le grand public, mais manifestement ça ne devait pas être le cas 😅 Comme l'explique ICTJournal, il y a eu confusion : l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a lancé un peu tôt la phase d'expérimentation publique, alors que l'app ne devait être testée que par certaines catégories de population (personnel des hôpitaux, des hautes écoles, l'armée, les fonctionnaires, etc.). Pour que l'app puisse réellement être téléchargée par tout un chacun, il faut d'abord un vote du Parlement et l'adoption de l'ordonnance d'exécution. L'essai actuel est censé se limiter au 30 juin. Merci Huguesh.

avatar hexley | 

Et celle-là, on peut l’installer ?!🤪😂

avatar hirtrey | 

@hexley

Oui celle la vous pouvez, ils sont copain avec le studio Ubique.

avatar KimoMac | 

@hexley

Igen n’est pas basé en Suisse donc moins directement concerné pour conseiller à ce sujet.

avatar pmonti | 

Vous ne vous trompez pas ? Quand on lit le descriptif sur l’appstore c’est indiqué que c’est uniquement destiné à un certain type de participants / entreprises désignées pour participer au test grandeur nature. Il est aussi indiqué que seuls ces participants recevront le code QR en cas de positif. C’est étrange qu’elle soit dans l’appstore mais à mon avis le débat parlementaire qui doit l’a valider n’a pas eu lieu.

avatar Mickaël Bazoge | 

@pmonti

C’est le patron du studio Ubique qui m’a filé l’info.

avatar pmonti | 

@MickaëlBazoge

Merci de la précision

avatar raoolito | 

quand on sait grâce à la redaction combien cette app « n’est pas utile » on se demande pourquoi tant de pays la mettent en place avec ou sans api apple...

avatar hexley | 

@raoolito
La vraie question est :
Et si l’API Apple/Google avait été utilisée, et si l’état et non des entreprises privées avais développé l’app, l’avis de la rédaction aurait été différent ?

avatar raoolito | 

@hexley

vu les arguments avancés, pas vraiment, ca aurait juste remonté la note à 8/9 sur 20 au lieu du 5/6 actuel :p

avatar Mickaël Bazoge | 

@raoolito

On est prêt à facturer notre expertise à tous les gouvernements qui le souhaitent 💸💸💸

avatar raoolito | 

@MickaëlBazoge

:(

avatar ruru75020 | 

@MickaëlBazoge

+1000

avatar Sindanárië | 

@MickaëlBazoge

"On est prêt à facturer notre expertise à tous les gouvernements qui le souhaitent 💸💸💸"

Vous avez encore des lecteurs à bandes et de cartes perforées pour échanger l’expertise avec la France?

avatar raoolito | 

@Sindanárië

quelle mauvaise fois.
Ca fait au moins dix ans qu'ils ont commencé à installer les lecteurs de disquettes... 5, 25 pouces...

avatar Sindanárië | 

@raoolito

Ah ils ont donc arrêté avec les rouleaux de cire ! Bien! Ça évolue petit à petit 🤔

avatar occam | 

@MickaëlBazoge

Dans la même veine vacharde, du temps de Fleur Fenton Cowles à la tête de Flair, S.J. Perelman lui faisait dire dans un spoof au bistouri :
« Our glossy does not print any advertisement it can’t get. »

avatar KimoMac | 

@MickaëlBazoge

👍👏👌

avatar hexley | 

Sur l’AppStore français on trouve SwissCovid Preview, c’est bien celle ci ?

avatar Nicoman | 

L’information d’Ubique est erronée, il s’agit bien d’une phase pilote ouverte seulement à des cercles limités (précisés si on télécharge l’app) disposant d’un code d’autorisation. L’utilisation par le public dépend d’une loi à promulguer par le parlement ces prochains jours.

avatar letofzurichois | 

@Nicoman

J’ai pu l’installer et l’activer sans aucun souci 🤔

avatar Mickaël Bazoge | 

@Nicoman

J’ai pu l’activer sans souci depuis le Canada :)

avatar huguesh | 

@Nicoman

Depuis jeudi l’app est à disposition de tous. Par contre les éventuels signalements ne seront pas pris en compte jusqu’à l’approbation par le Conseil national ce prochain lundi. C’est donc bien encore une phase de test. Explication d’une communication pas très clair de l’OFSP http://www.ictjournal.ch/news/2020-06-02/confusion-autour-de-lessai-pilo...

avatar Mickaël Bazoge | 
Arf. Merci pour les précisions, le patron du studio est visiblement pas au courant :) Sympa ce petit côté désorganisation à la StopCovid.
avatar Bigdidou | 

@MickaëlBazoge

« Arf. Merci pour les précisions »

Le journalisme 2.0 : maintenant c’est le lecteur qui vérifie l’information.
Mais c’est vrai qu’une app qui s’appelle preview, comment se douter qu’elle n’est peut être pas totalement fonctionnelle.

avatar Mickaël Bazoge | 
Je tiens à ta disposition ma discussion avec le patron du studio qui a développé l'application, qui m'a confirmé qu'il s'agit de l'app publique malgré son statut de « preview ».
avatar Bigdidou | 

@MickaëlBazoge

“qui m'a confirmé qu'il s'agit de l'app publique malgré son statut de « preview “

Eh bien comme quoi vérifier une information, ça sert.
Mais c’est probablement démodé.

avatar mk3d | 

@Nicoman
Ben c’est le patron d’Ubique qui a filé l’info...

avatar Sindanárië | 

Punaise ils ont mis les bouchées doubles au pays où l’armée n’assure pas la surveillance du territoire les week-ends et jours fériés pour cause de repos 😄

avatar WhipperSnapper | 

@Sindanárië

Et pas après 17h30 en semaine ;)

avatar Sindanárië | 

@WhipperSnapper

Ah tonnerre de bleu je l’avais oublié!!!
😃

avatar fte | 

@Sindanárië

"Punaise ils ont mis les bouchées doubles au pays où l’armée n’assure pas la surveillance du territoire les week-ends et jours fériés pour cause de repos 😄"

Le week-end, c’est sacré. Il y a des priorités.

avatar WhipperSnapper | 

Sur le playstore, Google me dit que mon smartphone n'est pas compatible (Samsung A8 2018), il me semble que c'est parce-que l'app est limitée aux détenteurs de compte suisse (pas bancaire bien ;)

avatar Sindanárië | 

@WhipperSnapper

T’es sûr que c’est pas un problème de géolocalisation par rapport à l’API ?

avatar Oby1 | 

Si on est frontalier, on peut installer la version suisse et la version française pour être averti de part et d’autre de la frontière en fonction de nos allées et venues ? (Étant donné qu’elles ne discutent pas ensemble si j’ai bien compris)

avatar Sindanárië | 

@Oby1

"Si on est frontalier, on peut installer la version suisse et la version française pour être averti de part et d’autre de la frontière en fonction de nos allées et venues ? "

Ouais mais faut faire apposer une vignette sur l’écran du smartphone. Disponible à la douane...

avatar Oby1 | 

@Sindanárië

👍🏻
Pour 40 malheureux francs suisse

avatar Sindanárië | 

@Oby1

Plus sérieusement les deux apps peuvent être installées ensemble. Mais l’app suisse ne fonctionnera plus dès que tu passeras sur un réseau d’opérateurs français parce que l’API devrait se désactiver dans cette zone. Ce qui ne sera pas le cas de l’app française à priori sur les réseaux suisses mais elle interagira qu’avec les autres smartphones équipés de la même application française.

avatar Oby1 | 

@Sindanárië

Merci. Je ne savais pas qu’il y avait la contrainte du réseau. C’est un peu dommage d’ajouter cette limitation.

avatar julien74 | 

@Oby1

Oui, surtout qu’il n’est pas rare en tant que frontalier, d’oublier de basculer sur réseau suisse quand on passe la frontière, (et inversement de retour en France), car de laisser le réglage en auto sur l’iPhone n’est pas optimum.

avatar Krysten2001 | 

@Sindanárië

Mais si deux zones sont sur la même API c’est bon non ?

avatar raoolito | 

@Krysten2001

oui, suisse allemange italie par exemple (autriche je crois)

avatar julien74 | 

@Sindanárië

Superbe invention que cette vignette.
On dirait en France « tous les autoroutes illimité pour 40€ (j’arrondi hein) pour un an », qui s’en plaindrait?

avatar 33man | 

@julien74

Personne sauf tous les employés qui se verraient au chômage donc, manifestations, blocage des routes ect... bref la France...

avatar julien74 | 

@33man

Les employés qui seraient touchés par le passage en vignette sont quoi: des employés du paiement manuel en gare de péage. C’est vrai que leur boulot est passionnant....
On économise l’entretien de ces trucs immondes que sont les gares de péages et ces gens on leur fait faire autre chose: au contact du client sur une aire d’autoroute.

avatar mk3d | 

@Sindanárië
Ouf, moi qui pensait devoir payer à chaque passage...

avatar webHAL1 | 

Tiens, c'est marrant, l'application SwissCovid n'est pas compatible avec des applications d'autres pays reposant elles aussi sur l'API d'Apple et de Google. C'est fou, je jurerais avoir lu ici des affirmations comme quoi utiliser cette API permettait de facto que ça soit le cas...

avatar Krysten2001 | 

@webHAL1

Ben elle l’est ;)

avatar webHAL1 | 

@Krysten2001

Pardon ?

avatar r e m y | 

@Krysten2001

Je ne vois pas comment... si un suisse croise un italien, chacun utilisant l'appli de son Pays, peut-être que chacun enregistrera l'identifiant de l'autre smartphone (construit via la même API), mais ensuite si l'italien tombe malade, il se déclarera porteur du CoViD ce qui remontera sur le serveur Italien.
Le suisse, son app, c'est le serveur suisse qu'elle interroge régulièrement pour vérifier si l'un des identifiants qu'elle a croisé y est enregistré comme étant celui d'un malade. Jamais il n'y trouvera l'identifiant de l'italien qu'il a croisé.

avatar Krysten2001 | 

@r e m y

Je ne sais pas quoi répondre 🤷‍♂️ faudrait voir si il n’y a pas un contact avec les serveurs.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR