Commission de 30% : pour Facebook, Apple profite de la pandémie

Mickaël Bazoge |

Après Epic, au tour de Facebook de taper sur le clou de la commission de 30% d'Apple. Le constructeur a refusé de lever l'obligation d'utiliser le système de paiement de l'App Store — celui qui lui permet de toucher 30% sur les transactions — pour une opération de soutien aux petites entreprises organisée par Facebook dans 20 pays. Le réseau social propose à ses utilisateurs d'acheter par exemple des cours de yoga ou des séminaires diffusés en streaming par des professionnels indépendants ou de petites sociétés.

Ce contenu vendu via Facebook donne habituellement droit à une commission pour le réseau social, qui a décidé de la laisser aux entreprises participantes jusqu'à l'année prochaine. Un moyen de les aider à rebondir en cette période de crise sanitaire et économique. Mais Apple a refusé d'abandonner sa commission, tandis que Google a accepté que Facebook intègre son service de paiement (le moteur de recherche prélève normalement 30% sur les achats intégrés).

Les revenus tirés des contenus vendus depuis la version web de Facebook ou depuis l'app Android, via Facebook Pay, iront à 100% dans la poche des créateurs. Depuis l'app iOS, Facebook explique noir sur blanc qu'Apple prélève 30% sur l'achat intégré.

« Nous sommes passés par nos canaux habituels pour suggérer [à Apple] de renoncer à leur commission ou de nous laisser utiliser Facebook Pay, un des deux, et ils ont refusé », déplore Fidji Simo, qui dirige l'application Facebook. Par conséquent, tous les cours et séminaires virtuels qui seront vendus via l'app Facebook sur iOS se verront ponctionnés de 30% par Apple, qui renforce ici son image d'ogre avide et sourd aux difficultés des petites entreprises et des indépendants alors que le coronavirus n'a en rien entamé son bilan financier, bien au contraire.

Gardons toutefois en tête que Facebook n'est pas un ange non plus. Mais voir le réseau social se refaire du capital sympathie sur le dos d’Apple a quelque chose de croquignolet... Cette histoire rappelle les déboires d'Airbnb et de ClassPass qui, pour s'en sortir et aider eux aussi des indépendants et des PME pendant la pandémie, ont commencé à vendre des cours et des entraînements via leurs apps (lire : Apple s'accroche à sa commission de 30% pour Airbnb et ClassPass). Pendant son audition au congrès US, Tim Cook a déclaré vouloir travailler avec les personnes qui ont dû transférer une activité physique vers le monde virtuel en raison de l'épidémie.

Il serait sans doute bon qu'Apple communique un peu sérieusement sur le sujet, ne serait-ce que pour expliquer sa position. Les arguments de businessmen avancés jusqu'à présent sont inaudibles aussi bien par les joueurs de Fortnite que par les petites entreprises qui tentent de s'en sortir dans un contexte très difficile.

avatar olivem31 | 

Je ne peux pas écrire exactement ce à quoi me font penser ces gens là ... car je serai immédiatement censuré ...
C’est une honte ...

avatar Inconnu-Soldat | 

Je suppose que vous allez réduire des 2/3 votre rémunération pour aider les entreprises en difficulté à cause de la pandémie.

avatar themasck | 

Epic Games est détenu à 40 % par le géant chinois de l'internet Tencent.
Facebook va se faire engueler par TRUMP .

avatar YetOneOtherGit | 

Une question toute bête, sur Android, où il n’y a pas de monopole d’accès, voyons-nous :
- Une concurrence sur le prix public des App entre les stores ?
- Une dynamique commerciale plus favorable en termes de volume d’activité et de croissance ?
- Une répartition différente de l’activité entre majors et acteurs plus petits ?
- Une économie plus favorable aux acteurs moyens ou petits ?

Autant sur la liberté d’installer des offres qui ne rentrent pas dans les dogmes d’Apple je peux comprendre l’intérêt d’Apple, autant économiquement je ne vois pas l’intérêt pour le consommateur ou les acteurs qui ne sont pas des majors.

avatar pat3 | 

@YetOneOtherGit

"Une question toute bête, sur Android, où il n’y a pas de monopole d’accès"

Euh, utiliser Android ne demande pas d’installer par défaut les outils de Google ?

avatar YetOneOtherGit | 

@pat3

"Euh, utiliser Android ne demande pas d’installer par défaut les outils de Google ?"

Je parlais de la pluralité des stores et des modes d’installation ;-)

avatar bibi81 | 

Une question toute bête, sur Android, où il n’y a pas de monopole d’accès, voyons-nous :
- Une concurrence sur le prix public des App entre les stores ?

Oui

Sur l'Amazon Store c'est moins cher.

avatar YetOneOtherGit | 

@bibi81

"Sur l'Amazon Store c'est moins cher."

Tu as des exemples de produits de majors ayant des tarifs différents sur l’Amazon store ?

Et aussi de types de produits et d’offres où tu trouves ce type de différences tarifaires ?

C’est un écosystème que je connais mal, ça m’intéresse d’avoir ce type de retours 🙏

avatar bibi81 | 

Bah tu vas sur le Playstore et sur l'Amazon Store et tu compares les prix (en prenant en compte la monnaie virtuelle d'Amazon). Tu pourras ainsi faire l'analyse de ton choix.

avatar YetOneOtherGit | 

@bibi81

De ce que j’en vois, en première approche, il n’y a de rabais que sur des propositions très marginales dans l’économie des app.

Toutes les offres captants la plus grande part des dépenses des clients semble ne pas du tout être en concurrence tarifaire 😎

avatar rikki finefleur | 

Microsoft, ces crétins, aurait du appliquer la même politique qu’Apple..
Ils sont vraiment bêtes..

Tout ce qui passe, et est installé sur windows (win 95, xp , seven, 10) comme applications , jeux et autres softs ..., Hop je te prends une com de 30 % sur leur achat, en arguant que windows te permet d'utiliser ce soft ou ce jeu, ou second argument que windows t'offre une vitrine..

Ha le beau monde des applis sur smartphone ou les deux compères apple et goog s’octroient un petit 30 % sur tout ce qui passe sur leur OS..

C'est magique , cela ne leur coûte pas grand chose, et les utilisateurs n'ont pas le choix autre que celui de se taire, vu qu'ils ne sont que deux , le choix autre est impossible..

Elle est pas belle la vie pour eux ?

Ouf on a eu a encore cette chance que les requins n'ont pas eu cette idée à l'epoque sur nos vieux ordinateurs.. On a eu chaud

avatar YetOneOtherGit | 

@rikki finefleur

"Ouf on a eu a encore cette chance que les requins n'ont pas eu cette idée à l'epoque sur nos vieux ordinateurs.. On a eu chaud"

En dehors des éléments de contexte fort différent, MS n'avait nul besoin de cela pour bénéficier de sa rente de situation.

La licence de DOS puis Windows qui accompagnait la plus grande part des machines vendues étaient un ticket d'entré à l'éco-système largement assez lucratif.

Chaque période à ses formes spécifique de valorisation d'une position de force, MS l'a fait remarquablement, comme le faisait IBM précédemment ... avec des modus opèrendi adaptées aux réalités du marché de chaque époques.

Business as usual

avatar pat3 | 

@rikki finefleur

"Microsoft, ces crétins, aurait du appliquer la même politique qu’Apple..
Ils sont vraiment bêtes..
"

La dîme de Microsoft a été bien plus longtemps et bien plus tôt beaucoup plus en amont, directement sur Windows auprès des fabricants. En la matière, c’est plutôt Apple qui a appris de Microsoft…

avatar YetOneOtherGit | 

@pat3

Profiter à son profit d’un rapport de force est un principe de base vieux comme l’humanité.

Pas grand chose de nouveau si ce n’est les évolution des organisations sociales pour encadrer et limiter l’impact de la loi du plus fort.

Dans notre secteur IBM a remarquablement tenu ce rôle, puis MS et Intel...

Une des particularités d’Apple c’est qu’ils n’ont pas adopté une stratégie d’hégémonie globale mais plutôt une volonté de se construire un relativement petit royaume sur des terres d’abondance et d’en être le maître.

avatar pat3 | 

@YetOneOtherGit

"Une des particularités d’Apple c’est qu’ils n’ont pas adopté une stratégie d’hégémonie globale mais plutôt une volonté de se construire un relativement petit royaume sur des terres d’abondance et d’en être le maître."

Analogie intéressante : le choix d’Apple a été de développer un royaume indépendant plutôt que d’essayer de développer un empire. A la sortie de l’iPhone, quand celui-ci atteignait 80% du marché des smartphones, on a pu croire à l’empire Apple, mais ça n’a pas duré très longtemps et Google est arrivé avec sa stratégie impérialiste à la Microsoft.
En revanche, Apple défend bec et ongles les frontières de son royaume…

avatar YetOneOtherGit | 

@pat3

"on a pu croire à l’empire Apple"

Je ne suis pas certain qu’eux même y est cru et eu cela comme objectif.

Le SJ du retour avait bien identifié qu’il est préférable d’avoir une solide PDM focalisée sur les cible les plus rentable pour capter la plus grande part des profits du secteur que de viser le marché de masse.

Et cela a remarquablement fonctionné Apple captant depuis longtemps maintenant la plus grande part des profits sur le marché de l’ordinateur individuel, du smartphone, des tablettes, des watch.

Et même sur celui des App malgré la relativement petite PDM d’iOS la part du gâteau d’Apple est exceptionnelle.

avatar malcolmZ07 | 

ils n'ont jamais atteint plus de 41% de part de marché, Symbian était toujours majoritaire et ensuite android ...

avatar pat3 | 

@malcolmZ07

41% du marché de la téléphonie, mais 80% du marché du smartphone.

avatar marenostrum | 

les systèmes dépendent des éditeurs de logiciels. c'est le logiciel qui fait le boulot final, et pas le système tout seul. il suffit que les éditeurs suivent plus un système pour le anéantir.

Apple faisant lui même quelques softs de base et les appareils se croit en position de force. mais c'est pas vrai. si les éditeurs abandonnent massivement leur systèmes (macOS ou iOS), ça va leur mal à la longue.

Microsoft ne pouvait même pas imaginer la fermeture. les systèmes libres existes depuis toujours. ils restent aujourd'hui en retrait parce que les autres (Windows et macOS) sont toujours ouverts. mais ça peut changer direct, en cas de fermeture de ces deux là.

avatar Brice21 | 

@rikki finefleur

"Microsoft, ces crétins, aurait du appliquer la même politique qu’Apple.."

Il le font sur le Microsoft Store et le Xbox Store : https://www.ign.com/articles/2019/10/07/report-steams-30-cut-is-actually...

Bon sur le Microsoft Store il y a pas grand chose car on peut faire du side loading, ce qui détruit l’économie d’une plateforme... heureusement Microsoft fait cracher les OEM au bassinet, avant que tu ne touches ton PC... sinon Windows n’aurait jamais pu être financé.

avatar Brice21 | 

@rikki finefleur

"vu qu'ils ne sont que deux , le choix autre est impossible.."

C’est faux, sur les smartphones il y a le store d’Apple, de Google, de Samsung, de Huawei, d’Amazon, etc. Il y a une saine concurrence entre plein de app stores. C’est d’ailleurs pour cela qu’Epic n’a strictement aucune chance de gagner ses procès contre Google et Apple. Par contre quelle belle opération de communication pour Fortnite qui était en perte de vitesse.

avatar Kep Che | 

Ils devraient baisser à 15%

avatar macinoe | 

D'où sort ce chiffre ? Peut-être que 30% c'est très bien dans un contexte de libre concurrence.
Le problème c'est qu'on ne peut pas le savoir, vu qu'on est pas dans un contexte de libre concurrence mais dans un duopole où les deux acteurs qui se partage le marché imposent leurs propres règles ( Qui par un "heureux hasard" sont les mêmes )
Bref ce n'est pas le taux de prélèvement le problème. Le problème c'est que celui qui veut développer une app mobile aujourd'hui est OBLIGÉ de se soumettre aux règles et ne peut pas aller voir ailleurs.

avatar YetOneOtherGit | 

@macinoe

"Le problème c'est que celui qui veut développer une app mobile aujourd'hui est OBLIGÉ de se soumettre aux règles et ne peut pas aller voir ailleurs. "

C’est un pb, après savoir combien de personnes il touche vraiment est délicat et il me semble périlleux, une fois de plus, de donner une portée universelle à ses goûts et dégoûts personnels.

Par contre il me semble clair que c’est là le seul bénéfices potentiel pour le public, même si cela ne concerne peut-être qu’un microcosme : la libération des règles imposées par Apple sur ce qui a ou pas le droit de citer sur le store 😎

Pour le restant ce ne sont que les intérêts économiques des majors qui sont réellement en jeu 🤑

avatar macinoe | 

"C’est un pb, après savoir combien de personnes il touche vraiment est délicat et il me semble périlleux, une fois de plus, de donner une portée universelle à ses goûts et dégoûts personnels."

Ce n'est pas une question de "goûts ou de dégoûts", c'est une question de principes.

Un dictateur peut prendre de bonnes décisions, mais ça reste un dictateur qui peut faire ce qu'il veut avec le risque que personne ne puisse l'arrêter quand il commence à dérailler.

En d'autres termes, le vrai problème est d'avantage ce que Apple et Google ont le pouvoir de faire que ce qu'ils ont fait.

Le vrai problème c'est le pouvoir qu'ils ont. Le pouvoir d'un duopole qui a l'apparence de la légalité, mais qui en réalité ne joue pas le jeu de la libre concurrence.

avatar YetOneOtherGit | 

@macinoe

"c'est une question de principes"

Qui eux aussi sont personnels et pas universels ;-)

avatar YetOneOtherGit | 

@macinoe

"Un dictateur peut prendre de bonnes décisions, mais ça reste un dictateur"

" Tout ce qui est excessif est insignifiant. "
Talleyrand

Il faut quand même raison garder a abuser des termes ont les vide de sens 😎

avatar macinoe | 

Feindre de ne pas comprendre ce qu'est une métaphore te donne l'image que tu mérites.
J'adore quand tu t'abaisses à paraitre pour un malcomprenant juste pour être déplaisant avec ton interlocuteur. C'est vraiment un comportement de parfait idiot.

avatar YetOneOtherGit | 

@macinoe

"Feindre de ne pas comprendre ce qu'est une métaphore te donne l'image que tu mérites."

Une métaphore n’a aucune raison d’être une outrance caricaturale manichéenne et à la limite de la diffamation ;-)

En général ce type d’outrance facile n’est pas recommandé 😎

avatar Brice21 | 

@macinoe

"Le pouvoir d'un duopole"

C’est faux, sur les smartphones il y a le store d’Apple, de Google, de Samsung, de Huawei, d’Amazon, de Xiaomi, LG, Sony, Aptoide, GetJar, etc. Il y a une saine concurrence entre plein de app stores :
https://buildfire.com/mobile-app-stores-list/

avatar marenostrum | 

tout à fait, le problème n'est pas le 30% ni leur Store, mais de ne pas laisser le choix à l'utilisateur de télécharger ailleurs (comme c'est le cas pour le Mac), directement sur le site de l'éditeur, ou laisser le choix aux développeurs d'utiliser leur système propre de distribution, qui revient au même.

avatar macinoe | 

Tout à fait. La faculté de certain à faire des écrans de fumée autour d'une affaire qui est extrèmement simple est fascinante.

Ça ressemble vraiment au théorème de Pasqua :

"Quand on est emmerdé par une affaire, il faut susciter une affaire dans l’affaire, et si nécessaire une autre affaire dans l’affaire de l’affaire, jusqu’à ce que personne n’y comprenne plus rien."

avatar YetOneOtherGit | 

@macinoe

"qui est extrèmement simple"

😂😂😂😂

Désolé mais je ne vois rien de mieux.

Ne pas sombrer dans la schématisation superficielle ce n’est pas faire un écran de fumée mais au contraire prendre de la hauteur pour essayer d’avoir une vision globale des enjeux 😎

Croire que les chose sont simples et qu’y a qu’à faut qu’on est la base du populisme et de la paupérisation de la pensée 🤢

Les enjeux ici sont tour sauf « extrêmement simple »

avatar macinoe | 

Qui parle des enjeux ?
On parle de ce qui est reproché à Apple et Google.

Il faudrait que tu renouvelle un peu ton vocabulaire, parce que c'est toujours le même pipotron.
On pourrait faire un petit générateur de phrases YOOG tellement c'est répétitif et peu varié.

avatar YetOneOtherGit | 

@macinoe

"On parle de ce qui est reproché à Apple et Google."

Tu crois qu’un jugement se forme à partir de la plainte seul ?

Ça c’est de l’arbitraire comme tu l’aimes.

Condamné aveuglément en fonction de tes goûts et dégoûts personnels c’est ta vision de ce qui est juste. 🤢

Prendre de la hauteur, analyser et comprendre le marché, poser des éléments de contextes, mettre en perspective les enjeux des parties, explorer les gains et les pertes potentielles pour les parties prenantes... c’est un rien plus dans « l’esprit des lois » 🤓

avatar bugman | 

@macinoe

Ça me fait rire (rien de méchant là dedans mais) c’est vrai que votre discussion me rappelle des souvenirs. 😂

avatar Brice21 | 

@macinoe

"un duopole où les deux acteurs qui se partage le marché"

C’est faux, sur les smartphones il y a le store d’Apple, de Google, de Samsung, de Huawei, d’Amazon, de Xiaomi, LG, Sony, Aptoide, GetJar, etc. Il y a une saine concurrence entre plein de app stores :
https://buildfire.com/mobile-app-stores-list/
C’est d’ailleurs pour cela qu’Epic n’a strictement aucune chance de gagner ses procès contre Google et Apple.

avatar rikki finefleur | 

Brice21
Penses tu vraiment que " Samsung, de Huawei, d’Amazon, de Xiaomi, LG, Sony, Aptoide, GetJar" est un poids dans la vente d'applis sur smartphone.. Face aux stores de goog et apple réellement ?

Soit on ne veux pas le voir, soit on ne veut pas le voir.

et de 2 quels sont ces OS qui interdisent que tu mettes un lien vers une autre boutique ou un système de paiement différent du leur ?
Te rends tu comptes si ce meme procédé existait sur ordinateur, cela serait honteux.. Et bien sur smartphone , ils ne s'en sont pas privés.

avatar Brice21 | 

@rikki finefleur

"Penses tu vraiment que " Samsung, de Huawei, d’Amazon, de Xiaomi, LG, Sony, Aptoide, GetJar" est un poids dans la vente d'applis sur smartphone.. Face aux stores de goog et apple réellement ?"

Non mais on ne peux pas parler de duopole ou de cartel lorsqu’il y a autant de concurrents. Il y a une véritable concurrence, avec des grosses boites comme Samsung, Amazon ou Huawei et des plus petites.

Au passage note que sur un téléphone Huawei, le Huawei Store est en situation de quasi monopole. Je te rappelle que Huawei est le leader mondial en terme de vente de smartphones.

Désormais tu ne pourras plus prétexter ton manque de connaissance pour « abuser » de certains mots. C’est bien d’apprendre des nouveaux trucs, non ?

avatar Bigdidou | 

@rikki finefleur

Aptoide, c’est 200 millions d’utilisateurs (et 900 000 applications).
C’est difficile de trouver la part de marché que ça représente et c’est probablement spectaculaire, mais c’est pas rien.

avatar Brice21 | 

.

avatar Brice21 | 
avatar Paquito06 | 

Il y a des personnes qui ne realisent pas ce que Facebook est comme machine de guerre. Quelques petites statistiques pour remettre les chose a plat:
https://blog.kajabi.com/5-ways-to-use-facebook-to-sell-more-courses
Et
https://blog.hootsuite.com/facebook-statistics/

avatar YetOneOtherGit | 

Quelques éléments de mise en perspective que j’ai compulsés et qui apporte, il me semble un éclairage intéressant :
- Une centaine d’acteurs capterait près de la moitié de l’activité de l’AppStore.
- Les achats in-app ne seraient pas loin de représenter eux aussi une moitié de l’activité.

Si ces estimations sont exactes, on peut comprendre que les majors se battent pour profiter de leur position de force sur le marché.

En fait ce ne serait pas tant la position dominante d’Apple qui leur poserait pb, mais le fait de ne pouvoir bénéficier comme c’est la norme dans bien des marchés de leur propre position de domination en bénéficiant d’un traitement privilégier.

Qu’Apple mette en place une dégressivité des commissions et les velléités de révolution disparates sans doute.

Un acteur majeur sur un marché est habitué à y trouver des privilèges, c’est là quasiment une règle de base du business et c’est ce qui est actuellement impossible avec le traitement égalitaire du store, traitant de la même manière un acteur générant 10k$/an et un acteur générant 100M$/an.

Les dominants ne supportent plus de ne pas tirer profit de leur domination, visiblement et essayent de faire croire qu'ils agissent pour le bien commun :-)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR