Le « crash industriel » de StopCovid qui ne se déclinera pas en objet connecté

Mickaël Bazoge |

StopCovid s'est pris une volée de bois vert assénée par Marie-Pierre de la Gontrie, sénatrice socialiste, qui estime qu'avec le recul, « nous avons manqué de clairvoyance. L’outil n’était évidemment pas prêt. Et, désormais, les chiffres le prouvent », selon les propos rapportés par Public Sénat. Le dernier décompte de la Direction général de la santé (DGS) donne 2,3 millions de téléchargements, 1 514 personnes ayant signalé un diagnostic positif et 93 notifications de contact à risque.

Un aveu d'échec et un crash industriel prévisible et annoncé selon elle, qui explique que lors du moment du vote de l'Assemblée et du Sénat fin mai, « nous sentions bien que l’outil n’était pas prêt, que le cahier des charges n’était pas atteint. Et il y avait aussi une vraie inquiétude sur le traçage et le respect des données personnelles ».

La DGS assure de son côté que StopCovid ne collecte aucune donnée personnelle sur les personnes qui téléchargent l'application. « Cet outil vise à sauver des vies. Il ne faut pas se tromper de combat ». La sénatrice souhaite auditionner Cédric O en septembre, afin qu'il explique « pourquoi ça n'a pas marché » : « Quand est-ce qu’on arrête et, surtout, combien ça coûte à l’État ? Lui évoque plusieurs centaines de milliers d’euros en coût de fonctionnement. Ce n’est pas rien comme montant, et en même temps très flou. Nous avons besoin de transparence sur cet outil qui m’apparaît aujourd’hui comme un caprice technologique ».

Marie-Pierre de la Gontrie s'étonne même de voir que Cédric O a pu rempiler à son poste après le dernier remaniement. Est-ce à dire que StopCovid a la tête sur le billot ? La DGS dément formellement et annonce des « travaux d'adaptation », notamment des outils de suivi de l'évolution de l'épidémie, « que ce ne soit pas seulement un outil d’identification des cas ».

Et en cette période où les cas de contamination repartent à la hausse, une campagne de communication est prévue. La Direction de la santé souhaite que des familles, des classes d'école et des entreprises aient le « réflexe » StopCovid : « cet outil est fonctionnel. Plus il est téléchargé et plus il est utile ». Et pas question de parler d'échec : « C’est un nouvel outil, il est normal qu’il faille du temps et des ajustements avant que la population ne s’en empare ». StopCovid est disponible depuis le 2 juin.

Où est l'objet connecté StopCovid ?

En matière de traçage des contacts en temps de pandémie, on a compris qu'il valait mieux miser sur les « brigades sanitaires » — autrement dit le traçage réalisé par des humains — que sur les solutions numériques, du moins en France. L'application StopCovid ne remplit pas ses objectifs, du moins pas à l'heure actuelle. Quant à cet objet connecté évoqué durant les débats printaniers, qui devait équiper les populations ne possédant pas de smartphone, il est dans les limbes et pourrait tout simplement ne jamais voir le jour.

Les bracelet et badges connectés de suivi des contacts imaginés par la société Estimote.

Sigfox, qui exploite un réseau bas débit longue portée, avait fait part en avril de la possibilité d'un bracelet connecté ou d'un badge en tant qu'alternative aux applications de traçage. L'entreprise a expliqué à BFM Tech qu'elle pourrait fournir un service de connectivité, mais pas le produit en lui-même. Et pour le moment, personne ne s'est signalé : « Le déploiement des badges connectés à grande échelle évoqué il y a quelques temps en effet n’est pour le moment pas d’actualité », indique Sigfox.

Fin mai, Cédric O le secrétaire d'État au Numérique qui a piloté le dossier StopCovid, avait parlé de l'implication de Withings, mais uniquement pour l'intégration du protocole ROBERT (sur lequel s'appuie le fonctionnement de l'application) dans une montre. Le constructeur ne donne pas l'impression de vouloir aller plus loin, par exemple en mettant ses lignes de production à disposition d'un badge ou d'un bracelet de traçage des contacts.

Du côté de la DGS, le discours est sensiblement le même : « aucune décision n'est prise quant à l'adoption de solutions techniques de ce type ». Une source proche du dossier abonde : « On va dire que ce n’est a priori plus une priorité ». Pour le dire franchement, tout cela n'est pas de très bon augure pour cet objet dont les tests auraient dû débuter en juillet ou en août.

Tags
avatar Steve Molle | 

@YetOneOtherGit

Je ne veux pas discuter ni de près ni de loin avec un militant d’extrême droite. C’est pourtant limpide non ?

Je te traite comme tu le mérites.

avatar YetOneOtherGit | 

@Steve Molle

"Je ne veux pas discuter ni de près ni de loin avec un militant d’extrême droite"

ça va être difficile pour toi de cohabiter avec toi même puisques tu es infiniment plus proche des idées et des postures de l’extrême droite que je ne serais jamais.

Le rouge-brun qui s’ignore c’est hélas un modèle classique chez les héritiers néo-poujadiste de Jacques Doriot 🤢

Pour le reste ta culture politique doit visiblement être proche de la température rectale d’un cadavre de phoque oublié sur la banquise au vue de ta capacité à identifier les idées, les références et les doctrines.

avatar Steve Molle | 

@YetOneOtherGit

Bla-bla-bla.

Tu es le seul ici à encenser brutalités policières, corruption organisée et élitisme déviant.

Qui hormis l´extreme droite cracherait sur les institutions internationales (comme tu l´as fait encore en début de commentaires) pour couvrir un régime policier qu'il vénère ?

Personne à part l´extreme droite.

avatar YetOneOtherGit | 

@Steve Molle

"cracherait sur les institutions internationales (comme tu l´as fait encore en début de commentaires) "

😳😳😳😳

Le reste est de l’ordre de tes habituels délires indigents porté par ta phraséologie d’extrémiste brun rouge, mais là c’est de l’ordre de l’hallucination.

Je me demande bien ce que tu vas sortir de ta vision biaisée pour étayer ton propos délirant ? 🤯

avatar Steve Molle | 

@YetOneOtherGit

Il n’y a rien à ajouter. Tu encenses, cautionnes et encourages l’inacceptable au même titre que le FN.

Allez zou débarrasse le plancher.

avatar YetOneOtherGit | 

@Steve Molle

"Allez zou débarrasse le plancher."

La belle tolérance des extrémistes qui finissent toujours par trahir le peuple au nom duquel ils prétendent agir dans un bain de sang et l’arbitraire🤢

avatar Steve Molle | 

@YetOneOtherGit

Ferme ton claque merde.

avatar YetOneOtherGit | 

@Steve Molle

"Ferme ton claque merde."

Le beau démocrate que voici 🤢

Même pas capable d’un rien de classe dans l’invective et l’insulte.

Un sous vicomte de Valvert qui n’a de lettres que le même trio que le personnage d’Edmond Rostand 🤮

avatar Steve Molle | 

@YetOneOtherGit

Le sous vicomte de tes couilles pauvre type !

avatar YetOneOtherGit | 

@Steve Molle

"Le sous vicomte de tes couilles pauvre type !"

Nous sommes toujours dans l’aveu public d’une affligeante faiblesse de moyens, un Trump en puissance visiblement 🤢

avatar Bigdidou | 

@Steve Molle

« Le sous vicomte de tes couilles pauvre type ! »

J’ai lu dans un tome de la fabuleuse histoire naturelle des Mollon-Connard, Jaune-minable, que tu as tout de même dit un truc un construit et adapté une fois dans ta vie : « tiens, de l’eau, ça mouille ».
C’était hélas dans la grotte de Lourde et ce miracle ne semble jamais s’être reproduit 😪

Tant que tu ne souffres pas trop...

avatar YetOneOtherGit | 

@Steve Molle

"Tu es le seul ici à encenser brutalités policières"

Pour ta culture un petit texte d’un suppôt de l’extrême droite dans tes visions superficielles d’inculte sans doute.

Le grand Pier Paolo Pasolini

https://www.lirelasuite-francoisbazin.fr/quand-pasolini-jugeait-les-nouv...

Un extrait de ce textes fort :

“../..
Maintenant, les journalistes du monde entier (y compris
ceux des télévisions)
vous lèchent (comme l’on dit encore dans le langage
universitaire) le cul. Pas moi, mes chéris.
Vous avez des gueules de fils à papa.
Je vous haïs, comme je hais vos papas.
Bon sang ne saurait mentir.
Vous avez le même œil méchant.
Vous êtes craintifs, incertains, désespérés
(très bien !) mais vous savez aussi comment être arrogants, des maîtres chanteurs sûrs et effrontés :
prérogatives petites-bourgeoises, très chers.

Lorsque hier, à Valle Giulia, vous vous êtes battus
avec les policiers,
moi, je sympathisais avec les policiers.
Car les policiers sont fils de pauvres.
Ils viennent de sub-utopies, paysannes ou urbaines.”
../..”

avatar Steve Molle | 

@YetOneOtherGit

Ou as tu vu la bourgeoisie dans la rue dernièrement pauvre inculte ?

N’utilise pas un texte de Pasolini pour tromper sa pensée. Tu es un gangster d’extrême droite.

Lui non.

avatar YetOneOtherGit | 

@Steve Molle

"Ou as tu vu la bourgeoisie "

Il parle des petits bourgeois et non de la bourgeoisie et le mouvement que tu défends n’est on ne peut plus un mouvement issue d’une mentalité de petits bourgeois matérialistes craignant le déclassement.

Le texte de Pasolini est au contraire d’une très rare justesse pour décrire un mouvement qui trahi le peuple dans sa substance même.

Contrairement à ce que tu fantasmes, avec tes faibles moyens, ce n’est nullement d’un point de vue d’extrême droite, qui a hélas beaucoup à voir avec ta nature, mais bien au contraire à partir d’une vision marxiste de l’histoire que je condamne l’indigence malhonnête du mouvement qui semble t’avoir donné une raison d’exister 🤓

avatar Steve Molle | 

@YetOneOtherGit

Pasolini n’est pas d’extrême droite. Toi oui.

Maintenant retourne faire des poutous à Castaner, à Ciotti et à Marine et cesse ton harcèlement pitoyablement creux comme l’aurait demandé la Baronne de la Têtaclaquasse de la intramuros.

avatar YetOneOtherGit | 

@Steve Molle

"cesse ton harcèlement pitoyablement "

C’est moi qui te harcèle maintenant 😳

Tu n’as de cesse que de m’insulter médiocrement au moindre commentaire et tu te drapes dans la posture de la victime 😳😳

avatar BordelInside | 

@Steve Molle
"Les structures privées gèrent leurs projets sans l’argent du contribuable..."

C'est un peu plus compliqué que ça, non ?
On peut parler du CICE, du crédit d'impôt recherche, des projets mixtes public/privé, des aides à l'implantation sur certains territoires, sûrement de pleins d'autres choses du même tonneau.
Ou des banques qui mènent pleins de jolis projet et en cas de crise ont été renflouées par ?

avatar marenostrum | 

par personne. par les dettes astronomiques que la plupart des états ont.
personne va payer quoi que ce soit, pour ça d'ailleurs que l'état continu toujours s'endetter.

avatar Steve Molle | 

@BordelInside

Oui enfin ça ne retire rien aux multiples scandales qui ont permis à des SSII bidons de s’en mettre plein les fouilles avec notre argent au travers des fiasco Sirhen, Louvois ou ONP pour ne citer qu’eux....et qui sont bien des commandes publiques.

avatar BordelInside | 

@Steve Molle

Bien sûr, mais je ne suis pas sûr que ce soit une spécificité française - la bureaucratie et la gabegie découlent à mon sens bien plus de la taille des organisations humaines que de leur spécificité (publique ou privée) ou leur origine nationale.

avatar YetOneOtherGit | 

@BordelInside

"Bien sûr, mais je ne suis pas sûr que ce soit une spécificité française - la bureaucratie et la gabegie découlent à mon sens bien plus de la taille des organisations humaines que de leur spécificité (publique ou privée) ou leur origine nationale."

Yep la bureaucratie n’est en rien l’apanage des organisations étatiques française 😎

avatar Fredouille14 | 

@YetOneOtherGit

mais p....n qu’est ce qu’on est bon !

avatar YetOneOtherGit | 

@Fredouille14

N’ayant pas de données chiffrées je ne me risquerais pas à un classement. 😂

Par contre pour avoir pas mal travaillé de part le monde, je peux te garantir que la bureaucratie française est loin de représenter les sommets du genre.

Et pour citer un exemple qui surprend parfois l’Internal Revenue Service (IRS, l’administration fiscale fédérale US) fait passer notre trésor public pour un sympathique club de vacances.

Et je ne te parles pas de l’Inde qui a hérité d’une administration volontairement kafkaïenne de l’empire britannique et j’en passe.

On relativise beaucoup des travers de la France quand on découvre le reste du monde ;-)

avatar byte_order | 

]YetOneOtherGit
> On relativise beaucoup des travers de la France quand on découvre le reste du monde ;-)

Oui, un champ de distorsion de la réalité créé par l'insatisfaction permanente quasi culturelle.
Visitez le monde, ou avoir des visiteurs du monde qui vous lâchent de temps en temps un petit rappel à la réalité ailleurs, c'est toujours bon.

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

Et c’est évidemment dans les deux sens une idéalisation fantasmatique de l’étranger et une dévalorisation tout aussi fantasmagorique de notre pays.

avatar marc_os | 

@ byte_order
« Les structures privées gèrent leurs projets sans l’argent du contribuable »

C'est faux en général. Parfois oui, mais en général nous payons via nos impôts toutes sortes de subventions, des réductions d'impôts pour la prime à la recherche, les aides COVID, en passant par le soutient aux banques qui ont provoqué la crise de 2008 mais que nous avons renflouées.
C'est la règle classique de la privatisation des bénéfices et de la nationalisation des pertes.
On pourrait parler aussi de l'EPR de Flamanville et de Avera & co 100% financés par nous malgré leur gabegie et leur incompétence prouvée. (L'EPR ne sera jamais aux normes.)

avatar Steve Molle | 

@marc_os

Oui et quoi qu’en disent des chauvins extrémistes, la notion de « nationalisation des pertes, privatisation des profits » excelle en France. C’est une belle spécialité bien franchouillarde.

Pour l’EPR, ce sont des entreprises publiques derrière non ? L’état n’ est pas encore majoritairement actionnaire ?

avatar francoismarty | 

En forme Steve ce soir !

avatar Bigdidou | 

@francoismarty

« En forme Steve ce soir ! »

Il devrait quand même pas trop forcer sur les petits suisses périmés.

avatar francoismarty | 

@Bigdidou

T’as raison :)

avatar YetOneOtherGit | 

@francoismarty

"En forme Steve ce soir !"

Mais en forme de quoi ?

Là et la question 😎🥳

avatar alucardex | 

Pour que cela fonctionne il fallait des cas positifs ! à merde pas pensé à ça :)

1000 cas dans un pays de 65 000 000 d'habitants .. dont 50% sont en vacances dans le sud de la France et 50% à Paris.

Oups heureusement le reste de la France peut dormir tranquille :)

avatar Bigdidou | 

@alucardex

« 1000 cas dans un pays de 65 000 000 d'habitants »

1000 cas par jour.
Et oui, c’est fait pour fonctionner dans les zones à haute densité de population, et ça tombe bien, puisque c’est là qu’on se contamine le plus.

Sinon, tu as raison, cette solution n’est opérante que s’il y’a une adoption massive (70% de mémoire dans le modèle d’Oxford, à vérifier).

avatar perlaurent | 

projet mort né

avatar Bigdidou | 

@perlaurent

« projet mort né »

Que certains, dont le ministre de la santé, ont voulu mort-né, oui.

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

"Que certains, dont le ministre de la santé, ont voulu mort-né, oui."

Positivons version beta public en préparation des prochaines vagues 🥺

avatar Bigdidou | 

@YetOneOtherGit

« Positivons version beta public en préparation des prochaines vagues 🥺 »

C’est ce que j’aime croire ;)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR