Ouvrir le menu principal

iGeneration

Recherche

Fortnite a perdu 60% de ses joueurs iOS

Mickaël Bazoge

Saturday 05 September 2020 à 16:40 • 741

App Store

Epic Games voudrait bien que la justice force Apple à remettre Fortnite dans les rayons de l'App Store. Dans une nouvelle demande d'injonction, l'éditeur cherche à restaurer son battle royale au sein de la boutique d'Apple, d'où il a disparu le 13 août suite à l'intégration à la sauvage d'un système de paiement alternatif à celui de l'App Store.

Depuis, Epic a perdu son compte développeur, tout en conservant malgré tout les accès et les ressources nécessaires au bon développement du moteur Unreal Engine (lire : Fortnite toujours privé d'App Store, mais pas de blocage possible de l'Unreal Engine).

Les joueurs iOS sont privés des personnages Marvel, apparus dans la saison 4 du chapitre 2 du jeu.

La nouvelle injonction, qui décrit de nouveau Apple comme un monopole faisant tout ce qui est en son pouvoir pour bannir toute concurrence, explique que l'éditeur de Fortnite est « susceptible de subir un préjudice irréparable » si le jeu ne revenait pas dans l'App Store. Epic donne des chiffres : le nombre de joueurs iOS actifs au quotidien a chuté de plus de 60% depuis le retrait du jeu (il faut dire que ce n'est pas très jojo actuellement sur Fortnite iOS).

63% des joueurs iOS de Fortnite accèdent au jeu uniquement depuis iOS. Plus de 116 millions d'utilisateurs enregistrés ont accédé au battle royale via iOS, « plus que n'importe quelle autre plateforme ». Les joueurs iOS ont passé plus de 2,86 milliards d'heures à poncer le jeu !

Les derniers chiffres remontant à mai 2020 donnaient 350 millions de joueurs enregistrés de Fortnite toutes plateformes confondues pour plus de 3,2 milliards d'heures jouées. Évidemment, on comprend qu'Epic désire ardemment le retour de Fortnite dans la boutique d'Apple… Le constructeur a expliqué que le jeu pouvait revenir à tout moment dans l'App Store, pour autant qu'il respecte les règles.

Mais voilà, Epic n'a pour le moment montré aucune volonté de se plier de nouveau aux guidelines et l'éditeur estime que la justice ne devrait pas le forcer à les respecter, puisqu'il estime qu'elles sont anti-concurrentielles. C'est tout l'enjeu du procès, mais la procédure sera longue. Apple a jusqu'au 15 septembre pour répondre à cette nouvelle demande d'injonction préliminaire. Il faudra ensuite attendre environ deux semaines pour que l'audience prenne place avec, au centre, Yvonne Gonzalez Rogers en charge du dossier au complet.

Rejoignez le Club iGen

Soutenez le travail d'une rédaction indépendante.

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone !

S'abonner