Oracle devient « partenaire technique » de TikTok US, Microsoft abandonne 🆕

Mickaël Bazoge |

C'est un épilogue inattendu pour la saga TikTok : selon le Wall Street Journal, Oracle devient le « partenaire technique de confiance » du réseau social aux États-Unis. La société était dans la course depuis la mi-août et elle a donc emporté le morceau alors que Microsoft semblait bien parti. Si on comprenait déjà mal pourquoi Microsoft s'intéressait au réseau social, l'implication d'Oracle était encore plus incertaine.

Le groupe de Larry Ellison, par ailleurs soutien affiché de Donald Trump (ça a pu jouer au vu de l'implication de la Maison Blanche dans ce dossier), est plutôt connu pour ses bases de données et ses outils d'entreprise. La nature du deal est encore floue, mais on ne devrait pas voir de logo Oracle au lancement de l'app TikTok, qui compte une centaine de millions d'abonnés américains.

Sur pression du gouvernement chinois, les technologies d'intelligence artificielle à l'origine de l'algorithme très performant de TikTok avaient récemment été retirées de la corbeille de la mariée. Rendant le réseau social moins attirant, car c'est cet algorithme qui confère à l'app son côté addictif.

Au bout du suspense, Microsoft a confirmé la nouvelle de son retrait de la course. « ByteDance nous a fait savoir aujourd'hui [dimanche, donc] qu'ils ne vendront pas les opérations américaines de TikTok ». Le propriétaire chinois du réseau social a rejeté la proposition de Microsoft, pour laquelle ce dernier se disait pourtant « convaincu [qu'elle] aurait été bonne pour les utilisateurs de TikTok, tout en protégeant les intérêts de sécurité nationale [des États-Unis] ».

[Màj 17 h] Le statut de « partenaire technique de confiance » d’Oracle ne fait que souligner l’un des plus gros échecs du gouvernement Trump dans cette affaire : aucune société américaine n’aura finalement fait l'acquisition de TikTok, il ne s’agit que d’un partenariat aux termes encore flous qui ne devrait pas fondamentalement changer le fonctionnement du réseau social aux États-Unis.

Image : Open Grid Scheduler (CC0 1.0).

Alors que Microsoft affirmait vouloir « [effectuer] de profonds changements pour s’assurer que le service respecte les plus hautes normes de sécurité, de respect de la vie privée, de sécurité en ligne et de lutte contre la désinformation », TikTok aura choisi d’ignorer cette offre au profit de celle d’Oracle, qui n’avait sans doute pas des exigences aussi élevées.

Au final, le réseau social chinois ne devrait pas quitter les États-Unis, mais il ne devrait pas non plus y modifier son comportement — tout au plus sera-t-il hébergé sur des serveurs appartenant à Oracle, sans qu’Oracle n’ait pour autant la main sur le fameux algorithme de TikTok ou le reste de son code source. Bref, dans ce bras de fer géopolitique, c’est plutôt la Chine qui se sera montrée plus musclée.


Tags
avatar Amaczing | 

Sortez les Trump-ettes !

avatar touraco | 

@Amaczing

😂😂😂😂

Avec le retournement de situation, un proverbe me vient « un éléphant, ça trump énormément »

😂😂😂

avatar julien74 | 

S’ils avaient de la DB Oracle ils auront peut être la clémence de leur service audit 😂

avatar minarey | 

TikTok dans le cloud Oracle. Personne ne l’avait imaginé et pourtant... décidément cette année 2020 nous réserve encore bien des rebondissements.

avatar jopaone | 

Quel intérêt pour une boîte comme Oracle de se lancer dans une telle galère ?🤔

avatar noooty | 

@jopaone

C’est un Trump’s pote

avatar stillontherun | 

@jopaone

Système de ia de tik tok et de recommandation est très perfectionné

avatar raoolito | 

@stillontherun

ben oui mais non justement, ca a ete retiré du panier

avatar pocketjpaul | 

« épilogue inattendu » ?

J’ai peut être loupé une info mais depuis le début clairement ni ByteDance ni la Chine ne veut vendre. J’ai vraiment du mal à voir comment ils auraient pu dire oui à Microsoft.

Il me semble évident que les vraies négociations dans cette affaire ne se font pas entre les intéressés mais bien en sous main directement entre la Chine et les USA.

Pour être honnête je vois plus la Chine laisser pourrir la situation pour TikTok que les voir plier au chantage grossier de l’oiseau orange.

Ou leur laisser une coquille vide comme cadeau empoisonné: juste la propriété intellectuelle américaine et zéro employés - Oracle n’a juste pas la structure / l’organisation pour savoir quoi faire de ça.

Microsoft aurait eu une chance de transformer le coup. Avec Oracle les milliards pour ByteDance sont assurés et l’appli à déjà un pied dans la tombe.

avatar iftwst | 

@pocketjpaul

Et Facebook qui rit !

Marc pourra quitter son air de chien battu tout penaud. Il m’a vraiment inquiété lors de sa dernière interview.

Il est proche du testicule extérieur (en français) comme Elon il y a quelques temps.

avatar r e m y | 

@iftwst

J'aime bien le "burne out" 😂

avatar Crunch Crunch | 

Je comprend rien à cet intérêt mondial pour "Tik-tok" ?!??

avatar armandgz123 | 

@Crunch Crunch

Vidéo marrante + super algorithme

avatar Slaine | 

@Crunch Crunch

Te voilà trop vieux tu peux pas comprendre comme mamie qui galère avec le mulot ou le tactile 😂

Je ne suis pas mieux on me force à l'installer mais je ne cède pas à cette folie chinoise.

avatar pechtoc | 

"Tout en protégeant les intérêts de sécurité nationale."
Bah oui, c'est certain qu'au vu de la nature des données qui transitent sur tiktok, une fuite vers la Chine serait une brèche critique pour la sécurité US. Heureusement qu'Oracle (ou MS plus tôt) étaient là pour... Euh... Difficile à dire.

avatar cyrcle | 

Grâce à Trump, les USA et Oracle viennent fort probablement de se faire entuber bien cher pour une coquille vide.

avatar fousfous | 

C'est rassurant de savoir qu'une plateforme hautement influente, notamment pour les jeunes risque d'être contrôlé par un pro trump...
Plus le droit de critiquer le grand gourou du coup?

avatar MGA | 

@fousfous

Honnêtement il vaut mieux pour les américains d’être éventuellement manipulés par leur président qui de toute façon à un CDD plutôt que par un dictateur étranger qui lui à une vision très long terme...

avatar fousfous | 

@MGA

Enfin faut pas que ce CDD se transforme en CDI justement...

avatar MGA | 

@fousfous

Il y a beaucoup de contre-pouvoirs aux USA... et un peuple armé

avatar fousfous | 

@MGA

Le problème c'est que le "peuple armé" soutient l'actuel président, c'est eux qui sont armés. Pas les opposants.
Mais c'est sur on est pas encore au niveau de la SA niveau organisation (heureusement).

avatar MGA | 

@fousfous

Ce n’est pas aussi caricatural heureusement

avatar fousfous | 

Bon bah au final échec total pour trump, même son copain pourra pas modifier les algorithmes pour mettre en avant son contenu et virer les opposants.

avatar Insomnia | 

La Chine a bien joué sur le coup, vendre à Microsoft serait un aveu de faiblesse de la part des entreprises chinois et de la Chine. J’en connais un qui doit avoir le seum comme dise les jeunes 🙃

avatar YetOneOtherGit | 

Sans doute l’acquisition la plus surprenante depuis longtemps dans le secteur 😳😳😳🤯

avatar occam | 

« Par for the course », comme disent les golfeurs.

J’ai entendu parler d’Oracle, et accessoirement de Larry Ellison, pour la 1e fois en 1983-4. Le centre de calcul universitaire où je travaillais était un bastion IBM, et nous préparations l’introduction du système de gestion de données « IBM System R » (rien à voir avec le framework statistique homonyme). Des physiciens fraîchement retournés de Stanford nous empressaient d’évaluer un produit concurrent, dénommé « Oracle », dont ils avaient entendu grand bien (alors que nous, rien). Ainsi à chaque séance du groupe de travail informatique.

Un informaticien émérite, connaissant bien la scène, nous conseilla d’envoyer une missive au sieur Ellison pour quérir une démo. Puis il nous remit un pli scellé contenant une note, à ouvrir après le « sales talk ». Sales talk toujours remis, jamais réalisé. Nous finîmes par ouvrir la note oraculaire :
« Second to none in talking tall. Not the world's champion in getting things done. You’ll never get your sales talk, but if you do, you won’t get your demo. »

« Par for the course. »

avatar YetOneOtherGit | 

@occam

😂🤯

avatar YetOneOtherGit | 

@occam

"IBM System R"

J’avais oublié jusqu’à l’existence de cette solution historique éclipsé dans mon esprit par Db2.

C’est juste dans mon esprit ou Db2 à rapidement pris le pas sur System R ?

avatar occam | 

@YetOneOtherGit

Tout à fait, DB2 est devenue très vite la solution de référence d’IBM.

avatar YetOneOtherGit | 

@occam

"Tout à fait, DB2 est devenue très vite la solution de référence d’IBM."

Le modèle relationnel et SQL restent quand même un des nombreux grands héritages d’IBM, Codd et Chamberlin qui sont IBM Fellow 🙏

avatar hawker | 

Microsoft vient d'eviter un enorme gachi de thunes, ils devraient dire merci au destin.

CONNEXION UTILISATEUR