TousAntiCovid est sur l'App Store, nouvelle interface et widget 🆕

Florian Innocente |

C'est ce soir que StopCovid va se métamorphoser en TousAntiCovid avec une nouvelle version de cette app à télécharger, comme l'avait annoncé Emmanuel Macron au milieu du mois.

Le code source de cette révision a été mis en ligne avec cette nouvelle appellation. On remarque au passage qu'on disposera d'un widget. Celui-ci devrait renseigner sur l'état d'activation de l'app et indiquer si l'on a été exposé à une personne touchée par la Covid-19. A priori rien de plus mais il est précisé que ce n'est pas encore une version définitive de cette app.

Pas de trace non plus de l'utilisation du protocole d'Apple et de Google mais rien ne laissait présager un changement sur ce point, quand bien même plusieurs apps en Europe commencent à accorder leurs violons pour discuter toutes entre elles.

Faible distanciation sociale et aucun masque sur le visuel du gouvernement…

Il demeure une interrogation sur le fonctionnement de cette version 2 de StopCovid : si elle continuera de tourner en tâche de fond comme aujourd'hui ou s'il faudra la lancer manuellement chaque fois qu'on se trouve dans un lieu à risque. Le fonctionnement en permanence a été souvent décrié pour sa consommation en énergie, d'où ce possible revirement de la part des développeurs pour mieux faire adopter cette app.

Ce serait toutefois étrange puisqu'elle ne consomme pour ainsi dire rien — sur iOS en tout cas — comme en attestent les informations de batterie dans les réglages système. De même que l'app ne se désactive pas ou plus toute seule comme cela a pu arriver parfois après une mise à jour système.

Impact quasi nul de l'app sur la batterie avec un historique de 10 jours d'utilisation

Pour mieux coller à l'actualité et servir de relai d'information, TousAntiCovid permettra de renseigner sa géolocalisation — manuellement, pas de repérage automatique et possiblement en tapant son code postal — afin de recevoir les informations locales sur l'état sanitaire de sa région. De cette manière, l'app pourra également donner la liste des centres de dépistage les plus proches.

En revanche, pas de système de QR Code pour s'identifier rapidement lorsqu'on entre dans un établissement, comme cela se pratique en Grande-Bretagne avec l'app officielle, ni de prise de rendez-vous pour un dépistage. Toutefois, Europe 1 indique que ces lacunes sont le fait d'un manque de temps chez les développeurs. Et on remarque dans les sources de cette version que le code pour utiliser l'appareil photo avec un QR Code est déjà là. Peut-être pour une prochaine mise à jour, le temps que ce système s'organise aussi avec les établissements.

[MàJ] la FAQ de cette mise à jour ne laisse paraître aucun changement quant au fonctionnement en arrière-plan. Par contre, elle conseille comme prévu à ceux qui n'utilisaient pas cette app, de peur de perdre en autonomie, de l'activer au moins dans les situations « à risque ».

Pas de changement non plus sur la durée de croisement entre deux téléphones pour déclencher un enregistrement dans l'historique, elle est toujours de 15 minutes minimum.

Sur la liste des changements, la FAQ indique :

  • un environnement visuel et une ergonomie optimisés avec un accès instantané à toutes les fonctionnalités de l’application ;
  • un centre d’informations, qui vous propose des informations sur la situation épidémiologique en France ainsi que des actualités en lien avec la lutte contre l’épidémie (exemple : mesures mises en place par les autorités nationales et locales) ;
  • une plus grande transparence avec la publication automatique et régulière des chiffres l’utilisation de l’application ;
  • l’accès à DépistageCovid, la carte des centres de dépistages actualisée et avec des informations sur les temps d’attentes remontées par les utilisateurs ;
  • l’accès à MesConseilsCovid pour avoir des conseils personnalisés ;
  • l’accès facilité à l’attestation dérogatoire de déplacement pour les zones concernées par le couvre-feu.

[MàJ 2] La mise à jour TousAntiCovid est disponible sur l'App Store. L'interface a effectivement pas mal changé. À commencer par l'icône de l'app qui devient…un QR Code. C'est malin puisque le viser avec l'appareil photo envoie sur le site de l'app et les liens de téléchargement.

Il n'y a plus d'onglets dans l'app, tout est réuni dans une seule vue. On a davantage d'informations sur la situation sanitaire actuelle et on voit également le nombre de téléchargements et d'activations enregistrés pour l'app (2,785 millions à ce jour), le nombre de notifications faites à des utilisateurs (823) et le nombre de cas de Covid-19 déclarés via l'app (13 651).

L'app continue de rester en tâche de fond si on le souhaite et il n'y a pas de géolocation. Enfin on dispose d'un widget qui signale si on s'est trouvé à proximité d'une personne diagnostiquée Covid-19. Il n'indique rien d'autre. Dommage car d'autres chiffres sur l'évolution de l'épidémie auraient pu être intéressantes (trop anxiogène ?). Là le contenu du widget ne va pas changer souvent (mais tant mieux dans un sens…).

Avec Florent Morin

avatar Steve Molle | 

@Bigdidou

Toi ? J’ai bon ?

avatar morpheusz63 | 

@misterjad

Pas besoin d'aller si loin, La famille BALKANY peut t'apprendre tout cela.

avatar Inconnu-Soldat | 

Elle a été jugée et condamnée.
Fillon et sa femme en correctionnelle.
Le pouvoir perquisitionné pour des plaintes contre son action dans l'épidémie.
LREM perquisitionnée. Le MoDem perquisitionné.
Sarkozy en garde à vue, poursuivi de multiples fois. Sera jugé.
Ce n'est pas le cas de Poutine par exemple. Ni des potentats de certaines républiques de l'ex URSS.

avatar Steve Molle | 

@Inconnu-Soldat

Ce n’est que le sommet de l’iceberg...

Pour le reste, aucun autre pays d’Europe occidentale peut se targuer d’un tel palmarès au niveau PM, PR et ministres.

avatar freestef | 

@Steve Molle

"Dans ce pays possédant 3 piliers séculaires que sont la corruption, l’impunité policière et l’incompétence etatique, installer ce cheval de Troie est vraiment le signe d’une détresse mentale absolue."

Totalement d’accord 👍

avatar gemini69 | 

@Steve Molle
Vous avez beaucoup d’articles( liens internet ) expliquant plein de choses, auriez-vous des articles concernant l’appli Covid qui est un cheval de Troie? Merci

avatar Steve Molle | 

@gemini69

Tu confierais des données personnelles pour recoupement à des personnes capables de tout ça toi ?

avatar byte_order | 

@Steve Molle
Avez-vous une source démontrant que les données personnelles collectées par StopCovid sont effectivement exploitables sans qu'elles perdent leurs caractères personnelles ?

On dit juste ça parce que le code source étant public, l'audit étant donc ouvert à tous, et y'a déjà eu une phase officielle d'audit, y'a pas encore eu de démonstration d'exploitation de ces données prouvant qu'on pouvait retrouver des données *personnelles* ainsi. Y'a eu des failles identifiées concernant les données pseudonomysées (ce qui ne signifie nullement qu'elles auraient été exploitées, d'ailleurs, mais bon), et elles ont été comblées, à ma connaissance.

Le mot clé c'est pas "données", mais "personnelles".

La liste des "A à vu B, C et D", dès lors que A, B, C et D reste anonyme, cela ne constitue pas des données personnelles. D'autant plus quand ces A, B, C, D sont renouvelées toutes les heures.
Pas plus que tel pseudo a été vu jouant avec tel pseudo à Fortnite ne constituent des données personnelles. Si vous pouvez connaitre le nom réel derrière, là oui.

Donc, des sources à partager démontrant la possibilité de recouper des données *personnelles* à partir des données sortant de StopCovid ?

Encore une fois, la méfiance, la vigilance, c'est très bien : il est bien de chercher toujours à évaluer des risques.
Mais il ne faut pas confondre avec la paranoïa : voir des risques là il n'a pas été démontré qu'ils n'existent pas.

avatar Steve Molle | 

@byte_order

Écoute si tu ne t’interroges pas de savoir pourquoi seules la Hongrie d’Orban et la France de Macron optent pour ce genre de système, je ne vais pas le faire pour toi...

avatar byte_order | 

@Steve Molle
> pourquoi seules la Hongrie d’Orban et la France de Macron

Hein ?
Y'a plein d'autres pays dans le monde qui utilise une app du même type, parfois même cela utilise carrément la position GPS ! L'islande, par exemple.
Vous considerez l'Islande comme un pays faciste !?

avatar Steve Molle | 

@byte_order

Oui en Europe, seul Hongrie et France sur plus de 25 pays.

Compte sur tes gros doigts boudinés avec moi.

avatar AppleDomoAdepte | 

@Steve Molle

Tu es vraiment limité toi.

Combien de fois il faut t’expliquer que la transparence est totale sur cette application.

Cette application ne transmet pas d’informations personnelles

Mais c’est vrai que le bien commun tu ne connais pas. Toi, c’est la critique, la critique gratuite, sans aucun crédit

avatar Steve Molle | 

@AppleDomoAdepte

On t’a déjà expliqué dans le détail que l’accès au code source ne garantit en rien la non utilisation et le non recoupement de données critiques.

On ne va pas reprendre tous les arguments à chaque article juste pour les quelques endoctrinés politiques du site

avatar AppleDomoAdepte | 

@Steve Molle

Purée, c’est toi qui parle d’endoctriné !
Venir parler politique sur un site à la pomme, il faut faire une dû être

Tes arguments sont sans valeur, non repris par les experts (les vrais, pas les influenceurs YouTube / Facebook)

La CNIL valide le respect de la RGPD pour cette application !
Tu connais ou il faut t’expliquer ?

avatar Steve Molle | 

@AppleDomoAdepte

Ou vois tu que j’ai parlé politique ? On te parle de libertés individuelles et de démocratie....et d’autres valeurs qui vont avec.

avatar Steve Molle | 

@AppleDomoAdepte

La cnil a aussi validé le TAJ...

La cnil est même passée à côté de l’exploitation du fichier des urgences par Castaner...

Leur avis ne signifie pas qu’il n’y a pas exploitation des données.

Tu ne comprends pas grand chose hélas.

avatar AppleDomoAdepte | 

@Steve Molle

Décidément on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif

Telecharge l’application
Lis la rubrique confidentialité
Regarde le Github (si tu connais un peu l’informatique)

Après, c’est peut être plus simple pour toi de suivre l’avis de gars comme Flyrider

Et, entre nous, tes attaques à charge contre ce gouvernement dans tes interventions, c’est bien de la politique

avatar Steve Molle | 

@AppleDomoAdepte

Bla-bla-bla.

Flo lui même t’a déjà donné moult explications et arguments. Je ne referai pas le match.

avatar AppleDomoAdepte | 

@Steve Molle

Apparemment tu n’as rien compris aux explications de FloMo

avatar Steve Molle | 

@AppleDomoAdepte

Si si. C’est pourtant limpide.

avatar Frodon | 

@AppleDomoAdepte

Tout dépend de ce qu’on considère comme information personnelle.

Toute requête réseau passant par Internet, sauf à être derrière un VPN fiable, transmet des informations personnelles, même si elle ne contenaient rien dans leur Body.

avatar AppleDomoAdepte | 

@Frodon

Une information personnelle est une information permettant de faire le lien avec une personne physique.

Ici le processus d’anonymisation joue et le lien ne peut pas être établi.

avatar Frodon | 

@AppleDomoAdepte

Le lien ne peut pas être fait si on ne prend en compte que les données transmises dans le corps des requêtes faites dans le cadre du protocole ROBERT en effet.

Mais il peut être fait, au moins en partie (localisation approximative par IP) si on prend en compte également d’autres données fournies par la couche réseau.
Faire le lien complet est plus complexe, car seul le FAI peut faire le lien entre l’IP et les coordonnées de la personne physique. Et il ne peut les communiquer que sur demande d’une autorité judiciaire.

Donc oui la solution permet d’offrir un assez bon niveau de confidentialité, car il n’est normalement possible d’obtenir les informations nécessaires auprès du FAI pour arriver à remonter jusqu’à la personne.

Par contre on a quand même une information supplémentaire que toute solution centralisée (quelque soit l’application) offre par rapport à une solution décentralisée (qui ne transmet pas les informations, et les gardes localement) c’est l’adresse IP.

avatar Steve Molle | 

@Frodon

Hélas, tout ceci a déjà été détaillé à ces gens...

Tu as une patience d’orfèvre

avatar AppleDomoAdepte | 

@Frodon

Euh, tu te moques là.

Une simple requête auprès d’un FAI permet aux autorités d’obtenir des éléments de bornage d’un portable.

Là tu tords la réalité pour laisser penser que l’app du gouvernement est un outil de flocage.

Même l’api de Google / Apple n’est pas sans faille

https://www.01net.com/actualites/covid-19-une-enorme-faille-decouverte-d...

Cédiez dit elle doit déjà être corrigée

avatar Frodon | 

@AppleDomoAdepte

Où vois tu que je dis que l’app est un outil de flicage?

En plus je parle pas d’une app en particulier ici, je dis que tout outil utilisant une approche centralisée permet d’avoir à minima l’adresse IP émettrice associée à chaque requête.

Et je dis qu’une adresse IP permet d’avoir d’une part une localisation approximative, d’autres part le FAI lui peut retrouver le client à qui l’adresse IP avait été attribué.
C’est valable pour toute application stockant des données sur un serveur centralisé, quand bien même ces données soient parfaitement anonymes.

Et je ne dis aucunement que le gouvernement s’amuse à faire ce genre de recoupement, et je leur fais tout à fait confiance pour ne pas le faire.
Je dis juste que c’est théoriquement faisable.

avatar AppleDomoAdepte | 

@Frodon

Tu ne dois pas être explicite avec Steve Molle

avatar Steve Molle | 

@AppleDomoAdepte

Il te dit que c’est faisable. Que veux tu de plus ?

https://attention-stopcovid.fr

Je préfère croire en ces noms qu’en appledom truc muche

avatar AppleDomoAdepte | 

@Steve Molle

Je crois surtout que tu ne comprends vraiment rien.
Je trouve aussi abject tes remarques sur le gvt et le nombre de cas de covids

Une vraie mentalité de gilet jaune : bête et méchant

avatar Steve Molle | 

@AppleDomoAdepte

FACT-UEL. Date de ce soir.

Informe toi au lieu de défendre idéologiquement une politique qui ne fonctionne pas au lieu d’user d’un mépris social répugnant

avatar byte_order | 

@Frodon
> Par contre on a quand même une information supplémentaire que toute solution centralisée
> (quelque soit l’application) offre par rapport à une solution décentralisée
> (qui ne transmet pas les informations, et les gardes localement) c’est l’adresse IP.

C'est faux.

La requête envoyée pour se déclarer positif à un test, elle existe aussi dans le cas décentralisée, et elle se fait elle aussi avec une adresse IP que le FAI peut rattacher à un individu.

Hors cette requête porte en soit l'information personnelle la plus importante : l'individu utilisant cette adresse IP est porteur du Covid.

Centralisée ou pas ne change rien sur ce point, et c'est bien dommage que vous le croyez.

Ce que change la version décentralisée, c'est la chaine de contact *sans* exposition, qui elle reste effectivement sur le smartphone.
Pour tout le reste, c'est exactement pareil, et non, y'a pas une version qui empêche de savoir si un individu est malade/porteur dès lors que vous pouvez voir les requêtes échangées et avez accès à l'individu derrière une adresse IP à un instant T.

Ce qui protège la vie privée des gens, au final, c'est pas l'architecture centralisée ou pas, c'est le fait que le recoupement adresse IP / individu ne peut se faire que par la voie judiciaire.

Etrangement, les gens semblent avoir oublier ce point, alors qu'ils continuent d'utiliser leur smartphone pour partager tout plein de trucs personnels et pas uniquement qui ils ont détecter ces 14 derniers jours avec une app d'exposition au covid, hein. Mais ils ne semblent avoir de l'urticaire "risque de violation de ma vies privée" que surtout avec cette app, et partage cette crainte à fond... sur des réseaux sociaux et autres forums, celui-ci inclu !

Qui eux n'ont nullement besoin de l'autorisation de la justice française pour se permettre de faire tout plein de recoupement sans vous le dire explicitement.

Vaste hypocrisie.

avatar Steve Molle | 

@byte_order

« 
Ce qui protège la vie privée des gens, au final, c'est pas l'architecture centralisée ou pas, c'est le fait que le recoupement adresse IP / individu ne peut se faire que par la voie judiciaire »

C’est encore faux, faux et faux.

En France plus besoin de juge depuis longtemps .... hélas.

Depuis la loi renseignement 2015 et toutes les inepties scélérates qui ont suivi dont l’état d’urgence ou l’article 57 de la loi de finance 2020 par exemple...

Je pense que faker autant releve soit d’une ignorance crasse soit d’une volonté manifeste de désinformer pour défendre je ne sais quoi. Je ne sais qui (quoiqu’ici c’est facile à deviner)

avatar byte_order | 

@Steve Molle
La loi de renseignement 2015 et celles transposées de l'état d'urgence ne court-circuitent pas le juge. Cela peut être le juge spécialisée en contre-terrorisme, mais cela reste un juge, dépendant du pouvoir judiciaire, pas exécutif.

Quand à l'article 57, il porte sur les données "publiques" sur des plateformes sur Internet (des sites web, quoi). En aucun cas il autorise le fisc à recouper l'individu derrière une adresse IP ou un compte/pseudo sans passer par un juge.

Si le fisc ouvre une enquête, il peut le faire, mais c'est bien un juge qui évalue alors si la demande est acceptable ou pas.

> Je pense que faker autant releve soit d’une ignorance crasse soit d’une volonté manifeste
> de désinformer pour défendre je ne sais quoi.

Cela s'applique tout autant à vos affirmations.
A chaque fois qu'on vous montre la réalité de la loi, vous bottez en touche "bla bla bla" ou "rien à voir".

> Je ne sais qui (quoiqu’ici c’est facile à deviner)

Mais bien sûr, vous savez forcément mieux que moi mon orientation politique!
On ne se connait pas, cessez de prétendre que vous savez ce que vous ne pouvez savoir.

Mais si cela vous intéresse tant que ça, bien que vous ne me croirez pas très probablement en bon paranoïaque sachant plus que quiconque, j'ai voté blanc au second tour en 2017. Je me suis déplacé volontairement pour exprimer ne pas vouloir ni l'un ni l'autre.

avatar Steve Molle | 

@byte_order

C’est faux. Plus besoin de juge depuis 2015.

Cesse de raconter des conneries en masse.

J’ai travaillé sur cette question depuis 2015 et le projet de loi.

Désolé de t’apprendre que toute ton argumentation qui ne reposait que sur le juge vient de s’effondrer.

avatar byte_order | 

@Steve Molle
> C’est faux. Plus besoin de juge depuis 2015.

2700 écoutes max à un instant T.
23000 sur toute l'année dernière (on est loin d'une surveillance massive !)

Et le CNCTR contrôle les usages spécifiques prévus dans cette loi.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Commission_nationale_de_contr%C3%B4le_des_...

Certes, ce contrôle se fait à postériori, mais sa composition, 2 magistrats, 2 députés et 2 sénateurs (pluraliste), 2 membres du Conseil d'Etat et 1 expert technique, cette composition inclus donc 2 magistrats, qui ont obligation légale de dénoncer tout écart à la loi dont ils peuvent avoir connaissance.

Maintenant, oui, je le concède, on est passé d'un contrôle à priori à un contrôle à postériori.
Mais c'est pas si les renseignements pouvaient mettre sur écoute la totalité de la population sans que personne ne puisse le savoir ni que personne ne puisse le contester, y compris judiciairement.

Et sans oublier les gens qui travaillent chez les opérateurs d'accès à Internet, qui peuvent eux aussi voir les abus manifestes en cas de surveillance généralisée.
Je bosse dans ce secteur, d'ailleurs, pour info.

Prétendre que le gouvernement à les moyens de surveiller tout le monde massivement sans que cela se sache ni opposition, c'est factuellement faux.

avatar Steve Molle | 

@byte_order

Tu crois sincèrement que les dizaines de milliers d’écoute et accès aux données personnelles sont contrôlées à posteriori??

Et ce n’est pas juste un contrôle à priori versus à posteriori...c’est passé du judiciaire à l’exécutif politique.

Risible.

Pour le reste, même les préfets peuvent maintenant accéder à nos données....sur demande d’un petit opj d’une petite brigade

C’est ça la France de 2020.

Pour le reste, la France est dans le top3 mondial des demandes d’accès aux données pour Facebook par exemple ... avec l’Inde et la Chine me semble-t-il....

Ça change un peu la vision de stop Covid quand on sait tout ça...

Tout va bien.

avatar byte_order | 

@Steve Molle
> Tu crois sincèrement que les dizaines de milliers d’écoute et accès aux données personnelles
> sont contrôlées à posteriori??

Contrôlé, pas forcément, mais contrôlable, oui.
Si vous croyez que les juges examinent en y passant des heures chaque demande individuelle, c'est tout aussi naïf.

> Et ce n’est pas juste un contrôle à priori versus à posteriori...c’est passé du judiciaire
> à l’exécutif politique.

Dès lors que des magistrats y siègent, de fait ils sont tenus de dénoncer tout violation de la loi dont ils sont témoins.
Y'aurait pas de magistrats impliqués, je serais d'accord, les députés, les gens du conseil d'état ne sont pas de la branche judiciaire, mais les magistrats, si.

> Pour le reste, même les préfets peuvent maintenant accéder à nos données....
> sur demande d’un petit opj d’une petite brigade

Un OPJ reçoit son habilitation judiciaire par la branche judiciaire.

> Pour le reste, la France est dans le top3 mondial des demandes d’accès aux données
> pour Facebook par exemple ... avec l’Inde et la Chine me semble-t-il....

D'une, la Chine cela serait très étonnant vu que Facebook est bloqué par la grande muraille numérique !

Par ailleurs :
https://transparency.facebook.com/government-data-requests

USA : 82000 comptes
Inde: 39660
Brésil: 22600
Allemagne: 11000
UK : 9800 comptes
France: 7800 comptes

On est classé cinquième, avec 10x moins de demande d'accès que les USA.

> Ça change un peu la vision de stop Covid quand on sait tout ça...

Quand on sait quoi ?
Que des tas d'usages sur internet permettent potentiellement de vous tracer infiniment plus facilement et *nominativement* que l'usage d'une app type StopCovid ?

avatar Steve Molle | 

@byte_order

Il n’y a pas 2h ton seul argument était lié au juge nécessaire pour faire des recoupements...

Maintenant que tu découvres la nature factuelle de ton ignorance sur ce sujet, tu oses rebalancer des simili arguments dignes du porte parole de lrem....Ou d’un candidat à l’ena au choix,

Pitoyable à vrai dire.

avatar byte_order | 

Et y'a 24h vous disiez que la loi ne prévoit pas le recours à la violence.
Et y'a 2 commentaires vous disiez que la France était 3ème derrière la Chine et l'Inde sur les requetes sur les données de compte sur Facebook (quel rapport avec StopCovid !?)
Et y'a quelques commentaires vous affirmiez que l'article 57 permet d'obtenir des informations personnelles sans intervention d'un juge.
Et y'a quelques commentaires vous affirmiez que le gouvernement peut surveiller tout le monde, sans contrôle de quiconque.
Et depuis toujours vous considérez que StopCovid est un cheval de Troie, alors que cette app fait partie des usages qui rendent bien plus compliqué le recoupement (par comparaison avec des requetes à des réseaux sociaux ou des opérateurs FAI), alors que son code source est auditable par quiconque (contrairement à Facebook, au passage), que d'autres pays utilisent des apps de traçage bien plus intrusives avec un taux d'adhésion sans pour autant être un pays faciste (Islande, 40% d'adhésion, traçage par position GPS, données centralisées !).

Et sur ce je vous laisse à votre prétendue volonté de débattre qui tourne à l'étiquetage politique systématiquement, cela est tellement réducteur et tellement anti-débat cette vision "si vous n'êtes pas d'accord alors vous êtes forcément pro-la-politique-que-je-déteste", toute position radicale est de toute façon sans débat de facto par ceux qui en adopte la posture.

Kenavo.

avatar Steve Molle | 

@byte_order

Non la loi ne prévoit pas le recours à la VIOLENCE.

C’est clair net et précis.

Et même si c’était le cas ça ne le rendrait pas pour autant tolérable.

Pour le reste pas envie de polémiquer avec un prétentieux ignare

avatar byte_order | 

@Steve Molle
> Non la loi ne prévoit pas le recours à la VIOLENCE.
> C’est clair net et précis.

Ah, donc quand des forces de l'ordre tirent sur un terroriste, elles agissent dans l'illégalité ?!
Donc elles vont être poursuivies, en toute logique, non ?

Bien sûr que si la loi prévoit le recourt à la violence.

> Et même si c’était le cas ça ne le rendrait pas pour autant tolérable.

C'est justement pourquoi ce recourt est très encadré.
Et c'est justement pourquoi les électeurs peuvent librement voter, chacun avec leur (unique) voix, selon leur tolérance ou pas afin de la faire évoluer dans le sens qu'ils, collectivement, souhaitent.

avatar Steve Molle | 

@byte_order

Tais toi

Toujours à vouloir le dernier mot...même et surtout quand tu as factuellement tort.

Ton style d’ailleurs me rappelle l’autre psycho qui errait ici il n’y pas si longtemps.

Double compte sans aucun doute.

avatar byte_order | 

@Steve Molle
> Dans ce pays possédant 3 piliers séculaires

Vous oubliez celui de la défiance paranoïaque...

avatar Bozzo | 

A ma connaissance, l’appli ne fonctionne en tâche de fond que si :
- On l’a lancée
- « Actualiser en arrière plan » est actif au moins pour cette appli.

De plus, si le téléphone passe en mode économie d’énergie (batterie inférieure à 20%), « Actualiser en arrière plan » est désactivé, et ne se réactive automatiquement QUE si la charge batterie monte au-dessus de 80%.

Dites moi si je me trompe...

avatar SyMich | 

Il suffit de l'avoir lancée une fois pour l'activer. C'est tout.
Même en mode basse consommation, elle reste active.

avatar Tech | 

Oufff je suis impatient de pouvoir la télécharger !!!
Elle va me sauver la vie !!!

avatar SyMich | 

Ça n'a jamais été son objectif.

Son objectif est d'identifier et bloquer les chaînes de contamination en isolant les personnes porteuses du virus et celles qu'elles auraient pu contaminer.

A titre individuel elle n'apporte rien!

avatar morpheusz63 | 

@SyMich

Vous pouvez expliquer comment vous bloquer la chaine de contamination avec cette apps sans intervention humaine pour signaler?

avatar SyMich | 

Ça suppose évidemment que tout le monde joue le jeu...
- un nombre conséquent de français l'installe
- ceux qu'ils sont positifs au CoViD le signale dans l'app
- ceux qui reçoivent l'info qu'ils sont "cas contact", se mettent en quarantaine et se font tester

Aucun de ces prerequis n'est rempli aujourd'hui Et donc ça ne fonctionne pas (et je ne suis pas sure que ça puisse changer), mais c'est le principe

avatar morpheusz63 | 

@SyMich

J'ai lu que les outils informatique pouvait aider les humains à trouver des solutions à leur problèmes mais la on utilise pas 1/5 de nos cerveau et de la puissance qui est à notre diposition pour trouver des solutions qui contente tout le monde. Je suis désolé je bosse dans l'informatique mais la solution que le gouvernement propose elle laisse à désirer et elle n'inspire pas confiance. Si on ne fais pas l'effort le trouver des solutions informatique ensemble au niveau européenne et mondiale, discuter avec les 2 constructeurs pour trouvez des API fiables efficace et intelligent open sources on arrivera pas et il y aura toujours de la défiance

Pages

CONNEXION UTILISATEUR