Mastodon : Mammoth et Ivory s’attaquent au problème de la découverte de contenus

Anthony Nelzin-Santos |

La décentralisation est la meilleure qualité et le pire défaut de Mastodon. Côté pile, elle empêche qu’un milliardaire versatile ne saborde le réseau social avec une rigueur fanatique. Côté face, elle complique la « découverte » des comptes et des contenus éparpillés sur des milliers d’instances plus ou moins bien connectées les unes aux autres. La solution vient peut-être des applications, comme le montrent les dernières mises à jour de Mammoth et Ivory.

Mammoth s’est toujours attaché à simplifier la présentation de Mastodon, allant jusqu’à proposer sa propre instance en première intention. L’application s’inspire des anciennes versions du réseau social autrefois connu sous le nom de Twitter pour mettre en avant les publications d’une poignée de sources d’information dans un onglet « /news », mais aussi et surtout des listes de comptes maintenues par des utilisateurs dans autant d’onglets thématiques.

Les communautés populaires, les listes intelligentes et l’onglet d’une liste dans Mammoth. Image iGeneration.

Ajoutez l’onglet « For You » comprenant une sélection de publications des amis de vos amis, et Mammoth n’est pas loin de recréer une timeline algorithmique. Cette manière de faire remonter du contenu agacera probablement les pionniers de Mastodon, mais sera plus familière aux utilisateurs venus d’autres réseaux sociaux. Mammoth peut être utilisée gratuitement sans restriction, mais un abonnement à 22,99 € permet de soutenir son développement en échange d’un accès prioritaire aux nouveautés.

Mammoth, un client Mastodon qui entend simplifier l’approche du réseau social

Mammoth, un client Mastodon qui entend simplifier l’approche du réseau social

Ivory est moins originale, et pour cause, elle est construite sur les ruines de l’application Tweetbot pour Twitter. Reste que ses développeurs contribuent à modeler les évolutions de Mastodon, en même temps que les fonctionnalités du réseau remodèlent ce qui était Tweetbot. L’application se tient précautionneusement à distance de toute fonctionnalité un tant soit peu algorithmique, préférant parier sur les bons vieux hashtags pour faire remonter du contenu.

Les hashtags dans Ivory. Image iGeneration.

L’onglet Hashtags regroupe les mots-dièse que vous suivez, mais aussi ceux qui sont promus par votre instance et sont populaires dans votre bulle. Autant dire que cette fonctionnalité sera plus utile sur les grosses instances françaises (piaille.fr, mamot.fr) et internationales (mastodon.social, mastodon.cloud, mstdn.social) bien connectées entre elles que sur ma minuscule instance qui se contente d’indexer trois serveurs et quatre hashtags. Ivory peut être utilisée gratuitement avec quelques restrictions levées par un abonnement à 17,99 € par an.

Ivory, le successeur de Tweetbot pour Mastodon, est disponible

Ivory, le successeur de Tweetbot pour Mastodon, est disponible

Mastodon : notre grand guide pour découvrir cette alternative à Twitter

Mastodon : notre grand guide pour découvrir cette alternative à Twitter

avatar Rom 1 | 

Bluesky est déjà plus vivant que Mastodon alors que c’est disponible uniquement sur invitation.

avatar Adodane | 

@Rom 1

Oui il faut plus de pub pour mastondon, comme cette article.
Il faut de nouvelles fonctions natives, qu'on en parle sur les internets !

avatar Spinaker | 

@Rom 1

C’est pas du tout ce que je constate.

avatar oomu | 

@Rom 1

mais de toute façon c'est pas le même but

mastodon est une collection d'instance plus ou moins spécialisées

personnellement, je VEUX être sur un PETIT forum, mais avec des gens qui ont des mentalités et sujets qui m'intéressent

PAS l'humanité toute entière dans toute sa folie furieuse!

avatar itworx | 

Et si on écrivait « hashtag » au lieu de « hastag » ?

avatar oomu | 

@itworx

et si on écrivait mot-dièse au lieu de singer des ricains ?

avatar 8enoit | 

Musk aurait « sabordé » Twitter?
Libérer des comptes bloqués parce que mal pensants (entendez trop à droite de l’échiquier politique) doit être le nouveau sens du mot « saborder »…
Le sens de ce qu’est la liberté d’expression échappe à de plus en plus de monde. Inquiétant.

CONNEXION UTILISATEUR