Le développeur de Facebook rend son tablier

Arnaud de la Grandière |

Trop, c'est trop. Joe Hewitt, le développeur de Facebook pour iPhone, a décidé de laisser tomber l'App Store et de retourner au développement web. La cause d'un tel revirement? La politique de validation d'Apple.

Le développeur s'était déjà ému précédemment, en demandant rien de moins que la suppression de l'étape de validation des applications (voir notre article Le développeur de Facebook veut la fin de la validation).

Si on peut comprendre la frustration de devoir attendre des semaines pour voir un bug corrigé sur son application (avec nombre d'utilisateurs qui se plaignent entretemps), il ne faut pas oublier pour autant que les développeurs savent à quoi s'attendre, et que c'est précisément pour ces raisons qu'il faut tester les applications de manière extensive avant de les envoyer à la validation : d'une part cela permet d'éviter les sempiternels allers-retours avant publication, et de l'autre cela évite précisément d'avoir à attendre une seconde validation quand les problèmes n'ont pas été détectés à temps.

D'aucuns peuvent argumenter qu'il est quasiment impossible d'éviter les bugs, mais d'autres logiciels comme les jeux pour consoles ou les CD-Roms multimédia n'ont pas droit à l'erreur, et pour la plupart sont testés de manière extrêmement rigoureuse par des sociétés spécialisées pendant des semaines avant la reproduction.

Joe Hewitt s'inquiète également que la validation des applications puisse devenir une méthode qui se répande et y voit un dangereux précédent. C'est oublier cependant que cette même méthode est appliquée depuis plusieurs décennies par les fabricants de consoles, précisément : le manque de qualité des logiciels finit immanquablement par retomber sur l'image de la machine qui les fait tourner. Il est donc tout à fait normal qu'Apple, comme bien d'autres, s'assure que les logiciels qu'elle publie soient à la mesure des attentes de ses clients. En cela, il semble que le cas de conscience de Joe Hewitt tienne plus de sa culture, sachant qu'il est initialement un développeur web qui n'a pas l'habitude de telles pratiques : il ne travaille qu'avec des standards ouverts, sans avoir de comptes à rendre à qui que ce soit, et la publication d'une correction est non seulement instantanée mais également propagée à tous les utilisateurs sans qu'ils n'aient même de démarche à faire. L'App Store est bien différent, à bien des égards.

source : TechCrunch


avatar PtitRital67 | 
"En cela, il semble que le cas de conscience de Joe Hewitt tienne plus de sa culture" On peut même rajouter que le bug massif est la culture de Facebook, un site en perpétuel chantier qui plante allègrement. D'ailleurs on voit bien qu'ils ne s'applique pas cette rigueur quand on voit certaines Applications facebook développé par des tiers qui plante dans tous les sens. En effet s'il aime des trucs tout pourri il peut partir.
avatar jefrey | 
jodido +1
avatar Almux | 
Vu le nombre d'applications disponibles sur l'AppStore, il ne peut s'en prendre qu'à lui s'il n'est pas foutu de fournir une version viable. (tout ça reste dans l'esprit de ce site W.I.P.)
avatar Kinky | 
oops
avatar Kinky | 
Ohh pauvre chouchou, tu as développé une aptitude à développer avec les pieds en travaillant pour le web et voilà ta skill remise en cause parce qu'Apple demande de la qualité et du sérieux pour son périphérique dont les errances de certains applications pourries retombent sur lui ! On croit rêver... Bon débarras. Quand je vois que l'application Facebook pour iPhone est buguée au niveau des droits de confidentialité, en permettant de voir des choses qui ne sont pas visibles sur la version Web, oui, je comprends qu'il soit impatient de rectifier ses conneries. Mais il ferait mieux de tester correctement son bouzin avant de le lâcher chez Apple s'il veut éviter ce genre de problème, tout le monde s'en porterait mieux. L'analogie avec le développement pour console est très bon : pas le droit à l'erreur. C'est pas pour rien que la qualification, parfois perçue comme la poubelle des métiers de l'informatique, et comme la 11ème roue du carrosse par les développeurs web, est un vrai métier. Le problème n'est pas d'avoir une vérification par Apple, mais qu'elle se fasse aussi lentement. La solution ne sera pas de la supprimer mais de l'accélérer. Ça me semble d'une telle évidence...
avatar patrick86 | 
Euh même pour des application Web, en entreprise il y a souvent des délais avant mise en production. Car dans les grosses boites, il y a d'une part les développeurs qui n'ont pas accès aux environnements de production et de l'autre le support applicatif qui va se charger de mettre en place ces mise à jour et assurer le fonctionnement des applications 24h/24. Logiquement en cas de gros changement, il faut prévoir un retour arrière rapide en cas de problème, et toutes les manipulations à effectuer doivent être documenté et préparé à l'avance.
avatar jpg32 | 
Facebook pour iPhone??? Depuis que j'ai changé mon mot de passe impossible de me connecter avec la dernière version. Le soft veut rien comprendre :-(
avatar Tiberius | 
Notez qu'il est arrivé quelques fois que des bugs ou des problèmes soient décelés dans des jeux vidéo après le pressage des DVD, voire après la mise en vente. C'est une situation très délicate et très coûteuse. Par deux fois des jeux ont dû être modifiés après leur sortie à cause de chants islamiques (Zelda Ocarina Of Time et Zack et Wiki) qui ne plaisaient pas à certaines associations. Nintendo avait même dû rappeler toutes ses Famicom (NES) juste avant son premier Noël parce qu'elle bloquait avec certains jeux.. Dernièrement, le jeu Super Smash Bros. Brawl gravé en double couche a nécessité le nettoyage d'un grand nombre de Wii... Bref, même dans le monde des jeux vidéo il arrive des imprévus, bien qu'il y ait un contrôle très strict avant la sortie des produits. Il faudrait qu'Apple accélère son processus de validation. Mais je pense que cette validation est une bonne chose. De toute façon tout magasin a le droit (et le devoir ?) de vérifier ce qu'il met en rayon.
avatar jerome_l | 
On peut pas lui donner totalement tort non plus... Reste que FaceBook... Enfin le seul commentaire que je puisse faire c'est que je me suis désinscrit il y a longtemps et que je vis bien mieux depuis...

CONNEXION UTILISATEUR