Apple TV sous iOS : quelques détails

Anthony Nelzin-Santos |

L'Apple TV commence à être livrée et avec lui ses secrets : TUAW a fouillé dans l'archive de restauration de la version d'iOS 4.1 utilisée par la set-top-box d'Apple et y a fait quelques découvertes intéressantes (lire : Apple TV : une version d'iOS au téléchargement ).

L'Apple TV n'a pas de SpringBoard, l'application qui gère l'écran d'accueil sur iPhone, iPod ou iPad. Elle utilise Lowtide, l'application qui gère toute l'interface utilisateur, mais aussi la lecture, la location, et la gestion des DRMs. Lowtide est assez similaire au Front Row de Mac OS X Tiger, utilisé par l'Apple TV de première génération, mais elle est adaptée à l'architecture ARM du processeur A4 : Lowtide peut tourner sur Apple TV comme sur iPad, ce qui va permettre de belles bidouilles — mais pourrait aussi signifier que l'iPad pourrait bientôt être un autre écran de télévision signé Apple. Dustin Howett a même réussi à utiliser Lowtide sur son iPod touch en utilisant certains composants d'iOS spécifiques à l'Apple TV.

Lowtide utilise des composants système que l'on trouvait déjà dans la précédente version de l'Apple TV, comme les économiseurs d'écran Quartz, ou le système d'extensions (Front Row Appliances) qui vont permettre aux plus malins d'ajouter des fonctions à l'Apple TV (on pense notamment à Boxee). Elle a aussi de nouveaux composants système, notamment pour la gestion de l'audio numérique via DAAP.

De nombreux frameworks de l'iPhone ont bel et bien été supprimés de l'iOS utilisé par l'Apple TV, mais le Bluetooth ou le push sont toujours présents. On trouve même des éléments appartenant à FaceTime ou même des fichiers de support pour les lecteurs DVD !

skitched

TUAW relève que l'utilisation d'iOS dans le contexte de l'Apple TV montre que le nouveau système d'Apple est loin de se limiter aux appareils tactiles. Elle permet de se passer du code le plus ancien de Mac OS X au profit de frameworks plus modernes : le futur-même de Mac OS X est peut-être là, dans l'abandon de certaines technologies au profit de l'implémentation de nouvelles, Apple ne s'étant jamais particulièrement soucié de la rétrocompatibilité parfaite (lire : Le futur du Mac : un sac d'OS ?). Plus près de nous, cela signifie aussi jailbreak : la Dev-Team a d'ores et déjà annoncé que la faille Shatter qui touche l'iOS 4.1 est aussi présente dans l'Apple TV.

Pour en finir avec l'Apple TV, il semble que Hulu pourrait l'intégrer. Le service de streaming, déjà disponible sur iPhone et iPad, va en effet bientôt être disponible sur d'autre set-top-boxes comme les Roku et les Tivo. Il propose un accès illimité pour 10 $ par mois aux séries de la NBC (qui a dit non aux locations iTunes), de la News Corp. (une société régulièrement partenaire d'Apple détenant la Fox) et ABC (filiale de Disney, dont Steve Jobs est le plus gros actionnaire privé). Hulu viendrait rejoindre au sein de l'Apple TV un autre service très populaire aux États-Unis, Netflix.


Tags
avatar vspatrick | 
Low tide veut dire marée basse... pas très frais comme nom ! :D
avatar hugobogoss99 | 
Pour les lecteurs de DVD, c'est simplement les codes pour les télécommandes, pas réellement un support du DVD en lui-même (http://www.journaldulapin.com/2010/09/28/apple-tv-quelques-informations-en-plus/)
avatar Le Chapelier | 
La question pour moi est : l'AppleTV lira-t-elle les DivX comme le fait FrontRow depuis SnowLeopard ? Parce que concrètement, qu'on le veuille ou non, c'est capital pour l'adoption du nouveau boitier par les foyers européens qui ne bénéficient pour l'instant pas de services de location fortement implantés.

CONNEXION UTILISATEUR