Le thermostat Nest préviendra en cas de comportement anormal du chauffage 🆕

Nicolas Furno |

Les thermostats Nest vont bientôt surveiller votre chauffage et repérer d’éventuelles pannes. Une mise à jour va leur permettre de repérer des comportements inhabituels, et de prévenir les utilisateurs le cas échéant. Cette nouveauté entre dans le cadre du rapport Nest optionnel, un mail mensuel qui rassemble des informations fournies par les produits de Google sur votre maison.

Un thermostat Nest de première génération (image MacGeneration).

Ne comptez pas sur votre thermostat connecté pour identifier précisément la source d’un problème, mais il pourra au moins identifier qu’il y a un problème. Le Nest apprend automatiquement comment votre logement est chauffé, l’expérience lui permet de savoir qu’il faut une heure pour augmenter la température d’un degré, par exemple. S’il faut tout d’un coup deux fois plus de temps, c’est peut-être que votre chaudière a un défaut.

Pour éviter les faux positifs, Google utilise plusieurs informations et notamment la météo extérieure. L’idée est que le thermostat doit avoir une idée du temps moyen qui est nécessaire pour chauffer le logement, y compris en fonction de la température extérieure. On imagine que les algorithmes savent aussi reconnaître l’ouverture d’une fenêtre, un événement lié à une chute brutale de la température, et que la détection de panne éliminera ces situations pour se concentrer sur un cas « normal ».

Si un problème est détecté, vous recevrez immédiatement un mail. Google prend bien le soin de rappeler que ce mécanisme de détection automatique ne remplace pas l’avis d’un professionnel, et la fonction devra aussi être améliorée avec les retours des utilisateurs. Dans le mail d’alerte, vous serez d’ailleurs invité à confirmer ou infirmer le problème détecté, pour éventuellement corriger les algorithmes de détection. Aux États-Unis, il sera même possible de prendre rendez-vous directement avec un technicien dans certaines villes.

Mise à jour — Vous êtes quelques uns, dont Jean-Baptiste, à avoir indiqué que ce système d'avertissement existe depuis un petit moment chez Netatmo. Lorsque le thermostat repère un problème avec la chaudière de la maison, une alerte est envoyée avec des détails sur le souci.

Source
Tags
avatar WiWi-M | 

Pour info, celui de Netatmo le fait déjà depuis longtemps.

avatar donatello | 

Ce truc fonctionne toujours uniquement avec les chaudières au fioul et au gaz ?

avatar lactel | 

@donatello

Non aussi avec l’électrique en 0/1
Pour les radiateurs à fil pilote il faut ajouter une diode.

Je fonctionne comme ça depuis pas mal d’années

avatar donatello | 

@lactel

Une diode, genre quoi ?

avatar lactel | 

@donatello

1N4007 ou sur Google c’est diode fil pilote tout simplement

Elle bloque en partie pour simuler 2 ordres avec en général :
- Allumer (courant 220V alternatif normal)
_/\. /\. /\
\/. \/
- Hors gel ou éteint (elle coupe une demi sinusoïde en fonction du sens de la diode en haut ou en bas)
___ __ __ __
\/ \/ \/

Sur un radiateur on le met à fond et le Nest le coupe en fonction des ses envies.

avatar donatello | 

Ok mais comment le Nest communique avec les diodes ?

avatar lactel | 

@donatello

Il faut générer le fil pilote qui en gros balade du 220.
Le heat link a un double contacteur avec une sortie normalement ouverte (ça passe pas) et l’autre normalement fermée. Des qu’il estime qu’il faut chauffer les positions s’inversent et deviennent ferme et ouverte.

Donc il faut faire arriver la phase d’un disjoncteur dessus et brancher le fil pilote sur la sortie normalement fermée. La diode se met quelque part sur le chemin (en sortie du heatling par ex).

Le premier schéma correspond plus ou moins http://www.radiateur-electrique.org/forum/diode-fil-pilote-quel-est-bon-...

avatar bylli7 | 

@donatello

Ça marche pour les PAC

avatar corben | 

Je fais construire et vais avoir une chaudière gaz, j’hésite à prendre ce thermostat plutôt que du classique genre Legrand

Il est beau mais est il efficace et fiable ?

avatar John McClane | 

@corben

Je ne sais pas pour le Nest, mais j’ai essayé Netatmo et Tado, et c’est finalement Tado qui m’a convaincu. Attention cependant, les options intéressantes nécessitent un abonnement, ce qui peut être rédhibitoire.

avatar lactel | 

@John McClane

J’ai pris le best car ce n’est pas moche et c’est clairement explique dans les docs online comment on peut brancher les fils.
A l’époque les autres n’avaient pas de doc claires sur les branchements sans acheter. Je ne sais pas si ça a changé.

avatar John McClane | 

Oui ça a changé, du moins avec le Tado que j’ai installé, on est guidé pas à pas en fonction du modèle de chaudière et de thermostat déjà branché. Après j’avoue que le Nest est plus design !

avatar Pongo | 

Aucun mérite à être le dernier de la classe ...
Le thermostat de Netatmo s’appuie aussi sur de l’IA et bien entendu sur la température intérieure procurée par le thermostat pour déterminer si les ordres d’allumage donnés à la chaudière sont bien respectés.
D’autre part, le maillage mondial de toutes les stations météo Netatmo avec leur prévisions météo et pression atmosphérique se tient à la disposition des algorithmes.

Si je demande 19C en rentrant à 19h, le chauffage s’allumera plus ou moins tôt en fonction de la température présente ET à venir.
Si le thermostat ne voit pas la température monter, une notification est envoyée aussitôt sur le smartphone.

Parfaitement fonctionnel chez Netatmo depuis des années.

Je vois pas bien le côté innovation là chez Nest.

avatar yurt | 

Ah tiens chez Google/Nest ils se sont rappelés qu’ils avaient autre chose que des enceintes connectées ?

avatar Cl-21 | 

Pour ma part j’utilise le thermostat dans une seconde résidence, le pied de pouvoir allumer le chauffage à distance et le laisser gérer l’arrivée à température. Côté installation, si on est un peu bricoleur, c’est très agréable à installer. Franchement je recommande.

CONNEXION UTILISATEUR