Google promet de supporter plus longtemps ses Nest que ses Pixel

Stéphane Moussie |

Les objets connectés présents dans la maison peuvent prévenir des risques, mais ils peuvent aussi en introduire de nouveaux. Une faille de sécurité dans un produit domotique peut ouvrir la porte à divers piratages, d'où l'importance des mises à jour dans la durée. C'est dans ce sens que Google vient de préciser que ses appareils Nest bénéficieront de mises à jour de sécurité pendant au moins cinq ans après leur lancement.

C'est deux ans de plus que les Pixel et c'est tant mieux, car on est moins susceptible de remplacer rapidement son thermostat, sa caméra de surveillance ou son écran connecté que son smartphone.

Google Nest Hub

Ces cinq années minimum de mises à jour sont comparables à l'engagement de Signify vis-à-vis des luminaires Hue (à l'exception du pont Hue qui est « assuré » pour trois ans au moins). Ces deux fabricants parlent bien de durée minimum : le tout premier pont Hue a reçu des mises à jour pendant huit ans.

Google rappelle par ailleurs plusieurs mesures prises en faveur de la sécurité des produits Nest : audits indépendants, primes pour ceux qui trouvent des failles, vérification au démarrage du logiciel, authentification à deux facteurs obligatoire… Il faut dire que, comme d'autres, les Nest ont été touchés par des problèmes de confidentialité au cours de ces dernières années.


avatar monsieurg33K | 

5 ans (minimum) à partir de la date de commercialisation. J’espère qu’ils vont lancer un nouveau thermostat bientôt alors, le modèle qui m’intéresse chez eux date un peu je crois.

avatar Glop0606 | 

Perso, je trouve que c'est à en pleurer de rire cette mode des objets connectés. Si on rentre dans leur jeu on est bon pour renouveler le thermostat tous les 5 ans,... pour une chaudière qui elle durera 20 - 30 ans voire plus. Après les abos software, l'abo hardware.... mais euhhh nos Datacenter sont verts... pfff l'écologie on repassera.

Et on en revient au débat d'il y a trente ans... A force de tout centraliser et externaliser, on est obligé d'avoir tous les appareils au même niveau sinon gros risque. Perso, je préfère la méthode réseau interne privé comme ça une fois que ça marche, aucun besoin de changer et gros firewall pour bloquer l'extérieur afin que même si mon système interne est obsolète d'un point de vu de sécurité, je suis quand même peinard. Ce qui me tue c'est que justement aujourd'hui, grâce au haut débit on a vraiment la possibilité d'avoir tout un système autonome à la maison, mais les solutions sont rares et de plus en plus... Comme j'aime à le répéter on revient au modèle Minitel du siècle dernier...

avatar iftwst | 

@Glop0606

Oui et tu verras que l’on reviendra à des objets 100% déconnectés sécurisés…. Et ce sera le top.

avatar yurt | 

@iftwst

Pas dit. Déjà 1. On a le choix de s’équiper en produits non connectés et 2. Les thermostats connectés règlent pas mal de soucis que ne règlent pas leurs équivalents non connectés.

avatar MGA | 

@yurt

Quels « soucis » sont-ils réglés par les thermostats connectés qui ne soient pas compensés par un souci créé par ces même thermostats connectés ?

avatar yurt | 

@MGA

Contrôle à distance, réglage du chauffage en fonction de la géolocalisation (personne dans la maison donc économies), rapports mensuels pour mieux comprendre sa consommation et agir en conséquence, communication avec un éventuel détecteur de fumée connecté en cas d’alerte pour couper la chaudière, etc. etc. Sans parler de la possibilité de créer des scénarios avec IFTTT et autres selon les besoins sinon le souhaite.

avatar MGA | 

@yurt

Ok merci. Quelques usages pratiques (déclenchement à distance pour résidence secondaire par ex) pas mal de fonctions geek/gadget et un peu d’analyse financière, en fonction du type de logement et des modes de vie pourquoi pas.

avatar yurt | 

@MGA

Si tu vois les choses sous cet angle libre à toi ne pas en acheter un. Moi je vois surtout les économies réalisées au fil des ans, pour le portefeuille et pour la planète. Parceque les gens qui n’ont pas de thermostat connecté chauffent beaucoup… pour rien.

avatar bibi81 | 

Moi je vois surtout les économies réalisées au fil des ans, pour le portefeuille et pour la planète.

L’économie partant dans l'achat du thermostat connecté à changer tout les 5 ans donc... Et pour la planète, changer de thermostat régulièrement c'est tout sauf bon.

Parceque les gens qui n’ont pas de thermostat connecté chauffent beaucoup… pour rien.

Non, ils ont un thermostat non connecté. Le fait qu'il soit connecté apporte peu.

avatar Godverdomme | 

Tu changes ton thermostat connecté après 5 ans pour quelle raison?

avatar yurt | 

@bibi81
Tu parles de 5 ans juste parceque tu as lu « mises à jour de sécurité pendant au moins cinq ans après leur lancement. » dans l’article ??

avatar MGA | 

@yurt

Je n’ai pas une habitation qui convienne à une personne qui cherche à optimiser les coûts, et dans sa configuration la connexion des thermostats n’apporterait rien de plus.

avatar DareMac | 

@yurt

Je me demande comment les gens faisaient pour vivre avant cette technologie. Ils changeaient vraiment le thermostat eux-mêmes? Ça devait être très étrange. 😅

avatar yurt | 

@DareMac

Ils ne font pas justement, ou trop rarement, parceque c’est compliqué et chiant.

avatar armandgz123 | 

@Glop0606

Personne ne changera ses objets connectés pour les correctifs de sécurité

avatar lmouillart | 

Oui ce n'est pas de loT mais du DisposableoT.
"Perso, je préfère la méthode réseau interne privé", c'est une bonne chose mais c'est beaucoup plus compliqué avec les appareils connectés sans fils. On voit souvent au fil du temps des failles dans les protocoles, protocoles de sécurité, d'authentification.
Je vais radoter encore et encore mais il est impératif vu que les industriels sont totalement défaillants que les clients puissent avoir accès au moins au code sources des produits. Il faut qu'ils puissent être capable de reconstruire le logiciel et le charger dans le produit.

avatar Furious Angel | 

Tant mieux si les produits Google/Android deviennent moins jetables, c’est leur gros point faible

avatar lmouillart | 

Oui enfin sur une vie d'homme (on va dire 30 à 70 ans) ça fait à minimal 8 générations de produit à devoir changer. Vu comment on s'en sort avec les technologies précédentes à cycle long : automobile, électroménager niveau écologie et climat. Je ne suis pas certain que ça aide ^_^.
Après il parait que Google "plante des arbres" pour compenser : https://sustainability.google/intl/fr/ ...

avatar Godverdomme | 

Personne ne jette un téléphone parcequ il n'a pas reçu Android 12. 95% des utilisateurs s'en battent littéralement les couilles et les autres ont un pixel.
Les derniers pourcents qui veulent vraiment la dernière version des années ont installé LineageOS.

Au final, les seuls qui ne sont pas contents sont ceux qui n'utilisent pas Android 😂

Idem pour les objets connectés.

Mon Nexus Q de 2012 est encore au top

avatar AKZ | 

3 ans c’est une vaste blague et 5 ans c’est encore court. Ça devrait être au minimum 10 ans.
Acheter un produit Google qui se met sur des marchés au gré du vent et qui en abandonne régulièrement, ce Nest pas une bonne idée (vous remarquerez le délicieux jeu de mot).
L’obsolescence programmée avait été inventée par les américains avec les ampoules à filament pour qu’elles ne durent pas trop longtemps.
Aujourd’hui beaucoup de produits connectés ont une durée de vie qui s’annonce plus que ridicule.
Il faut vraiment essayer de choisir les meilleurs fabricants, ceux qui semblent capable de proposer des produits fiables et suivis dans le temps, que ce soit au niveau matériel ou logiciel.
Quels sont les appareils connectés que nous achetons aujourd’hui qui dépasserons facilement les dix ans ?

avatar DareMac | 

Bien content de ne pas avoir succombé à ces sirènes de la domotique. Des gadgets amusants, mais inutiles pour le commun des mortels.

avatar Gillesgilles2 | 

@DareMac

Ha bah non c’est très utile .

J’en ai partout dans mes trois maisons et comme on peut contrôler à distance c’est bien pratique pour le chauffage quand on est pas là .

avatar Gillesgilles2 | 

Quelle erreur d’Apple de ne pas avoir acheté NEST.

Ils auraient pu développer une ligne de produit HomeKit bien meilleur que Google

avatar MrPascal | 

« Soutenir », les chéris! Pas « supporter »…
Sinon, on va avoir de plus en plus de mal à vous « soutenir »! 😆

CONNEXION UTILISATEUR