Apple Pay : le premier million de cartes bancaires activées

Mickaël Bazoge |

Apple Pay fait un carton. Tim Cook, invité des premières Digital Conference du Wall Street Journal, a annoncé que 72 heures après le lancement du service de paiement sans contact lundi 20 octobre, plus d’un million de cartes de crédit avaient été activées par les utilisateurs américains d’iPhone 6. Le processus d’enregistrement est très simple : il suffit de prendre en photo une carte bancaire pour qu’elle soit enregistrée dans Passbook. Il est bien sûr nécessaire que la banque soit partenaire, mais Apple a conclu des accords avec plus de 500 établissements américains. La banque Wells Fargo offre même 20$ à ses clients qui s’essaieraient à payer quelque chose via Apple Pay…

Malgré tout, tout n’est pas rose pour Apple Pay, qui fait face à la fronde de plusieurs chaînes de distribution, notamment des pharmacies Rite Aid et CVS qui ont décidé de refuser les paiements via NFC (Apple Pay, mais également Google Wallet), après les avoir acceptées pendant quelques jours. Ces réseaux sont en train de mettre au point une solution maison baptisée CurrentC qui se révèle bien moins simple et avantageuse pour le consommateur, qui va voir ses données confidentielles partagées avec les commerces participants (lire : Apple ne se démonte pas face au boycott d'Apple Pay). CurrentC a d’ailleurs réussi l’exploit d’unifier les utilisateurs iOS et Android contre lui ! Autant dire que la solution semble bien mal née.

CurrentC est un développement de la société Merchant Customer Exchange (MCX), dans lequel le géant de la distribution Walmart a des intérêts, ce qui explique pourquoi les supermarchés de cette enseigne n’accepteront pas Apple Pay. Tim Cook ne se laisse pas démonter pour autant et reprend l’argumentaire de son entreprise : sur le long terme, les boutiques qui boudent aujourd’hui Apple Pay n’auront d’autre choix que de se plier à la volonté de leurs clients. Le patron d’Apple a également indiqué que le constructeur s’était intéressé à toutes les solutions actuelles, mais n’en a pas trouvé une seule aussi simple pour utiliser un porte-monnaie virtuel. Les détaillants viendront à Apple Pay, estime t-il, car la solution d’Apple offre une plus grande sécurisation des données : « Nous ne voulons pas savoir ce que vous achetez, nous ne collectons pas de données, nous ne sommes pas Big Brother. Nous laissons tout cela à d’autres ». Apple Pay permet aussi d’éviter la fraude (Target et Home Depot ont été l’objet d’attaques de grande ampleur ces derniers mois).

Tim Cook a révélé qu’il avait lui même testé Apple Pay dans une épicerie Whole Foods après le lancement du service : « Vous n’avez pas besoin de partir à la pêche de votre carte de crédit », a t-il illustré. « C’est le premier système de paiement mobile qui est facile, sécurisé et confidentiel ». Le message est en tout cas passé auprès des consommateurs américains : en quelques jours seulement, Apple Pay est le service qui compte d’ores et déjà le plus de portefeuilles mobiles aux États-Unis (plus même que le nombre de comptes enregistrés par tous les autres services de paiement concurrents).

La Chine dans la ligne de mire d’Apple Pay

Quant au déploiement d’Apple Pay à l’international, il semble bien que la Chine soit effectivement sur le sommet de la pile, comme l’avait déclaré le patron d’Apple il y a quelques jours à l’agence chinoise Xinhua (lire : Apple Pay : Tim Cook vise la Chine). Jack Ma, le cofondateur et président d’Alibaba.com, invité du Wall Street Journal juste avant Tim Cook, a montré de l’intérêt pour le service de paiement sans contact du constructeur américain : il est prêt à s’asseoir autour d’une table pour évoquer un potentiel rapprochement entre Apple Pay et sa propre solution Alipay. Lancée en 2011, celle-ci compte plus de 80 millions de transactions par jour, dont 45 millions passent par des appareils mobiles.

« J’espère que nous pourrons faire quelque chose ensemble », a indiqué Ma, ce à quoi Tim Cook a répondu peu de temps après : « Nous aimons travailler avec des partenaires intelligents, qui possèdent des équipes flexibles, pour qui leurs produits sont importants et qui peuvent nous pousser. Je pense que l’entreprise de Jack est exactement comme cela. Si nous pouvons nous trouver des intérêts en commun, j’adorerais [travailler avec lui] ».

Si les notes d’intention sont bonnes, il reste à voir comment Apple et Alibaba peuvent intégrer leurs solutions de paiement entre elles. La Pomme étant généralement assez jalouse de ses technologies, il n’est pas certain qu’elle veuille partager quoi que ce soit avec un tiers, surtout dans un domaine aussi sensible. Quoi qu’il en soit, les deux patrons vont bien se rencontrer cette semaine pour évoquer un partenariat potentiel.

Pour aller plus loin :

avatar Aldwyr | 

Je suis moi même très intéressé par cette solution de paiement... Il me tarde de la voir débarquer en France. Comme cela, je pourrais bloquer la NFC de ma carte bancaire absolument pas sécurisé et tout mettre sur mon iPhone 6plus.:) comme quasiment tout les marchant proposent un paiement NFC... Ça devrai le faire grandement.:)

avatar quazaban | 

Apple Pay est boudé aux USA, des distributeurs américains pourtant affichés au Keynote ont déjà lâché Apple comme Wal-Mart, Exxon, Target, Shell et revendeur pharmaceutique. Bref une vraie épingle dans le pied du PDG d'Apple. CurrentC l'autre solution de paiement déjà en place est déjà compatible avec les terminaux existants (bancaire).

Donc c'est pas demain que tu auras ça en France avec ApplePay mais plus avec CurrentC. ApplePay n'est pas révolutionnaire c'est surtout un substitue aux pertes de l'iTunes Store.

avatar C1rc3@0rc | 

Il faut se rendre compte qu'en Amerique du Nord (USA et Canada) les moyens de paiements sont en train de connaitre la plus grosse innovation depuis l'arrivee de la carte a bande magnétique… en effet ils sont en train d'éliminer la carte a bande magnétique (mainetant que le brevet de Moreno sur les cartes a puces est tombé)

De plus il faut aussi prendre conscience qu'en Amerique du Nord, chaque chaine de distribution (Wallmart, Target, …) pousse ses clients a prendre une carte de crédit de l'enseigne. Ce qui fait que l'américain moyen dispose de 3 a 8 cartes de crédits différentes, cartes qui permettent aux enseignes de gagner un peu su chaque paiement mais surtout de profiler précisément le comportement du client.
La dessus Apple arrive avec une solution qui anonymise les données, qui repose sur des accords bancaires globaux et qui sont compatibles avec les systèmes NFC existant. Et Apple affirme en plus que les données clients sont protégées de l'oeil du marketeux salace qui veille sur les achats des clients…

Normal que de nombreuses sociétés de grande distribution voit Apple d'un mauvais oeil: avec Apple Pay Apple est en train de révolutionner autant le marche du moyen de paument qu'elle l'a fait sur le marche de la musique en cassant les contrats d'exclusivités et les ventes liées systématique (album plutôt qu'achat au titre)…
Mais déjà 1 millions de clients utilisant Apple Pay, y a beaucoup d'organismes financiers qui rêveraient d'avoir autant en si peu de temps…
Bref l'annonce la plus importante apres l'iPhone 6 c'est Apple pay.

avatar mud1007 | 

Moi aussi j'ai très hâte que cette solution sois disponible mais pour le Canada :)

avatar enzo0511 | 

@mud1007 :
Au Canada c'est plus compliqué avec les réseaux de banques concurrentes et l'interac mais bon ça va arriver :)

avatar Mrleblanc101 | 

@enzo0511 :
Comment est-ce plus compliquer ? Apple a dû signer avec 500 banques seulement au USA en plus de Visa, Master, Amex et cie... C'est pas comme s'il u avait beaucoup de banque majeures au Canada !

avatar enzo0511 | 

Plus vite les US adopteront le système plus vite les commerçants suivront

Il faut quand même dire que chaque américain moyen a au moins 3-4 cartes

avatar dumas75 | 

C'est évident que ce système ne doit pas plaire aux enseignes qui traquent toutes nos activités d'achats et de comportements.

avatar Bibotonio | 

Et comme d'hab. pour servir des interets purement mercantiles les concurrente tentent de pourrir un systeme sans se coucier de l'interet des consommateurs...
Woohoo...

avatar Lemmings | 

"Apple Pay fait un carton"

Heu, ne confondez pas le nombre de CB activées et le nombre de transactions réellement faites. Pour le moment on n'a aucun retour là dessus.

Si les gens ajoutent leurs CB mais ne peuvent l'utiliser nulle part...

avatar fly_corde | 

Euh, comment est-ce qu'Apple sait combien de cartes ont été ajoutées à Apple Pay? Je pensais que c'était tout stoqué sur le téléphone, et qu'ils voulaient absolument protéger notre vie privée, alors pourquoi est-ce que nos iPhones "phone home" vers Apple dès l'ajout d'une carte banquaire?

Comme quoi j'ai du mal à croire que le discours d'Apple sur la vie privée ne s'arrête pas à des simples intérêts marketings, et pas à une vraie volonté de ne pas se mêler de ce qui ne les concerne pas.

avatar florian1003 | 

@fly_corde :
À mon avis ils ont juste le retour sur le non de cartes par iPhone, d'où le chiffre, mais en effet je suis personnellement persuadé qu'Apple ne sait rien d'autre ou presque.

avatar XiliX | 

@fly_corde :
C'est facile... ces partenaires leur communiquent le nombre de cartes activées

avatar John Maynard Keynes | 

@fly_corde

Les engagement d'Apple sur la confidentialité concerne le fait qu'ils n'ont aucune information sur la nature, le montant, la date ... des transactions réalisées ... pas sur le fait de savoir qu'une carte est activé sur le système Apple Pay

En terme de valeur de l'information et de son exploitation; la connaissance de l'activation de la fonction n'a que peu d'intérêt et est à des années lumière de ce que peuvent donner les informations relative aux transaction qui de part la nature du système sont ignorée par Apple.

avatar C1rc3@0rc | 

C'est plus sécurise que ça: la transaction est anonymisé et les données statistiques produites par l'iPhone sont elles aussi anonymise. En fait il n'y a que le vendeur et le client qui savent ce qui fait l'objet de la transaction, meme pas la banque, et encore moins Apple. C'est bien ça qui fait d'ailleurs bisquer les agences de sécurité, parce que l'intelligence économique devient plus difficile a réaliser du coup

avatar bibi81 | 

En fait il n'y a que le vendeur et le client qui savent ce qui fait l'objet de la transaction

C'est déjà le cas aujourd'hui, quand tu fais tes courses chez Carrefour, ta banque ne sait pas si tu as acheté des pâtes ou du riz. Par contre elle sait que tu es allé chez Carrefour, et ça, ça ne changera pas avec Apple Pay.

avatar Henri_MTL | 

@Lemmings: +1

Et d'ailleurs, le système devrait être fermé, comment Apple sait qu'il y a plus d'un million de CB activées..... lol

Pas de souci, vos données confidentielles ne sont pas stockées sur nos serveurs !

Edit: fly_corde j'avais pas lu ton commentaire... On se rejoint ! :)

avatar bibi81 | 

Apple connaît forcément ces informations puisque c'est lui qui gère les transactions bancaires.
C'est clair qu'utiliser Apple Pay c'est fournir un tas d'information sur vos achats à Apple.

avatar Manao | 

@bibi81 :
Mais non !
Punaise les mecs vous êtes lourds.

avatar bibi81 | 

Mais si ! Je crois que le titre de l'article est clair...

avatar John Maynard Keynes | 

@bibi81

c'est lui qui gère les transactions bancaires.

Non, ils fournissent juste un système de sécurisation transparent n'impliquant nullement une connaissance des détails la transaction

C'est clair qu'utiliser Apple Pay c'est fournir un tas d'information sur vos achats à Apple.

Non plus il suffit de chercher à comprendre le protocole de m-fonctionement.

Mais c'est tellement plus simple de sortir de conneries plus grosses que soit plutôt que d'essayer de réfléchir sur des données factuelles :-(

avatar bibi81 | 

Depuis le début on nous explique que la transaction est anonyme pour le commerçant, ça veut donc dire que le commerçant n'a plus le numéro de carte bleu. C'est donc que quelqu'un d'autre l'a...

Si Apple n'a pas le numéro de carte bleu et que le commerçant ne l'a pas non plus, je ne vois pas comment ça peut marcher.

avatar XiliX | 

@bibi81 :
Avec un simple algorithme ??? D'autant plus c'est un "token/jeton" qui est communiqué au terminal, et pas le numéro de la carte.

Simple efficace et secure

avatar bibi81 | 

Absolument pas ! Le token/jeton il est communiqué au terminal mais aussi à quelqu'un d'autre, allez au hasard Apple. Sinon ton truc ça ne marche pas. Il y a un moment où il faut faire le lien entre la carte et le commerçant.

Si la transaction échoue sur le TPE, il en fait quoi du token le commerçant si personne n'est capable de dire à quoi ça correspond ?

avatar John Maynard Keynes | 

@bibi81

Si Apple n'a pas le numéro de carte bleu et que le commerçant ne l'a pas non plus, je ne vois pas comment ça peut marcher.

Et si tu ne vois pas comment cela peut fonctionner c'est forcément qu'il y a un mensonge ?

Si tu fessais l'effort de chercher tu trouverais de nombreuse informations sur les protocoles mis en oeuvre et pourquoi il garantie la confidentialité et une forte sécurité.

Personnellement j'ai déjà expliqué en ces lieux de nombreuses fois cela .... et cela suffit :-)

avatar bibi81 | 

Et si tu ne vois pas comment cela peut fonctionner c'est forcément qu'il y a un mensonge ?

Je n'ai jamais parlé de mensonge, c'est les fanboys dont tu fais parti qui n'ont pas compris comment fonctionne un paiement et pourquoi Apple connaît nécessaire les informations.

Si tu fessais l'effort de chercher

Si tu faisais l'effort d'apprendre le français...

pourquoi il garantie la confidentialité et une forte sécurité

La confidentialité pour le commerçant oui, pour Apple certainement pas.

Personnellement j'ai déjà expliqué en ces lieux de nombreuses fois cela .... et cela suffit :-)

Tu as raison il vaut mieux éviter de répéter des bêtises.

Si Apple n'a aucune information sur ce qu'il se passe, je vois mal comment il va percevoir sa commission...

avatar John Maynard Keynes | 

@bibi81

Comment prendre au sérieux un gars qui croit avoir tout dit en qualifiant l'autre du ridicule qualificatif de fanboy.

Pour le reste, je te laisse à tes certitude qui ne sont que le fruit d'une belle paresse intellectuelle sans doute complétée par une belle dose de mauvaise fois.

avatar Aimstar95C | 

@John Maynard Keynes :
T'es toujours la pour pourrir les debats avec tes reponses merdiques...

Cesse donc de faire le savant et de donner des lecons a tout le monde tu es soulant !

avatar XiliX | 

@bibi81 :
Non non et non...

avatar bibi81 | 

Mais si, tu sais comment ça marche un paiement au moins ?

avatar John Maynard Keynes | 

@Henri_MTL

Le temps passe mais ta capacité à produire des inepties ne reposant sur rien ne change pas.

avatar didierp31 | 

Ma carte bancaire permet de payer sans contact pour les sommes inférieures à 25 euros, ça reste très simple non ? et en plus j'ai pas d'iPhone

avatar Manao | 

@didierp31 : oui pareil pour moi mais… j'ai deux cartes de paiement qui utilisent le même procédé. Du coup je suis obligé de sortir celle que je veux vraiment utiliser. Avec un iPhone je pense que ce sera un peu plus simple.
Pour le reste ma carte n'accepte pas les paiements au-dessus de 20€.

avatar bibi81 | 

Non ce n'est pas ce qui a été démontré. Et pour cause, la carte bancaire fourni en clair que les informations qui sont écrites en claire sur elle-même. Et cela ne suffit pas. De plus pour se faire dépouiller il faut que la banque prouve que c'est bien toi qui a fait la transaction, et là la banque va avoir beaucoup de mal donc impossible de se faire dépouiller !!

avatar bibi81 | 

Les informations fournies librement (que tu peux lire avec un téléphone par exemple) ne permettent pas de faire un achat comme ça, c'est plus compliqué que ça.
Les banques ne sont pas stupides à ce point !

avatar John Maynard Keynes | 

Remarquable niveau d'adoption pour Apple Pay ce chiffre est très impressionnant.

avatar diegue | 

Ne vous en faites pas ! ce n'est pas pour demain que l'on pourra utiliser Apple pay en France ! C'est dommage un smart à 1000€ et un NFC qui ne sert à rien !

avatar XiliX | 

@diegue :
Ha ha ha...

CONNEXION UTILISATEUR