Cernée, Apple va permettre le changement d'app iOS par défaut… sur Siri

Stéphane Moussie |

De plus en plus attaquée par ses rivaux et scrutée par les autorités au sujet d'éventuelles pratiques anticoncurrentielles, Apple va lâcher du lest sur un point : le fait que l'on ne puisse pas changer les applications iOS définies par défaut.

Ne vous réjouissez pas trop vite, il n'est pas question de pouvoir remplacer Mail par Outlook ou Safari par Chrome comme app par défaut, le geste consenti par Apple est, disons, prudent.

Dans une mise à jour d'iOS qui sortira d'ici la fin de l'année, Siri utilisera par défaut les applications que les utilisateurs emploient le plus fréquemment pour communiquer avec leurs contacts, a indiqué Apple à Bloomberg.

Par exemple, si vous utilisez toujours WhatsApp pour communiquer avec votre cousin, Siri utilisera automatiquement WhatsApp quand vous lui demanderez d'envoyer un message à votre cousin. Cela sera réservé aux messages dans un premier temps puis s'ouvrira plus tard aux appels audio et vidéo.

Fonctionnement actuel de Siri avec les apps tierces : elles ne peuvent pas être définies par défaut, il faut spécifier que l'on veut utiliser telle ou telle app pour envoyer un message ou passer un appel.

Actuellement, il faut spécifier à Siri que l'on veut utiliser WhatsApp, autrement le texto est envoyé par défaut avec l'application Messages préinstallée.

Le nouveau fonctionnement plus favorable aux applications tierces implique que celles-ci soient adaptées à Siri (utilisation de l'API SiriKit). Apple ne précise pas s'il sera possible de forcer soi-même l'emploi de telle ou telle messagerie avec Siri, ce qui signifie peut-être qu'il faudra s'en remettre exclusivement à l'intelligence de l'assistant.

Les applications tierces peuvent s'intégrer aux suggestions de partage d'iOS 13, mais aucune ne le fait encore, à notre connaissance.

Ce choix automatique de Siri fait en tout cas penser au nouveau menu de partage d'iOS 13, qui met en avant les partages les plus fréquents. Pour l'instant seuls des partages via Mail ou Messages sont proposés, mais les développeurs ont à leur disposition une API pour s'intégrer à ces suggestions.

Ce petit pas en faveur des applications tierces s'inscrit dans un contexte tendu pour Apple. Depuis le début de l'année, Spotify mène la fronde contre la position « monopolistique », selon lui, d'Apple. À Bloomberg qui note que le nombre d'applications préinstallées (et définies par défaut) augmente quasiment chaque année dans iOS, Apple a répondu que ses apps préinstallées ne représentent que 0,00002 % du catalogue de l'App Store, fort de 2 millions d'apps.

Apple, épinglée pour avoir favorisé ses propres apps dans les recherches de l'App Store, a également indiqué que les contenus éditoriaux de la boutique portaient sur des apps tierces 99 % du temps.

Cela ne répond pas aux demandes des développeurs tiers, qui veulent les mêmes droits que les applications d'Apple. Oui, depuis iOS 10, vous pouvez supprimer Mail et la plupart des autres apps de Cupertino. Mais vous ne pouvez toujours pas définir une autre application par défaut à la place.

Impossible d'envoyer ce courrier, car Mail a été désinstallé. Pourtant, c'est cette fenêtre qui s'ouvre automatiquement quand on touche un lien pour envoyer un email.

Résultat, quand vous touchez un lien dans votre navigateur ou une app pour envoyer un email, c'est une fenêtre de Mail/iOS qui s'ouvre… et qui ne vous permet pas d'envoyer de courrier, puisque votre compte email a été supprimé en même temps que Mail. Pour Readdle, qui commercialise le client mail Spark, ce comportement dégrade l'expérience utilisateur.

Le mois dernier, dans le cadre d'une vaste enquête sur les mastodontes du numérique, la Chambre des représentants des États-Unis a demandé des informations détaillées à Apple sur ses pratiques en matière de concurrence (applications par défaut, « sherlockage » d'apps, utilisation obligatoire de WebKit…). La firme a jusqu'au 14 octobre pour transmettre ses réponses.

avatar UraniumB | 

Ça y est ça va crier au scandale.

avatar oomu | 

SCANDAAAAALE !

avatar Leborde | 

Bah franchement, oui, SCANDALE: s'ils ne sont pas contents chez Spotify, ils n'ont qu'à quitter iOS ! Au lieu de faire chier tout le monde pour changer les règles générales simplement pour satisfaire leur petit intérêt personnel (tiens, ça ressemble à de la politique sociale et migratoire ça).

avatar dvd | 

Tu kifferai de vivre en Corée du Nord toi. Continue, reste comme ça...

avatar p@t72 | 

Gentil toutou !

avatar franckmac3 | 

@Leborde

J’ai déjà posé la question et je n’ai pas eu de réponse.
J’avoue mon ignorance sur le sujet mais qu’est ce qui embête exactement Spotify mis à part justement l’accès direct via Siri ?

avatar Leborde | 

Rien ne m'embête dans l'app. Ce qui m'embête, c'est qu'ils sont tous contents de venir sur le terrain de jeux iOS, mais ensuite ils découvrent soit-disant les règles et gueulent pour que ça change. S'ils ne sont pas contents du système chez Apple, ils leur reste un gros %age du marché qui, lui, ne tourne pas sur iOS.

avatar SyMich | 

Retournez le problème et placez-vous du coté de l'utilisateur d'iPhone que vous êtes.
Vous seriez heureux d'apprendre qu'en achetant un iPhone vous ne pouvez pas avoir accès à Spotify parce que les conditions imposées par Apple les auraient contraints à quitter cette plateforme?

Le sujet principal de mecontement, me semble-t-il, porte sur le prélèvement opéré par Apple sur les abonnements à Spotify si ils sont souscrits au sein de l'application (ce qui fausse complètement la concurrence avec AppleMusic), Apple gagnant ainsi plus d'argent sur les abonnés Spotify que sur ses propres abonnés à AppleMusic (dans un domaine de la musique en streaming où tous les acteurs semblent perdre de l'argent).
Pour éviter ce prélèvement, Spotify a retiré la possibilité de s'abonner dans l'app, ce qui nécessite d'aller s'abonner via le site Web. Ce n'est pas un gros inconvénient pour l'utilisateur, mais c'est quand même une petite complication inutile (d'autant que Spotify a interdiction d'expliquer dans l'app qu`il faut aller s'abonner sur le site Web. L'utilisateur doit se débrouiller tout seul pour trouver)

L'autre reproche fait par Spotify porte sur la lenteur parfois que met Apple à valider certaines évolutions apportées à l'app. Ils ont notamment fait savoir qu'Apple avait mis plus de 6 mois a valider l'app compagnon sur AppleWatch (ce que conteste Apple), pour ne pas porter préjudice (selon Spotify) à l'app AppleMusic qui n'était pas prête.

avatar franckmac3 | 

@SyMich

Merci pour cette explication pour Spotify
Je comprends toutes ces critiques mais à mon sens ce n’est pas lié au choix des applications par défaut ?

En ce qui concerne votre nuance entre fermé et enfermement je vous proposerai volontiers une distinction user/power user.
Si vous voulez un téléphone qui marche bien des qu’on le sort de sa boîte, c’est la promesse d’Apple et rien de plus.
Si vous voulez une expérience 100% personnalisable c’est la promesse d’Android.
Pourquoi reprocher à Apple de ne pas être Android ?

Je précise que bien sûr chacun est libre de demander des changements qu’il souhaite mais en ce qui concerne la personnalisation l’alternative existant pourquoi ne pas tout simplement changer de crémerie ?

avatar SyMich | 

Je suis d'accord que le sujet de cette news est un peu loin des problèmes soulevés par Spotify.

Concernant la "promesse" de l'iPhone (assez proche de celle du Mac depuis toujours), pour moi c'est un appareil qui fonctionne en sortant de la boîte avec tous les outils de base dont on a besoin MAIS avec la possibilité d'enrichir ses usages via le téléchargement d'applications. (C'est ce qui a fait que l'iPhone a vraiment révolutionné le monde du smartphone: le slogan ".. il y a une app pour ça")
La fin de cette promesse n'est que partiellement respectée sur iPhone (elle l'est toujours sur Mac) car pour certaines apps pré installées, il est très difficile de les remplacer vraiment par d'autres mieux adaptées à ses besoins.

avatar franckmac3 | 

@SyMich

A mon sens le vrai « scandale » et je l’ai appris dans cet news c’est qu’Apple n’ait pas fait le boulot correctement.
Autoriser la suppression de mail mais continuer à le lancer par défaut en forçant la ré-installation ce n’est pas possible et ergonomiquement « ce n’est pas du Apple »

avatar SyMich | 

Ce n'est pas seulement le cas de Mail, mais également de Contacts ou Calendrier.
Quant à Safari, on ne peut pas du tout le supprimer pour le remplacer par un autre navigateur.

En matière de changement d'apps par défaut, c'est bien ça qui est attendu, pas juste d'envisager que Siri puisse, de lui-même, comprendre qu'on préfère utiliser Outlook ou ContactXL.

avatar franckmac3 | 

@SyMich

Attention pour moi Apple en tant qu’éditeur de l’OS et sauf contrainte réglementaire à le droit d’imposer des outils (les opérateurs téléphoniques l’ont fait pendant des années).

Par contre authoriser la suppression d’app par défaut et maintenir un lien avec l’app fantôme c’est n’importe quoi.

avatar Rodri31 | 

Il ne devaient pas sortir une MAJ pour désactiver la collecte de données de Siri ? 🧐

avatar Pico | 

Nivellement par le bas. Attendre qu’une « IA » (Siri), apprenne nos habitudes.
Et si on n’utilise pas Siri ?!
Le mieux serait de laisser le choix comme sur nos ordis.
Bref, une avancée un peu frileuse.

avatar Rom 1 | 

C’est particulièrement pénible sur le navigateur. Quand on clique sur un lien, si le développeur n’a rien prévu, on se retrouve dans Safari.
On devrait pouvoir changer les apps par défaut qu’on ne souhaite pas utiliser.

avatar armandgz123 | 

@Rom 1

Ou pour la musique quand l’iPhone se connecte en Bluetooth à la voiture, obliger de manipuler l’iPhone en conduisant...

avatar Rom 1 | 

@armandgz123

Bonne remarque ! Musique qui se déclenche par défaut au lieu de son propre service, c’est pénible.

avatar byte_order | 

> Apple a répondu que ses apps préinstallées ne représentent que 0,00002 % du catalogue
> de l'App Store, fort de 2 millions d'apps.

Et elles représentent combien de % sur le nombre d'apps installées en moyenne dans chaque appareil iOS ?
Parce que la véritable statistique qui compte, c'est celle là, pas celle que son service de comm utilise, très maladroitement selon moi.

avatar QNTN | 

@byte_order

Valable pour tout en fait. Smartphones, tablettes, ordinateurs... Et quasiment tout ce qui touche au numérique en fait ! Et c’est normal j’ai envie de dire !

avatar byte_order | 

@QNTN
> Valable pour tout en fait.

La nuance se joue sur la façon dont l'utilisateur peut ou ne peut pas choisir d'utiliser d'autres apps que celles préinstallées pour faire telle ou telle fonctionnalité.

Ni le % que représente les apps préinstallées dans le vaste catalogue des apps "possibles" ni le fait que toutes les plateformes numériques viennent avec des apps préinstallées change quoi que ce soit à ce point central : la concurrence entre les apps, préinstallées incluses, est-elle libre ou déloyale ?

avatar QNTN | 

@byte_order

Quand t’achètes des produits d’une marque, il n’y a pas toujours de compatibilité avec les autres. C’est même plutôt rare. Ça reste un privilège de l’informatique en général. Donc au bout d’un moment, le monde a toujours été comme ça, pourquoi en faire un scandale pour rien alors ?

avatar byte_order | 

@QNTN

> Quand t’achètes des produits d’une marque, il n’y a pas toujours de compatibilité
> avec les autres.

Euh, ben là on parle quand même d'un catalogue de plusieurs centaines de mille, voir de millions d'applications toutes compatibles avec votre produit.

Le produit dont on parle ici, c'est l'iPhone. Ce produit est vendu comme étant améliorable grâce à l'ajout d'applications de tiers, vendues à part.
Les conditions de concurrence entre ces applications tierces et celles du constructeur du produit vendu fait légitimement parti de ce qui se surveille.

Sinon, vous ne viendrez pas raller quand le constructeur de votre voiture vous imposera de forcément utiliser ses stations services, ses balais d’essuie-glace, ses pneus etc.

Par ailleurs "cela a toujours été comme ça", quand bien cela serait vrai, n'est pas un argument pour légitimer des abus de position et une distorsion de la concurrence.
Parce qu'à l'échelle de l'histoire Humaine, les plus forts ont toujours bénéficié d'une impunité de fait, du coup cela rendrait inutile d'aspirer à des conditions plus équitables pour tous les humains parce "cela a toujours été comme ça" !?

> pourquoi en faire un scandale pour rien alors ?

Pour rien ?

Demandez donc aux développeurs d'apps qu'Apple a sherlocké pour voir si cela ne leur à "rien" fait.
Demandez donc aux actionnaires d'Apple pour voir s'ils verraient d'un bon oeil que Spotify puisse être installé comme app par défaut d'écoute de musique sur *votre* iPhone.
Y'a des paquets d'argent derrière tout ça, c'est loin d'être rien.

Pour rappel, les iPhones ne sont pas loués, Apple n'est plus chez elle dès qu'elle les a vendu. Ce n'est pas rien d'intervenir à distance sur ce que vous avez le droit ou pas de faire sur un produit déjà vendu afin de maximaliser les profits *après* vente, non.

avatar QNTN | 

@byte_order

Trop long à lire, rien que le début est une perte de temps. Tu comprends pas, tu restes bloqué sur ta position sans ouverture d’esprit.
Bonne continuation

avatar p@t72 | 

@QNTN
Lol.
T:inverse pas les rôles là.
Bye à jamais...

avatar Gregoryen | 

@byte_order

Bla bla bla bla...

avatar jaymcfly | 

@byte_order

Très bien argumenté. Y’a deux trois rigolos qui disent que c’est trop long à lire ou que tu déblatères sans avoir lu mais ce sont les premiers à vouloir faire des « débats constructifs ». 😂

avatar fredazou | 

Le seul truc qui serait vraiment bien c’est d’utiliser Google au lieu de Siri.
Très au dessus que cette daube de Siri

avatar raoolito | 

hahaha
« siri, remplace-toi par google »

avatar Fluo | 

@fredazou

Pour ma part je choisirai Alexa, mais oui, cela serait vraiment bien.

Cela vaudrait presque un retour au jailbreak pour moi !

avatar macfredx | 

@fredazou

Non merci

avatar Woaha | 

@fredazou

J’utilise un raccourci ok Google qui est très pratique.

avatar raoolito | 

pas totalement idiot, ca va obliger les dev à utiliser sirikit et pourquoi pas s’integrer au partage ios13. En gros s’ils veulent une chance d’etre par defaut, ils vont devoir se mettre à jour.

apres on aurait attendu plus, moi pas tant que cela perso, mais presque tous ceux eu je connais ^^

avatar oomu | 

bien vu.

subtile méthode pour pousser sirikit.

avatar xavi | 

Attention hors sujet, qui a remarqué l'absence du nom de l'opérateur sur la deuxième capture ? Comment le reproduire ?

avatar Antara | 

Le cas le plus concret pour moi c'est quand je suis dans l'App Contact et que je clique sur une adresse de quelqu'un iOS me force à passer par Plan (que j'ai désinstallé et du coup me demande de l'installer) au lieux d'ouvrir Google Maps directement comme je le souhaiterais... À la longue c'est un peu casse bonbon pour rester polie

avatar roquebrune | 

Je veux Halide par defaut

avatar oomu | 

queuah mais cette ouverture par Apple est le premier fil détricoté du château de carte ouvert à tous les vents du jardin privé d'Apple qui inexorablement va conduire à un échec et mat comme disent les sioux (dans les films de cape et d'épée) de touuuut le commerce Apple.

C'est la Fin (comme toujours).

#appleIsDoomed

avatar Phoenixxu | 

Truc chiant c’est que iOS ne veut pas comprendre que ma femme est mon contact favori par iMessage.
Il me propose tout le monde dans les partages par message ou mail mais jamais ma femme qui est celle à qui j’écris tout le temps 🤔

Ça vous fait ça aussi ? (Votre personne de contact fréquent qui refuse d’apparaître dedans ?)

Des gens à qui j’ai envoyé un message se retrouvent dans ma liste. C’est un peu gênant quand même de ne pas pouvoir choisir

avatar SyMich | 

Changez de femme!
En en choisissant une parmi celles proposées par iOS, le problème sera définitivement réglé 😔

avatar Phoenixxu | 

@SyMich

Ah bah oui ! 😮

avatar byte_order | 

#youmarryitwrong

;-)

avatar nespresso92 | 

« Oui, depuis iOS 10, vous pouvez supprimer Mail et la plupart des autres apps de Cupertino. »

Perso toutes les applications Apple ont été supprimées. Le fait de cliquer sur un e-mail vous demande de télécharger l’application Apple. Donc par défaut ou pas cela ne marche pas même si l’application n’existe plus. Vraiment pas fair play.

avatar bbibas | 

Moi ça me choque toujours les personnes utilisant iOS et qui suppriment les apps native d'Apple. Elles sont plutôt pas mal réaliser ...Il me semble que sur Android il force aussi à utiliser Chrome et autre apps de Google...

avatar byte_order | 

@bbibas

Euh, nan, on peut parfaitement choisir les apps par défauts sur Android, et faire donc en sorte que Firefox ou autre soit le navigateur par défaut (plutôt que Chrome), VLC soit le lecteur multimédia par défaut (plutôt que Google Play Music), Nokia Here plutôt que Google Maps, etc.

avatar Jonathan16 | 

@bbibas

Bien d’accord j’ai un peu de mal à comprendre le principe aussi...

avatar Fennec72 | 

Siri avec Fantastical, ça me plairait bien!

avatar puvilland | 

Et cela ne choque personne quand on fait une recherche d’adresse sur Google si on sélectionne l’adresse on part dans google map et non Plans ....

avatar byte_order | 

@puvilland

Si.
Mais c'est tout aussi choquant que quand on recherche une adresse sur Safari on part dans Plans, quand bien même on voudrait que cela lance plutôt Google Maps, Nokia Here, etc.

Ce qui est choquant, c'est que le propriétaire de la plateforme n'a pas le contrôle sur ses préférences.

avatar Weldon | 

En espérant qu’en appuyant 2 fois sur le bouton de droite on puisse activer twint et non applepay

Pages

CONNEXION UTILISATEUR