Apple a ajusté l'algorithme de recherche de l'App Store qui favorisait ses propres applications

Mickaël Bazoge |

Il y avait quelque chose qui clochait dans le moteur de recherche de l'App Store. Quiconque s'est un jour servi de cet outil a pu se rendre compte qu'il n'était pas la panacée pour trouver une app… Il se trouve aussi que l'algorithme a favorisé, pendant des années, les propres applications d'Apple au détriment de la concurrence.

Une enquête du New York Times, basée sur des statistiques de Sensor Tower, montre par exemple qu'en septembre 2013, l'app Spotify était le premier résultat d'une recherche avec le terme « music ». En juin 2016, après le lancement d'Apple Music, c'est l'app de streaming d'Apple qui a pris la première place, reléguant Spotify en quatrième position.

En février 2018, patatras : les six premiers résultats de cette recherche sont constitués d'applications Apple. Spotify est rendu à la 8e place. En décembre dernier, les applications d'Apple squattent les huit premières places, Spotify étant relégué aux profondeurs du classement (23e position !).

En avril 2019, après la plainte de Spotify auprès de la Commission européenne, Spotify revient en quatrième place, alors que des apps d'Apple continuent d'occuper les deux premières positions. Autre exemple : en mai 2018, une recherche avec le mot « podcast » retournait 14 (!) apps Apple avant de tomber sur une application tierce.

Le nombre moyen d'applications Apple apparaissant dans les premières places dans une recherche par mot-clé.

Selon l'analyse du NYT qui porte sur les six dernières années, les apps d'Apple apparaissaient encore récemment dans les premières positions des résultats d'une recherche sur l'App Store, pour la recherche d'au moins 700 termes. Depuis juin 2016 et l'apparition dans la boutique des applications Apple préinstallées dans iOS, ces dernières apparaissent au sommet des résultats d'une recherche, tandis que les apps de la concurrence passent après.

Devant ces résultats accablants, deux dirigeants d'Apple ont reconnu que « pendant plus d'un an »1, les premiers résultats pour la recherche de mots communs sur l'App Store étaient remplis d'applications Apple, même si ces dernières étaient moins pertinentes et populaires que les apps de la concurrence…

Ces cadres ont assuré qu'Apple a depuis « ajusté » l'algorithme afin que moins de ses propres apps apparaissent au sommet des résultats. Phil Schiller le grand patron de l'App Store, et Eddy Cue (qui supervise un grand nombre d'apps Apple), ont assuré que la Pomme n'altérait pas manuellement les résultats d'une recherche App Store pour le bénéfice de ses propres applications.

L'algorithme présente les apps maison parce qu'elles sont généralement plus populaires (et pour cause…), et en raison de leurs noms génériques qui correspondent généralement aux requêtes dans le moteur de recherche. « Il n'y a rien dans la manière dont fonctionne le moteur de recherche de l'App Store qui fait en sorte de favoriser le téléchargement de nos propres applications », se défend Phil Schiller. « Nous affichons les résultats selon ce que nous pensons que les utilisateurs veulent ». On aurait pu ajouter : il arrive parfois qu'ils recherchent autre chose que des apps Apple.

L'App Store décrit le fonctionnement du moteur de recherche dans un article.

Le constructeur ne révèle pas la « sauce secrète » de son algorithme, mais indique qu'il a été modifié en juillet pour faire en sorte que les apps maison ne donnent pas l'impression de bénéficier d'un traitement spécial. De fait, beaucoup d'entre elles sont descendues dans les résultats. Coïncidence (ou pas), c'est aussi en juillet qu'une précédente enquête, du Wall Street Journal cette fois, s'intéressait au favoritisme de l'App Store envers les applications d'Apple (lire : Le moteur de recherche de l'App Store accusé de favoriser les applications d'Apple).

Le NYT a pu rencontrer (sur supervision d'Apple) la petite équipe d'ingénieurs en charge de l'algo de recherche de l'App Store. Pendant des mois, ils n'auraient pas relevé qu'il favorisait les apps d'Apple, mais après s'en être rendu compte, ils ont décidé de changer la formule. 42 critères entrent en ligne de compte dans la mécanique des résultats d'une recherche dans la boutique, dont le classement des apps, leur pertinence par rapport à une recherche donnée, la popularité basée sur le nombre de téléchargement et les clics des utilisateurs.

Malgré l'évidence, aussi bien Schiller que Cue nient qu'il y avait un problème nécessitant d'être corrigé : « [l'algorithme] n'a pas été corrigé » pour le premier, tandis que le second précise qu'il a été « amélioré ». Les deux vice-présidents estiment que l'algo fonctionne normalement, mais qu'ils ont décidé de se coller un « handicap » afin d'« aider » les autres développeurs. « Nous faisons des erreurs tout le temps », s'excuse Cue. « Nous sommes heureux de l'admettre, mais ce n'était pas une erreur », précise Schiller.

Des mots choisis avec soin, et pour cause : Apple est sous le coup de plusieurs enquêtes, les régulateurs européen et américain s'intéressant de près aux pratiques de l'App Store (lire : Monopole ou pas monopole ? Apple défend le modèle économique de l'App Store).


  1. Apple assure ne pas pouvoir vérifier sur le plus long terme car l'entreprise ne conserve pas d'enregistrement de l'historique des recherches…  ↩

Tags
avatar whocancatchme | 

Franchement c’est comme Windows a l’époque, même avec des amendes de plusieurs centaines de millions, une fois la travail de sape effectué ça vaut clairement le coup

avatar JohnS2B | 

@whocancatchme

Exact.

Ils tentent et tirent un maximum sur la corde.
Et lorsqu’ils se font prendre ... « Boh... pas grave, ça nous a bien servi on en a bien profité, et maintenant on est en règle »

avatar iPop | 

@whocancatchme

Je ne suis très d’accord, quand Apple pond une rubrique sur le traitement de texte, elle met en avant WORD le plus souvent. Ce qui n’est pas très logique.

avatar armandgz123 | 

@iPop

Apple gagne bien plus si les utilisateurs utilisent Word que Pages, car il y a les 30% de l’abonnement de Word prélevé !

avatar iPop | 

@armandgz123

Ok donc le favoritisme ne tient plus la route.

avatar byte_order | 

Le favoritisme sur ce qui lui rapporte le plus de profit, si.
C'est quand même pas de la faute de Microsoft si y'a plus de monde prêt à dépenser de l'argent pour utiliser Word que pour Pages ?

avatar mouahaha | 

Les joies de la concurrence déloyale :)

avatar SyMich | 

"Nous affichons les résultats selon ce que nous pensons que les utilisateurs veulent"

J'adore cette phrase... 😂
et commme chacun sait, Apple sait mieux que quiconque ce que les utilisateurs veulent! On se demande même pourquoi on laisse l'utilisateur perdre du temps à taper des mots clés dans un champ de recherche. Apple devrait directement lui afficher "ce qu'ils pensent qu'il veut"!

avatar webHAL1 | 

@SyMich
« J'adore cette phrase... 😂
et commme chacun sait, Apple sait mieux que quiconque ce que les utilisateurs veulent! »

Mais oui ! D'ailleurs les utilisateurs Apple sont sur la plate-forme Apple pour pouvoir utiliser des applications et services Apple. Les autres éditeurs de logiciel devraient être particulièrement reconnaissants à Apple d'avoir la possibilité de vendre leurs applications, forcément pourries et moins bonnes que celles d'Apple, via la boutique d'Apple. La seule contribution qui leur est demandée c'est d'acheter une machine Apple, payer $100 par année à Apple et verser 30% de l'argent qu'ils gagnent à Apple.
Et dire que certains comme Spotify, dont Apple ne s'est pas du tout inspirée pour lancer son service équivalent, arrivent encore à se plaindre. Dans quel monde vit-on ?

avatar maiikeul | 

Vu qu’Apple ne sait plus comment sortir du matériel novateur et qui marche... ils prennent l’argent ou ils le peuvent, mais pas dans l’innovation....
Steve doit se retourner dans son cercueil :-(

avatar mouahaha | 

A force de se retourner dedans soit le cercueil est complètement usé soit il a servi à forer jusqu'au centre de la terre.

avatar Sgt. Pepper | 

@mouahaha

Cette manie des trolls d’évoquer SJ à tout propos 😫

avatar man0 | 

@maiikeul

Je n’ai pas lu le livre sur S. J. , mais je crois qu’il partait du principe qu’il fallait se faire du pognon _on peut être cool, prendre du LSD et aller en Inde, mais on est dans un système capitaliste, alors il faut en profiter !!!_

avatar Sgt. Pepper | 

Avec un coup de pied au cul, tout s’arrange.
Faut s’en féliciter...

avatar byte_order | 

@Sgt. Pepper
Et le profit supplémentaire injustement tiré, il est compensé comment ?

L'impunité, du moment qu'elle ne dure pas jusqu'à la fin des temps, c'est ça votre vision de la justice !?

avatar PacmanJones | 

Je ne vois pas quelles autres app Apple posent ce genre problème. Quand je switchais entre Musique et Deezer ben quand je tape musique en recherche je veux l app Musique et non les 50 players avec musique dans leur nom(Je ne parle pas de Spotify/Deezer). Pareil avec les app pré installées que je supprimais a l’époque du 5s par économie de place.

Mais j aimerais juste des exemples concrets en fait.

PS : je ne doute pas des stratagèmes d’Apple une seconde pour se mettre en avant.

avatar SyMich | 

En cherchant "video", les apps iMovie et AppleTV sortaient en tête. (J'avais fait le test lors du 1er article du NYT)
Maintenant iMovie est 5e et AppleTV n'apparaît plus du tout.

Par contre, je n'ai jamais compris qu'elles pouvaient être les 8 applications Apple sortant en tête d'une recherche sur le mot-clé "Music" en decembr 2018...

avatar nespresso92 | 

@PacmanJones

Il suffit de taper Musique.
Apple 1er
Spotify 4e
YouTube Music 5e
Sound Cloud 6e
Pandora 10e
Amazon Music 12e
Tidal 29e
Google Play 33e

Je n'ai pas trouvé Deezer même en allant jusqu'à la 80e place.

C'est comme même un comble ce classement.

avatar iPop | 

@nespresso92

Traitement de texte :
1. Google
2. Google
3. APPLE
4. Ulysse

avatar PacmanJones | 

@nespresso92

Deezer en 2 chez moi.

avatar julien32 | 

Comme meme ???
sérieux ??

avatar mon bb de kedge | 

On va y arriver tout les 2

avatar sambucus | 

C’est très curieux. Dans l’AppStore pour iOS nous sont présentés souvent les mêmes applications. Pourquoi ? Sur les dizaines de milliers qui existent, disons une centaine sont suffisamment attrayantes pour les présenter encore et encore ? N’y a-t-il pas plus de développeurs doués ?

Ou en fonction de leur constante mise en avant, Apple voit ses bénéfices être plus substantiels ?

avatar Ast2001 | 

Je pense que cela vaudrait le coup de faire la même étude sur le Play Store de Google mais il faut reconnaître que c'est accablant pour Apple et qu'à la lumière des enquêtes en cours, ils doivent avoir un peu chaud aux fesses.

avatar Osei Tutu | 

J’ai tapé photo sur le playstore et l’application de Google est apparue en 3e position.
J’ai saisi mail et gmail est en 3e position également.
J’ai essayé navigateur internet et chrome est en 6e position.
Je ne sais pas si c’est valable

avatar iPop | 

@Osei Tutu

Pour le Mail c’est logique aussi sur l’AppStore.
Mail étant le plus proche de la recherche demandé puis vient les variantes orthographiques, puis la même catégorie.

avatar Osei Tutu | 

@iPop
Je répondais juste à une préoccupation. De mon côté je ne pinaille pas sur ce genre de choses et je n'hésite pas à remplacer une application native par une autre plus pratique

avatar PacmanJones | 

Je comprends mieux le truc. Comme toi j avais cherché pour les 8 app: chou blanc

avatar PacmanJones | 

Apres depuis que l’appstore existe je n’ai jamais fait de recherche par genre. J’ai tjs taper le nom de l’app qui correspond généralement, contrairement a un autre store ou, même en rentrant le nom correctement, il me propose des app bizarres et repousse les app officielles🤦‍♂️

avatar Atazul | 

J en vois ici dire qu une appli Apple n est pas forcément mise en avant , notamment avec Word et Pages. Mais le souci c est pas ça. Pages , appli apple apparaît sur la même page alors que dans les faits , elle ne devrait peut être pas y être. Et c est ça le problème. Une appli apple qu elle soit 100 fois moins utilisée que la 1ere du classement , se retrouvera quand même sur la 1ere page alors qu elle mériterait, comme n importe quelle autre, de se retrouver au fin fond du store si son classement réel était pris en compte.
C est la où est toute la mesquinerie

avatar e2x | 

Ça c’est de la révélation !
Et ses patrons de mauvaise foi 🤮

CONNEXION UTILISATEUR