Apple défend le futur encadrement publicitaire d'iOS 14

Mickaël Bazoge |

Le report de la demande d'autorisation de suivi de l'utilisateur à des fins publicitaires n'a pas fait que des heureux. Cette notification, qui aurait dû apparaître dès le lancement de la version finale d'iOS 14, ne sera finalement mise en place qu'au début de l'année prochaine. Plusieurs organisations comme Amnesty International, l'EFF ou encore Human Rights Watch ont envoyé une lettre ouverte à Tim Cook le mois dernier, en disant leur regret et leur inquiétude vis à vis de ce délai inattendu.

Jane Horvath, directrice d'Apple en charge de la confidentialité, a répondu en affirmant de nouveau que pour Apple, la confidentialité était un droit humain fondamental. En plus de cette fonction d'App Tracking Transparency (ATT) attendue début 2021, le constructeur a mis en place de nombreux mécanismes pour réduire la collecte des données personnelles et limiter le traçage des utilisateurs.

Le report d'ATT a été décidé afin de donner plus de temps aux développeurs pour qu'ils examinent leurs pratiques et les mettent à jour dans un sens plus favorable au respect de la confidentialité. « Nous avons développé ATT pour une seule raison : nous partageons vos craintes sur le traçage des utilisateurs sans leur consentement et sur la collecte et la vente de données aux régies publicitaires ».

Par contraste, Facebook et d'autres entreprises ont une approche « très différente » du traçage, souligne Horvath qui tape sur la tête du réseau social : la segmentation des utilisateurs et l'exploitation des données pour mieux cibler la publicité vont à l'encontre des standards de confidentialité d'Apple. « Ce que certaines entreprises appellent "expériences personnalisées" sont souvent des tentatives pour collecter autant de données que possible sur les individus, de construire les profils les plus complets possible, puis de monétiser ces profils », peut-on lire dans la lettre.

Apple partage la conviction des organisations que les utilisateurs doivent avoir le contrôle sur leurs données. Et la fonction ATT est là pour le prouver, malgré son report. Jane Horvath ne précise pas quand cette notification va être mise en place.

Lettre ouverte de Jane Horvath, directrice d'Apple en charge de la confidentialité by MacGeneration on Scribd

D'un côté, ce renforcement de l'encadrement publicitaire est demandé avec insistance par les défenseurs de la vie privée — Apple est même sous le coup d'une plainte sur le sujet —, de l'autre la pression des publicitaires, annonceurs et éditeurs est tout aussi importante pour qu'Apple revoie sa copie. Une situation difficile à tenir, le constructeur ne pourra pas faire plaisir à tout le monde !


avatar Chrislam | 

Dommage pour le report, mais on peut espérer que l’encadrement publicitaire sera effectivement mis en place. Apple se démarque de ses concurrents sur un point essentiel pour nous utilisateurs : le droit à une véritable confidentialité de nos données tellement contournée par d’autres ! Et espérons qu’Apple ne cédera pas aux pressions de FB et consorts...

avatar CorbeilleNews | 

A quand la même chose sur la gestion facile de tous les traqueurs dans l’app : une des raisons pour lesquelles je ne m’abonnerai jamais : tracer tout ce que l’on lit, ouvre et depuis où ...

A chaque fois que je les ouvre tout est soit remis par défaut (il faut en désactiver un à un des dizaines) soit cela n’a pas été pris en compte juste avant, allez savoir !!!

Pareil pour le site : pourquoi comme beaucoup ne pas faciliter le refuser tout ? C’est assez pénible de devoir le faire a chaque fois ... je ne vais quand même pas accepter les cookies pour retenir ce genre de chose ?

Je comprend bien qu’il faut que vois viviez mais est-ce que ces traqueurs sont pour autant désactivés pour les membres abonnés : cela trahirait clairement votre position sur le sujet 🤔

avatar David Finder | 

@CorbeilleNews

Je pense que tu devrais préciser clairement à qui s’adresse ce commentaire.
Si certains ne lisent que le début, ce qui est assez fréquent (comme pour les news...), ils ne comprendront pas à qui s’adresse ton message. 😉

avatar Ali Baba | 

@David Finder

J’ai lu attentivement l’article et le commentaire et je ne comprends toujours absolument rien à ce qu’il veut dire.

Je ne sais pas de quelle app ni de quels sites ni de quels traqueurs il parle.

avatar Tabouret3 | 

@Ali Baba

Je pense qu'il parle de Macg.

avatar Ali Baba | 

@Tabouret3

Ok. Et à chaque fois qu’il ouvre quoi, qu’est-ce qui est remis par défaut ? Je ne comprends pas beaucoup plus contre quoi il râle au juste 🤷‍♂️

avatar r e m y | 

@CorbeilleNews

Dans l'app il n.y a aucun moyen de refuser quoi que ce soit... dans Réglages, la mention "choix Vie privée" est grisée et ne permet donc aucun "choix".

Quant au site web, c'est à chaque connexion, 67 "intérêt legitime" qu'il faut décocher (en passant en revue un à un chacun des "partenaires") et sans être sûr que ce soit pris en compte, vu que c'est à nouveau coché à la connexion suivante.

avatar Antwan | 

C’est clair, foutage de gueule ultime avec la pop up qui réapparaît **quotidiennement**, avec tout pré-autorisé par défaut (en mode « intérêt légitime », nouvelle arnaque pour passer outre les lois et continuer à se gargariser de données), il faut appuyer une dizaine de fois pour tout décocher et fermer la pop up sans se faire siphonner.
Bref, le « respect de votre vie privée est notre priorité » est un gros doigt d’honneur des qu’on ouvre votre site web.

avatar r e m y | 

@Antwan

Pas une dizaine de fois... mais 67 fois!
(Ne pas oublier de cliquer sur "partenaires" pour y décocher un par un les "intérêts légitimes")

avatar frankm | 

@CorbeilleNews

Les membres MacGeneration abonnés club ne sont pas traqués. C’est affiché dans l’application

avatar roccoyop | 

@CorbeilleNews

C’est bien sûr une volonté de te décourager de le faire. Simplifier la vie des utilisateurs pour ne pas être traqué n’est pas dans l’intérêt de l’app en question.

Sur le site j’ai régulièrement ce message parce que j’ai un système qui vire tous les cookies très régulièrement. Au début je refusais à chaque fois d’être traqué dès que ça se présentait. Maintenant j’accepte. Vu que tout s’efface à chaque fois, il n’y a pas vraiment de suivi d’une personne, mais je suis considéré comme une nouvelle personne à chaque fois. Ça ne leur sert à rien le suivi d’une session, c’est sur la longueur que ça devient pertinent. 😛

avatar CorbeilleNews | 

@roccoyop

Avec une adresse ip flottante, mais avec une fixe, vite fais de faire des rapprochements. Ou alors faut un vpn

Franchement je consulte de moins en moins le site que ce soit sur ordi qu’a travers l’app rien que pour ca !

avatar roccoyop | 

@CorbeilleNews

J’ai une adresse flottante, donc ça va.

Et comme toi, il y a de plus en plus d’articles sponsorisés ou bloqués en payant, ce que je peux comprendre, mais s’il y avait un équilibre plutôt pas mal au début, là ce n’est plus du tout le cas. Tout est fait pour faire raquer.

Ce sont les commentaires qui sauvent un peu la face, le seul truc que MacG n’a pas encore monétisé. 😂

avatar iGas | 

Les gens feront moins les malins quand tous les éditeurs n’auront plus les moyens d’engager des rédacteurs et produire des contenus de qualité avec les moyens financiers que ça nécessite... ou que les sites deviendront payants, creusant un peu plus les inégalités sociales avec l’accès au savoir (de qualité).
En espérant me tromper et que ça donne lieu à des nouveaux modèles où tout le monde sera gagnant 😐 mais je ne vois pas lequel aujourd’hui.
Concernant le tracking publicitaire, je pense que beaucoup de personnes oublient que toutes les données sont anonymisées et que la plupart des éditeurs et providers de data jouent le jeu en ce sens (ce qui n’empêche pas de renforcer les contrôles pour sanctionner les méchants Facebook et Google). Et en ce sens, c’est plutôt aux lois (RGPD, e-privacy...) et aux régulateurs (CNIL) qui les font appliquer d’intervenir. La CNIL fait d’ailleurs un gros boulot pour harmoniser les bandeaux de cookies (CMP) en ce moment.
Puis, contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, on ne trace pas Mr X mais un identifiant. Et qu’aucun humain s’amuse à retracer un comportement pour identifier une personne par son identité. On analyse un comportement d’identifiant. On se retrouve juste dans des gros clusters « homme 25-49 intentionniste auto ».
Contrairement d’ailleurs aux personnes gérant des bases CRM, beaucoup moins encadrées pour le respect de vos vie privées !!
Selon moi le VRAI danger du traçage ne provient pas des publicitaires, mais des gouvernements cherchant à récupérer ces données. On se trompe de cible.

avatar Derw | 

@iGas

« Les gens feront moins les malins quand tous les éditeurs n’auront plus les moyens d’engager des rédacteurs et produire des contenus de qualité avec les moyens financiers que ça nécessite... »

La publicité n’est pas un revenu de valeur : elle rapporte des clopinettes, y compris sur les sites à grande audience, elle n’est pas stable (donc difficile à prendre en compte dans des plants d’investissements), elle fait fuir une partie du lectorats ou l’insite à prendre des adblockers (perte de revenus). Les vrais sites d’information (ceux avec des journalistes) qui souhaitent être encore vivants dans quelques années savent très bien que la pub ne peut être au plus qu’un relais de croissance pour trouver des revenus plus valorisés, notamment les abonnements.

« ou que les sites deviendront payants, creusant un peu plus les inégalités sociales avec l’accès au savoir (de qualité). »

La presse diffuse rarement du savoir, c’est la plupart du temps tout au plus de l’information… L’accès à cette information sous une forme gratuite existe de différentes façons (dont certaines grâce à la pub, mais pas toutes).

« et aux régulateurs (CNIL) qui les font appliquer d’intervenir. »

Malheureusement, le pouvoir de la CNIL est très limité…

« La CNIL fait d’ailleurs un gros boulot pour harmoniser les bandeaux de cookies (CMP) en ce moment. »

Oui, et c’est une bonne chose, mais cela ne va pas assez loin… (par exemple : le bouton tout refuser devrait être obligatoire et sur la première popin…)

« Contrairement d’ailleurs aux personnes gérant des bases CRM, beaucoup moins encadrées pour le respect de vos vie privées !! »

Je suis d’accord !

« Selon moi le VRAI danger du traçage ne provient pas des publicitaires, mais des gouvernements cherchant à récupérer ces données. On se trompe de cible. »

Le vrai danger du traçage, c’est… le traçage…
comme le vrai danger du flingue c’est le flingue…

avatar iGas | 

Ah ! Une réponse argumentée et en connaissance de cause, c'est rare :) merci pour ça !
A vrai dire je suis (en partie) d'accord avec tes points, je me faisais un peu l'avocat du diable, pour essayer d'expliquer que tout n'est pas tout blanc ou tout noir, et que la publicité ciblée n'est pas QUE néfaste, et qu'elle permet en partie la gratuité du net et de l'accès à l'information.

" elle rapporte des clopinettes, y compris sur les sites à grande audience, elle n’est pas stable (donc difficile à prendre en compte dans des plants d’investissements), elle fait fuir une partie du lectorats ou l’insite à prendre des adblockers"
Oui des clopinettes mais sur des gros volumes. Elle permet au minimum de faire des compléments, au mieux de faire vivre une société. C'est le cas d'ailleurs des grosses (Facebook, Google, vivant majoritairement de ça). Et lentement, le marché s'adapte pour ne plus faire de site sapins de Noël (Digital ad trust)

"La presse diffuse rarement du savoir" le savoir n'est peut être pas le bon terme en effet, en tout cas, ça se discute. Mais l'information reste un élément important d'enrichissement culturel pour une population.

"Malheureusement, le pouvoir de la CNIL est très limité…" je ne sais pas si c'est son pouvoir qui est limité, je dirais plutôt ses moyens ? Il y a tant d'entreprises et de sites privés à contrôler. Ou limité dans ses compétences ? Aujourd'hui, les gouvernement et institutions semblent avoir moins de compétences et de moyens technologiques que les grosses boites de l'adtech. Un vrai problème à mon sens.

"Le vrai danger du traçage, c’est… le traçage…
comme le vrai danger du flingue c’est le flingue…" hmm, ça se discute :) je pense qu'il y a plus de danger d'avoir un redneck américain bourré à côté de toi, qu'un policier français formé et encadré patrouillant dans la rue !

avatar pat3 | 

@iGas

Laisse- moi deviner : tu bosses dans la pub ou dans la presse ?

avatar iGas | 

@pat3

Dans le média digital oui, mais aucun mérite à l’avoir deviner vu le vocabulaire que j’emploie ;)
Cela dit, je n’ai aucune part dans rien, je suis juste employé, et je me fais l’avocat du diable ici mais mon métier ne m’empêche pas je pense d’être objectif et critique. J’essaie juste de faire monter intellectuellement le débat. Débat qui a tendance à être que tout noir, alors que c’est à mon sens beaucoup plus compliqué que ça n’y parait. Et les enjeux sont importants.

avatar mizempli | 

Peu importe les répercutions que provoque l’absence de ventes de nos données personnelles.
Nos données doivent rester nos données.
Nous sommes envahie de publicitaire sur tous les supports possibles.
Chercher a développer un autre modèle économique est plus constructif que de se plaindre du manque de pub.

avatar iGas | 

@mizempli
Il ne faut pas confondre données (tracking) et publicités (diffusion). Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de tracking qu’il n’y aura plus de publicité. Elle sera juste non ciblé, et rapportera beaucoup moins à l’éditeur car a moins de valeur. Les éditeurs seront donc incités à mettre plus d’emplacement publicitaires sur leurs sites pour compenser.
L’autre modèle c’est l’abonnement, comme beaucoup de sites s’y sont mis (dont igen/macg). Mais peu de personnes ont les moyens de s’offrir des abonnements. Encore une fois ce modèle va renforcer les inégalités culturelles à mon sens.
Cela dit iGen j’aime bien le fait que vous proposiez un forfait pour les revenus modestes. Mais même avec ça... une personne n’arrivant pas à nourrir sa famille ne pourra pas mettre ne serait-ce qu’1€ dans un abonnement éditorial.

J’oubliais le dernier modèle : l’affiliation et le publi édito... et ça, ça peut ruiner le contenu et influencer des lignes éditoriales. Et ca, ça me dégoûte.

En supprimant le premier modèle économique, on va renforcer les deux autres, bien plus néfastes à mon sens !!

avatar Derw | 

@iGas

« Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de tracking qu’il n’y aura plus de publicité. Elle sera juste non ciblé, et rapportera beaucoup moins à l’éditeur car a moins de valeur. »

La publicité anonyme, avant l’invention du traçage rapportait plus. C’est le traçage qui lui a fait perdre de la valeur. En fait, c’est toujours le même mécanisme : un truc nouveau sort, il rapporte plus que le truc standard, puis petit à petit il devient le standard et rapporte du standard (ce qui était standard ne rapporte plus rien du coup…).

« Les éditeurs seront donc incités à mettre plus d’emplacement publicitaires sur leurs sites pour compenser. »

On arrive à un niveau cela va devenir difficile. A mois de glisser quelques articles dans des pages de pubs ? Et puis, comment avoir confiance en un média qui dépend de ressource d’entreprises privées pour vivre ?

« L’autre modèle c’est l’abonnement, comme beaucoup de sites s’y sont mis (dont igen/macg). Mais peu de personnes ont les moyens de s’offrir des abonnements. Encore une fois ce modèle va renforcer les inégalités culturelles à mon sens. »

C’est un des autres modèles. En fait il y en a plusieurs des modèles, mais aucun n’est viable seul, c’est le panachage qui peut marcher.

« Cela dit iGen j’aime bien le fait que vous proposiez un forfait pour les revenus modestes. Mais même avec ça... une personne n’arrivant pas à nourrir sa famille ne pourra pas mettre ne serait-ce qu’1€ dans un abonnement éditorial. »

Une personne qui n’a pas les moyens d’un abonnement pour avoir une information qu’elle juge de qualité peut-elle s’intéresser aux sujets de geeks Apple ? Pour de l’info plus « vitale » que la sortie du nouvel iPhone 24 qui fait le café, compteur Geiger et capsule spatio-temporelle, il existe des solutions d’information gratuites…

« J’oubliais le dernier modèle : l’affiliation et le publi édito... et ça, ça peut ruiner le contenu et influencer des lignes éditoriales. Et ca, ça me dégoûte. »

Je suis bien d’accord là-dessus. Mais la publicité aussi…

avatar DamienLT | 

@Derw

Merde l’iPhone 24 va faire compteur Geiger ??? 😱😳😍 (oui je n’ai retenu que ça de tout ce message constructif et bien étayé... flagellez-moi).

avatar iGas | 

"La publicité anonyme, avant l’invention du traçage rapportait plus. C’est le traçage qui lui a fait perdre de la valeur. En fait, c’est toujours le même mécanisme : un truc nouveau sort, il rapporte plus que le truc standard, puis petit à petit il devient le standard et rapporte du standard (ce qui était standard ne rapporte plus rien du coup…)."
Je te rejoins là-dessus. Mais comme les annonceurs se sont habitué à payer un prix bas désormais, est-ce que les tarifs vont pouvoir se ré-adapter dans le sens inverse ? En tout cas ça va prendre plus de temps dans ce sens là.

"On arrive à un niveau cela va devenir difficile. A mois de glisser quelques articles dans des pages de pubs ? " Pour moi justement le marché est en train (lentement) de s'auto-réguler (via l'IAB, le DAT...)

"Et puis, comment avoir confiance en un média qui dépend de ressource d’entreprises privées pour vivre ?" oui bon alors là on rentre dans un débat politique qui ne concerne pas qu'internet et la pub, je ne m'y risquerai pas :)

"C’est un des autres modèles. En fait il y en a plusieurs des modèles, mais aucun n’est viable seul, c’est le panachage qui peut marcher." le risque c'est qu'on se retrouve qu'avec plus que des amateurs acceptant d'être sous rémunéré sur youtube et twitch... on tend vers ça d'ailleurs.

"Une personne qui n’a pas les moyens d’un abonnement pour avoir une information qu’elle juge de qualité peut-elle s’intéresser aux sujets de geeks Apple ? Pour de l’info plus « vitale » que la sortie du nouvel iPhone 24 qui fait le café, compteur Geiger et capsule spatio-temporelle, il existe des solutions d’information gratuites…"
iGen n'est pas le bon exemple en effet. Oui il existe encore des solutions gratuites, mais pour combien de temps ?

avatar Derw | 

@iGas

Débat intéressant qui mériterait plus d’investissement. Malheureusement, mon temps n’est pas extensible et je pense que l’essentiel a été dit.

Bonne continuation.

avatar iGas | 

@Derw

Je comprends, j’aurais pas non plus répondu à un nouveau message ;)
Bonne continuation également !

avatar FredMac92 | 

@iGas

Merci pour ton intervention de qualité. A refaire !

avatar e2x | 

Cette lettre d'Apple est à garder sur le coude. Vu que les communications à ce sujet ont été au lance-pierre ces 2 dernières années avec des gueguerres de GAFA, ce coup j'ai le sentiment que tout dans la démarche d'Apple est pour une fois expliqué, résumé et synthétisé. Je pourrais la sortir aux gens sûrs d'eux mais pas vraiment au fait, qui me raconte que "tous sont des voleurs de données donc de toute façon…peu importe de protéger ses données" …pshh
Je ne veux pas être plus naïf qu'eux, je ne dis pas que chez la Pomme c'est la générosité qui prime (Oohla no) , mais disons leur business model nous vend la "PRIVACY" plus que les autres. Donc, on est en droit d'en attendre autant. Et eux-même n'ont pas intérêt à mitonner les clients ! lol
Affaire à suivre…huh

avatar Likid | 

Model économique ou pas, répercussions sur certaine entreprise ou pas, les données que je génère par ma vie quotidienne m’appartiennent !
Les prendre sans mon consentement s’appelle du vol, acte puni par le code pénal.
Protéger les pratiques actuelles, c’est protéger des activités mafieuses. Merci à Apple de remettre un peu d’ordre dans tout ça sans attendre d’en être contraint par nos gouvernements.

avatar iGas | 

Sur le principe, quand tu vas sur un site, tu rentres sur la propriété d'une entreprise ou d'une personne. C'est comme si tu rentrais dans un magasin et que le vendeur était obligé de te demander à l'entrée "vous m'autorisez à vous regarder et à vous poser des questions ?"

Alors maintenant oui, il y a des règlements et des lois, mais je ne suis pas du tout d'accord avec toi point, ce n'est pas aux entreprises privées de les faire respecter ! Il est là le danger et le problème. Les gouvernements doivent se mettre à niveau avant les GAFA !!

"protéger des activités mafieuses" woww, donc toutes les entreprises et sites privés sont des activités mafieuses ?? Je t'invite à déménager à Cuba si c'est ta façon de penser.

avatar r e m y | 

@iGas

Il serait normal que ce vendeur vos demande votre autorisation avant de vous attacher un fil dans le dos lui permettant de savoir dans quelles boutiques vous allez aller en sortant de la sienne...

avatar iGas | 

@r e m y

Pas faux en effet.
C’est pour ça aussi qu’il faut distinguer le tracking 1rst et 3rd party. Plutôt que de tout couper comme veut le faire Apple sur l’inapp
Comme l’a fait Apple avec Safari et l’ITP !

avatar frankm | 

C’est beau. Aujourd’hui on porte plainte pour avoir le droit de traquer les gens sur internet.
Heureusement que Sandra a cassé la gueule aux méchants qui l’a traquaient !

avatar softjo | 

Les gems veulent tout gratuit.
Soit ils ne paient pas mais ferment leurs gueulent et acceptent d'être traqué (dans les limites de l'acceptable)
Soit ils paient.

La majorité des d'apps ne sont pas rentables ou juste et la pub est là pour payer les 100€ annuel pour l'appstore et éventuellement les heures passées pour créer l'App.

On peut imaginer un monde sans pub. 2 scenario
1) Apple ne fait pas payer les 100€ pour des apps gratuites
2) Apps payantes seulement.

Bon vu la direction dans laquelle on va, bientôt un petite app faites pour le plaisir coûtera plusieurs milliers d'€ a publier, parce qu'il faudra absolument un cabinet d'avocats. Ce jour là, les beaucoup d'apps resteront uniquement sur les appareils des devs qui les ont juste partagées.

CONNEXION UTILISATEUR