Le projet Marzipan, une chance pour le Mac… et l’iPad

Anthony Nelzin-Santos |

En levant le voile sur le projet Marzipan, Apple a ravivé l’espoir des développeurs et des commentateurs pour le futur des applications macOS. Pourtant, « UIKit sur Mac » pourrait aussi profiter aux applications iOS. Ouvrir la possibilité d’adapter les applications iOS aux paradigmes du Mac, c’est ouvrir la possibilité que les conventions de macOS marquent leur emprise sur l’iPhone et surtout l’iPad.

Alors que les distinctions fonctionnelles entre l’iPad et le Mac sont toujours plus ténues, qu’il n’a jamais été aussi facile — mais en même temps aussi frustrant — de passer de l’un à l’autre, cette annonce n’est pas anodine. En travaillant sur la version macOS d’UIKit, elle renforce la version iOS. En invitant les développeurs à adapter leurs applications à macOS, elle les pousse à réfléchir à la conception de leurs applications iOS.

La présentation d’UIKit pour Mac, lors de la WWDC 2018.

Or trop souvent encore, les applications iPad sont conçues comme de grandes applications iPhone. Quelques développeurs jeunes (comme Savage, Serif, Cultured Code ou Ulysses) et moins jeunes (comme The Omni Group, Panic ou même Adobe) montrent pourtant qu’elles peuvent être au moins aussi perfectionnées que les applications Mac. L’iPad ne manque ni de puissance ni de succès, mais certains développeurs peuvent manquer de motivation.

C’est que l’intérêt d’un développement spécifique à l’iPad n’est pas toujours très clair. Pourquoi prendre du temps que l’on pourrait consacrer à peaufiner l’application iPhone, pourquoi engager des dépenses que l’on pourrait attribuer au développement Android, pourquoi diable s’intéresser à cet objet un peu coincé entre le téléphone et l’ordinateur portable ? Il faut bien le dire, le choix de la « grande application iPhone » est souvent le plus sensé.

Ce qui ne veut pas dire qu’il faille se résigner ! En se laissant gagner par un optimisme un peu fou, on pourrait espérer qu’en sautant de l’iPhone au Mac, certaines applications atterrissent sur l’iPad au passage. Après tout, c’est parce qu’elles ont été adaptées au Mac que les applications Bourse et Dictaphone ont enfin fait leur apparition sur iPad.

L’iPad Pro utilisé au fond du canapé avec l’Apple Pencil…

À l’inverse, on pourrait imaginer que certains développeurs « injectent » un peu d’UIKit dans leurs applications macOS, au point de finalement les adapter pour iOS. À commencer par Apple : l’embauche récente de Louis D’hauwe, développeur qui a repoussé les limites de l’iPad, pour travailler sur Xcode, agite les esprits. Sauf que la même Apple a bien dit qu’AppKit restait le framework applicatif par défaut de macOS.

UIKit est très prometteur, mais il a clairement été conçu pour porter des applications iOS, pas pour créer des applications macOS de zéro. Et puis certaines des applications Mac les plus populaires ne sont même pas des applications « natives », c’est-à-dire des applications utilisant AppKit, mais des applications web encapsulées avec Electron, qui sont déjà disponibles sur iOS… avec des interfaces parfois calamiteuses (lire : UIKit sur Mac : l’avis des développeurs sur le projet Marzipan).

Dans un premier temps au moins, la disponibilité d’UIKit sur Mac bénéficiera à l’iPad d’une manière subtile mais immédiate. Prendre en charge le Mac, c’est prendre en charge les grands écrans, donc celui — voire ceux — de l’iPad Pro en retour. Prendre en charge le Mac, c’est prendre en charge les claviers, donc le Smart Keyboard en retour. Ce n’est pas grand-chose, mais cela peut faire la différence au quotidien.

… et sur la petite tablette d’un siège d’avion avec le Smart Keyboard.

Ce mouvement d’iOS vers macOS n’est pas unidirectionnel. En éprouvant le framework UXKit, qui fait figure de précurseur du projet Marzipan, Photos a bien montré comme les deux systèmes pouvaient se rencontrer et dialoguer. Quatre ans plus tard pourtant, l’application iOS comporte un onglet Pour vous absent de la version macOS, qui possède toujours l’exclusivité de certains outils d’édition…

Et si, pour montrer la voie aux développeurs, Apple faisait « remonter » les fonctions de la version iOS et « redescendre » les fonctions de la version macOS, à la faveur de la finalisation prochaine d’UIKit pour Mac ? Ce serait une belle manière de mettre en pratique la réorganisation des équipes de Craig Federighi, qui rapprochent progressivement les fondations de macOS et d’iOS.

Apple n’a pas dévié un iota de son mantra : le logiciel répond au matériel, le matériel (in)forme le logiciel, différents usages appellent différents matériels utilisant différentes interfaces. L’unification passe par les services — tous les appareils communiquent de manière transparente, partagent les mêmes fichiers et les mêmes données.

L’iPad Pro connecté à un écran UltraFine 4K. Image Apple.

In fine, tous les appareils frappés d’une pomme utiliseront les mêmes composants frappés d’une pomme (lire : La longue liste à puces d’Apple). Mais ces composants prendront des formes différentes selon qu’ils doivent être portés sur le nez ou cachés sous le bureau. Le projet Marzipan, dont le portage d’UIKit sur Mac n’est que l’un des avatars, transfère cette logique au logiciel.

Les mêmes frameworks produiront une interface sur le petit écran de l’Apple Watch et une autre sur le grand écran de l’iMac, prendront en charge l’écran tactile de l’iPad et le trackpad du MacBook. De la même manière que le développement des processeurs Ax a produit des effets bien au-delà du seul iPhone, le développement du projet Marzipan aura des effets bien au-delà du seul Mac.


avatar marenostrum | 

c'est pas que ça, mais il faut developper à part pour Mac et à part pour iPhone. ce projet permet de le faire d'un coup, pour iPhone, pour iPad (pour iPhone et iPad existe déjà) et pour le Mac. bref il suffit de ne développeur qu'un programme avec 3 interfaces à l'intérieur de lui, pour les 3 appareils.

avatar pat3 | 

@MrPaul30

"Une fusion de leur écosystème sur leur 3 produits phares : l’iPhone, l’iPad et le Mac serait un avantage considérable non seulement pour les développeurs qui pourraient créer des applications 3 en 1 en réglant juste quelques détails pour l’adaptation au produit"

Vous partez d’un apriori que les développeurs produiraient de bonnes applis pour le trois plateformes parce que les outils permettraient une adaptation plus rapide. Mais au vu de la médiocrité court-termiste qui sévit actuellement sur iOS, je crains plutôt qu’on ne voit déferler sur le Mac des pseudos apps suceuses de données sans grande valeur ajoutée sur le Mac, a peine adaptée à l’interface WIMP.
Pour n’utiliser majoritairement que des applis qui me permettent de passer du Mac à l’iPad (pour moi l’iPhone ne rentre juste pas dans la même catégorie, une liseuse de fichiers avec quelques possibilités de corrections rapides me paraît largement suffisante pour un iPhone), je considère que l’art est très difficile et que le tri est très vite fait; très peu d’applis tiennent la route.

avatar SIMOMAX1512 | 

@MrPaul30

J’imagine que le but de Apple c’est que l’AppStore remplace tout simplement le mac store à terme. Une seule boutique et les applications s’adaptent à l’outil utilisé .

avatar MonsieurPomme | 

Pas un mot sur le démantèlement d'iTunes qui est pourtant souvent annoncé… peut-être un rapprochement à venir en faisant "monter" l'expérience sur iOS (Musique, TV, Podcast…) sur Mac ?

avatar marenostrum | 

iTunes est déjà un app multiplateforme. le sujet de article plus haut est, que tout développeur ait la possibilité de rendre son app, multiplateforme nativement, s'il le souhaite ou trouve l'intérêt.

avatar iPop | 

@MonsieurPomme

Si c’est pas trop casse-tête, ni trop cher en développement, oui sans doute.

avatar marenostrum | 

ça va jamais se faire. Apple n'a aucun intérêt de séparer sa boutique de mp3 de son lecteur. d'ailleurs depuis la séparation sur iOS, je l'ai jamais ouvert l'app iTunes Store, qu'on le trouve aussi dans app Musique.

avatar marenostrum | 

FileMaker Pro Advanced, fait déjà tout ça, la même app qui fonctionne sur Mac (Windows), iPad et iPhone. avec des interfaces différentes sur chacun des appareils.

vu que c'est une filiale d'Apple, le dernier se sert de partager ou généraliser la même expérience de développement.

avatar Bigdidou | 

« et moins jeunes (comme The Omni Group, Panic ou même Adobe) »

N’oublions pas non plus Microsoft... ;)

Oui c’est an large partie grâce à la logithèque adaptée à l’iPad que celui surclassé à mon avis de loin les tablettes Android.
Tout ce qui peut favoriser ça,est bon pour les utilisateurs d’iPad.

avatar Bruno de Malaisie | 

@Bigdidou

??????

avatar macinoe | 

Après 8 ans d'utilisation d'iPad, j'ai laché l'affaire le mois dernier en revandant mon 3eme et dernier iPad.

J'estime avoir été plus que patient en attendant vainement que l'iPad devienne un appareil autonome, mais non.

En voyage et sans réseau performant, c'est encore et toujours une galère sans nom pour faire des chose aussi basique que telechager une trace gps de quelques ko et la décompresser. Un exemple parmi tant d'autre.

Pour dire, c'est un smartphone android à 50 € qui faisait le job.

Matériellement et conceptuellement, c'est un appareil formidable, mais iOS n'est pas adapté.
Marzipan est un aveu de ce problème majeur.
J'espère que ça permettra d'opérer un virage vers des applications mieux adaptées et surtout un OS vraiment compétent, mais après tout ce temps, j'ai acquis la certitude qu'Apple ne veut simplement pas faire de concurrence aux Mac avec ses iPad.

avatar marenostrum | 

"Marzipan est un aveu de ce problème majeur."
c'est le contraire en fait. Marzipan sert apporter l'expérience iPad sur Mac. bref aider les nombreux développeurs iOS, de rendre leurs apps iOS compatible macOS. la plate-forme iOS étant plus riche en apps que celle de macOS.

avatar macinoe | 

Il faut s'attendre à une grosse baisse de compétence des applications macOS alors ?

A moins que vous consideriez qu'on peut faire plus de chose avec un iPad plutôt qu'un Mac ?

Et pardon, mais ce que vous dites contredit l'article qui parle du fait que les app iPad actuelles ne sont souvent que des app pour iPhone agrandies, ce qui est déjà un problème et qui ne risque pas de s'arranger si en plus ele sont portée sur Mac.

avatar marenostrum | 

pas compris ce qui baisse en fait. un app c'est en ensemble de fonctions sous une interface. et c'est tout.
si tu veux par ex imprimer un document, ça se fait pareil sur un app iPad (iOS) ou Mac (macOS). tu imprimes une feuille. pour quelle baisse de compétence on peut parler dans ce cas ?

avatar macinoe | 

Les possibilités des applications dépendent quand même pas mal de celle de l'os sur lequel elle tourne.

Si vous prétendez pouvoir faire sur un iPad tout ce que vous faites sur votre Mac, je ne vous crois pas, j'ai essayé pendant 8 ans.

avatar marenostrum | 

et non, c'est une préjugé ça.
moi j'utilise un app sur mesure sur iPhone, iPad et mon iMac. il est partout pareil, sauf en interface où sur iMac il faut utiliser la souris et sur les autres le doigt.

et ce que tu dis à la fin, y a rien à voir avec l'article ou ce projet Marzipan. bien sûr sur macOS on peut faire plus, mais là on parle pour des taches précises. avec un app on peut pas faire tout. il a été crée dès le départ pour des taches précises. cet app va être maintenant multi-plateforme. si comme moi tu veux utiliser un app partout (en réseau par ex), le développeur aura maintenant la possibilité de le faire.

avatar Bruno de Malaisie | 

@macinoe

Je travaille sur un iPad Air 2 puis Pro depuis 4 ans. Et je suis très content... j’ai l’iPad 10.5.
Il y a des choses qui ne peuvent pas être faites sur iPad (coder par exemple) mais comme je ne code pas, cela ne me dérange en rien.
De même que je suis très content de n’avoir avec moi que mon iPad Pro au lieu de portables et chargeurs à l’instar de tous mes collègues qui sont rouillés du bulbe...

avatar iPop | 

@macinoe
Si vous prétendez pouvoir faire sur un iPad tout ce que vous faites sur votre Mac, je ne vous crois pas, j'ai essayé pendant 8 ans.

— pour moi c’est plus un souci. ?

avatar fte | 

@macinoe

"j'ai essayé pendant 8 ans."

La vache, c’est de l’acharnement.

J’ai essayé 2 ans et j’ai jeté l’éponge. Je trouvais déjà que j’avais été fort têtu...

avatar Bigdidou | 

@macinoe

« A moins que vous consideriez qu'on peut faire plus de chose avec un iPad plutôt qu'un Mac ? »

On peut surtout faire autre chose, ou différemment.

C’est probablement une limite de ce projet.

avatar marenostrum | 

on fait la même chose mais différemment, parce que interface qui change (y a plus de souris) l'oblige de le faire différemment.

la même app, fait la même chose sur n'importe quelle plate-forme. la seule différence est graphique. c'est l'interface.

avatar macinoe | 

Ok, c'est donc sans doute moi qui ait des habitudes inadaptées à la théorie.

Mais ça ne me dis pas comment on fait par exemple quand on est en voyage au maroc et qu'on a qu'un iPad avec un reseau anémique pour :
Télécharger une archive rar de quelques ko sur un site web, la décompreser et intégrer le contenu à son logiciel de cartographie.

Chose qu'un ado du coin a su faire en 2 minutes avec son smartphone android low cost.

Et encore, je ne parle que d'un truc ridicule, pas de l'importation de vidéo 4k ou de fichier hyper volumineux.

Vous allez me dire que c'est le web, les formats de fichiers qu'on y trouve et le monde exterieur en général qui est inadapté à l'iPad qui a trop d'avance, j'imagine ?

avatar marenostrum | 

pour ce que tu veux faire il faut trouver l'app capable de le faire. et c'est valable pour l'ordinateur aussi. le système tout seul ne propose pas TOUT. il faut trouver la bonne application, pour réaliser les taches de tes projets.
pour ça que Apple veut attirer les développeurs de la plate-forme iOS, où y a plus de vitalité et dynamisme, vers macOS, où la situation s'est endormie.

en plus les gens, les utilisateurs, n'arrivent pas à utiliser à fond les programmes sophistiqués. des programmes simples, qu'on trouve sur iOS pouvaient leurs suffire largement.

avatar macinoe | 

Réponse qui botte en touche et totalement insufisante.

La vérité, c'est que l'iPad a été conçu dès le départ comme un gros iPhone, avec le même OS qui se voulait simple et donc intrinséquement limité.
Il y a des efforts de fait pour que ses compétences approchent celles d'un véritable ordinateur, mais on en est encore très loin. Très très loin.

La faute à iOS qui a été conçu avec les paradigmes valables pour un smartphone, mais pas une tablette dont Apple a sous estimé le potentiel au départ, chose qu'on ne peut pas leur reprocher étant donné qu'il ont été pionnier dans le domaine. Ce qu'on peut reprocher en revanche, c'est la lenteur et le peu de progression en 8 ans pour mieux adapter iOS aux tablettes. Lenteur que je suspecte être voulue pour ne pas trop concurrencer la Mac.

avatar webHAL1 | 

@macinoe
« Ce qu'on peut reprocher en revanche, c'est la lenteur et le peu de progression en 8 ans pour mieux adapter iOS aux tablettes. »

Oui, je suis bien d'accord avec ça. C'est quelque chose que j'ai aussi souvent relevé ici. Le plus grand frein au remplacement du micro-ordinateur traditionnel par un iPad, objectif avoué d'Apple, c'est bel et bien iOS.

« Lenteur que je suspecte être voulue pour ne pas trop concurrencer la Mac. »

Ça joue probablement un rôle, en effet. Malgré les déclarations de Tim Cook sur la cannibalisation d'un produit par un autre, il est clair qu'Apple préfère nettement vendre à ses clients un Mac + un iPhone + un iPad + une Apple Watch + une Apple TV + un HomePod, plutôt que multiplier les fonctions communes.

avatar fifounet | 

@macinoe

"La vérité, c'est que l'iPad a été conçu dès le départ comme un gros iPhone, avec le même OS qui se voulait simple et donc intrinséquement limité."

L’iPad a existé AVANT l’iPhone dans les labos d’Apple

avatar Bigdidou | 

@macinoe

« Télécharger une archive rar de quelques ko sur un site web, la décompreser et intégrer le contenu à son logiciel de cartographie. »

Ne te fâche pas, mais :
- tu peux télécharger ton archive tar sur iOS sur n’importe quel site web. Je ne vois pas très bien pourquoi ce serait plus facile sur Android avec un réseau anémique.
- Tu peux décompresser cette archive
- Quant à l’incorporer dans ton logiciel de cartographie, c’est une autre histoire : ça dépend de lui. On imagine qu’un logiciel bien fait irait chercher lui même ses ressources sur le web, mais je n’ai probablement pas compris la,situation que tu décris.

Le principal est que tu sois à l’aise avec ta solution Android.

avatar macinoe | 

On peut, on peut...

Mais comment ? Avec quels outils ? Concretement ?
On va simplifier encore le problème alors.

On abandonne l'ouverture d'un fichier provenant du web par l'App de son choix, on veut juste télécharger un fichier compressé en rar sur un site web et le décompresser sur l'iPad. Fichier dont on ne pourra rien faire du tout, mais bon. Comment fait-on ?

Pourquoi ce genre de choses est plus simple sous android ?
Parce qu'on peut utiliser des gestionnaires de fichier déjà.
Que l'on peut associer un type de fichier avec une application et que comme cette possibilité est offerte, les applications pour manipuler chaque type de fichier existent ! Contrairement à iOS.

avatar Bigdidou | 

@macinoe

« Que l'on peut associer un type de fichier avec une application et que comme cette possibilité est offerte, les applications pour manipuler chaque type de fichier existent ! Contrairement à iOS. »

Euh, si, sur iOS aussi tu peux ouvrir n’importe quel fichier avec n’importe quelle application pourvu que ce soit prévu dans l’application, exactement comme sur Android.
Soit directement d’une app vers une autre, soit à partir d’un gestionnaire de fichier (Fichiers (ex-iCloud) ou un autre).
Je préfère même le système sur iOS car il est plus paramétrable, justement.

avatar macinoe | 

Ce qui donne quoi dans la vie réelle concernant l'exemple simplissime cité plus haut ?

Quelles applications à utiliser, quelles manipulations à faire ?

avatar Bigdidou | 

@macinoe

« Quelles applications à utiliser, quelles manipulations à faire ? »

Comment veux tu que je le sache ?

L’application à utiliser est celle qui peut ouvrir et utiliser le type de fichier en question, excuse-moi du truisme.
Sélection du fichier -> sélection de « partager » dans le menu pop-up qui s’affiche -> sélection de l’app dans laquelle tu veux ouvrir ton fichier ou, en dessous, sélection de l’action que tu veux faire avec.

Pas de différence fondamentale avec Android.

avatar IGerard | 

@macinoe

Bien... safari peut downloaded le fichier et ensuite passer la main à une application qui fait le taff

J’utilise Documents de Readle qui est gratuite et qui est aussi à l’aise avec le drag and drop

J’utilise aussi GoodReader qui est payant mais le drag and drop est pas génial, pour ça que je suis passé à Documents la plus part du temps.

Sinon on aurait aimé que Apple aille plus vite au niveau de l’environnement...

Mais je me sers de mes iPads depuis 2010 sans discontinuer, les utilisants dans les tâches où ils ont du sens ... ayant toujours mon Mac... difficile d’envisager un travail de Dev sur iPad excepter quelques taches de dépannage ou du web avec Coda... ou en remote ssh sur un serveur ... mais pas de Dev iOS ou MacOS lourds... du Swift dans Playground pour tester quelques morceaux de code.

avatar pat3 | 

@macinoe

"on veut juste télécharger un fichier compressé en rar sur un site web et le décompresser sur l'iPad. Fichier dont on ne pourra rien faire du tout, mais bon. Comment fait-on ?"

Archives: Opens any format de « MacPaw Inc. » https://itunes.apple.com/fr/app/archives-opens-any-format/id562790811?mt=8

avatar iPop | 

@macinoe
Mais ça ne me dis pas comment on fait par exemple quand on est en voyage au maroc et qu'on a qu'un iPad avec un reseau anémique pour :
Télécharger une archive rar de quelques ko sur un site web, la décompreser et intégrer le contenu à son logiciel de cartographie.

— télécharger : Safari
décompresser : Siri
Sinon il y a MapwithMe, vous sélectionner le pays, y a plus qu’à.

avatar macinoe | 

Safari sous iOS n'a aucun gestionnaire de téléchargement. Tu peux télécharger quoi ? Une image peut-être ?

Quand à l'utilisation de siri pour decompresser une archive rar, je ne ferais aucun commentaire.. C'est tellement abberant comme solution que je n'ai même pas envie de savoir si c'est faisable.

avatar iPop | 

@macinoe

Comprend pas trop ton souci puisque je télécharge des fichiers ZIP ou autres sans problème.

avatar Bigdidou | 

@macinoe

« Tu peux télécharger quoi »

Tu es certain de savoir te servir d’iOS ?
N’importe quel fichier. Après, avec safari, ce sont des téléchargements un à un, c’est vraiment pas terrible.
Libre à toi d’utiliser des navigateurs avec de vrais gestionnaires comme iCab ou d’autres.

Pour les archives tar, il y a des utilitaires, mais,c’est beaucoup moins pratique que dans Android où ces archives peuvent être manipulées dans l’OS lui même (c’est l’expérience que j’en ai, peut-être grâce à un utilitaire, je ne sais pas).
Mais rien de vraiment rédhibitoire si on manipule pas ces fichiers toute la journée.

avatar alfatech | 

@macinoe

"Safari sous iOS n'a aucun gestionnaire de téléchargement. Tu peux télécharger quoi ? Une image peut-être ?"

Avec icab mobile je dl tout ce que je veux à une vitesse fulgurante.......Tu as utilisé un appareil pendant 8 ans sans le connaître réellement, c'est moche.

avatar fifounet | 

@alfatech

"Tu as utilisé un appareil pendant 8 ans sans le connaître réellement, c'est moche."

Quand on se ferme (ou s’enferme) avec des préjugés on avance pas .

avatar fifounet | 

@macinoe

"Mais ça ne me dis pas comment on fait par exemple quand on est en voyage au maroc et qu'on a qu'un iPad avec un reseau anémique pour :
Télécharger une archive rar de quelques ko sur un site web, la décompreser et intégrer le contenu à son logiciel de cartographie."

Décidément cet « exemple parmi tant d’autres » comme tu as dit avant m’a l’air quand même assez récurrent ... ?

avatar jazz678 | 

@macinoe

« A moins que vous consideriez qu'on peut faire plus de chose avec un iPad plutôt qu'un Mac ? »

Pas plus mais mieux

Et en situation de mobilité c’est plus que vrai

Ne serait-ce que parce que l’iPad est plus léger, plus compact et que son interface tactile est plus approprié et plus convivial.

Et il y a des choses que tu feras sur ton iPad que tu ne feras pas sur un Mac. Parce que ce dernier n’est pas tactile

avatar macinoe | 

Merci de nous signaler que le hardware de l'iPad est adapté pour la mobilité, Captain obvious !

Personne n'a dit le contraire., on parlait des possibilités du software par rapport à un Mac.

avatar jazz678 | 

@macinoe

« Merci de nous signaler que le hardware de l'iPad est adapté pour la mobilité, Captain obvious ! »

Pas que le hardware
L’intérêt de l’iPad tient au hardware et aux logiciels qui l’accompagnent. Souvent les mêmes que sur Mac.
Tu répondras encore que c’est évident..

Tu n’as apparemment pas trouvé en l’iPad une solution qui réponde à tes besoins (au bout de 8 ans quand même..).
Tu veux retrouver les mêmes « compétences » que sur un « vrai ordinateur » (??)

Tu a attendu que l’iPad deviennent autonome ? Il l’est à priori.

Pose-toi juste la question de tes besoins et de l’appareil qui puisse y répondre.

Les solutions ne manquent pas (MB, MBPro, laptop d’autres marques,...)

avatar fte | 

@macinoe

"Il faut s'attendre à une grosse baisse de compétence des applications macOS alors ?"

J’appelle cela de la stupidification.

Et oui, je crois qu’il faut sérieusement s’attendre à ça.

avatar fifounet | 

@macinoe

"En voyage et sans réseau performant, c'est encore et toujours une galère sans nom pour faire des chose aussi basique que telechager une trace gps de quelques ko et la décompresser. »

Ho oui je dois pour ma part en décompresser une dizaine par jours

« Un exemple parmi tant d'autre."

Un autre alors ‘

avatar apotheker | 

Après avoir eu toutes les générations d’iPad et utilisé toutes les astuces pour utiliser mon iPad Pro en appareil autonome j’ai finalement lâché pour repasser en 100% MacBook Pro.

- musique = que des apps médiocres et sans solution de sauvegarde par HDD facile, fichier plante la plupart du temps, les apps ne durent pas et les professionnels rigolent si vous arriver avec un projet GarageBand ou Cubasis. Retour à Logic Pro X, ses super plugin et les utilitaires pour mon Kemper, Scuffham S-Gear et les milliers d’autres pour les plugin guitare. Écrase Bias Fx, la seule solution valable sur iPad.

- suites bureautique =
Word est minable sur iPad et on ne peut pas bosser avec plusieurs instances, il n’y a pas tous les outils et c’est pas ultra stable.
Excel ne permet pas l’utilisation de certains outils ou macro. Impossible de faire des choses un peu scientifiques

- boulot = impossible de bosser avec des machines pro (laboratoires d’analyses) qui ont leur utilitaire pour Mac/Oc seulement. Idem pour les appareils de musique pro.

- jeu =
Que des jeux médiocres à part PUBG ou Fortnite mais beaucoup moins beaux que sur console/PC et surtout que des Kevin en pyjama en ligne ou des européens qui n’ont que leur mobiles pour jouer (donc peu de français, ou des casuals gamers)

J’ai eu la réponse d’un investisseur dans les programmes de jeux vidéos qui me disait que les 30% pris par Apple sur l’app store faisait fuir pour les gros projets, à part pour faire de la pub pour des vraies productions sur consoles/pc
Idem pour les éditeurs d’app dédiées à des matériels pro (Kemper, AxeFX, Appareils de PCR et trucs divers de labos) qui ne veulent pas dépendre du bon vouloir d’Apple et ne peuvent pas faire de mise à jour ou communiquer parfaitement avec leur hardware avec les limitations d’apple en usb.

La souris est aussi un problème pour certaines applications.
Idem pour les jeux (FPS!)

Bref à plus de 1000€ l’iPad pro 2018 est un super hardware avec un iOS de merde.
L’iPad est resté un gros iPhone et je crains que cela ne continue.

avatar macinoe | 

100% de ton avis.

Et c'est, je trouve, un énorme gachi avec un tel hardware, un tel concept, une telle finition.

A mon avis, Apple est passé à trois fois rien de créer l'appareil numérique idéal. Mais ce qui manque gâche tout.

avatar marenostrum | 

ils vendent plus d'iPad avec les version pros. vous qui ne trouvez pas vos comptes, il vous faut l'ordinateur tout simplement. j'utilise pareil l'ordinateur plus que mes appareils mobiles, il a un écran plus grand tout simplement, et clavier + trackpad plus performants.

avatar macinoe | 

On est donc d'accord pour dire qu'un iPad ne peut pas se suffire à lui même et qu'il faut encore et toujours un ordinateur en plus.
Ce qui est vraiment dommage car android a prouvé le contraire.

Ce que je déplore, c'est que la tablette possédant de très loin le meilleur hardware, une finition irréprochable et un prix relativement contenu soit castré par des choix concernant le systèmes d'exploitation.

avatar marenostrum | 

moi ça me suffit ce qu'il propose mon iPad ou l'iPhone. je me suis adapté, j'utilise un app SUR MESURE sur tous mes appareils, j'attends rien de Apple.
d'ailleurs avec mon premier post sur ce fil, c'est ça que j'ai voulu préciser, que ce que Apple propose avec Marzipan, existe déjà depuis longtemps. y en a des solutions de développement qui le permettent (notamment FileMaker Pro Advanced, produit par une filiale de Apple).
Apple ne fait que généraliser la chose. pour que tout le monde en profite et pas que quelqu'uns. apparemment comme moi y en a plusieurs. ils en ont des stats pour le savoir.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR