iPad, le grand malade de la gamme Apple

Christophe Laporte |

Le mois d’octobre aurait pu être le mois de l’iPad. Apple avait tous les ingrédients pour faire un special event : le modèle de base revu de fond en comble, une mise à jour de la gamme iPad Pro et une toute nouvelle version d’iPadOS censée régler les problèmes structurels de la tablette grâce à Stage Manager.

Mais voilà, la direction d’Apple a jugé que les annonces n’étaient pas suffisamment sexy pour faire l’objet d’un keynote. Peut-on leur donner tort ? Toutes les références d'iPad et d'iPad Pro sont en stock, alors qu'il est toujours difficile de se procurer un iPhone 14 Pro (et ça n'est pas près de s'arranger) et qu'il a fallu attendre des semaines pour que l'Apple Watch Ultra soit à peu près trouvable dans le commerce.

iPad : un été polémique !

À vrai dire, l’actualité relative à l’iPad a été plutôt chaotique ces derniers mois. Le développement d’iPadOS 16 a été émaillé de polémiques tout l’été. Il y a d’abord eu cette décision de réserver Stage Manager aux iPad équipés d’un système sur puce M1, avant de se déjuger.

Cette grande nouveauté d’iPadOS a fait l’objet de nombreuses critiques. Son développement chahuté n’est pas sans rappeler celui de Safari 15 l’année dernière. Soucieux de ne pas se mettre à dos sa communauté la plus bruyante, qui est plutôt conservatrice il faut bien l'admettre, Apple a cherché à mettre au point une solution qui convienne à tout le monde. C’est rarement la bonne approche. Gageons que les ingénieurs de Cupertino ont de la suite dans les idées et continueront d’améliorer le gestionnaire de fenêtres au fil des versions du système.


Tags
avatar Apero | 

Article intéressant qui résume bien la triste situation de l’iPad, merci ☺️

avatar Giloup92 | 

Beaucoup d’entreprises voudraient avoir un si « triste » produit.

avatar cecile_aelita | 

@Giloup92

+1

avatar Malouin | 

@Giloup92

Pour moi, « l’échec » relatif de l’iPad provient des logiciels. J’ai été obligé de repasser sur Mac après plus d’un an d’une utilisation intensive d’un iPad Pro pour cause de logiciels Microsoft dégradés au regard de ceux proposés sur Mac.
Et que dire des bridages logiciels qui éteignent la caméra d’une visio quand on va regarder un fichier ?

avatar Giloup92 | 

Pour moi, l’iPad et le Mac sont deux produits différents. Vouloir à toute force que le premier devienne le deuxième est une erreur.

avatar Valiran | 

Franchement, Microsoft est arrivé à faire son trou avec les Surfaces, petit trou, certes, mais l'aura est différente pour Apple, et la fusion des 2 pourrait sérieusement cartonner.

avatar Malouin | 

@Valiran

Pffff ! Non. Les utilisateurs qui possèdent une surface se borne au défilement de l’écran pour le côté tactile.
L’iPad est le seul device qui offre vraiment une expérience tactile…
Reste des logiciels à la traine.

avatar Valiran | 

@Malouin

Oui parce que le produit est imparfait, utiliser une surface en mode tablette c’est chiant. Microsoft n’a pas d’OS tablette, Apple a les 2.

avatar Malouin | 

@Giloup92

Tu as raison (par exemple, je ne me sers JAMAIS du trackpad de mon iPad) mais les bridages constatés et les limitations de certains logiciels sont rédhibitoires (c’est aussi, je présume, une question de taille de marché pour Microsoft).
Je défis un utilisateur chevronné d’utiliser Power point sur un iPad.
… Et si Keynote est un plaisir sur iPad, il lui manque la sélection possible des objets qui peut devenir très chiante au quotidien.
Bref, il ne s’agit pas de confondre le Mac avec l’iPad mais de rendre l’iPad vraiment Professionnel.

avatar macbook60 | 

@Giloup92

Y’a t’il vraiment sur le marché un produit qui fasse les deux sans compromis ? Pc et tablette la surface vaut t elle le coup? Le mode dex de Samsung ?

avatar Bruno de Malaisie | 

@Malouin

Pareil. Mon iPad Pro 11” me sert de tablette ou liseuse de luxe.
Mon MacBook Air M1 me sert pour le travail!!!

avatar Malouin | 

@Bruno de Malaisie

Combinaison idéale pour moi.
Je pars en week-end avec mon iPad…
Et chez mes clients avec mon Mac Air M2.
En plus il suffit que je doive projeter un truc et que le client possède un système type Life size…

avatar Rom 1 | 

Alors que les tablettes ne m'intéressaient pas, je viens de me prendre un iPad Air en promo avec un Magic Keyboard. En effet, iPad OS ne peut pas rivaliser pour moi avec macOS. Trop de limites mais surtout une philosophie trop différente. Je trouve qu'en mobilité c'est en revanche une bonne solution de complément notamment pour du taper du texte face au MacBook Pro 16 qui est plus un transportable. Le MacBook Air n'est pas assez polyvalent pour remplacer les deux.
Bref plutôt que cannibaliser, la difficulté réside dans le travail d'équilibriste pour que les gammes se complètent. À mon avis à trop vouloir segmenter, on finit par se perdre. Steve Jobs avait fait un grand ménage à son retour, il serait peut-être temps de faire la même chose pour l'ensemble des gammes produits.

avatar Furious Angel | 

@Rom 1

Steve Jobs avait ce tableau tres simple avec d’un coté pro et grand public, et de l’autre ordi fixe et ordi portable. Du coup il fallait une gamme de 4 produits.

C’était un excellent raisonnement, mais il ne faut pas l’oublier que c’est un raisonnement de la fin des années 90. Les usages se sont démultipliés, les besoins aussi.

Un utilisateur grand public, ça va de l’enfant de 8 ans qui regarde YouTube Kids à la grand mère qui fait une visio avec cet enfant. Et entre les deux des gamers, des bouffeurs de série à la pelle qui aiment le HDR, des gens qui lisent des bouquins, des étudiants qui prennent des notes… Et les pros ca peut etre quelqu’un qui monte des vidéos en 8K, quelqu’un qui fait que du Excel ou un décorateur qui montre des projets à des clients.

Bref je ne pense pas que UNE machine grand public convienne au grand public, et UNE machine convienne à tous les pros. Si Apple garde cet éventail de gammes, c’est sûrement que les clients s’y retrouvent.

avatar Rom 1 | 

@Furious Angel

Bien entendu mais sans aller dans cet extrémisme, il y a moyen d'alléger un peu. Le MacBook Pro 13 n'a plus de sens par exemple. Pour la TouchBar ? Mais à ce moment-là il faut assumer qu'elle ait disparu. C'est pas Apple qui disait qu'ils avaient le courage de faire des choix ?

Et on pourrait faire la même réflexion sur le Macbook Air M1, mais également sur l'iPad 9, ou même entre le 10 et le Air où la différence est tellement ténue qu'elle oblige le 10 à faire du surplace avec des vieilles technos. Ou encore l'iPhone 12 toujours produit. Même si au final ça reste des bonnes machines.

La segmentation c'est bien pour adresser plusieurs publics mais pas quand ça devient artificiel. Là on a compris que c'était pour augmenter le panier moyen, en offrant moins/du daté pour le même prix et du mieux pour un prix plus élevé.
Le grand public finit par être perdu et n'être plus guidé que par le prix alors que la simplicité fait partie de l'expérience, que ce soit à l'achat ou dans l'utilisation. Les pros eux n'ont pas besoin d'aide, ils ont toujours su ce dont ils avaient besoin.

avatar Valiran | 

Oui, clairement il faut qu'ils arrêtent avec cette politique de 36 gammes. Entre le fait que les Ipad sont de + en + puissants et que les prix grimpent, on se retrouve à prix équivalent à se faire déclasser et donc avoir de moins en moins d'améliorations de génération en génération...

avatar nmo | 

@Rom 1

“Le MacBook Pro 13 n'a plus de sens par exemple. Pour la TouchBar ?”

Ce qui n’aurait pas eu de sens pour Apple, ça aurait été de supprimer du catalogue le 2e Mac le plus vendu de la gamme.

avatar Rom 1 | 

@nmo

Si, si comme avant le nouveau modèle remplaçait le précédent pour quasi le même prix. C'est ce que j'explique plus haut : la stratégie est d'augmenter le panier moyen, en offrant moins/du daté pour le même prix et du mieux pour un prix plus élevé. Le Macbook Air M1 et le MacBook Pro 13 sont des aberrations du catalogue.

avatar nmo | 

@Rom 1

Je reformule : le MacBook Pro 13" était encore le 2e le plus vendu, derrière le MacBook Air et devant les autres MacBook Pro (14 et 16"). C'est précisément pour cela qu'Apple l'a gardé au catalogue pour l'instant.

avatar Rom 1 | 

@nmo

Je reformule aussi : le MacBook Pro 13 est le 2e le plus vendu parce que, contrairement à l’habitude, il n’est pas sorti du catalogue alors qu’il aurait dû l’être remplacé par la nouvelle génération (le MacBook Pro 14). Sinon c’est ce dernier qui aurait été le 2e plus vendu.

avatar melaure | 

@Rom 1

Chez moi les deux travaillent en complémentarité, mais iPadOS ne peux pas remplacer macOS.

avatar Rom 1 | 

@melaure

Je partage cet avis. Je regrette juste de ne pas avoir un MacBook Pro récent pour profiter de Continuité avec l'iPad Air, en les posant l'un à côté de l'autre.

avatar Furious Angel | 

C’est surtout que contrairement à ce qu’on essaie de nous vendre, un iPad est avant tout un appareil de consultation passive, idéal pour de la vidéo. Et pour 99% des gens, les specs de 2015 sont largement suffisante. Donc ils ne renouvellent pas.

Pour faire de l’iPad une machine plus polyvalente, il fait des accessoires et on se retrouve avec quelque chose d’aussi cher qu’un Mac, moins pratique et avec des limitations : pour mon boulot je passe par des interfaces web non compatibles avec iOS, il me faut un navigateur desktop. Et pour moi c’est le navigateur, pour d’autres ça va être autre chose.

Il y a quelques métiers où la portabilité et le partage d’image peut être bien (tout ce qui est lié à l’habitat, d’un architecte à un agent immobilier en passant par un décorateur), mais pour tous les métiers demandant d’écrire beaucoup de chose ou traiter beaucoup de données, l’ordinateur reste meilleur, voire indispensable.

Malgré son nom, iPadOS reste iOS avec 2-3 fonctions en plus, et l’iPad reste un produit entre le smartphone et l’ordinateur, qui ne fait pas beaucoup plus que le premier et pas autant que le second.

avatar Nesus | 

@Furious Angel

Je ne partage pas du tout l’avis du passif, je produit énormément avec l’iPad. Parfois, avec des contraintes, souvent avec des avantages. Par contre, je vous rejoins pleinement sur les navigateurs. Apple s’enferme avec WebKit unique. C’est une bataille, qui ne sert pas le client. La part de marché fait qu’il y a peu de chance que ça change. Beaucoup ne développent que pour chrome, c’est triste, mais c’est un fait.

Il y a un autre problème, cette volonté de rester proche d’iOS. Beaucoup d’éléments d’interfaces devraient évoluer pour donner encore plus de latitude et de productivité.

Pour les accessoires, l’usb-c et iOS 16 a fait tomber beaucoup de barrière. Mais il faut encore beaucoup de compromis. Trop, si la mobilité n’est pas l’élément le plus important.

Et je rejoins l’article, j’ai payé mon iPad plus cher que le MacBook Pro de l’époque. Mais j’avais besoin du pencil et surtout de la 4G.

avatar bigfafa | 

@Furious Angel

Je me retrouve complètement dans votre analyse.

Autant j’ai du plaisir et de l’envie au renouvellement de mon iPhone ou Mac de bureau, autant l’iPad non.

J’ai eu un iPad 2 en 2011 que j’ai remplacé par un iPad Pro 9 pouces en 2016. Le gap était top. Mais depuis mon utilisation et celle de toute la famille (principalement plateformes de streaming et web) font que, malgré sa batterie qui flanche, je n’ai pas envie d’un nouveau modèle, surtout avec les prix en vigueur. Je pense changer en fait sa batterie. Alors qu’il a 6 ans et demi !

avatar Giloup92 | 

Le principal problème pour Apple avec les iPad, c’est qu’ils sont increvables ! Il faut vraiment que mon iPad soit à bout de souffle pour en changer.

avatar Askar | 

@Giloup92

Je suis bien d’accord mon iPad 2 Air fonctionne très bien et il vient juste de ne plus pouvoir accepter la mise à jour Qui peut parler d’obsolescence programmée

avatar Chris K | 

iPad… vers l’infini et au delà… outil extraordinaire. Le seul device qui me fait rester chez Apple.

avatar Giloup92 | 

« L’iPad devait révolutionner la micro-informatique et se présentait dans l’immense majorité des cas comme le successeur naturel du PC. ». J’ai acheté le tout premier iPad (et quelques suivants) parce que c’était pour moi l’antithèse d’un ordinateur. Utilisateur non professionnel, un iPad qui devient un Mac ne m’intéresse pas du tout.

avatar fosterj | 

J’adore aussi mon device préféré car ce n’est pas un outil que l’ont subi mais que l’on utilise pour faire des choses agréables ou faire des choses nécessaires .. agréablement..

C un des seuls outils présent dans le présent que l’on voyait dans la « futur-passé« .. la science fiction d’avant quoi .. ou sont la téléportation ou les voitures volantes ?

avatar mat16963 | 

« Pourquoi Apple ne propose-t-elle pas une option pour profiter de la 5G sur son Mac ? Le MacBook Air ferait-il alors trop d’ombre à l’iPad ? »
Et j’ajouterais: pourquoi n’ajoute-t-elle pas le support du Pencil sur macOS ? Elle a bien offert un clavier et un trackpad à l’iPad, alors pourquoi ne pas permettre de prendre des notes à la volée sur un seul et même appareil ?
Comme le dit l’article, la raison est simple: segmentation. Ils ont peur que des utilisateurs de Mac + iPad ne passent que sur une des deux machines… pourtant l’effet est que des utilisateurs quittent Apple pour cette raison, ils n’ont pas les moyens ni la place (c’est mon cas sur les bancs d’université où il est impossible de poser un Mac + un iPad dans un auditoire plein) de prendre les deux toujours avec eux (d’autant plus que c’est lourds et souvent peu pratique malgré les fonctions de Continuité). Puis à côté ils voient des marques de PC comme Microsoft qui proposent un ordi portable compatible avec un stylet, et se tournent vers cette marque…

Cette segmentation ne va à mon avis vraiment pas profiter à Apple… Trop de choix tue le choix, à force d’hésiter face à une gamme d’iPad ultra large et limitée par iPadOS et une gamme de Mac ultra large et limité par le non support du Pencil, les clients vont juste se tourner vers autre chose, faute de pouvoir choisir…

avatar celebration | 

Ce que j’ai acheté : iPad Pro 12 et MacBook Pro 16.

Ce que je veux : un seul appareil, une sorte de MacBook avec comme écran un iPad, tactile et détachable, principalement pour dessiner. Sous le clavier uniquement du stockage, une grosse batterie et des ports supplémentaires.

Problème : Apple veut pas. Alors que d’un point de vue hardware cela n’a jamais était aussi envisageable.

Conclusion : 😭

avatar zearno | 

@celebration

Peut être que le bon produit pour vous se trouve ailleurs (un Surface Studio par exemple ?).

avatar celebration | 

@zearno

Une bonne idée si je n’étais pas allergique à Windows depuis que j’ai touché mon iBook de l’époque 😁

avatar zearno | 

@celebration

😁

avatar Bounty23 | 

La conclusion résume bien le problème. Pas de concurrence, pas d’innovation.

avatar DahuLArthropode | 

J’ai du mal à suivre l’argumentation. C’est une machine qui concerne beaucoup moins de monde que l’iPhone, la comparaison des chiffres est-elle pertinente ? Comme le dit l’article, la concurrence est absente: comment en conclure que c’est la preuve d’un échec? Et l’innovation: en faut-il à tout prix? Il faudrait un iPad pliable?
L’iPad fait plutôt bien ce que Jobs avait imaginé: c’est un bon écran pour consulter des contenus. Et c’est aussi la machine qu’il n’imaginait pas, avec un stylet qu’il ne voulait pas: une super tablette graphique.
iPadOS: bien pour les usages prévus. Insuffisant pour remplacer un Mac. Mais c’est quand meme pas mal. Stage manager compris.
Ce qui m’impose d’avoir un Mac en plus, c’est notamment les faiblesses des versions iPad (notamment Word et Excel). Mais Affinity, ProCreate, Sketches... ça me rend l’iPad indispensable.

avatar fosterj | 

@DahuLArthropode

Tout à fait d'accord 👍

avatar Silverscreen | 

je serais tellement favorable à une segmentation plus simple :
iPad Mini et iPad 11 pouces : grand public et sans smart connecteur
iPad Pro 12 et 14 pouces : pour les prosumers

MBA 13 et 15 pouces, léger et sans ventilo
MBP 14 et 16 pouces plus épais et puissants

exit le MBP 13 et l’iPad Air, bâtards.

Néanmoins, dans chaque entrée de gamme, la possibilité de choisir une version un peu plus puissante (et pas juste en raison d’un coeur graphique) pour réduire l’écart de perfs entre haut de gamme grand public et début de gamme pro.
C’est ce que font un peu le MBP13 et l’iPad Air mais pourquoi se taper en plus un format, des accessoires de saisie et des coques différents à cause de celà ?

On a la même chose sur iPhone 14 vs 14 Pro et ça suffit comme segmentation (d’ailleurs, les iPhones 14 et 14 Plus se venderaient p-ê mieux si la gamme n’était pas brouillée par des iPhones 13 et 12 et du SE en plus… alors qu’il suffirait de faire démarrer l’iPhone 14 avec un prix plus bas et une meilleure gradation des capacités et taille d’écran.

La gamme actuelle est juste illisible.

avatar Valiran | 

Ahhhh comme je regrette l'époque où il n'y avait que 2 iPhones au catalogue. Le nouveau, et l'ancien. Point.

avatar nmo | 

@Silverscreen

"iPad Mini et iPad 11 pouces : grand public et sans smart connecteur
iPad Pro 12 et 14 pouces : pour les prosumers"

pas d'accord sur cette segmentation. Pour beaucoup d'entre nous l'iPad 12" est trop encombrants pour être l'appareil à tout faire, sans compter le poids ajouté par le Magic Trackpad.

Le 11" est un très bon compromis pour bcp d'utilisateurs.

avatar Valiran | 

Pour la très lente progression de l'ipad est multi-factorielle:
- Gamme trop fragmentée: actuellement on a l'ipad pro en 2 tailles + ipad air + ipad 9 + 10 + ipad mini
- les améliorations "visibles", j'entends pas là ce qui améliore le confort d'usage d'un ipad, n'arrive qu'à trop petites goutes. Sur la gamme air, ceux qui ont un Air 3, à part le "nouveau" (pour cette gamme seulement) design et l'habituel ajout de puissance, pas de quoi s'extasier.
- l'écran n'est plus grand que de 0,4"
- il n'est pas vraiment meilleur que l'ancien (=/= laminé)
- l'appareil photo c'est pas une fonction première sur une tablette pour la plus part des gens
- Et....
- ... il est fini le temps où le nouveau modèle mettait une gifle au précédent! un A12X aujourd'hui c'est encore très fluide pour un usage lambda classique et même pour certains jeux plus AAA
- ... Si on remplace son iPad Air 3 par un 5, le ticket d'entrée a prit 200€, si on remplace par un iPad au même prix, ça revient à acheter un iPad Air 4 qui partage quasiment sa fiche avec celle de l'iPad 10, qui a déjà 1 an et qui est encore dans "l'ancien monde", celui des puces Ax (nouveau monde = Mx)
- ... iPad OS déçoit parce que ...
- le prix se rapproche du mac entrée de gamme mais ça ne remplace pas un Mac, et dans la tête de beaucoup de monde, une tablette c'est moins cher qu'un PC et c'est moins complet
- Apple s'amuse à rendre la séparation Ordi/Tablette de plus en plus fine, sans toute fois apporter ce qui manque vraiment à iPad OS, c'est de devenir une iSurface. Une tablette ET un ordinateur, le vrai affichage multi-fenêtre, comme on pouvait le voir déjà au tout début avec le jailbreak, avec une gestion complète de la souris. Mais comme niveau puissance le haut de gamme serait beaucoup trop proche du Mac, il y aurait canibalisation d'une partie des ventes de Mac
- J'ai été étonné en parlant avec des non-tech, mais beaucoup de monde attend l'iPhold

avatar zearno | 

@Valiran

Je partage entièrement votre point de vue.
A mon sens, la versatilités des produits va devenir une des qualités principales des outils techs de demain.

Apple subit le manque total de vision produit de son CEO qui ne jure que par sa comptabilité. Le présent lui donne encore raison finissant de presser le fruit durement produit par Jobs. Qu’adviendra t’il après ?
L’espoir que j’ai concernant cette vision produit est l’ascension de Craig Federighi dans l’organigramme d’Apple, et probablement que d’autres talents qu’on ne connaît pas encore pourraient se révéler, s’ils ne partent pas voir ailleurs avant.

avatar Mecamac | 

Et le multi utilisateurs qui manque cruellement pour pouvoir le prêter aux amis, enfants et autres proches.

avatar Desseaux | 

Le prix
Ça remplace pas mon Air mais c’est limite aussi cher

Je cherche quelque chose de pratique pour voyager (quelque chose que je peux mettre dans mon sac de randonnée quand je pars plusieurs jours, ou quand je voyage) pour lire le journal, regarder quelques films éventuellement.
C’est difficile de trimballer mon mac partout dans des conditions.

Mais aux prix des iPad si on veut de la mémoire et la 5G…

avatar Nesus | 

J’ai toujours du mal à lire qu’Apple s’est déjugé sur stage manager. Le but de stage manager est d’avoir l’écran externe. Ce qui ne sera le cas que pour les M1. Le reste, c’est une interface qui n’apporte pas beaucoup.

avatar zearno | 

@Nesus

Je ne suis pas totalement d’accord, dans sa conf, Apple a clairement présenté Stage Manager comme étant le nouvel outil multitâches. Certes il corrige cette aberration pour l’écran externe (franchement c’était pas sérieux cette recopie vidéo), mais c’est bien sur la gestion de l’affichage de plusieurs applications en même temps que SM prend son interêt. Je ne sais pas si c’est réussir ou non, n’ayant pas testé, mais je vois de tout comme retour là dessus.

avatar Nesus | 

@zearno

Pour l’avoir testé (tant qu’Apple a maintenu l’écran externe), c’est moins performant que l’écran divisé en deux et la fenêtre flottante. Le vrai intérêt est d’avoir un deuxième écran et c’était le but de stage manager.

En gros, ça réduit la taille des fenêtres, mais l’avantage, c’est que l’espace total est agrandi (deuxième écran). Là, c’est un hybride bizarre, que peu vont utiliser. Avec les M1 on peut agrandir l’affichage (troisième réglage dans la résolution) et deuxième affichage. Avec ces deux éléments, il y a un intérêt, on revient presque à la même taille qu’avec le système actuel.

Perso, depuis qu’ils ont retirer le deuxième écran, j’ai désactivé stage manager. Ça n’a aucun intérêt, si ce n’est de se prendre la tête avec un affichage réduit et au comportement totalement aléatoire. Allez, on voit des bouts de son fond d’écran maintenant…

avatar thefutureismylife | 

Ce que je vois surtout c’est qu’Apple n’est pas sur tous les fronts.
Il doit déjà exister un tel article concernant les Mac il y a 4 ans. Qui aurait cru qu’on en serait là aujourd’hui ?
Et je prédis le même article pour l’iPhone dans 2-3 ans quand il sera en frontal avec d’autres priorités Apple (casque, lunette, voiture).

Je trouve surtout qu’Apple sait comme toujours en garder sous le coude pour relancer une gamme. Les exemples qui sont cités en fin d’article en sont la preuve. De mon côté mettez moi une gestion de session et je vais le grand saut.

Je suis plutôt admiratif (#fanboy) du sacrifice volontaire sur certains sujets mais stratégique qu’Apple s’impose pour justement proposer plusieurs gammes cohérentes (pas d’écran tactile sur le Mac …).

avatar huexley | 

Donnez moi une Surface sous OS X sivouplait !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR