Un contrat exclusif de 30 millions de dollars pour des iPad

Florian Innocente |

Apple a gagné un contrat d'équipement de 30 millions de dollars en iPad pour un ensemble de collèges de Los Angeles (22,3 millions d'euros). Un marché qui va entrainer de facto d'autres dépenses avec Apple puisque cette dernière est la seule à avoir été retenue.

Les 47 campus bénéficiaires de ces iPad, les paieront 678$ l'unité. C'est grosso modo l'équivalent d'un modèle Wi-fi de 64 Go. Les configurations ne sont pas détaillées par le LA Times, mais ce prix élevé comprend entre autres un assortiment de logiciels, mais pas de clavier séparé.

Une garantie de 3 ans est incluse, avec un remplacement ne dépassant pas 5% de la valeur de la tablette. Un opposant à ce projet avait fait valoir qu'il avait déjà cassé deux iPad en les faisant tomber.

Le conseil d'administration qui a voté pour ce contrat à l'unanimité (six voix), l'a qualifié de l'un des plus importants jamais signé. Le Los Angeles Unified School District est le second plus grand des Etats-unis, il rassemble au total 640 000 étudiants dans plusieurs classes d'âges.

Quelques voix ont contesté l'attribution exclusive de ce marché à Apple. Microsoft a plaidé pour qu'il soit ouvert à d'autres matériels équivalents. Parmi les arguments avancés, celui que le LAUSD se priverait ainsi de réductions futures et d'innovations. Ou encore, qu'il serait plus judicieux que les élèves soient familiarisés avec un environnement logiciel comme Windows qu'ils seront davantage susceptibles de rencontrer dans le monde du travail. Un argumentaire qui pouvait probablement passer à la grande époque de la gué-guerre Mac/PC mais qui a perdu de sa pertinence aujourd'hui, et plus encore peut-être au vu de la manière dont évolue l'informatique.

Le choix des iPad a été conduit pour partie par des élèves et des enseignants, qui leur ont attribué les notes les plus importantes. Des responsables de ce projet ont estimé que la tablette d'Apple était supérieure à celle de Microsoft et qu'il n'y avait ainsi pas lieu de fournir un matériel de moins bonne qualité à ces élèves. Ensuite, les mouvements des élèves et professeurs étant importants entre les écoles du district, il est plus simple d'homogénéiser le parc matériel.

[via AppleInsider]


Tags
avatar eipem | 
"Ou encore, qu'il serait plus judicieux que les élèves soient familiarisés avec un environnement logiciel comme Windows qu'ils seront davantage susceptibles de rencontrer dans le monde du travail." Et donc verrouiller encore plus l'adoption du système Windows par la majorité. Malin chez M$...
avatar RaZieL54 | 
Ben ca a toujours ete l'argument numéro un de MS 'il faut continuer a renforcer le monopole puisque il y a deja un monopole', apres le lobbying et les 'subventions'... Sauf que pour le coup, Microsoft n'est pas en position de force mais que sa presence en informatique mobile est résiduelle, que les ventes de PC sont en chute libre et que plus personne ne croit dans le modèle unique de MS... Si la nouvelle est bonne pour Apple et en partie pour les eleves, se pose le probleme tout de meme de l'assujetissement du domaine de l'éducation publique a des entreprises commerciales et a des produits propriétaires. Ceci dit vu le non realisme et la rareté des solutions libres, le choix commercial est pragmatique, meme si c'est regrettable.
avatar tigre2010 | 
Alors là, je dis ''chapeau ''.
avatar napuconcture | 
C'est plutôt bien, après la politique de virer les profs et les remplacer par du matériel informatique, soit. Idem pour la pérennité structurelle de l'engin après être passé dans les mains de joyeux élèves pendant quelques années. Le bon point c'est l'interactivité lorsque l'élève est tout seul, la possibilité de mettre à jour plus facilement le contenu pour les universitaires et le gain de poids.
avatar eipem | 
@lmouillart : 'Idem pour la pérennité structurelle de l'engin après être passé dans les mains de joyeux élèves pendant quelques années. ' Quand tu vois le prix des livres vendus aux écoles et leur durée de vie, le nombre de bouquins invendus qui partent à la déchèterie, je ne suis pas certain que la tablette soit un si mauvais investissement. Mais c'est vrai que la question de l'apprentissage doit être bien pensée et réfléchie. Une récente étude a mis en doute la qualité de l'enseignement sur tablettes, et je suis tout à fait prêt à le croire. Le nouveau né n'assimile une action que si elle est validée par le langage. Est-il simple d'apprendre sans interlocuteur ? Peut-être pour un adulte mais pour un enfant c'est difficile à dire.
avatar hangon | 
@Lyon3 : Ouais bon, la clef USB c'est quand même de moins en moins nécessaire. L'avenir est à la connection... sinon à ce rythme on en serait encore aux copies papier...
avatar -oldmac- | 
@Lyon3 : 'Pas sur que les gosses sachent utiliser un système de fichier ou installer un logiciel sans avoir vu dans leur scolarité un PC/Mac' Qu'est ce qui te fait penser que ce type de système puisse encore exister dans 10/15 ans ? Ça se trouve on aura 100% de tablettes et plus aucune trace des bons vieux PC, au sens large du terme.
avatar Tam69 | 
44247.787611 iPads, wow ! ;D

CONNEXION UTILISATEUR