Le succès tardif de l’iPhone 5c se confirme

Anthony Nelzin-Santos |

Les résultats du troisième trimestre fiscal d’Apple confirment que l’iPhone 5c connaît un succès certes tardif, mais incontestable. Alors qu’il était très nettement remonté lors de la sortie de l’iPhone 5s (636,90 $) et s’était depuis maintenu à un très haut niveau (596,17 $), le panier moyen de l’iPhone s’est effondré pour atteindre son plus bas historique : 561,06 $.

Dans le même temps, la marge brute est remontée à 39,40 %, alors qu’elle était passée sous les 37 % l’an passé. C’est le double effet de l’iPhone 5c, vendu moins cher mais très rentable. Le modèle aux cinq couleurs représente plus de 50 % des ventes d’iPhone en Grande-Bretagne selon Kantar Worldpanel ComTech, et plus de 40 % des ventes en Allemagne et en France d’après nos informations. Trois pays où les ventes d’iPhone ont progressé de 10 % ce trimestre, en grande partie grâce à l’iPhone 5c donc.

Il est incontestable que dans un premier temps, l’iPhone 5c s’est vendu (beaucoup) moins qu’Apple ne l’avait prévu. Mais il se vend aujourd’hui à des proportions jamais atteintes par ses prédécesseurs en milieu de gamme, d’autant plus sur des marchés très développés que l’on croyait saturés : voilà qui valide entièrement, quoique tardivement, la stratégie d’Apple. Il faut toutefois remarquer que dans un pays comme la Chine, où l’iPhone progresse deux fois plus vite que tous ses concurrents, l’iPhone 5s reste le modèle de choix.

L’iPhone 5c continuera-t-il sur sa lancée au quatrième trimestre ? Cela paraît bien difficile : Luca Maestri observe déjà un phénomène de « décalage des achats ». Autrement dit, les clients attendent déjà de nouveaux modèles. Et si l’on en croit les prévisions du nouveau directeur financier d’Apple, ils ne devraient pas arriver avant la toute fin du mois de septembre.

avatar Vanton | 

@cherbourg :
Remarque pertinente. Et ça serait assez facile pour Apple dans la mesure où la coque est d'une pièce et ne s'ouvre pas.

C'est d'ailleurs une possibilité d'évolution intéressante pour contrer la concurrence.

avatar otop | 

"Le succès tardif de l’iPhone 5c se confirme"

Peut on vraiment parler de succes ?
Retropedalage sur les chaines de productions en fin d année , publicité outranciere dans tout Paris , "cassage" de prix chez les operateurs afin d'ecouler les stocks , vente privé sur certain sites ou l'iphone 5c est proposé presque 200 euros de moins que sur le site d'apple.....sans parler de la grande nouveauté materiel de 2014 , l'iphone 5c 8go afin d'attirer du pigeon qui finalement ne depensera pas enorme sur l itms. Au bout d'un moment ils allaient bien ecouler les stocks....

On est trés loin du succes type iPhone et je me demande si entre le budget pub et le retropedalage , le ratio avec le chiffres d affaires du 5c n'as surment pas apporté la solution pour apple des marches émergents.

EDIT : personne ne critique le l iphone 5c en lui meme , c est le placement tarifaire de 100€ de trop qui est criticable.

avatar Yanik | 

J'ai pris le 5c pour quatre raisons :
- tout en rondeurs, sa prise en mains est très agréable.
- je n'aime pas l'aspect bling bling fragile du 5s. Avec le 5c, pas besoin d'horrible coque.
- la couleur qui permet de le retrouver plus facilement lorsque je le pose n'importe où.
- pour des raisons budgétaires, je peux changer mon iPhone tous les deux ans au lieu de tous les trois.

avatar florian1003 | 

Je suis content car c'est un très bon téléphone ! J'en vois plein chez les ados australiens en ce moment, c'est juste incroyable !

avatar brunitou | 

Je n'en ai toujours pas vu un seul en vrai (à part dans une vitrine) !!

avatar Tatie_Danielle | 

Le 5c aurait les fonction du s, même au prix du s, je prendrait le C ! Je préfère son design et je n'aurais pas de scrupule de le laisser sans coque.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR