Apple travaillerait déjà sur l’iPhone 5G équipé d’une puce Qualcomm

Mickaël Bazoge |

Maintenant que les disputes de tribunaux se sont envolées entre Apple et Qualcomm, il est temps d’envisager l’avenir. Selon Nikkei qui fait parler ses sources généralement bien informées, Apple va acheter des puces 5G à Qualcomm afin d’équiper la cuvée 2020 de l’iPhone. Le constructeur aurait même déjà démarré des tests de cette puce, en demandant à ses fournisseurs de faire de même. A priori donc, il faudra bien attendre l’année prochaine pour avoir des iPhone capables d’accrocher les réseaux 5G.

Le modem XMM 8160 5G d’Intel.

Les négociations autour de l’accord entre les deux parties, annoncé ce soir alors qu’un nouveau procès venait de s’ouvrir, a nécessité plusieurs semaines pour finaliser les détails d’après la publication. En plus d’abandonner toutes les poursuites partout dans le monde, l’accord contient aussi une entente sur des licences pendant six ans, ainsi que la fourniture de composants.

Quant aux raisons qui ont poussé Apple à se rapprocher de son partenaire précédemment honni, trois sources de Nikkei indiquent que le constructeur s’interrogeait sur la pertinence de n’avoir sous la main qu’un seul fournisseur de modems (Intel), dans la perspective du lancement de l’iPhone 5G en 2020.

Les planètes seraient mal alignées entre Apple et Intel pour un iPhone 5G en temps et en heure l’année prochaine. Le constructeur aurait besoin d’échantillons du XMM 8160, le modem d’Intel, dès cet été à des fins de tests ; si le fondeur de Santa Clara assure qu’il sera prêt à accompagner le lancement de produits 5G dès 2020, dans les coulisses on craint que les choses ne se passent pas aussi bien (lire : Intel est toujours prêt à livrer son modem 5G pour smartphones cette année).

avatar rua negundo | 

On ne va plus parler que des iPhone événement 2020 avec la 5G.

Bon courage pour vendre des iPhone 2019 à plus de 1000 euros sans la 5G !

avatar Mickaël Bazoge | 

@rua negundo

On va bien voir comment Apple va présenter son affaire mais effectivement, ça risque d’être assez difficile cette année.

avatar Hideyasu | 

@rua negundo

La 5G dans la téléphonie c’est surtout une question de débit, c’est pas indispensable. D’autant plus que les ondes millimétriques sont efficaces à courte portée, donc ville uniquement. Ça ne remplace pas la 4G.

Je doute que ça soit l’argument d’achat numéro 1 pour la majorité des gens.

L’enjeu de la 5G c’est surtout les véhicules autonomes etc, à mon humble avis

avatar rua negundo | 

@Hideyasu

Même si c’est vrai techniquement, il y a tout l’aspect marketing et psychologique. Si les autres constructeurs, les opérateurs, les médias etc continuent de parler de la 5G comme la nouvelle technologie d’avenir qu’il faut avoir , ça s’incruste à la longue dans les esprits et il se trouvera sûrement des clients qui diront « j’aurais bien pris le nouvel iPhone mais quitte à mettre ce prix je préfère avoir la 5G »

Si j’étais Samsung ou Huawei j’en ferais des tonnes sur la « 5G révolutionnaire », « demain est dès aujourd’hui entre vos mains », etc

avatar geooooooooffrey | 

Ca fera une belle jambe aux early adopters de smartphones 5G ne vivant pas dans les grandes villes pilotes du déploiement du réseau 5G. Ils accrocheront toujours aussi péniblement un réseau EDGE si c'était le cas avec leur antique smartphone pourtant 4G.

Et s'ils avaient déjà de la bonne 4G, verraient-ils en réalité une différence ? Je veux dire mis à par lors du concours de qui a la plus grosse en faisant des speed tests ? Nan parce que, de mon expérience perso, je déteste devoir attendre qu'une page web se charge. Et pourtant, je supporte tout aussi bien le temps de chargement sur mon ordi quand je suis en partage de connexion 4G que quand je suis sur un réseau fibré à mon travail. J'ai bien du mal à faire la différence dans une utilisation classique (ça va du chargement de pages HTML simples à consulter des vidéos en haute définition).

Très sincèrement, avec les smartphones, je ne vois pas l'intérêt de se précipiter sur la 5G. En revanche, pour les besoins d'extrême réactivité (véhicules autonomes), là oui, c'est prometteur.

Tout ce pavé pour dire que je suis d'accord avec toi 😁

avatar Hideyasu | 

@geooooooooffrey

D’autant plus qu’avec une 4G bien plus performante la différence ne se ferait même pas sentir entre 4G/5G sur un téléphone.
À moins d’avoir un stream 8k HDR de son téléphone sur une télé 😳

Personnellement je crains que cette course au marketing comme expliqué au dessus, ne pousse la 4G au placard au profit de la 5G, alors que la 4G reste indispensable.

avatar jerome731 | 

@rua negundo

Grave d’accord avec toi !!!! Si cette année pas de 5 g dans iPhone moi je passe mon tour

avatar Mrleblanc101 | 

@rua negundo

Sachant qu'aucun réseau 5G ne sera en opération en Europe cette année et que seulement quelque villes américaines auront quelques zones 5G, je ne crois pas que ce soit un si gros problème. Les premier test 5G de CNET sont décevant

avatar anonx | 

Les fanboys qui crachaient sur qualcomm.... sachez qu’une chose, vous êtes leurs biatchs 🤣

avatar 0MiguelAnge0 | 

@anonx

Tout cela pour ça..?? Apple a voulu jouer, et a mal calculé l’expertise d’Intel qui allait les planter pour 2020...! Et vus les volumes qui tombent, Apple a du manger son chapeau et retourner sa veste.
Superbe!!

avatar iVador | 

Parfait, je changerai donc mon X🅂 Max pour cet iPhone 5G. Par contre pour revendre des iPhone 4G only ça va être plus compliqué .

avatar UraniumB | 

@iVador

Rien à voir, mais tu n’as pas recommencé à utiliser tes AirPods depuis l’article qui parlait des ondes qu’ils dégagent, etc ?

avatar Olgrim78 | 

@iVador

avatar bidibout | 

Ça va faire les affaires des utilisateurs US que Qualcomm revienne puisque apparemment le modem Intel semble toujours poser problème avec la LTE de certains opérateurs malgré les mises à jour.

avatar Max1000du35 | 

Je n’ai pas encore compris le principe d,acharnement pour offrir une 4G pourrie alors qu’il suffirait d’avoir une excellente 3G

avatar Rom 1 | 

Le problème c’est que le modem Qualcomm va être réservé à l’Amérique du Nord tandis que l’Europe devra se taper le modem moisi (ou presque) d’Intel.

avatar roccoyop | 

Et le modem qu’Apple voulait développer ? Ils remettent ça à dans 6 ans ?

avatar huexley | 

C'est clairement enterré, cela doit faire partie de "l'entente" avec Qualcomm.

avatar debione | 

Apple, Samsung, Qualcomm ou l’art d’occuper le devant de la scène, l’art d’occuper les médias, l’art de faire parler de eux...

Un accord comme celui entre Apple et Qualcomm ne se décide pas en un jour et ne s’ecrit Pas en une semaine...

avatar rua negundo | 

@debione

C’est vrai que nous ne voyons ici que l’aboutissement de longues semaines et mois de négociations qui ont dû mobiliser des équipes conséquentes

CONNEXION UTILISATEUR