Intel est toujours prêt à livrer son modem 5G pour smartphones cette année

Florian Innocente |

Intel a réitéré sa capacité à équiper des appareils mobiles avec son modem 5G, le XMM 8160, dès 2020. Ce qui peut sous-entendre les iPhone de la même année. Mais en la matière, rien n'est acquis et les spéculations vont bon train.

Cette assurance d'Intel à tenir ses engagements a été donnée en réponse à un article de Fast Company qui laisse entendre qu'Apple risque de ne pouvoir compter sur son fournisseur pour les iPhone de l'année prochaine. Auquel cas, il n'y aurait pas d'iPhone 5G avant 2021.

Image : Intel

Le déploiement de la 5G reste largement à faire, cependant le monde Android s'agite déjà beaucoup autour de cette norme. Ce fut l'un des grands thèmes du Mobile World Congress de février à Barcelone.

En froid polaire avec Qualcomm, spécialiste s'il en est en modems pour mobiles, Apple a progressivement fait entrer Intel dans son jeu à partir des iPhone 7, puis lui a confié l'exclusivité les modems des XS et XR (sauf cas particuliers, lire Allemagne : Apple met en vente des iPhone 7 et 8 équipés par Qualcomm).

Les solutions 5G ne manquent pas : Samsung a son propre modem à cette norme, tout comme Mediatek, ou Huawei qui en conçoit en interne pour ses smartphones. En février, Qualcomm a annoncé en grande pompe son prochain modem 5G, le Snapdragon X55 et signé plusieurs clients (Xiaomi, Sony, OnePlus, Oppo, ZTE…).

Qualcomm avait déjà un modem 5G au catalogue, le X50. Son principal défaut réside dans sa spécialisation sur la 5G, il dépend d'un second modem pour la 2G/3G/4G. Le X55 sera une solution intégrée, du tout-en-un. Les échantillons pour les fabricants sont prévus en fin d'année et leur utilisation dans le commerce début 2020.

C'est également ce type d'architecture qu'a prévu Intel et c'est ce calendrier qu'il s'est imposé. En novembre, le fondeur a annoncé qu'il forçait l'allure et prévoyait une sortie de son XMM 8160 avec 6 mois d'avance. Il devrait arriver entre les mains des clients au second semestre 2019 et commencer figurer dans leurs produits — smartphones et PC — au premier semestre 2020.

À gauche la solution tout-en-un "multi-mode" d'Intel, à droite le principe retenu par les premiers modems 5G où des composants supplémentaires (en orange) assurent la prise en charge des normes 2G/3G/4G

Un planning répété fin février lors du Mobile World Congress et sur lequel le fondeur insiste à nouveau aujourd'hui : « Comme nous l'avons dit en novembre 2018, Intel prévoit d'accompagner le lancement de produits de nos clients en 2020 avec le modem multimode XMM 8160 5G ».

Selon une source de Fast Company les calendriers d'Intel et d'Apple sont cependant mal alignés. Apple aurait besoin d'échantillons de test dès le début de cet été en prévision de ses iPhone de septembre 2020. Ce serait trop juste, à en croire cet informateur. Un analyste d'USB, Timothy Arcuri, juge lui-aussi peu probable un iPhone 2020 équipé de ce modem Intel.

Ce même contact de Fast Company rappelle qu'Apple a constitué une équipe d'un millier de personne au moins pour créer son propre modem. Mais les fruits de ses efforts ne se verront peut-être pas avant un ou deux ans. Ce sujet reste de toute manière très flou et prompt aux spéculations.

Tout comme celle de savoir quels sont les projets et plannings d'Apple pour ses iPhone. Et surtout quelle est sa capacité d'adaptation face au calendrier d'Intel. Est-il effectivement trop lâche dans les délais ou Apple peut-elle tout à fait s'en satisfaire ?

Il y a l'option d'aller voir ailleurs, un cadre d'Apple a reconnu récemment que des discussions s'étaient tenues avec Mediatek et Samsung. Cependant Samsung a le défaut d'être déjà un gros fournisseur d'Apple, disait-il, il s'agit de ne pas se mettre en situation de renforcer encore cette dépendance.

Et puis il reste Qualcomm, mais pour l'heure l'actualité est rythmée davantage par les rendez-vous devant les tribunaux que par des rumeurs d'un accord entre les deux parties, comme ce fut le cas entre Apple et Samsung au bout de sept longues années de querelles.

avatar malcolmZ07 | 

En gros , certains sortent un modem à la va vite qui consomme énormément et parfois qui a besoin d'une seconde puce pour gérer les bandes classique... c'est un choix.
La 5g est l'innovation récente qui me semble avoir le plus de contrainte (nombre d'antenne , signale , déploiement)

avatar marc-5 | 

@malcolmZ07

Plus de contraintes mais plus d’usages variés :)

avatar malcolmZ07 | 

@marc-5

On a eu de très belle promesse d'usage aussi avec la 4g...

avatar marc-5 | 

@malcolmZ07

Et aujourd’hui qui repasserait sur de la 3G ? ;)
Les usages ont bien évolué : Full HD, 4K, box 4G, conférences...
Mais en effet, il faudrait attendre la 4G à son maximum pour atteindre les usages promis au début.
Mais comme la 3G jusqu’à 42 Mbps qui est arrivée en même temps que le début de la 4G, la 4G au max arrivera avec le début de la 5G

avatar armandgz123 | 

@marc-5

Perso j’ai jamais eu de la 3G à plus de 30 mbps alors que la 4G c’est facile 100mbps chez moi, et ça change la vie !

avatar broketschnok | 

Si on pouvait avoir de la 4G comme il se doit, ce serait déjà pas mal.

avatar Powerdom | 

@broketschnok

Oui. Déjà de la 4G partout ce serait confortable.

avatar iPop | 

@Powerdom

Disons qu’avec de la 5G on aura de la 4g confortable

avatar p@t72 | 

""Cependant Samsung a le défaut d'être déjà un gros fournisseur d'Apple, disait-il, il s'agit de ne pas se mettre en situation de renforcer encore cette dépendance.""

http://iphoneaddict.fr/post/news-259815-iphone-compatible-5g-samsung-aur...

avatar lulubotine | 

Sans les antennes on fait comment ?

CONNEXION UTILISATEUR