La Commission européenne pourrait forcer l'ouverture de la NFC de l'iPhone

Mickaël Bazoge |

La Commission européenne envisage d'interdire aux constructeurs d'appareils mobiles (smartphones, montres connectées…) de restreindre l'accès à la puce NFC, selon Bloomberg. Apple peut se sentir directement visée : elle avance des raisons de sécurité pour encadrer sévèrement l'usage de la technologie NFC de l'iPhone. Ce qui empêche le smartphone de se transformer en passe Navigo à Paris, par exemple (lire : Ticket de métro dématérialisé : ça coince toujours en Ile-de-France pour l'iPhone). D'autres systèmes de transport en commun exploitent la NFC de l'iPhone comme au Japon, mais les gestionnaires ont dû passer par une voie bien balisée par Apple.

L'exécutif de Bruxelles s'intéresse surtout aux services de paiement mobile. À l'heure actuelle, les utilisateurs d'iPhone et d'Apple Watch sont limités à Apple Pay ; la concurrence (banques, fournisseurs de solutions de paiement mobile…), qui voudrait proposer ce type de fonctions dans ses apps, n'a pas accès à la puce NFC de ces appareils. C'est d'ailleurs ce qui a motivé l'ouverture d'une enquête formelle de la Commission européenne au mois de juin. Il s'agit de déterminer si Apple empêche d'autres fournisseurs d'utiliser la technologie sur laquelle repose le succès d'Apple Pay.

La Commission précisait en juin qu'elle prendra en compte les risques potentiels sur la sécurité qu'un accès complet à la puce NFC pourrait engendrer. Elle rendra un rapport la semaine prochaine sur le sujet. L'Allemagne n'a pas attendu : en fin de l'année dernière, une loi a été adoptée pour forcer le passage de la NFC de l'iPhone. Finalement, les banques allemandes se sont ralliées à Apple Pay quelques semaines plus tard, en ayant peut-être obtenu une baisse de la commission d'Apple prélevée sur les transactions.

avatar Bounty23 | 

Décidément ça tape (à juste titre) de tous les côtés. En espérant que ça finisse par bouger.

avatar scanmb | 

@Bounty23

Pourquoi « à juste titre «  ?

avatar byte_order | 

@scanmb

> Pourquoi « à juste titre « ?

"Il s'agit de déterminer si Apple empêche d'autres fournisseurs d'utiliser la technologie sur laquelle repose le succès d'Apple Pay."

De facto, Apple empêche d'autres fournisseurs d'utiliser la technologie sur laquelle repose le succès d'Apple Pay. C'est factuel.

avatar scanmb | 

@byte_order

« De facto » est un raccourci qui selon l’interprétation que l’on lui donne peut être négatif ou positif; mais pas objectif sans une véritable argumentation
C’était le sens de ma dernière question ...

avatar byte_order | 

@scanmb

Ok, je retire le de facto trop "orientant" pour vous. Voyons sans :

"Apple empêche d'autres fournisseurs d'utiliser la technologie sur laquelle repose le succès d'Apple Pay."

Cela reste tout autant factuel.
Je vois pas ce qui dans cette phrase peut donner lieu à interprétation.

avatar fabsolar | 

@scanmb

Rhoooo très belle réponses 👏🏻

avatar frankm | 

@Bounty23

« D'autres systèmes de transport en commun exploitent la NFC de l'iPhone comme au Japon, mais les gestionnaires ont dû passer par une voie bien balisée par Apple. »
Ils nous l’a fond à la stop COVID en mode franco français euro européen

avatar r e m y | 

@frankm

On n'est pas du tout dans la même situation! Pour l'utilisation de la NFC, Apple autorise au compte-gouttes les apps sur des critères qui n'ont jamais été rendu publics.

avatar quentinmassondu57 | 

Au Japon on sait utiliser la puce NFC dans les transports mais en France non donc on demande à Apple de l’ouvrir...
Quand on est en retard sur la technologie en France, on demande aux entremises de s’adapter 😂

Pour le coup, j’ai confiance pour mettre ma carte bancaire ou un code justement car le puce NFC est verrouillée..

avatar flux_capacitor | 

@quentinmassondu57

Ça marche aussi à Londres avec le mode Express (écran éteint, pas besoin de déverrouiller)

Ce pays avec toujours un train de retard (hu hu)

avatar quentinmassondu57 | 

@flux_capacitor

Oui c’est vrai je payais avec l’iPhone quand j’y étais.

Donc la France est en retard et on demande aux autres de s’adapter, j
J’hallucine

avatar fousfous | 

@quentinmassondu57

Ça te rappelle rien? Stop COVID par exemple ou Cédric O demandais à Apple de changer les règles du store pour que son appli fonctionne n'importe comment au lieu d'utiliser l'API de fourni...
Les politiques devraient éviter de se mêler des questions d'informatiques, ou alors mettre des spécialistes de la question. Pas des guignols qui n'y comprennent rien.

avatar quentinmassondu57 | 

@fousfous
Haha exactement !!

avatar Alpy74CH | 

@fousfous

J’aurais pas mieux dit 😌

avatar byte_order | 

@fousfous
> Cédric O demandais à Apple de changer les règles du store pour
> que son appli fonctionne n'importe comment au lieu d'utiliser l'API de fourni...

API qui n'était pas fournie encore. Comment voulez-vous démarrer le développement d'une app avec une API qui n'a été dispo que 2-3 mois plus tard !?

> Les politiques devraient éviter de se mêler des questions d'informatiques

Y'a pas que les politiques.
Les non-informaticiens aussi.

avatar Lemmings | 

@flux_capacitor : ça ne fonctionne pas car le système est très différent.
La oyster card à Londres est une carte qui fonctionne comme une carte de paiement. C'est un porte monnaie électronique. Tu y charges une somme d'argent qui est ensuite débitée selon les passages aux bornes.
Les cartes de transport parisiennes fonctionnent différemment, c'est un stockage de titres de transport, et non de l'argent. Tu peux y avoir un abonnement, des tickets... Le paiement est dissocié donc.
Là où à Londres tu peux donc payer directement via l'iphone qui remplace la oyster card, à Paris sans possibilité de lire ou écrire dans la puce nfc, impossible de savoir quel titre de transport ton téléphone possède.
Sur Android ça marche très bien 😉

avatar lufffy447 | 

@Lemmings

C’est exactement la où ça coince. Les villes qui ont réussi a obtenir le passe droit d’Apple pour le mode transit express (Londres, Tokyo...) fonctionnent toutes de cette manière. Et à chaque passage aux bornes de métro Apple récupère une commission au passage.
En France on doit juste lire si un pass est valable ou non, donc pas de paiement, pas de commission.

Voilà voilà, Apple veut avoir la meilleure expérience utilisateur et d’après elle, « c’est tout ce qui compte » mais quand il s’agit de valider l’utilisation de la NFC pour des transports en commun qui ne lui rapportent pas d’argent y’a plus personne.

avatar r e m y | 

@quentinmassondu57

C'est Apple qui autorise au cas par cas cet usage

avatar scanmb | 

@quentinmassondu57

Pareil
Comme certaine appli pour la COVID ...

avatar r e m y | 

@quentinmassondu57

"Pour le coup, j’ai confiance pour mettre ma carte bancaire ou un code justement car le puce NFC est verrouillée.."

Je ne vois pas le rapport 🤦‍♂️
Vous pensez vraiment que si la RATP à Paris, par exemple, était autorisée à utiliser la NFC pour son pass Navigo, votre carte bancaire risquerait plus d'être piratée??? 😳

avatar fabsolar | 

@quentinmassondu57

Voilà un qui tout compris et très bien synthétisé sa réponse , un avis que je partage grandement, en France on est toujours largué avec les nouvelles technos

NFC de l’iPhone verrouillé c’est le top et très sécuritaire contrairement au cartes que l’on peut siphonner à tout va 😂

avatar scanmb | 

@fabsolar

+1

avatar scanmb | 

@fabsolar

Puis-je rajouter:
Pas besoin de protection « anti-rfid », pour l’iphone; mais c’est un détail.... contrairement aux cartes bancaires

avatar r e m y | 

@scanmb

Pourquoi ne faudrait-il pas de pochette anti-rfid pour protéger l'accès frauduleux aux paiements sans contact de l'iPhone???

Que l'accès à la NFC de l'iPhone soit interdit aux apps (sauf exceptions autorisees au compte goutte), ne protège pas d'une "attaque" externe ! L'accès à la puce nfc des cartes bancaires est encore plus verrouillé (aucune app ne peut être installée sur la carte) et pourtant...

avatar scanmb | 

@r e m y

Vous voulez dire que sans protection anti-rfid, nos cartes bancaires sont inviolables et sécurisées ?...

Même dans le métro, transports en commun, etc ... ?

Sans vouloir vous offenser, êtes-vous certains de ce que vous écrivez ?
🤔

avatar r e m y | 

@scanmb

Ce n'est pas du tout ce que je dis...
l'accès à la puce nfc des cartes bancaires est encore plus verrouillé que sur un iPhone (il n'y a AUCUNE possibilité d'implanter une app utilisant cette puce, sur une carte bancaire).
Donc si vous considérez que ces cartes ne sont pas sécurisées, comment pouvez-vous imaginer que ce verrouillage (interdiction aux apps de l'iPhone d'accéder à la puce nfc) protège votre iPhone ?

Ce qui protégeait ApplePay des arnaques au paiement sans contact, c'était l'obligation de valider CHAQUE paiement (par touchID ou FaceID), contrairement au "sans contact" des cartes qui ne demande aucune validation. Ça n'a rien à voir avec l'interdiction faite aux apps d'accéder à la puce nfc.
Et cette protection dont disposait ApplePay a partiellement sauté avec "transport express" puisque maintenant, si cette option est activée (pour passer plus vite les portillons de contrôle dans les transports en commun), les paiements de faibles montants n'ont plus besoin de validation. Tout comme pour les cartes bancaires sans contact.

avatar Bigdidou | 

@r e m y

« Tout comme pour les cartes bancaires sans contact. »

Pas tout à fait.
Avec une très grosse différence près, même : les banques semblent refuser toute recréditation des débits frauduleux lorsqu’ils proviennent d’un objet connecté...

Perso, j’en reste à mon bout de plastique rectangulaire qui me semble plus facile à sortir et à manipuler ;)

avatar r e m y | 

@fabsolar

Wahou! 😳 pas de doute, ce n'est pas vous qui êtes largué avec les nouvelles technos... 😂

Pour info, et notamment une fois "transport express" activé (qui autorise le paiement sans aucune validation du propriétaire de l'iPhone), on peut tromper l'iPhone par un faux terminal de paiement et faire effectuer un paiement à l'identique de ce qu'il est en théorie possible de faire avec une carte bancaire ayant le "sans contact" activé. (Je dis "en théorie" car aucune banque n'a jamais constaté la moindre arnaque de ce type avec le "sans contact" des cartes bancaires)

avatar LoossSS | 

Merci de ne pas parler au nom de la France. Ce n'est pas parce que VOUS êtes largués avec les nouvelles technologies (encore fautrait-il considérer le NFC comme une nouvelle techno ?) que tout le monde l'est... Arrêtez avec le bashing français sur tous les sujets. Ce sont les gens comme vous qui ralentissent le pays.

avatar fousfous | 

Et du coup ça permettrait aux banques de nous imposer leurs systèmes de paiement moisis comme c'est le cas sur android. Génial...
Il faut que certains comprennent que si on achète Apple c'est justement pour ça, parce qu'Apple peut imposer l'utilisation de systèmes sécurisé et fiables.
Il suffit juste de voir les applications des banques ou la gestion de cartes bancaires sans contact pour comprendre qu'il ne faut pas laisser la gestion du paiement aux banques.

avatar quentinmassondu57 | 

@fousfous

Totalement d’accord !

avatar Mickaël Bazoge | 
Les banques n'imposent rien, tu peux utiliser leur système, ou Google Pay, ou Samsung Pay, ou Machintruc Pay… Après si ta banque n'est pas compatible Google Pay, c'est un problème de négociation entre les deux parties. Et puis je crois pas qu'il y ait jamais eu de problème de sécurité avec Google Pay ? Ensuite, que les apps des banques soient merdiques, ça…
avatar julien74 | 

@MickaëlBazoge

Avant que Apple Pay ne finissent par arriver sur les derniers mastodons français (ÇA etc...) il y avait paylib ou alors max pour ceux qui connaissaient / avaient osé.
Perso j’ai jamais voulu tenter paylib car pas envi d’avoir une solution tierce.

avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 

@julien74

PayLib c'est un groupement bancaire. L'avantage de PayLib par rapport à Apple Pay et à Google Pay c'est qu'une multinationale ne se pose pas en intermédiaire entre les banques du commerçant et du client, en prenant une commission au passage qui part vers la Californie.

La seule raison pour laquelle la NFC est fermée chez Apple c'est pour que les utilisateurs soient obligés de se servir d'Apple Pay comme intermédiaire de payment, ce qui permet à Apple de gratter un peu sur les frais de transaction.

L'arrivée de solutions tierces sur iOS ne fera rien d'autre que donner un peu plus de choix au client en ouvrant la concurrence. Vous pourrez toujours soutenir votre multinationale préférée si vous le désirez, mais au moins les autres auront le choix de ne pas le faire.

avatar julien74 | 

@Ali Ibn Bachir Le Gros

J’ai bien conscience de l’intérêt financier qu’à Apple à fermer le NFC. Comme d’autres choses (app store, port micro SD, etc)
Après on va chez Apple (plutôt qu ‘Androïd) en connaissance de cause et en acceptant les avantages et inconvénients. En tout cas c’est comme ça que je le vois.

avatar reborn | 

@julien74

+1

avatar byte_order | 

@julien74
> Après on va chez Apple (plutôt qu ‘Androïd) en connaissance de cause et en acceptant
> les avantages et inconvénients. En tout cas c’est comme ça que je le vois.

Pareil pour les banques.
Rien ne vous oblige à restez chez une banque dont vous n’appréciez pas le service. Si elle propose une solution de paiement sans contact qui vous déplait, ne l'utiliser pas. Si elle vous l'impose, changez de banque.

avatar julien74 | 

@byte_order

Tout à fait d’accord. Mais:
Quand on est chez un système de smartphone (Android ou Apple) cela demande un effort certain pour migrer.
Quand on est dans une banque avec compte courant, salaire, crédits, prélèvements, cela demande un effort certain d’en changer (même si en théorie la banque soit disant doit s’occuper de tout, je ne suis pas convaincu). Pour avoir eu à changer tous mes prélèvements (impôts, sécu, assurance, EDF etc ... de compte, ce n’est pas une activité hyper passionnante.
Donc à faire que si les avantages sont supérieurs aux inconvénients.

avatar byte_order | 

@julien74

Ah mais je suis d'accord hein, le cout pour sortir de la captivité est trop élévé.

Je serais tout à fait pour qu'on facilite nettement plus la portabilité de nos comptes en banque, à l'instar de ce qui a été fait pour la portabilité des cartes SIM.

Mais si l'on considère qu'une entrave est déloyale dès que ce cout d'échappement à cet entrave est trop élévé, cela s'applique tout autant aux entraves d'Apple dans iOS et AppStore : le coût pour y échapper est tout autant élévé.

Hors on entend tellement dire "mais non y'a pas entrave puisqu'on peut changer de plateforme !". Si on suit cette logique, alors c'est pareil pour les entraves éventuelles des banques. Sinon, alors il faut dénoncer tout autant les entraves d'une banque que celles existantes sur une plateforme mobile.
On peut pas jouer sur les 2 tableaux.

Ah, aussi, je ne suis pas d'accord pour affirmer que chaque utilisateur ou client qui entre dans l'écosystème d'Apple / une banque sache réellement l'ensemble des avantages et inconvénients. La partie avertie plus probablement, mais par définition, le consommateur grand public ne l'est pas.

Les inconvénients (mais aussi parfois certains avantages) sont découverts bien souvent que *après* y être entrer. A l'usage.
Le coût de la captivité n'est pas forcément connu dès le départ par pas mal de monde, que ce soit plateforme fermée ou monde bancaire ou autre domaine, les acteurs exploitant des mécanismes de captivité savent parfaitement les cacher au maximum aux nouveaux clients, ou les habiller de marketing "c'est mieux ainsi / c'est pour votre bien / on fait pas ça dans notre intérêt hein (celle là je l'adore !)".

avatar julien74 | 

@byte_order

On a une vue déformée ici car on discute entre technophile. Il est évident que le quidam choisi la plateforme Android / Apple sans en connaître tous les avantages inconvénients. Mme Michu prend un Android pour son prix, prend Apple pour la renommée/ hype en très grande majorité.

La banque va être choisi pour une pub ou un taux d’intérêt canon lors d’une recherche de crédit, et ensuite quand on y est, très peu de personnes n’en changent. Au pire, ils ouvrent un compte ailleurs , gardent les 2, et petit à petit, migre le salaire, les prélèvements etc...

avatar byte_order | 

@julien74
> La banque va être choisi pour une pub ou un taux d’intérêt canon

Pas la première.
La première banque est massivement choisie parce que papa maman ont la même.
C'est d'ailleurs pourquoi les banques se précipitent pour offrir l'ouverture d'un compte d'épargne dès la naissance d'un gamin...

Et j'aurais tendance à dire que c'est également le cas un peu en terme de smartphone.
Evidemment, en 2009/2010, c'était le premier achat de smartphone, le prix, le standing etc, cela a joué. Mais depuis, y'a des jeunes qui ont surtout récupèré le smartphone de papa maman et ensuite reste du coup sur le même type de plateforme.

Bon, jusqu'au jour ils

avatar fousfous | 

@Ali Ibn Bachir Le Gros

Essaye pas de nous faire passer paylib pour une solution de paiements des petits commerçants du coin...
Tu parles d'une association de grosses banques spécialistes dans l'extorsion à base de frais cachés et autres.

avatar bl@ck warrior_69 | 

@fousfous

Comment ? De l'extorsion ? J'ose à peine y croire. Dire que mon ex conseillé m'avait quand même dit "mais monsieur, vous savez, on est pas là pour se faire de l'argent sur le dos des clients" 😂

avatar scanmb | 

@Ali Ibn Bachir Le Gros

Il semble aussi que « vous souteniez votre multinationale préférée » , avec la p’tite couronne à côté de votre nom , n’est-il pas ?

avatar FabC1608 | 

@Ali Ibn Bachir Le Gros

"PayLib c'est un groupement bancaire. L'avantage de PayLib par rapport à Apple Pay et à Google Pay c'est qu'une multinationale ne se pose pas en intermédiaire entre les banques du commerçant et du client, en prenant une commission au passage qui part vers la Californie."

Je rappelle juste que les banques sont aussi des multinationales privées hein...^^

avatar r e m y | 

@FabC1608

Pas toutes... certaines sont des caisses mutualistes (comme dit la pub, elles appartiennent à leurs clients sociétaires) et la plupart des banques en France sont franco-françaises.

avatar Tatooland | 

@FabC1608

Je rappelle juste que les banques qui participent à PayLib paient leurs impôts en France.

avatar Brice21 | 

@Ali Ibn Bachir Le Gros

"L'avantage de PayLib par rapport à Apple Pay et à Google Pay c'est qu'une multinationale"

Le désavantage c’est que ça ne marche qu’en France.

avatar r e m y | 

@Brice21

Pas du tout! Ceux qui utilisent PayLib peuvent payer sans contact dans le monde entier, partout où VISA ou MasterCard sont acceptés...

avatar fousfous | 

@MickaëlBazoge

Beaucoup de banques imposent paylib, et c'est pour ça qu'elles ne sont du coup pas disponible sur Google Pay par exemple.
Hors comme sur iPhone on ne peut utiliser que Apple Pay, toutes les banques prennent en charge Apple Pay. Ce qui pour l'utilisateur est quand même un net bénéfice.
Il y aussi du coup une meilleure compatibilité des terminaux de paiement avec Apple Pay ce qui est aussi bon pour l'utilisateur.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR