Bliss : le nouvel outil d'Apple pour concevoir des livres ?

Christophe Laporte |

Jusqu'à présent, les livres en vente sur l'iBookstore sont relativement simples. La plupart du temps, ce sont des livres qui ont à peine été retravaillés pour apparaitre correctement sur l'iPad.

Apple veut aller plus loin et mettre dans la main des éditeurs un outil permettant de créer des livres interactifs exploitant le potentiel multimédia de sa tablette (lire : Special Event Apple : des outils de publication pour tous). Nom de code de cette application : Bliss.

D'après certaines sources proches du dossier, Apple se serait inspiré d'un livre sorti sur l'App Store l'année dernière. Our Choice: A Plan to Solve the Climate Crisis [1.0.1 – US – 3,99 € – iPhone/iPad – 52,6 Mo – Push Pop Press] n'était pas passé inaperçu lors de sa commercialisation. Conçu par Al Gore, il traite du réchauffement climatique.

Mais ce n'est pas tant l'objet du livre que la façon dont il avait réalisé qui avait fait beaucoup parler à l'époque. Ce livre qui mélange texte, photos, vidéos, animations, infographies utilise un moteur mis au point par Push Pop Press, une start-up créée par des anciens d'Apple, dont le designer Mike Matas.

Lors de la sortie de l'application, les initiateurs de ce projet avaient expliqué que c'était un coup d'essai et qu'ils prévoyaient de proposer à l'avenir leurs technologies à d'autres éditeurs afin qu'ils puissent commercialiser des livres réellement interactifs sur les terminaux d'Apple.

Al Gore's Our Choice from Push Pop Press on Vimeo.

Pour AppleInsider, les choix techniques devraient cependant être différents de ceux de Push Pop Press qui a développé son moteur en Cocoa. Le site de rumeurs pense que Bliss utilisera l'ePub ou le HTML5. A suivre…

Sur le même sujet :
- Our Choice d'Al Gore : le premier livre du futur [MàJ]


avatar Thunderfury | 
Si le soft Apple est réservé aux pros, par son prix ou ses modalités, il ne servira qu'à assurer un retour sur investissement supplémentaire pour la pomme, via les ventes. Le vulgum pecus pourra t'il proposer des contenus gratuits avec ? Mystère...
avatar Pitiousss | 
@DrFatalis : 'Mystère' J'espère en tout cas.
avatar phocean | 
On peut penser à un logiciel gratuit ou assez peu cher (comme Pages, en gros ?), Apple se rémunérant sur la distribution, lorsqu'elle est payante, mais assurant une diffusion gratuite pour ceux qui visent un public restreint (manuel pour une classe donnée) ou qui veulent se faire connaître (écrivain diffusant son œuvre gratuitement). Les rumeurs parlent d'un outil pour l'enseignement sous toutes les formes, donc je vois mal Apple faire payer chaque prof ou même chaque élève s'il s'agit d'un projet interne. En revanche, un éditeur de manuels qui diffuserait à grande échelle ferait payer son produit.
avatar Thunderfury | 
Ce serai bien, mais nous serons fixés demain (ou plutôt dans quelques heures)...
avatar Cellulo | 
A priori, cela pourrait être une alternative aux solutions d'Aquafadas, dont le rendu PDF est trop lourd, et l'application trop gourmande ; et d'Adobe, dont la version abordable et plus grand public se fait toujours attendre dans l'héxagone. La solution d'Aquadas n'est à mon sens pas prête pour des exemplaires d'ouvrages à fort contenu. Le poids obtenu pour l'application finale est trop volumineux et le PDF peut être un peu lourd. Même l'interface laisse à désirer. Une solution optimisée, tirant partie de toutes les interactions de l'iPAD offrant une mise en page simple et à un cout intéressant, couperais l'herbe sous le pied d'Adobe dont la solution (même pro) est encore semble t-il bien instable.
avatar Bubblefreddo | 
Pourquoi pas un pages '12 ? Quel meilleur outil d'authoring qu'une version boostée de pages qui comme GarageBand permettrait de réaliser ce genre de publication. À voir ensuite le déploiement Sur iPad...
avatar Helmer | 
Ça fleure bon le milieu des années 90 avec le CD-ROM multimédia qui devait tout casser.
avatar eipem | 
@Jimmy_ Aaah Jimmy... Jimbo... Chaque fois que je lis tes commentaires, je ris. La stupidité de tes remarques n'a aucune limite. Qu'est-ce qui ressemble plus à un CD ROM interactif d'hier que l'internet d'aujourd'hui ? Le support physique a disparu, mais le contenu lui est toujours là. Texte, son, image, video. Il n'existe pas d'autres media. Et tant qu'on voudra vendre ce genre de contenu, on aura besoin d'objets comme ça. Multimedia. Le type qui a inventé la bande dessinée, il a juste trouvé un moyen de mettre du texte et de l'image dans un support. La BD, c'est le premier objet multimedia jamais inventé. Un jour peut-être, on ne vendra plus de papier, mais pour sûr, on vendra toujours du texte, de l'image, de la video, du son... Et pourquoi pas les 4 ensembles ?
avatar Helmer | 
Pour être plus précis dans ma formule volontairement assez sèche. C'est que l'on va nous annoncer une révolution alors que ce type de produit n'a rien de nouveau. Et c'est même le minimum qu'un "livre" électronique soit interactif et multimédia.
avatar Satoral | 
@pse : "Pourquoi pas un pages '12 ?" Parce qu'il n'est pas prévu pour ça. Le fonctionnement d'un livre numérique se rapproche beaucoup plus d'iWeb en fait. Le problème, c'est qu'un traitement de texte est prévu comme un logiciel WYSIWYG et qu'il est "designé" pour l'impression. Un livre numérique, c'est du texte rendu comme un flux. Le lecteur peut l'agrandir, changer la police, régler l'interligne ou les marges, etc. Bref, c'est quelque chose de dynamique (hors fixed-layout). D'ailleurs, mobi et EPUB, c'est du code HTML5 et CSS3, le tout packagé dans un conteneur (un EPUB s'ouvre comme un fichier ZIP par exemple). Grosso modo, c'est un site web en circuit fermé, avec des spécificités pour la lecture mobile (table des matières, manifestation de tout le contenu, xml chez Apple, etc.). Un chapitre = une page HTML pour résumer. La seule diff, c'est qu'au lieu de scroller, la machine te fait tourner une page numérique, comme un vrai livre. Même l'export EPUB d'InDesign et Quark Xpress sont de très mauvaises solutions, parce que les mecs s'entêtent à ajouter une fonction qui n'est pas philosophiquement compatible (notamment la façon de fonctionner) avec les produits de base qui n'ont jamais été prévus pour prendre en charge le livre numérique. En gros, c'est du bricolage histoire de ne pas perdre les clients qui doivent gérer le livre numérique dès aujourd'hui… Mais ça ne pourra pas fonctionner longtemps comme ça, ils vont juste construire des usines à gaz de plus en plus inconfortables à utiliser. En gros, c'est une très très mauvaise solution d'ajouter des plug-ins sur des logiciels existants. Il faut soit faire une version spécifique (traitement de texte pour livre numérique qui permet de mettre en page uniquement ce qu'il est possible de faire avec les formats à disposition, jutoh est un bon exemple), soit construire une application dédiée de zéro (Sigil par exemple, qui est mi traitement de texte, mi éditeur HTML, 100% conceptualisé et créé pour l'ebook). "Une solution optimisée, tirant partie de toutes les interactions de l'iPAD offrant une mise en page simple et à un cout intéressant, couperais l'herbe sous le pied d'Adobe dont la solution (même pro) est encore semble t-il bien instable." Le gros problème, ce sont les specs EPUB3 pas encore tout à fait définitives. Il reste certaines choses à ajouter. Apple compte 6 membres dans le groupe IDPF (ceux qui gèrent le standard EPUB) et on peut penser qu'ils vont essayer de respecter la documentation au mieux. Mais avec les choses qui manquent, on est en pleine phase de transition avec des fonctionnalités qui sont ajoutées chez les uns et les autres, mais pas de la même façon. Résultat : standard est fragmenté de facto, technos proprios assurant le relai entre temps, et tu n'as plus du tout un fichier universel qui tourne absolument partout à la fin… :/
avatar Thunderfury | 
Ces problèmes de compatibilités sont en effet gênants. Un exemple: l'excellent (mais limité) book creator, sur ipad, permet de créer des livres utilisables avec ibook.... et seulement avec lui! Le code généré est "ibook like" et rend le fichier quasiment illisible sur tous les autres supports! Apple pourrait fort bien limiter sa compatibilité à son ipad, ce dernier étant le standard de fait (et nul doute que Cupertino veuille qu'il le reste).
avatar Mousse72 | 
Et dans l'annonce d'Apple, va-t-on trouver un logiciel de mise en page simplifié pour iPad avec du travail en glisser-déposer comme le fameux Taposé interit récemment interdit de store ??? Dommage pour du travail scolaire, ou autre à caractère pédagogique,, Keynotes pour iPad manque du "Go to" pour un minimum d'interactivité, et d'un export direct en HTML et en EPUB....
avatar Thunderfury | 
Una appli comme "CGslide" permettait cela sur ipad, mais elle a été abandonnée depuis IOS5 et ne fonctionne plus sous ce système...

CONNEXION UTILISATEUR