L’appareil de l’iPhone 6 bloqué à 8 mégapixels ?

Nicolas Furno |

2014 : le temps des rumeurs autour de l’iPhone 6 a commencé ! C’est The China Post qui ouvre le bal avec une rumeur à propos de l’appareil photo du prochain téléphone Apple. Alors que l’on pouvait s’attendre à une augmentation du nombre de pixels après trois années à 8 mégapixels (depuis l’iPhone 4s), une rumeur évoque la possibilité pour Apple d’en rester là un an de plus.

Comme souvent, l’information provient d’un cabinet d’analyse qui pense que l’iPhone 6 gardera un capteur de 8 mégapixels. Pour améliorer malgré tout la qualité des images de son téléphone, le constructeur opterait plutôt pour un meilleur traitement, et en particulier une stabilisation optique de meilleure qualité que la stabilisation logicielle proposée dans l’iPhone 5s.

En soi, cette information n’a pas beaucoup de valeur, mais la réaction de la bourse est intéressante. Après la publication de l’analyse, l’action de l’un des fournisseurs d’Apple qui participe à la construction de l’appareil photo a chuté. Serait-ce le signe que ces analystes ont vu juste ? On le saura d’ici la fin de l’année…

[Via : MacRumors]


avatar igloo | 
A côte du dernier Lumia, ça va commencer à faire ridicule...
avatar JGL | 
@ThoTokio Ah tu déjà vu une photo du lumia 1020?
avatar igloo | 
Oui. Et le "zoom numérique" manque très franchement à l'iPhone...
avatar igloo | 
Heu non... Tape "zoom lumia 1020" sur Google, tu comprendras de quoi je parle. Oui y a un zoom numérique sur iPhone, mais t'as vu la gueule des photos après ?
avatar tonstef | 
Question aux experts : est-ce que ça ne serait pas plutôt une bonne nouvelle qu'Apple ne se lance pas dans la course aux pixels ? Je me souviens de capteurs de reflex Fuji bien meilleurs que d'autres malgré un nombre de pixels moins élevé et de capteur d'APN au contraire très mauvais, malgré toute la publicité faite autour de leur nombre de pixel. Et pour un particulier, quel est l'intérêt d'avoir un nombre faramineux de pixels si c'est pour faire des impressions qui feront au maximum 50x70 si ce n'est pas moins ? 5 M de pixels donnent déjà de bons résultats en tirage 30X40.
avatar etbendidonc | 
@LaurentR : +1 pour la réponse de mirage breton Tout est dit dans son post. Qu'on laisse la course aux pixels aux concurrent et qu'Apple agrandisse son capteur (mais en sera t'il possible avec la course à la finesse que s'impose Apple?...) Celui qui veux reéllement 40mpix se tournera vers un FF de type d800. Les champs d'amélioration d'Apple se destinent vers une qualité de traitement de l'objo, pour plus de piqué, que ce soit au centre comme aux bords. Une ouverture plus grande, genre f2.0 voir 1.8. Un meilleur algorithme de traitement de la "qualité" d'un fujifilm. Une stabilisation mécanique, et éventuellement un capteur plus grand tout en gardant le même nombre de photosites pour diminuer bruit/aberrations chromatique en basse lumière. Je rêve aussi de pouvoir gérer en natif, le temps de pose, la sensibilité iso et l'ouverture... Mais bon, l'iPhone est déjà très bon de base.
avatar eipem | 
@iguanodon T'as une réponse de technicien, pas une réponse de photographe. N'importe quel photographe te le dira. Le zoom, qu'il soit optique ou numérique, n'est pas bon pour la photographie. Parce que plus tu zoomes, plus tu perds en profondeur de champ, et donc plus ta photo est plate. Et la profondeur de champ, c'est déjà le plus gros défaut des optiques de téléphone portable. Le Lumia 1020 ne déroge d'ailleurs pas à la règle. Par contre, il n'est pas interdit de recadrer une photo, mais sans rogner plus de 30%. Donc je ne serai pas contre un capteur 12MPX, pour sortir des photos 8MPX en taille réelle sur nos écrans 4K. Là ça a du sens. Mais l'argument du zoom numérique n'est pas bon, en tout cas pour un photographe.
avatar eipem | 
@iguanodon J'ai bien lu ta réponse. L'intérêt du zoom numérique est nul en photographie. Qu'il soit optique ou numérique. Et si tu veux photographier des footballeurs, c'est pas d'un zoom numérique dont t'as besoin. Tu t'es jamais demandé pourquoi les photographes sportifs avaient des objectifs aussi larges alors qu'on peut parfaitement photographier les étoiles avec une simple lunette astronomique ? La profondeur de champ.
avatar eipem | 
@iguanodon "40 millions de pixels permettent de faire du zoom qualitatif sans optique." C'est pas toi qui a écrit ça ? Il faut que je te souligne les mots ZOOM et SANS OPTIQUE (numérique donc CQFD) en plus ou c'est pas la peine ?
avatar eipem | 
@iguanodon Et c'est quoi le rapport avec le zoom Coco ? Là t'es en train de m'expliquer qu'au final la photo ne fait pas 41MPX mais 8MPX. Et alors ? C'est bien, tu prends une grosse photo de 41MPX puis tu change sa taille pour qu'elle n'en fasse plus que 8MPX. Je fais ça tous les jours avec Photoshop. Qu'est-ce que tu veux que ça me foute ? TU parles de zoom sans perte de qualité. Pourquoi ? Parce que sur 41MPX, tu peux recadrer à 70%, t'auras toujours plus de 8MPX. C'est ÇA le zoom numérique. Et c'est d'ailleurs ce que tu fais EN AMONT avec un zoom optique. Problème: Dès que tu zoomes, en numérique ou en optique, peu importe, tu perds en profondeur de champ. C'est un phénomène physique. Bref, tu mélanges tout, et tu ne sais visiblement pas ce qu'est la profondeur de champ, ni même le fonctionnement d'une lentille. T'es même pas un technicien. T'es juste un kikoo qui veut avoir le plus de pixel parce que la quantité c'est ta seule échelle de valeur.
avatar eipem | 
@iguanodon Ça ne change absolument rien au problème. Tu me dis que le capteur 41MPX c'est bien parce que grâce à ça tu peux faire un zoom sans perte de qualité. C'est ta première phrase. Les phrases suivantes, extrait d'un article de Clubic, les champions toute catégorie de la photographie - c'est bien connu - en explique le fonctionnement. Soit. JE t'explique que le zoom ne sert à rien en photographie. Qu'il soit numérique (c'est à dire avec un traitement de l'information numérique qui correspond peu ou prou à un recadrage pur et simple de la photo) ou qu'il soit optique, c'est à dire que c'est la lentille qui "s'approche" du sujet, exactement comme le premier argentique venu depuis l'invention de la première longue vue c'est dire si le zoom remonte à Galilée. Donc zoom optique, zoom numérique, on s'en fout. Pourquoi ? Et là je dois me répéter. Parce que, de part la nature même de la lumière - et donc tu peux avoir 120 millions de gigapixels que ça n'y changera absolument rien - le zoom réduit la profondeur de champ. POINT. Ce qui exprime la profondeur dans une photographie, c'est le flou de l'avant plan et de l'arrière plan. Sans profondeur de champ, ta photo est plate, et donc sans intérêt. Pour augmenter la profondeur de champ il n'existe qu'une seule méthode: il faut travailler sur la lentille. Les MPX on s'en fout.
avatar eipem | 
@iguanodon "Et puis on ne parle pas d'appareils pour photographes là, hein ..." TU ne parle pas d'appareil pour photographe. TU parles d'appareil de cékikialaplugrosse. Et c'est exactement ce que je cherchais à mettre en évidence. Merci pour l'illustration de mon propos. Et comme je sens venir la condescendance du tenant de la "vérité", je t'invite un peu à te renseigner sur l'iPhoneographie. Ça te fera pas de mal. David Bosman en parle très bien. Il en a d'ailleurs très bien parlé ici même.
avatar Ellipse | 
@joneskind Tu racontes un peu n'importe quoi. - "N'importe quel photographe te le dira. Le zoom, qu'il soit optique ou numérique, n'est pas bon pour la photographie. Parce que plus tu zoomes, plus tu perds en profondeur de champ, et donc plus ta photo est plate." Plus ta focale est longue, plus la PDC est PETITE = Moins il y a de PDC, plus le sujet est isolé par le bokeh, plus il y a d'effet 3D. Donc la photo n'est pas "plate" du tout, au contraire. Par contre, plus ta focale est longue à cadrage égal et plus ta photo est effectivement aplatie. Mais pas à cause de la PDC. C'est la compression de la perspective. Et c'est une très bonne chose en portrait ou en archi par exemple car ça supprime la distorsion. Une focale plus longue n'est donc PAS "pas bon pour la photographie". Ca dépend du sujet et/ou des choix artistiques de l'auteur. Certains photogs n'aime pas les zooms, c'est mon cas. Mais tu confonds focale courte vs longue... et focale fixe vs zoom. - "Tu t'es jamais demandé pourquoi les photographes sportifs avaient des objectifs aussi larges alors qu'on peut parfaitement photographier les étoiles avec une simple lunette astronomique ? La profondeur de champ." Faux. En sport, c'est pour la faible ouverture, qui permet d'avoir une vitesse assez haute en basse luminosité. La PDC n'est qu'une conséquente, pas une finalité. Et accessoirement, une lunette, c'est pour le planétaire. Pour les ciel profond, vaut mieux un télescope. - "Dès que tu zoomes, en numérique ou en optique, peu importe, tu perds en profondeur de champ". C'est faux. Tu pourra cropper (zoom numérique) tout ce que tu veux, ça ne changera ni la perspective et encore moins la PDC. C'est la base. De toute façon, sur les smartphones ou les compacts, vu la taille microscopique des capteurs, la PDC fait des km. Focale longue, courte, zoom, pas zoom, c'est un faux problème. Et cropper comme un porc, c'est toujours très pratique.
avatar jibu | 
@RickDeckard Enfin des paroles censées, merci.
avatar BSG75 | 
@RickDeckard "Et accessoirement, une lunette, c'est pour le planétaire. Pour les ciel profond, vaut mieux un télescope." C'était vrai il y a bien longtemps, mais c'est fini, et même ça c'est inversé en grande partie : les plus belles photos de planètes sont quasiment toutes prises avec un réflecteur, donc télescope, en général des SC de plus de 10", à F10, c'est à dire 250mm et focale 2 mètres cinquante et plus, qui assurent un grossissement maximal, tandis que le ciel profond jouit des courtes focales des lunettes (réfracteurs) type Takahashi ou SW pour les moins fortunés, en 80 ou 102mm, focales courtes avec réducteur, F4 ou 5, de 400 à 600mm. Ce que tu dis vient du temps où il était impossible de fabriquer des objectifs de verre à moins de F20 ou F30. La focale de ces anciennes lunettes était donc extrêmement longue, et favorisait les grossissements nécessaires au planétaire, les planètes offrant un angle de vision inférieur à la minute (de même que les détails lunaires), mais une luminosité très intense, ne nécessitant pas de rapport F/D réduit. Par contre, les gros télescopes, avec leur rapport F/D souvent inférieur à 5, voire 4 (Palomar, le plus grand des années cinquante possède un miroir de cinq mètres pour une focale de seize. F/D légèrement supérieur à 3), permettaient de capter la lumière très faible des étoiles, galaxies et nébuleuses très lointaines. Tout ceci a changé : on sait usiner des objectifs dans des verres traités dont le rapport F/D est très court, qui permettent des photos de quantités d'astres de plusieurs minutes à plusieurs degrés d'angle sans trop de bougé lors du suivi sur monture équatoriale. Tandis qu'au contraire, les télescopes de type Cassegrain et dérivés sont très compacts malgré leur longueur focale de plusieurs mètres (cinquante centimètres en moyenne de longueur pour l'instrument entier) et autorisent des clichés de planète impossibles au grands instruments il y a encore vingt ans. Ajoutons qu'on ne fabrique plus de lunettes astronomiques (de réfracteurs avec objectif de verre) d'observatoire depuis plusieurs dizaines d'années, trop de contraintes. Le réflecteur et son miroir règnent en maître. Sauf donc chez les amateurs pour qui la petite lunette est l'instrument de prédilection pour le ciel profond comme pour les voyages. J'ajoute également que de nombreuses photos astronomiques sont prises directement avec l'apn reflex sur monture équatoriale, et un objectif. Un 200mm sur un APS-C produit de superbes photos de grandes nébuleuses, pour peu qu'il soit monté sur une bonne monture équatoriale. Désolé pour les coquilles s'il y en a, je ne me relis pas, pas le temps là :)
avatar BSG75 | 
@SMDL "S'est inversé"... Quand je parle de coquilles... Pfff!
avatar BSG75 | 
Toujours pas possible de m'éditer moi-même quand j'écris depuis l'appli, et mon avatar n'apparaît pas... Je suis le seul ? (Édit : par exemple, depuis le site, je peux) PS, j'aurais mieux fait de me relire, question temps ;)
avatar BSG75 | 
J'ajoute que ce que je dis sur cette inversion des usages en matière d'instruments astronomiques ne concerne pas que la photo. Il en va de même pour l'œil. Hormis le cas des galaxies et des nébuleuses planétaires, qui réclament à la fois du grossissement et de la luminosité, ce qu'on retrouve sur les télescopes réflecteurs - à miroir - de grand diamètre. Par exemple les gros Dobson de plus de 300mm de diamètre, et courts rapports focale (F4.5 voire 5). Le souci étant ensuite le suivi : plus le grossissement est fort, plus la monture doit être précise. Et c'est quasi exponentiel.
avatar tonstef | 
Un peu comme les publicités centrées autour de la puissance des processeurs des ordinateurs, oublient de parler des composants qui l'entourent qui sont tout aussi importants, non :) ?
avatar arnaudg | 
Mme Michou adore le nombre de pixels.... :)
avatar eipem | 
@iguanodon Laisse moi rire.
avatar FabienR. | 
Je préfère une stabilisation optique plutot qu'un capteur 16 megapixels.
avatar FabienR. | 
Mais quelque chose me dit que l'appareil photo ne bougera pas d'un poil. L'iPhone 6 evoluera sur le design et la taille d'ecran comme l'iPhone 5 et c'est l'iPhone 6s qui évoluera beaucoup sur la puissance et les capacités photo et vidéo. Personnellement je vais privilégier les iPhone S qui sont plus murs et aboutis que les non-S. Surtout maintenant que l'iPad sort en fin d'année donc renouveler son iPhone ou son iPad, maintenant il faudra choisir.
avatar eipem | 
@malvik2 Ce n'est pas lié au nombre de pixels. Mon premier APN un peu précis n'avais que 5MPX, mais un bon objectif et un bon capteur. Du coup les photos étaient réussies. Encore fallait-il utiliser un développement numérique analogique (c'est à dire que la photo numérique est projetée en négatif sur du papier argentique) parce que clairement, une impression photo c'est toujours dégueulasse à moins d'avoir du matériel dédié. Et ce n'est PAS le cas des impressions au rabais qu'on trouve en supermarché voire chez certains photographes. Maintenant l'APN de l'iPhone 4 était pas mal pour un APN de téléphone, mais il était quand même très limité et il fallait maitriser la lumière pour obtenir de bons résultats.
avatar Guillaumeg33 | 
Net victoire du paramètre manquant au contrôle de la Qualité de la lumière entrante … et pour ça il reste encore beaucoup à faire même au-delà des paramètre pour photographes avertis. Quand on arrivera à avoir une sorte de mesure de l'interférence des fronts d'ondes lumineuses, on pourra marquer une pose dans la recherche d'amélioration sur la photographie. En attendant on cherche encore beaucoup à améliorer le traitement Qualitatif par compression d'image.
avatar Guillaumeg33 | 
Multiplication des pixels jusqu'à atteindre la taille de la longueur d'onde de la lumière …
avatar eipem | 
Sans aller jusque là on a déjà des problèmes liés à la diffraction de la lumière entre les couches des capteurs. Réduire la taille des cellules ne fait qu'augmenter le problème. En plus, qui dit cellule plus petite dit moins de lumière reçue donc moins de précision. Et pour "corriger" le problème on est obligé de faire appel à des algorithmes qui détruisent forcément une partie de l'information, et du coup qui relativise grandement, voire qui supprime l'intérêt de multiplier les cellules. Je rejoins donc les très nombreux commentaires éclairés qui considère qu'avant de multiplier les pixels il serait bon de commencer par améliorer l'optique à proprement parler, c'est à dire la lentille qui capte la lumière pour la faire entrer dans l'appareil.
avatar imkl | 
Pour remettre un peu les pendules à l'heure sur les 8 mégapixels des iPhone 4S, 5, 5C, 5S et peut-être 6 Voici un exemple d'appareil qui utilise "seulement" 8 mégapixels : http://www.dpreview.com/products/canon/slrs/canon_eos1dmkii Et voici des photos prises avec : Brigitte Plus de mégapixels ou un écran toujours plus grand ne sont pas de vrais arguments ! Laissons ça à Samsung &Co, et pensons plus à un iPhone 6 avec une focale de f/2,0 ou f/1,8 !
avatar eipem | 
@Adrien13 Merci de recentrer le débat sur la Photographie elle-même ^_^.
avatar Quentiiin | 
Je préfère une amélioration au niveau. On est limité par la taille et la qualité de l'optique, autant jouer sur ses paramètres là plutôt que de faire du "rattrapage" en millions de pixels. Du bon sens du côté de Apple, à terme la solution la plus simple est souvent la meilleure.
avatar Momblues | 
Je préfère de loin un capteur de 8Mpix plus évolué en en luminosité, capable de prendre des photos dans les conditions difficiles...
avatar YanDerS | 
idem
avatar Quentiiin | 
*** niveau optique et prise de vue***
avatar imkl | 
@BigDjibz : Effectivement, je voulais dire ouverture de la focale, et non la longueur de la focale ;-)
avatar etbendidonc | 
De mon avis de photographe, l'important dans toutes photos, c'est l'œil derrière le viseur. Nous pourrions mettre un dos numérique de 50 millions de pixels dans votre iPhone, que nos photos seront certainement bridées par notre imagination, notre habilité à capter l'ambiance du moment, avoir le bon cadrage, le bon angle de vue, à tenir l'horizon ou notre capacité à approcher le sujet sans lui faire perdre son naturel Avec le numérique, on se permet trop de déchet, la photo n'est plus réfléchie et la rafale est parfois très facile. On délègue ses propres capacités à la machine qui doit palier son manque de connaissance des bases de la photo. Peut être, devrions nous prendre le temps de connaître les limites de votre appareil, sa capacité à photographier sans flash, apprendre à tenir votre appareil, à diriger votre sujet, à utiliser les différentes sources de lumière qui s'offrent à nous, car les 300 millions de pixels de notre iphone 32s ne nous donneront jamais satisfactions, et ce n'est pas l'iPhone 33 qui pourra y changer quelque chose.
avatar eipem | 
@etbendidonc Je suis parfaitement d'accord avec vous. C'est d'ailleurs tout l'enjeu du débat sur "l'iPhone est-il un vrai appareil photo" voire même "un bon appareil photo". Tout l'enjeu de la photographie c'est de maitriser les contraintes, et donc de connaitre les limites de son appareil. On peut faire des photos fantastiques avec un simple polaroid ou un 8mm autofocus. Il faut juste pas se planter de sujet. Ce n'est pas parce que l'iPhone4 ne savait pas faire de photo de nuit que tout l'appareil était à jeter. Aujourd'hui, on a l'impression qu'on peut faire tout et n'importe quoi avec tout. On ne comprend plus ce qu'est la spécialisation. Y a qu'à voir le débat sur le prix du proco 12 cores du MacPro... On dirait que les mecs ont intégré "plus il y a de Cores, plus le proco est puissant". C'est une vision d'une simplicité dramatique. Et on la retrouve ici, avec les MPX dans les APN.
avatar ecegler | 
+100 J'ajouterai au cadrage, la capacité du photographe à ne pas bouger pendant la prise de vue. Enfin rien à voir, mais il faudra un jour expliquer aux gens que le flash n'est pas utile dehors, ni de jour, ni de nuit.... Faut juste l'éteindre et ne pas bouger au moment d'appuyer sur le bouton.... :) Le pire, c'est ceux qui prennent des photos de nuit derrière une vitre avec le flash activé.... lol Donc oui, là encore, le nombre de pixels on s'en fout, l'interface appareil photo - cliché reste primordiale :)
avatar macospat | 
@etbendidonc : Exactement. On peut faire des photos avec presque n'importe quel appareil. Le regard du photographe et la connaissance de son appareil feront la différence artistique.
avatar alixteeth | 
Vache à lait ! Vache à lait !! Vache à lait !!!
avatar ecegler | 
On s'en fout du nombre de pixels, il y a bien longtemps (avant 2000) je possédais un Nikon 990 3.3 Mpx et bien je peux vous dire que les photos qu'il faisait étaient supérieures à mon actuel Sony Cyber-Shot 16 Mpx.... Donc c'est clair que la qualité de l'objectif et le traitement de l'image sont bien plus importants que le nombre de pixels.... !
avatar JoMac | 
Pour info, les deux leaders du matché de la photo (Canon et Nikon) ont des capteurs respectivement a 18Mpix et 16 Mpix embarqués dans leurs models les plus hauts de gamme pro. Autrement dit, le nombre de pixel n est quasiement qu un argument marketing comparé a la qualité d une optique et du traitement de la photo.
avatar ThurstonMoore | 
Franchement 20 milliards de pixels ça sert a rien. Si ce n'est faire des photos lourdes qu'on n'imprime jamais
avatar Mollaret | 
Apple verrouille pratiquement le marché américain, pas de souci pour eux d'autant plus que les américains sont suffisamment patriote pour acheté américain en 1er.
avatar apeuljuskotrognon | 
Ca ne me gêne pas qu'il reste a 8 vu tous les autres points a améliorer. Je radote sur la basse lumière mais vu la qualité que ça me sort, la taille que ça prend est bien suffisante lol...
avatar powerjaja | 
40Mpix ça nécessite une optique de qualité pour avoir des détails qui seraient exploitables en post prod en recadrant dans Lightroom ou DxO, mais c'est pas souvent le cas... Du coup ca ne sert pas à grand chose à part corriger une photo loupée... Et comme évoqué par d'autres, zoomer ou recadrer ca le donne pas de belles photos (problemes de bokeh quasi inexistant et autres joyeusetés...) En plus corrigez moi si je me trompe mais une tv Full HD c'est environ 2Mpix ? Et une 4K donc ca fait environ 8Mpix? Donc ça aurait su sens de rester dans ces résolutions là, voire aller jusqu'à 16Mpix. Pour terminer, meme Nikon avec son Df ne part pas dans la surenchère aux pixels donc bon hein...
avatar powerjaja | 
40Mpix ça nécessite une optique de qualité pour avoir des détails qui seraient exploitables en post prod en recadrant dans Lightroom ou DxO, mais c'est pas souvent le cas... Du coup ca ne sert pas à grand chose à part corriger une photo loupée... Et comme évoqué par d'autres, zoomer ou recadrer ca le donne pas de belles photos (problemes de bokeh quasi inexistant et autres joyeusetés...) En plus corrigez moi si je me trompe mais une tv Full HD c'est environ 2Mpix ? Et une 4K donc ca fait environ 8Mpix? Donc ça aurait su sens de rester dans ces résolutions là, voire aller jusqu'à 16Mpix. Pour terminer, meme Nikon avec son Df ne part pas dans la surenchère aux pixels donc bon hein...
avatar powerjaja | 
Bon j'ai un peu exagérer car parfois le recadrage permet justement de donner une nouvelle force à une image en virant des teucs moches ou changeant l'équilibre de la composition.
avatar jld73 | 
Ouf... Arrivé au bout du fil... J'avais mal aux yeux tant j'ai lu de choses... Mélanger zoom avec focale... Tout ça cela fait vraiment mal. Mais bon. En lisant bien on trouve des choses réellement intéressantes et des vrais vérités. A travers on trouve un petit flash (anti flash) qui s'est baladé auquel personne a répondu. Mais merci, c'était intéressant, même si parfois éloigné des 8Mpixels. Suffisant ou pas ces 8 millions ? Mon avis (que je n'impose pas) c'est que je préférée un bon capteur de 8 millions a un mauvais 12. Je peux dire aussi que je préfère la compression la moins importante de l'image car il ne sert a rien d'avoir un capteur de 12 si la compression de l'image produit une image de même taille que le capteur de 8 car : plus la compression jpeg (pas de raw encore sur nos téléphones) est importante, plus les pertes sont importantes. Ne pas oublier aussi que plus le capteur a de pixels, plus cela va nécessiter un tuc puissant derrière pour les traiter, les transformer et les sauver. De la place en mémoire, en traitement... Bref, on arrêtera pas la course au pixels car c'est un argument marketing vendeur. Il est facile d'attirer en jouant a celui qui a le plus de pixels. Dans tous les cas, je ne pense pas qu'il faille choisir le seul argument du nombre de pixels pour juger la qualité de l'apn du téléphone. Je n'ai pas encore vu une vrai photo faite dans de vrais conditions d'amateur comme moi avec le fameux 41 millions de pixels. Je dis juste : pourquoi pas, faut voir. De ce fil je retire quand même de belles choses. Je rappelle surtout que ce qui fait la différence c'est le regard de celui qui va prendre la photo. C'est aussi la faculté qu'il a de se servir de ses pieds pour mieux se placer, la possibilité qu'il a de choisir son angle, de monter sur la pointe de ses pieds ou de se positionner au ras du sol. La faculté de tourner autour du sujet lorsque cela lui est possible. Je dirai aussi : vive la pdc réduite ! J'adore cela ! C'est juste regrettable que les zooms (ceux des appareils photos et non des téléphones) n'offrent pas une ouverture plus grande que f2,8 pour les trans-standard. Et pour le flash... J'ai quand même envie de dire que non, je ne suis pas d'accord. Le flash est utile. Évidemment pas de manière systématique, mais en pleine journée, au moment ou normalement le photographe ne fait pas la photo car la lumière n'est pas belle. Ce moment que choisissent généralement les gens normaux pour vivre. Ce moment où, par exemple ils décident de s'unir une belle journée bien ensoleillée. En plein milieu de l'après midi, en plein soleil le flash est obligatoire pour moi. Je ne connais pas d'autre moyen rapide de déboucher les ombres. Mais bon. Dans ces cas là c'est la syncho haute vitesse, mais surtout, je ne pense pas que le flash intégré soit suffisamment puissant. Mais oui, s'il faut savoir oublier le flash, il ne faut pas le rejeter en bloc tout autant. Car oui, on peut toujours argumenter qu'il vaut mieux ne pas faire de photo dans certaines situation, mais c'est oublier que la photo a comme destination parfois d'être un souvenir ou un témoignage et dans ces cas là, le seul fait d'exister est une fin en soi. Il vaut parfois mieux une photo que pas de photo du tout. Et s'il vaut mieux une photo, autant qu'elle soit la meilleure possible et sortir son flash si c'est nécessaire.
avatar JoMac | 
@darkwolf : non. Les "navires amiraux" de ces deux marques (ce auxquel je faisais reference) sont le 1Dx pour Canon et le D4 pour Nikon. Ce sont leurs appareils les plus pro et lea plus haut de gamme. La serie D800 est en dessous et consideré comme semi-pro et pour l avoir eu comme le D4, on est un petit cran en dessous.

CONNEXION UTILISATEUR