Netflix promet une qualité audio « studio » pour son contenu

Mickaël Bazoge |

Netflix a mis en place une impressionnante architecture pour servir la meilleure qualité vidéo à ses millions d’abonnés, quels que soient leur connexion à internet et leur équipement (lire : Que se passe-t-il quand vous appuyez sur lecture dans Netflix ?). Mais la vidéo n’est rien sans le son qui l’accompagne, bien sûr. Le service de vidéo à la demande sur abonnement a commencé à diffuser l’audio en 5.1 en 2010, et prend en charge le Dolby Atmos depuis 20161. Mais il y a moyen d’offrir une meilleure qualité audio, y compris pour les utilisateurs qui n’ont pas de système de son extravagant.

Ce sont les frères Duffer, créateurs de la série Stranger Things, qui ont aiguillé les équipes techniques fin 2017. Ils trouvaient que la bande audio d’une course poursuite dans la deuxième saison sonnait mal. Après avoir résolu le problème, Netflix a voulu aller plus loin en offrant à davantage de séries un meilleur mix audio. Cela devrait commencer à s’entendre dès maintenant, selon un billet du blog technique de l’entreprise.

La fonction audio haute qualité de Netflix n’est pas sans perte ; mais le service assure qu'il est impossible d’entendre une différence avec la source d’origine. L’entreprise explique que des tests Dolby et des études scientifiques ont permis de déterminer que pour le Dolby Digital Plus, au delà des 640 kbps, la qualité d’encodage audio était perceptiblement « transparente ». C’est pourquoi le bitrate du 5.1 fourni par Netflix est désormais compris entre 192 et 640 kbps — soit de « bon » à « transparent ».

Netflix revoit aussi à la hausse le bitrate du Dolby Atmos, qui passe à 768 kbps. La société ne s’interdit pas de continuer à faire évoluer l’échantillonnage fixe audio en fonction de l’amélioration des techniques d’encodage. Même sans être audiophile, les abonnés Netflix devraient apprécier cette « meilleure expérience » audio.

Pour parvenir à offrir cette qualité audio « studio », Netflix a exploité la même technologie de streaming adaptatif utilisée pour la vidéo. En fait, la lecture de la bande audio s’ajuste aux capacités de la bande passante, à l’instar de la vidéo. On pourra profiter du 1er mai pour tendre l’oreille et profiter de cette amélioration de la qualité audio du service.


  1. L’Apple TV 4K supporte également le Dolby Atmos, que nous avions pu essayer dans un milieu propice en fin d’année dernière (lire : Test du Dolby Atmos sur l’Apple TV 4K). ↩︎

Tags
avatar a_y | 

«640 kbps, on ne pouvait pas faire la différence entre la source originale et un fichier compressé »

??‍♂️

avatar Tankiste | 

@a_y

Je me posais justement la question, perso j'encode en 960 kpbs en 5.1. ?

avatar MarcMame | 

@Tankiste

"Je me posais justement la question, perso j'encode en 960 kpbs en 5.1. ?"

Et alors ?

avatar MarcMame | 

@Tankiste

"Je me posais justement la question, perso j'encode en 960 kpbs en 5.1. ?"

Je le demande bien ce que tu peux encoder toit même en 5.1... ?
Tu mixes des films ?
Dans le cas contraire, tu n’encodes probablement pas mais décode de l’existant pour le réencoder à ta sauce. A moins que la source soit lossless, cela engendre des pertes supplémentaires.

avatar pagaupa | 

Vive Netflix! Même si en ce moment la création est au ralenti...

avatar armandgz123 | 

@pagaupa

Comme d’habitude, ça arrivera au début de l’été ?

avatar pagaupa | 

@armandgz123

Je suis preneur de toutes améliorations du son ?

avatar tof19 | 

@pagaupa

Quicksand.

avatar pagaupa | 

@tof19

Quicksand? What?

avatar vincentn | 

Plus qu’à attendre l’annonce d’une qualité studio également pour leurs sous-titres… — pour être honnête, Amazon Prime est encore pire de ce point de vue.

Trêve de plaisanterie — quoique — parler de qualité audio studio à ce niveau est assez risible. Marketing quand tu nous tiens, alors que, pour du streaming, Netflix est tout de même techniquement pas mal.

avatar Kimaero | 

@vincentn

Netflix sous-traite la création de ses sous-titres à ses utilisateurs (du moins en partie).

avatar niicoo76 | 

Un peu rien à voir mais ça serai possible de nous faire un test/comparatif des meilleurs home cinéma/système audio du moment ?

avatar pagaupa | 

@niicoo76

Il y a les années laser pour ça ?

avatar lio40 | 

Oh oui un comparatif des meilleurs système audio du moment!

avatar coucou | 

T'as combien de centaines de milliers d'€ à claquer ? :)

avatar TimeMachine | 

Puisqu’on parle de Netflix, je me permets une question :

Avez-vous remarqué que la qualité Netflix sur AppleTV n’est pas top-top ? Les fonds d’image sont souvent hyper pixelés.

La série Riverdale par exemple est vraiment très faible sur ma AppleTV (connectée en Ethernet 1 GBTS FIBRE).

Par contre si je regarde Netflix avec l’app Netflix installée sur ma Samsung QLED (modèle Q8), l’image est superbe sur les premiers plans ET les décors derrière. Aucune mauvaise compression.

Question : est-ce que la AppleTV doit réencoder en direct le contenu ?

Si je me connecte sur Netflix avec Safari et mon Mac: pas de problème non plus.

AppleTV/iOS devices : oui.

Décevant :(.

avatar Aureyl | 

@TimeMachine

Hello. As-tu bien mis par défaut les réglages de ton Apple TV sur du 4K SDR? Si tu laisses en Dolby ou HDR par défaut, j’ai l’impression qu’il y a une sorte de double traitement vraiment pas top. Je m’en suis sorti avec ce réglage il y a peu.

avatar macam | 

Du Dolby, il faut bien ça pour accompagner leurs blockbusters gonflés à la testostérone, aux scénarios se résumant à un seul crédo : enchaîner les scènes d'action au même rythme que dans les jeux vidéos.

avatar byte_order | 

@macam
Un son reste un son.
Le sujet ici c'est la fidélité entre le son enregistré et le son reproduit chez l'abonné Netflix.
Que le son soit plus souvent ou pas celui d'un pif paf bang pan, c'est un autre sujet.

avatar macam | 

@byte_order :
C'était l'occasion d'exprimer mon opinion sur le manque de qualité des films sur Netflix : les effets spéciaux, visuels et audios, c'est marrant un moment, mais des scénarios un peu plus épais ne feraient pas de mal.
(Par contre, les documentaires sur la tournée des Stones en Amérique latine et sur Keith Richards, ou un concert de Barbra Streisand, avec un bon son j'approuve !).

avatar MarcMame | 

"La société ne s’interdit pas de continuer à faire évoluer l’échantillonnage fixe audio en fonction de l’amélioration des techniques d’encodage. "

L’échantillonnage, sûrement pas !
Ils ne l’ont d’ailleurs jamais fait évoluer.
Il a toujours été et va rester sagement en 48KHz pendant encore bien longtemps.
Vous vouliez sans doute plutôt parler du bit rate, soit le débit audio compressé du codec.

avatar Yohmi | 

En attendant, leur contenu vidéo UHD reste bloqué à la moitié du débit d’un Blu-ray UHD et ça se voit. Et c’est préoccupant. Par exemple, quand on voit l’excellent travail effectué par Silverback Films sur leur série de documentaires « Our Planet », diffusée avec un débit d’environ 20 Mb/s au lieu de 45, on voit de la compression, de la bouillie, du rafraîchissement… et, s’agissant de contenu exclusif, rien ne semble indiquer que l’œuvre puisse être un jour accessible dans un format cohérent ? Et ça, c’est vraiment nul. C’est impressionnant d’arriver à conserver autant de détail avec un débit si bas, malheureusement avec la moitié du débit et un codec de même génération, on ne peut pas faire de miracles.

Après, augmenter le débit pour le son, pourquoi pas, quasiment personne ne va entendre la différence (y’a plus grand monde avec des éléments séparés 5.1, et encore moins qui se contentent de Netflix) mais ça ne coûte pas grand chose en bande-passante par rapport à l’image.

avatar MarcMame | 

@Yohmi

"Après, augmenter le débit pour le son, pourquoi pas, quasiment personne ne va entendre la différence"

Certes mais il y a tellement de gens qui sont persuadés du contraire qu’il ne faudrait pas les décevoir. Et comme tu dis, ça ne coûte pas cher...

avatar Biking Dutch Man | 

Le fait d’entendre une différence n’est pas seulement le fait de l’encodage mais aussi du système de reproduction!

CONNEXION UTILISATEUR